"Je ne voudrais pas abuser de ta générosité, Remus, mais…"

"Ce n'est pas grave, Lily, je te jure…"

"Si Sirius n'était pas Dieu sait où, je…"

"Vraiment, ça me fait plaisir de pouvoir passer un peu de temps avec Harry. Il est un peu mon neveu, tu sais."

"Oui, mais…"

Lily fit un sourire un peu coupable à Remus et souleva un peu Harry dans ses bras pour le mettre dans une position plus confortable.

"… mais ce foutu gosse peut être assez… exaspérant. Ne le laisse pas te rendre dingue."

"Hey, c'est de mon fils que tu parles." La voix de James leur parvint de l'entrée. "Mais, oui, je suis sûr que tu auras besoin de toute ton extraordinaire patience."

"Arrêtez, vous deux ! Harry est adorable ! Comment pourrait-il m'épuiser ?"

Remus était très occupé à chatouiller Harry dans les bras de sa mère, un grand sourire sur le visage, et il ne vit pas le regard que se lancèrent ses deux amis. Le bébé avait saisi son doigt dans un de ses toutes petites mains, et il essayait de se saisir de ses cheveux avec l'autre main en riant. Quelques secondes plus tard, le loup-garou se trouvait avec un tout petit garçon sur sa hanche, et Lily parcourait la maison en expliquant plusieurs choses à Remus, pour qu'il sache quoi faire en cas de besoin.

Quand finalement la porte d'entrée se referma derrière les Potter, ils étaient presque en retard. Remus, qui avait gardé Harry dans les bras tout ce temps, regarda la porte pendant un moment. Harry, lui, était très intéressé par ses cheveux et commença à les tirer, doucement d'abord, puis très fort, à la manière si innocente des petits enfants.

"Aïe ! Hey, lâche mes cheveux !"

Mais il souriait si gaiement en séparant les cheveux de ses deux petits poings, Remus ne pouvait pas s'empêcher de rire. Il déposa un baiser sur les fins cheveux noirs du bébé, déjà aussi emmêlés que ceux de son père.

"Que dirais-tu d'aller dans ta chambre et de jouer un peu avant que je ne te donne ton repas, hein ?"

Harry ne semblait pas s'opposer à ce plan, tant qu'il avait les cheveux de Remus à sa portée. Le jeune homme n'était pas mécontent de déposer son précieux fardeau. Même avec sa force de loup-garou, il commençait à avoir mal aux bras.

Mais même là, quel que soit le jouet que Remus présentait à Harry, le bébé préférait toujours jouer avec les cheveux de Remus, les mains de Remus, et plus particulièrement les doigts de Remus…

"Tu ne me lâcheras donc jamais ?"

Le jeune Monsieur Potter finit bien par lâcher Remus Lupin, mais seulement quand il eut faim. Le jeune homme fut plutôt fier de lui donner le biberon sans aucun incident…

… Jusqu'à ce qu'il eut fini de nourrir l'enfant.

"Maintenant, tu dois aller dormir. Ta maman me l'a dit. Au lit, jeune homme."

Et Harry était fatigué, apparemment, il ne cessait de se frotter les yeux. Mais aussitôt qu'il fut dans son berceau et que Remus sortit de la chambre, il commença à pleurer et à hurler si fort que le loup-garou revint immédiatement, et se mit à caresser la joue de Harry d'un doigt.

"Chuuut… Allez, tu devrais dormir… tu veux un jouet ? Ton cheval ailé en peluche ? Là…"

Le bébé arrêta de pleurer et regarda son jouet avec un air boudeur dans ses grands yeux verts.

Remus avait souvent pensé que, en personne calme, ou du moins plus calme que la plupart des gens, il avait un effet apaisant sur les enfants et les animaux. Il fut donc très satisfait de lui-même quand il vit Harry se calmer et commencer à s'endormir.

Le jeune sorcier tenta de sortir silencieusement, mais il n'avait pas mis un pied à l'extérieur de la chambre que Harry se remit à crier, encore plus fort qu'avant.

Et à nouveau, Remus était là, essayant de calmer l'enfant, jusqu'à ce qu'il arrête de pleurer.

Une troisième fois, il sortit de la chambre, et tout recommença, mais cette fois, Harry sourit lorsqu'il vit Remus et lui tendit ses petits bras. Il prit le bébé dans ses bras et le tint un petit moment…

Lily et James revinrent plus tard qu'ils ne l'avaient pensé, et trouvèrent la maison silencieuse. Il échangèrent un regard et entrèrent. Il n'y avait personne dans la cuisine, et personne dans la chambre de Harry. Par contre, dans le salon, ils trouvèrent une scène adorable : le sofa avait été transfiguré en lit, et des jouets flottaient au-dessus en tournant lentement. Remus était allongé sur le lit, profondément endormi, avec Harry blotti contre lui, tout aussi endormi.

"Je t'ai vraiment ennuyé à ce point-là ?"

Remus voyait bien que Harry était inquiet et gêné, mais il ne se pressa pas trop pour lui dire l'entière vérité.

"A l'époque, je le croyais. J'étais un jeune homme, tu sais. Après ça, j'ai connu d'autres enfants, d'autres bébés, et j'ai découvert que tu n'étais pas si terrible, après tout."

Néanmoins, le sorcier de seize ans qu'était Harry Potter semblait encore dubitatif et mal à l'aise, et Remus sourit. Cela avait peut-être quelque chose à voir avec le bébé qu'il avait dans les bras, profondément endormi pour le moment.

"Tu veux encore garder mes jumeaux, alors ?"

Harry regardait tour à tour la jolie petite fille dans ses bras et son frère, dans les bras de Remus.

"Oui, bien sûr. Peut-être… peut-être que je pourrais obtenir de l'aide… Hermione, ou Ron… il a beaucoup de frères…"

"Sage idée. Je ne suis pas très objectif, puisque ce sont mes enfants, mais… ils sont vraiment pires que ce que tu étais…"

"Eh bien… je vais demander à Ron s'il peut venir."