Titre : Parle pas de malheur !

Rating : T

NDA :

Bonjour à tous !

Voilà ma deuxième fanfiction et mon premier OS qui m'est venu sur un coup de tête en pleine nuit (oui m'sieurs dames en pleine nuit!) et il sera en deux parties donc j'espère qu'il vous plaira ! Il n'a aucun lien avec « La reine du jeu » (que je vous invite à aller lire bien sûr ahah) si ce n'est que c'est à nouveau un Draymione !

Il ne tient pas compte de la fin du 6 et du 7, c'est-à-dire que Dumby est toujours vivant par exemple. Et j'ai fait quelques légères modifications, Malefoy père est mort et Voldy est aux abonnés absents !

Bonne lecture à tous !

Disclaimer : Tous les personnages et l'univers de Harry Potter appartiennent à J.K Rowling, sauf les lieux et persos inventés qui eux n'appartiennent qu'à mon esprit débridé !

« Parle pas de malheur ! »

La plupart des élèves de Poudlard s'apprêtaient à regagner le château après avoir passé les vacances de Pâques dans leurs familles vacances durant lesquelles notre trio d'or avait été séparé, Hermione ayant décidé de se retrouver un peu seule avec ses parents qu'elle ne voyait plus autant qu'avant sa rencontre avec Harry Potter et Ron Weasley. Le Poudlard Express siffla une dernière fois, et s'ébranla dans un nuage de fumée blanche en direction de la campagne anglaise.

Hermione Granger à qui les années avaient, c'est le moins qu'on puisse dire, plutôt bien réussie, venait d'installer sur ses genoux son exemplaire de « L'Histoire de Poudlard » qu'elle ne devait lire que pour la mille cent cinquantième fois, afin d'essayer d'échapper aux commérages et à l'excitation qu'il régnait dans le train. Tous les compartiments étaient en effervescence, les filles trépignaient d'impatience et d'excitation tandis que les garçons étaient tiraillés entre la jalousie et l'admiration.

En effet, tous étaient au courant de la venue à Poudlard du célèbre joueur de quidditch bulgare, j'ai nommé Monsieur Victor Krum ! Celui-ci venait de passer le premier trismestre à Durmstrang et le deuxième à Beauxbâtons afin de trouver de possibles futures recrues pour son équipe de quidditch. Et il achevait son périple à l'école de Poudlard, la rumeur de sa récente séparation avec sa fiancée l'ayant devancé toutes les filles pensaient être la future Mme Krum ! Toutes ? Même Hermione Granger ? La jolie sorcière ressentait des sentiments contradictoires à l'encontre du jeune bulgare. Oui celui-ci était beau, musclé et gentil mais il avait définitivement la conversation d'une moule échouée sur une plage et la délicatesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine !

Et puis … Et puis il y avait l'Autre ! Cet autre qu'elle connaissait depuis 6ans. Cet autre qui passait ses journées à ses côtés sans la remarquer. Cet autre pour qui elle vendrait son âme au diable si cela le rendait heureux. Cet autre au regard pétillant et profond, le regard qu'on ne peut soutenir sans rougir, qui semble vous transpercer au plus profond de vous. Oui. Hermione Granger était désespérément amoureuse. Mais IL ne la voyait pas. Alors elle faisait comme si de rien n'était. Elle passait ses journées dans les mêmes salles de cours que lui, elle riait aux éclats lorsqu'elle voyait qu'il l'observait, elle essayait de se faire la plus jolie possible, mais toutes les nuits seule au fond de son lit froid elle se laissait submergée par son désespoir et se promettait de l'oublier dès le lendemain, sans y parvenir le moins du monde.

Le soir même lors du dîner, Victor Krum fut présenté dans les formes comme recruteur de jeunes talents et les discussions ne tournèrent plus qu'autour du quidditch et de rendez-vous avec un certaine bulgare. C'était à qui était le meilleur sur le terrain ou à qui était la plus belle, la plus intelligente ou la plus populaire, seule une personne restait à l'écart de ces discussions, persuadée de ne pas faire le poids face à un troupeau de furies à moitié dénudées et roulant des fesses à outrance.

« La route est droite vous savez bande de cruches ! Pas besoin de vous dandiner comme ça, on a juste l'impression que vous avez mis une culotte, ou plutôt un string en toile de jute ! » pensa amèrement Hermione en voyant les groupies se presser autour du bulgare qui semblait largement profiter de son succès.


Le lendemain, la compétition fit rage tant sur le terrain que dans les couloirs du château mais à la fin de la journée, aucun gagnant ne fut désigné. Lors du dîner, deux jeunes Serpentards regardaient d'un air mauvais le manège du joueur de quidditch et de la quasi-totalité de la population féminine de Poudlard.

« Nan mais franchement qu'est-ce qu'elles lui trouvent toutes ? Enfin je veux dire okay il est plutôt beau gosse, riche et célèbre mais … NOUS AUSSI !, soupira Blaise Zabini, Ça va bientôt faire deux jours que je n'ai pas pu approcher une fille sans qu'elle ne me demande si je pouvais lui présenter Victor Krum ! Si ça continue je vais être obligé de me tourner vers les professeurs ! Ou les garçons. J'hésite encore. »

Drago Malefoy esquissa un sourire en écoutant son meilleur ami, bien qu'il aurait bien ri aux éclats en l'entendant péter à ce point une durite mais Malefoy oblige, on garde le contrôle de ses émotions !

