Chapitre 7

Le lendemain matin, Jane vient me réveillé :

« Debout marmotte ! Aujourd'hui une longue journée t'attend.

On fait quoi aujourd'hui ?

On passe la journée à faire du shopping, moi, toi, Heidi et Renata.

Vraiment, demandais je folle de joie,

Bien sur.

C'est super.

Tu vas prendre une douche puis t'habiller ensuite je t'emmène manger et on partira.

Ok. »

Elle sortit de ma chambre me laissant seule, je me lavais et m'habillais puis attendis Jane pour que je puisse allez manger. Ce ne fut pas Jane qui vient me chercher mais Marcus. Il s'approcha et me dit:

Bonjour Bella.

Bonjour Marcus. Comment allez-vous ?

Bien, merci. Je suis ici pour te ramener en cuisine.

Merci. »

Nous sortons de la chambre et avancions en silence vers la cuisine quand je lui demandais :

« - Pourquoi parlez vous avec moi alors que, d'après Heidi et Jane, vous ne parlez jamais ?

Pour être honnête avec vous, je n'en sais rien. Vous savez pourquoi je ne m'intéresse à rien ?

Elles m'ont dit que c'est depuis que vous avez perdus votre compagne, Didyme.

C'est exact. Depuis sa mort, je n'ai plus gout a la vie mais je ne sais pas quand je vous est vu rire alors que vous avez vécu beaucoup de chose horrible, je me suis dit que je gâchais ma vie et qu'il fallait avancé et tournés la page.

Vous avez pris une bonne résolution et vous savez, la vie est un cercle infini, votre compagne renaitra même si ca prend du temps ce n'est rien, vous avez encore toute une éternité.

Je n'y ai jamais pensé. Si vous l'avez rencontré, vous aurez adoré Didyme. »

Pendant le reste du chemin, nous continuons de parlez. Nous arrivons, sous les yeux de Jane, morts de rire.

« - Je te jure, rigola Marcus, je te monterais les photos la prochaine fois.

J'aimerais bien les voire.

Il faut que je parte, bonne appétit Bella.

Merci. »

Et il partit me laissant avec Jane qui me demanda:

« - Tu es une sorcière ou quoi ?

Pourquoi me dit tu ça ?

Tu as fais parlé et rigolé Maitre Marcus. Comment tu as fait ?

Rien de spécial. » Je mangeais mon petit-déjeuner puis nous partons faire du shopping. Au dernier magasin je trouvais un mot dans ma cabine d'essayage

Je te conseille de partir du château Volturi, si tu ne veux pas que dès que tu te retrouveras seule, je vienne te torturer.

« Jane ! » Elle arrivait tout de suite après que je l'ai appelé.

Qu'es qu'il y a, Bella ?

Regarde. » Je lui montrais le mot et elle le lit

Viens, nous avons fini. Il faut rentrer au château.

Ok. » Je payais les articles que j'avais puis nous partons. Arriver au château, nous allons directement a la salle du trône. Dès que nous pénétrons dans la salle, tous les regards se tournèrent vers nous. Årø dit

Tout c'est bien passé ?

Oui maitre, a par qu'on a un problème, répondit Jane,

Quel est-il ?

James sait que je suis ici, intervins-je, j'ai trouvé ce mot, » Je sortis le mot et lui passa. Il le lit et le passa à Caius et Marcus.

Ne t'inquiète pas, dit Årø, ici, tu es en sécurité, Félix, Demetri allez avec d'autre garde faire le tour de la ville et voir autour du centre commercial l'odeur de James, ordonna-il, et essaye de le retrouvé. Tu peux aller dans ta chambre Bella, Jane accompagne la. » Je sortis de la salle suivis de Jane et partis vers ma chambre.

N'aie pas peur, on te protégera quoi qu'il arrive.

Je sais, je n'ai pas peur mais je ne sais pas, j'ai comme un mauvais pressentiment. Ca doit être mon imagination.

Reste dans ta chambre et si tu as besoin, tu n'as qu'à appeler Heidi. Je dois faire quelque chose et je ne reviens que tard ce soir donc je te dis à demain.

