Hey !

Je me suis mise à écrire en cours pour gagner du temps sauf que je me souviens plus dans quel cours ^^ Oui un peu poisson rouge de temps en temps…

Merci pour toutes les reviews, je suis contente de voir que certains continuent de suivre malgré le manque de fluidité dans les publications, puis aussi dans l'histoire… Pour ceux qui sont déçu du chapitre précédent, comme je l'ai dit, j'ai énormément de mal avec les enquêtes puis j'étais à cours d'idée. Comme je n'aime pas attendre des mois et des mois pour lire une fic, j'ai donc publié.

Bon après je dois avouer que mes priorités ne sont pas forcément comme je l'aimerai et écrire dans les temps devient un poids. Je ferais mon possible pour ne pas vous laissez.

Enjoy !


*hôpital*

"Homme, moins de 40 ans, blessure par balle au niveau de l'épaule gauche. La balle est ressortie. Baisse de tension dans l'ambulance. Rythme cardiaque faible." Débita l'ambulancier dans l'entrée de l'hôpital. Les équipes médicales étaient suivies de près par l'équipe du NCIS. Nell qui présentait de quelques coupures ainsi qu'une légère commotion dû à la chute dans la panique fut prise en charge. Le reste de l'équipe s'amassa dans la salle d'attente. Seule Rose manquait.

Le temps semblait s'être arrêté ou bien accéléré. Rose n'arrivait pas à poser un nom sur ce sentiment étrange qui l'avait envahie. Tout passait si vite mais au ralenti. Elle n'arrivait pas à se souvenir exactement ce qu'il s'était passé et comment elle s'était retrouvée debout dans ce couloir blanc. Elle était tétanisée, plantée là, bousculée par les médecins et infirmières. Le blanc des murs l'éblouissaient, ce blanc intense, blanc hôpital qui donne un sentiment de tristesse, de désespoir, de morosité, bref rien de bien positif. Une infirmière sembla s'intéresser à elle, elle avait posé sa main sur son épaule et réitéra sa question :

"Madame, vous allez bien ? Vous êtes blessée ?"

Quelle question ! pensa Rose, bien sûre qu'elle n'allait pas bien ! Elle était blessée, profondément, mais c'était une blessure psychologique et pas physique. Elle porta sa main à sa tête et se rendit compte qu'elle était encore ensanglantée. Elle baissa les yeux et vit le rouge qui avait ruiné son beau chemisier. Elle releva la tête et croisa le regard de la jeune infirmière qui attendait une réponse.

"Non, non, je vais bien" souffla la médecin légiste avant d'ajouter timidement "Où est-ce-que je pourrais me laver les mains ?"

La jeune femme esquissa un sourire et pria Rose de la suivre. Elle l'a conduit dans les vestiaires dans infirmières et lui tendit une tunique qu'elle possédait dans son casier.

"Tenez Mlle Schwart. Seules les infirmières sont autorisées à utiliser les douches, mais je ne veux pas vous laissez comme ça. Je repasse dans un quart d'heure." Finit-elle avant de partir, laissant Rose de nouveau, seule avec ces états d'esprit. Elle n'attendit pas plus longtemps pour se doucher. L'eau coula et lui clarifia les idées. Tout lui revint en mémoire telle une claque.

Le coup de feu à son arrivée avec Callen, Sam et Hetty. La riposte se fit entendre de la part des deux agents qui l'accompagnaient. Elle voyait ses amis s'effondrer, les gens paniqué, crier. Les tables se renversaient et le bruit de verre se mélangea aux hurlements de terreur. Elle se précipita vers l'homme pour qui elle avait des sentiments. Elle inspecta son corps avec un regard méticuleux et tout en gardant son sang-froid, elle repéra rapidement l'entrée de la balle, dans le bas de son épaule gauche à une dizaine de centimètre du cœur. Nate était tombé inconscient. Elle continua son inspection minutieusement et se rendit compte que la balle était sortie. Elle fit un garrot et essaya temps bien que mal d'arrêter les saignements.

Rose respira un grand coup. Et sortit de la douche, elle s'habilla et attendit l'infirmière. Avant de rejoindre les autres dans la salle d'attente.

Seule Hetty était assise, quand cette dernière aperçu Rose, elle la convia à s'assoir près d'elle. Rose chercha un instant les membres de l'équipe du NCIS mais en vain. La petite directrice prit alors la parole :

"J'ai donné l'ordre à mes agents de rentrer chez eux, en leurs faisant la promesse de les appeler si nous avons des nouvelles" Rose acquiesça lentement. Hetty continua "M. Beale a raccompagné Mlle Jones chez elle" Rose leva la tête et croisa le regard vif du petit bout de femme devant elle, elle n'eut même pas besoin d'ouvrir la bouche que Hetty lui répondit aussitôt "Elle va très bien, enfin avec ce que les médecins lui ont donnés elle risque de dormir assez longtemps, mais M. Beale veille sur elle." Rose hocha la tête et esquissa un sourire soulager pour la jeune analyste. Elle ouvrit la bouche et d'une petite voix peu assurée et fébrile, elle questionna :

"Et l'autre personne blessée lors de l'attaque ?" En effet une troisième personne avait été légèrement touchée lors des coups de feu et s'était reçu un morceau de projectile dans le bras.

"La balle n'a qu'éraflé le bras, elle a eu de la chance. L'hôpital la garde en observation pour cette nuit tout de même."

Rose satisfaite des réponses s'enfonça dans le fauteuil en plastique, loin d'être confortable, et fixa un point dans le sol. Cela faisait à peine deux heures qu'elle était ici, et la nuit promettait d'être longue. Très longue.