« Tu penses que toutes les filles sont comme ça ? Toutes tu es sûr ? » demanda-t-il à son ami.

« Bien sûr ! Nan mais tu les as vues ?! On dirait un groupe de poules autour d'un coq ! Je trouve ça affligeant ! »

« Oui mais là on parle d'un groupe de dindes, soit la majorité de la population féminine de Poudlard ! Mais nous connaissons une exception mon cher ! », ajouta Malefoy avec un sourire fier et supérieur.

« Et qui donc ? … Hum … Ah ! Mais si ! Evidemment … ! Ta fameuse petite lionne ! Celle qui te résiste sans cesse, qui t'ignore royalement et qui te rend dingue ! Celle que tu n'auras jamais ! »

« Un Malefoy obtient toujours ce qu'il veut, mets toi ça dans le crâne Zabini ! Elle n'est pas comme les autres ! Rien que son attitude vis à vis de Krum le prouve. Elle est digne de moi ! » déclara fièrement Drago.

« Mais... Mais... MAIS QUI ÊTES-VOUS ?! QU'ON ME RENDE DRAGO MALEFOY SUR LE CHAMP ! »

« Ahahahah trèèèès drôôôôle ! »

« Nan mais sans rire ! Ton père doit se retourner dans sa tombe sérieux ! »

« Pour le moment il déguste les pissenlits par la racine donc à la limite ..! Je n'ai jamais cru à ses pseudo idéaux Blaise tu le sais. Grâce à ma mère j'ai pu éviter le lavage de cerveau, mais je me devais de garder les apparences malfoyennes en place pour la protéger de mon père. Je n'ai jamais cru à cette supériorité sanguine... » dit-il tristement.

Blaise s'aperçut de la tristesse qui s'était abattue sur son ami et le prit par les épaules avant de lui lancer :

« Aller t'inquiètes donc pas ! Ta lionne n'a jamais laissé personne l'approcher c'est pas maintenant qu'elle va commencer ! Elle est trop intelligente pour se laisser avoir par un bellâtre dans son genre ! »


Mais le lendemain matin …

« … Voudrais-tu aller dîner avec moi à Pré-au-Lard ce soir ? »

Blaise et Drago entendirent cette phrase prononcée avec un fort accent bulgare, ils se dépêchèrent afin de voir « l'heureuse élue » de Krum, mais ils se stoppèrent net en apercevant qu'il s'agissait d'Hermione.

« Oh bah c'est bon il va se prendre un vent on va bien rigoler ! » chuchota Blaise

« Ouais j'espère... ! »

« Quoique... Si ça se trouve elle va réagir comme toutes les autres dindes, se mettre à glousser et à sauter de joie en répondant oui d'une voix suraiguë ! »

« Oh putain Blaise parle pas de malheur ! » glapit Drago

« A l'aise Blaise ! Ahaha je suis trop drôle tu trouves pas Drago ? »

« Nan mais Hermione n'est pas une fille comme les autres. Jamais elle ne s'abaissera à ça... »

« Ca y est on l'a perdu... Allô Houston ? On a un problème ! »


Pendant ce temps-là...

« Voudrais-tu aller dîner avec moi à Pré-au-Lard ce soir ? »

Qu... Quoi ?!

Hermione était pétrifiée, Victor Krum lui tenait les mains et venait de lui donner rendez-vous ce soir, tout ça en plein milieu du couloir devant tous les élèves ! Bon d'accord il n'y avait personne d'autre, mais quand même ! On ne sait jamais !

Qu'est-ce que je fais ? Je me sens coupable vis à vis de Lui... Mais en même temps... Ca me fera peut-être penser à autre chose et m'amuserais qui sait ? Bon allez... Je me lance !

« Hiiiiiii ! Maiiis bieeen sûûûr Viiictooooor ! » hurla Hermione d'une voix haut perchée avant de lui sauter dans les bras ! « Avec plaisiiir ! »

Le bulgare qui ne doutait pas une seconde de son charme ni de la réponse de la brunette, lui lança un regard supérieur et sûr de lui, auquel il ajouta un sourire prétentieux.

« Rendez-vous à 19h devant le restaurant La Reinette, fais toi belle ! »


Drago et Blaise n'en croyaient pas leurs oreilles et encore moins leurs yeux.

« Dis.. Dis.. Dis moi que je rêve .. ! » balbutia Drago, qui était blanc comme un linge.

« Je... Je... On.. On a dû traverser une faille spatio-temporelle sans s'en rendre compte Drago je vois pas d'autres explications.. ! »

« Blaise je vais te tuer. »

« QUOI ?! Mais qu'est-ce que j'ai fait ?! C'est pas moi qui ait dit oui à Krum hein ! »

« NON mais si tu avais fermé ta grande gueule CA SERAIT JAMAIS ARRIVE ! »

« Hey mais t'en prends pas à moi ! En plus si ça se trouve elle va passer la pire soirée de sa vie et tu n'auras plus qu'à la cueillir quand elle rentrera ! Et puis c'est pas comme si Victor Krum était un meurtrier psychopathe ! »

« Parle pas de malheur Blaise... Je t'en supplie, FERME LA ! »

Voilà la fin de la première partie ! J'attends vos réactions ! :) Je posterais la seconde partie dans la soirée !

Diabolic Queen

PS : pour ceux qui suivent « La reine du jeu » je vous rassure je ne l'ai pas abandonnée, j'ai juste beaucoup de mal à écrire une suite qui me convienne mais elle ne saurait tarder, je suis sur la bonne voie !