A demain Jane et merci pour cette journée. » Je rentrais dans ma chambre, pris un de mes livres préféré « les hauts de Hurlevents » et allais m'allonger sur le lit quand on toqua à la porte. Je criais d'entrer, c'était Caius qui entra et qui ferma derrière lui.

Bonjour Bella.

Bonjour Caius. Que puis-je faire pour vous ?

Je suis venu pour te donnez ceci. » Il me tendit deux boite emballer dans du papier cadeau.

Je ne peux pas accepter.

Pourquoi ?

Vous m'avez déjà tant donné, et vous me protégez de James. Je ne peux pas profiter de votre gentillesse.

Si nous te protégeons sa veux dire qu'on le veut tu ne nous a pas forcez et je tiens à t'offrir ça. Si tu ne l'accepte pas, je vais me fâcher.

Bon d'accord. » Je pris les paquets et les ouvris, c'était le tout nouveau Samsung Galaxie S 3 et une tablette numérique avec le clavier qui s'enlève.

Dans le téléphone, ce trouve tous les numéros de tout les Volturi, tu as tout illimité dans le monde entier et dans l'ordinateur, tu as une connexion internet dans le monde entier et bien sur tu as une carte mémoire, dans les deux et ils sont intra-sable.

Oh mon dieu. Merci beaucoup.

Tout le plaisir est pour moi. Je te laisse profiter de ton nouvel ordinateur. » Quand il arrive a la porte, je lui dia

Vous vous rendez conte que grâce à cela, il sera plus facile pour moi de trouvé ce que vous me cachez.

J'en ai pleinement conscience, dit-il en ce retournant, mais je sais que tu aurais trouvé une autre solution. Alors autant te donner ça tout de suite. » Et il partit. Je me mis sur le lit et pris le téléphone. Pendant ma fuite, je me suis un ami qui est expert en informatique que j'ai du quitté pour sa sécurité. J'ai appris son numéro par cœur et je l'appelle de tant en temps avec des cabines téléphonique, je n'avais pas de téléphone ne voulant qu'il me retrouve a cause se ça. Je l'appelais et au bout de 3 sonnerie, il répondit

Allo ?

Alex ?

C'est moi. Vous êtes qui ?

Tu ne me reconnais pas.

Bella ?

La seule et unique.

Tu m'appelle comment ?

Bah avec un portable.

Je sais ça mais je croyais que tu n'en avais pas parce que tu ne voulais pas qu'il te retrouve.

Si je te le disais, tu ne me croirais pas et je ne peux pas te le dire, tout ce que je peux te dire est que maintenant je suis en sécurité.

C'est super. J'espère que ou tu es ou te traite bien.

Ici, je suis gâtée et traité comme une princesse. Tu peux faire quelque chose pour moi ?

Bien sur.

Tu pourrais me chercher tout ce que tu trouve sur Caius Volturi et tu me l'envoie sur mon adresse mail, je vais la réactivé.

Ok. Tu veux quelque chose de précis ?

Non, tout ce que tu trouve. Mais si tu vois un nom qui apparait plusieurs fois, fait plus de recherche dessus.

Je te rappelle dès que j'ai trouvé. » Et il raccrochait. Si il y a bien quelqu'un qui pourrait me trouvé quelque chose sur Caius, c'est bien Alex. 15 minutes plus tard, Alex me rappela

Tu as trouvé quelque chose ?

Ouais, je viens de te l'envoyer. Ce gars a eu une vie remplie enfin s'il a déjà existé.

Ouais, je viens d'ouvrir ce que tu m'as envoyé, et tu as raison il a vécu beaucoup de chose. Tu as trouvé un nom qui apparait plus souvent ?

Non mais j'ai trouvé quelque chose de bizarre. Son histoire parle que de guerre, bataille et de règne pourtant, tout un site parle de son histoire d'amour.

Envoie-moi ce site. C'est bon, je l'ai. Tu as raison, ce n'est pas normal.

Ouais. D'après ce site, il est tombé amoureux d'une sorcière mais lui étant un vampire, ils ne pouvaient être ensemble. Ils sont mêmes dans une légende.

Elle dit quoi cette légende ?