*** NCIS : LA ***

*Hors hôpital*

Ils étaient tous les quatre dans ce parking. Pas un mot ne fut échangé. Kensi ruminait et les garçons le voyaient bien. Hetty les avait renvoyés chez eux. Elle ne supportait pas de les voir tourner en rond et puis elle espérait que la jeune femme se calme par la même occasion. La brunette se sentait responsable. Elle était agent bordel ! Elle devait savoir anticiper et voir le danger venir.

Deeks l'avait raccompagné chez elle. Il sentait que la jeune femme se sentait terriblement coupable de ce qui était arrivé à leur ami. Elle s'en voulait plus que tout. C'était sa faute. SA FAUTE. Son cerveau bouillait sous l'effervescence de ses pensées.

Deeks lui répéta une énième fois qu'elle n'y était pour rien. Mais la brunette est bien plus que bornée quand elle s'y mettait. Elle ne l'écoutait pas, son cerveau était en boucle comme un disque rayé.

Les larmes montèrent. Elle commençait à suffoquer de colère, son visage se rougit et elle ne put s'empêcher de hurler entre quelques sanglots

"C'est de ma faute Deeks ! Entièrement de ma faute ! Laisse-moi tranquille s'il te plait."

Pour le blondinet, il était hors de question de laisser sa partenaire ruminé après cet accident. Il ne voulait pas qu'elle renforce cette illusion de culpabilité.

Il s'avança vers Kensi dans le seul but de la réconforter. Mais la jeune femme trop fragile sur l'instant le repoussa violemment. Deeks perdit lui aussi son sang-froid, il était fatigué et las puis il se sentait en parti coupable aussi mais coupable de quoi ? Le hasard fait mal les choses. Ce n'est pas parce qu'ils sont censés être des supers agents entrainés qu'ils savent réagir H-24 face aux situations difficiles.

La brunette bouillait de colère et ne pouvait retenir à la fois la fatigue et l'effet de cette impuissante situation sur elle. Deeks ne vit qu'une solution pour la calmer.

Il l'attrapa par le bras et se dirigea vers la salle de bain. Il la mit toute habillée dans la douche et ouvrit le robinet d'eau à fond, il continuait de la maintenir debout pour l'empêcher de se débattre. Kensi maintenant trempée de la tête aux pieds commença à se détendre. Deeks était là tout aussi trempé qu'elle, elle le regardait et ses pensées se brouillaient dans sa tête. Elle ne savait plus quoi faire, les larmes dévalèrent le long de ses joues. Elle enfouit alors son visage dans le cou de son coéquipier. Surpris Deeks resta interdit pendant quelques secondes, avant de la serrer dans ses bras en passant ses mains derrière sa taille.

Les minutes passaient et personne n'osaient bouger et déranger la sérénité de nouveau installée.

Elle s'était apaisée et restait collée contre son torse. La jeune femme releva les yeux lentement vers l'homme qui la maintenait. Vers cet homme qui ferait n'importe quoi pour elle, juste pour qu'elle aille bien, cet homme qui était son partenaire, son meilleur ami et peut être même plus ? Et ce truc entre eux était ce des sentiments plus fort que l'amitié ? Nate avait-il raison ? Perdu dans ses pensées la brunette avait dirigé sa main dans les cheveux blonds du jeune homme qui semblait de plus en plus sceptique face à l'agissement de sa partenaire. Certes, il l'avait calmée, mais il pouvait voir quelque chose dans son regard. Ces pupilles marrons brillaient, ce n'étaient pas des larmes, c'était autre chose. Quelque chose qui effrayait le blondinet, mais elle semblait prendre sa tellement naturellement. Il ouvrit la bouche pour parler puis la referma aussitôt, tel un poisson, par manque de mots. Ils se regardèrent dans le blanc des yeux pendant de longues minutes, jusqu'à ce que Kensi approche son visage du sien.

Leurs lèvres étaient si proches qu'ils sentaient la légère expiration de l'un et de l'autre. Une sonnerie de téléphone les sorti de la douche. C'était celui de Deeks, il répondit aussi tôt :

" Deeks, j'écoute. … Okay, j'arrive tout de suite."

Il raccrocha le téléphone, esquissa un sourire à sa partenaire emmitouflé dans une serviette. A ce sourire elle comprit aussi tôt que la fin du cauchemar était proche. Elle se jeta dans ses bras et dans un élan soudain, leurs lèvres se trouvèrent. Le baiser fut passionné mais aussi timide. Tous deux étaient à la fois surpris et comme déjà habitué à ce geste. Kensi se mordit la lèvre inférieure en se reculant laissant un Deeks sans voix.

"Si on se changeait pour aller à l'hôpital ?" proposa Kensi pour détendre l'atmosphère. Son partenaire hocha la tête puis partit chercher ses affaires de rechange dans le coffre de sa voiture.

L'orage n'avait pas duré éternellement. Et puis après la pluie, le beau temps fini toujours par pointer le bout de son nez pour éclaircir certains chemins.


Voilà un chapitre un peu plus long que les autres sans suspense car je ne sais pas quand je vais publier. J'espère que vous l'avez aimé, dites le moi dans une petite review, oui ou non. Dans le prochain, on aura la réaction de Rose.

Les passages en italiques sont les extraits du prologue. Car je le rappelle, le prologue se situait 36h en amont de l'histoire donc maintenant c'est retour au temps 'présent' entre autre.

Bonne semaine à tous !