Je viens de te l'envoyé. Elle dit qu'ils sont comme même rester ensemble. Et que par cette union, un enfant est née mais la sorcière restait une humaine, elle est donc morte pendant l'accouchement car le bébé était a moitié vampire, il est dit que le père à abandonner le bébé pour le protéger car une prophétie disait que cette enfant hybride serait la réincarnation d'une déesse et que celui qui l'a tuera pourra prendre possession du pouvoir de la sorcière et de la déesse.

Tu as plus d'info à propos de cette légende et de cette prophétie.

Il est dit aussi qu'à l'âge de 18 ans, cette enfant, grâce au destin, retrouvera son père mais il n'en aura pas conscience et que son père ne pourra pas lui dire.

Pourquoi il ne pourra pas lui dire ?

Car il l'a juré. A la naissance de l'enfant, il a fait un pacte, l'enfant sera protégé et tout ses pouvoirs, que ce soit ce de la déesse, de la sorcière ou vampirique et son apparence sera changé, en échange il ne doit pas dire à son enfant qui il est sinon, il est voué a bruler dans les flammes de l'enfer.

On sait qu'elle est le sexe de cette enfant ?

D'après le site, l'enfant serait une fille.

Il y a le nom de la sorcière et de la déesse ?

Ouais, je t'envoie tout par mail.

Merci, Alex. Tu me rends vraiment service.

De rien, ma belle.

Je te rappelle plus tard, bye. » Et je raccrochais. Cette histoire, c'est un truc de malade. Il faut que je fasse plus de recherche sur cette sorcière mais comment faire ? Je sais comment faire mais il faudra a attendre demain. Le lendemain matin, ce fut Caius qui vient me réveiller.

Laissez-moi dormir, dis-je,

Et non, il faut te réveiller. Il est déjà 11 h.

C'est bon je me lève. » Je me levais et partis dans la salle de bain prendre une douche, je ressortis 20 minutes plus tard rafraîchis et habiller d'un jean moulant noir, un col rouler marron avec des talons noir et une veste en cuir de la même couleur que mes chaussures. Mes cheveux étaient lâcher en cascade dans mon dos, je me suis maquiller très légèrement et je n'ai pas masqués les cicatrices de mon visages.

Que fait on aujourd'hui, demandais-je à Caius qui m'attendais assis sur la chaise du bureau,

Que veux-tu faire ?

J'ai bien quelque chose en tête mais je doute que vous voudriez mis emmener.

Et puis-je savoir pourquoi je dirais non ?

Parce que ce que je veux faire mettra votre secret en danger.

Tu as déjà des informations ?

Bien sur, je vous l'ai dis hier. Il ne fallait pas me donner un téléphone et un ordinateur, ca m'a pris moins de tant que prévus d'avoir des infos.

Il ne fallait pas que je te sous estime.

Et non, je ne suis pas qu'une fragile petite humaine.

Ou veux-tu aller pour trouver des infos ?

Dans votre bibliothèque.

La bibliothèque ? Allons-y, alors.

Attends, je prends l'ordinateur et le téléphone. » Je pris le sac noir que j'ai acheté hier, mis mon ordi, mon téléphone et une pochette remplie de feuille avec des stylos, j'avais prévus le coup donc il me fallait un endroit ou écrire mes infos.

Tu as tout prévus, dit Caius,

Je vous le dis, votre secret va ne pas faire long feu avec moi. J'obtiens toujours ce que je veux.

Allons-y. » Nous sortons de la chambre et je le suivis à travers différent couloir jusqu'à qu'il ouvre une grande porte qui révéla une grande salle qui vos la taille de la salle du trône, à l'intérieur, on a l'impression qu'il y a des millions de livres. C'est le paradis pour moi.

J'ai l'impression que cette bibliothèque te plait, dit Caius,

Vous avez combien de livre ?

Dans cette salle, il y en à 3 000 mais nous avons d'autres salle ou il y en à moins ou plus. Ici, tu as tout les livres historique, mythologique, pièce de théâtre, poésie et quelques romans.

C'est très impressionnant. Mais comment saviez-vous ou je voulais aller ?

C'est mon petit secret. Au milieu de la salle, il y a des tables pour que tu puisses t'assoir et mettre tes affaires. » Je m'avançais vers les tables suivis par Caius, mis tout ce qu'il y avait dans mon sac sur la table. Je m'assis et allumais mon ordinateur pour retrouver le nom que je voulais, j'ai décidé de d'abord faire des recherche sur la déesse puis sur la sorcière. Après avoir pris le nom, je voyageais dans les rayons jusqu'à trouvé ce que je cherchais. Je pris 4 livres différent puis repartis sur la table, il y avait un livre qui parlait des pouvoir de la déesse, un de ses exploits, un ou était écris différent légendes la concernant et un ou était écris ses amours et ses ennemis. Je commençais par celui qui parlait de ses exploits puis celui qui parlait de ses pouvoirs il disait que la déesse contrôlait les éléments, avait le pouvoir de divination, et pouvait contrôler l'esprit. Il est dit qu'elle est à l'origine des vampires, loup-garou et sorcières sur terre. Dans ses exploits, il est dit qu'elle c'est fait tué mais il ne dit pas comment, ni pourquoi. Dans ses légendes, je retrouvais la légende de sa réincarnation, sur cette légende est dit que quand la déesse se réincarnera, son pire ennemi se réincarnera aussi et essayera de la tuée définitivement. Dès que je lu ça, je pris directement le livre qui parlait de ses ennemies. Il est écris que la déesse à trouvé son compagnon avec une autre, folle de rage elle a tenté de le tué et ça a fini dans un combat à mort. A la fin du combat, tout deux était à l'article de la mort alors la déesse a lancé une malédiction ils devront se réincarné encore et encore jusqu'à qu'il y est un vainqueur, il y a qu'un seul déclanchement pour leur réincarnation mais il n'est pas écris dedans.

Quel est le déclanchement, dis je à voix haute, » Je me levais et repartis ou j'ai trouvé les livres sur la déesse, après avoir cherché je trouvais « la réincarnation de la déesse », ce livre parlait comme son nom l'indique de la réincarnation de la déesse. Dedans, il est dit que la déesse et son compagnon ne devaient pas s'unir, elle était une déesse « blanche » et lui un dieu « noir » mais ils ont bravé les interdits pour êtres ensemble, le déclanchement de la réincarnation de la déesse est un amour interdit. De cet amour naitra une petite fille qui sera l'a réincarnation de la déesse. Je me levais, rangeais tout les livres que j'ai pris après avoir écris toute les infos que je voulais et partis vers les ranger pour trouvé des infos sur la sorcière. Après une éternité, je trouvais ce que je cherchais, le livre traçait toute sa vie. Je repartis à ma table et trouvais dessus un plateau avec une assiette de salade de riz, un verre d'eau et de jus avec un mot

« j'ai été appelé pour une urgence, je reviendrai dans une heure. J'ai pensé que tu aurais faim donc je t'ai ramenais ce qu'il te fallait. Bonne appétit.

Caius, 12H30. »

Ca fait une demi-heure qu'il était partis, je n'avais même pas remarqué que j'avais mis 30 minutes pour trouvé le livre sur la sorcière. Je me mis donc a mangé et a lire en même temps. Je lus qu'elle n'était pas qu'une sorcière, elle était destinée à prendre le trône du monde magique. Elle était promit à un jeune sorcier de bonne famille quand elle rencontra Caius. Ils se sont rencontrés par hasard et ça à tout de suite été le coup de foudre. Pendant plusieurs mois, ils se sont vus en cachette. Ils s'aimaient et avaient l'intension de s'enfuir mais ils se sont fait attraper et la famille de la sorcière la força à le quitter mais elle ne voulait pas donc elle c'est enfuit avec Caius. Et peu après, elle est tombée enceinte et mourra à l'accouchement. Elle a eu une histoire d'amour très triste mais tellement belle, elle ressemble à Roméo et Juliette. Je me levais et partis ranger le livre puis visita tout les rayons pour tombée justement sur Roméo et Juliette, un de mes romans préféré. Je l'ouvris, le feuilleta et un morceau de papier tomba, je le ramassai et le lis

« Tu es pas en sécurité nulle part. Même ici. Je sais que tu sais mais sache que cette histoire cache encore plein de secret. Je te conseille de surveiller tes arrières, tu ne seras jamais en sécurité. » Je connaissais que trop bien son expéditeur. Je partis à ma table, rangea tout mes affaires en panique quand une voix derrière moi dit

« - Tu as déjà terminé ? » J'hurlais sous le coup de la surprise, Caius s'approcha et dit

Qu'es ce qu'il y a ? Je t'ai dis que je revenais dans une heure.

Oui, je ne t'ai pas entendu.

C'est normal que tu ne m'aies pas entendue, tu étais occupé à ranger tes affaires. Pourquoi es-tu en panique ?

Regarde ce que j'ai trouvé dans mon livre préféré. » Je lui tendis le mot et continua à ranger mes affaires. Quand je fini et me retournais pour le regarder, je vis la fureur sur son visage.

Tu as fini de tout ranger, demanda-il en essayant de cacher sa colère,

Oui,

Nous allons rejoindre les autres, monte sur mon dos ce sera plus rapide, » Je montais sur son dos et il nous ramena à la salle du trône à vitesse vampirique. Il me fit descendre de son dos et dit à Årø

James a réussi à rentrer dans le château sans ce faire voir ou sentir, il est un vampire sans odeur. Il faut doubler la sécurité.

Que c'est-il passé, demanda il, » Caius lui tendit le mot, il le lit et le tendit à Marcus qui le lit aussi puis tout les trois se tourna vers moi et me toisèrent.

Nous nous occupons de tout, dit Årø, Caius, je dois te parler. Demetri accompagne la jeune Bella dans sa chambre reste avec elle. » Demetri s'approcha de moi et me guida à ma chambre. J'étais contente que se soit Demetri qui reste avec moi, depuis le baiser, je n'ai pas pu être avec lui. Il me prit sur son dos, et couru jusqu'à ma chambre. Je rentrais dans ma chambre, m'assis sur le lit et sortis mon ordinateur quand je levais la tête, je vis Demetri devant la porte fermé regardant le vide.

Tu peux venir t'assoir a cote de moi, tu sais ? Je ne vais pas te manger. » Il vint s'assoir sur le lit mais a l'autre bout du lit. C'est donc moi, qui m'approchai de lui mais à peine touchais-je son bras, il se leva à vitesse vampirique et se retrouva de l'autre cote de la chambre.

Tu as quoi à t'éloigner de moi ? Tu as oublié notre baiser ou quoi ? Moi, je ne le regrette pas mais peut-être que toi tu le regrette ? Dis le moi direct, que je ne me fasse pas de faux espoir.

Je n'ai pas oublié notre baiser et je ne le regrette pas mais …

Mais quoi, criais-je, tu as peur de quoi ? Qu'on te tue parce que tu es avec moi ? Tu es un vampire, pas si facile à tuer. Tu ne veux pas ? Autant le dire tout de suite. Tu as peur de me tuer ? Ca fait 3 ans que je frôle la mort, ca me fait plus peur. Alors qu'elle est ton excuse ?

Je suis un vampire, je ne contrôle pas toujours ma soif de sang.

Tu es un vampire de je ne sais combien de siècle, tu contrôle très bien ta soif. Et puis, ca fait 4 jours que je suis ici et dès le premier, tu m'as embrassé pourtant je suis toujours en vie, c'est toi qui t'invente des excuses. » Pendant tout l'échange, je mettais avancé de Demetri et j'avais mon visage à quelque centimètre du sien.

Si tu ne veux pas, il faut m'arrêté maintenant sinon je ne pourrais pas me contrôler. » Il ne disait rien donc je franchis la distance qui séparais nos visage et l'embrassa. Il répondit au baiser et nous voilà partis dans un baiser fougueux. Je mettais mes mains dans ses cheveux et lui, mettais ses bras autour de ma taille. Nous nous séparons, à regret, quand le besoin d'air se fit sentir pour moi, à bout de souffle, nous regardant les yeux dans les yeux.

Cette fois aussi, tu feras comme si rien ne c'étais passé, lui demandais-je,

Non, j'aime beaucoup trop tes baisers pour ne pas recommencer,

Tu me vexe là, riais-je, tu reste même pas avec moi pour moi,

Je reste d'abord pour toi ensuite pour tes baisers,

Sa me rasure,

Ce qui vient de se passer officialise bien le fait qu'on soit ensemble, demanda il,

A toi de me le dire,

Comment les humains disent déjà ? ah oui, je me souviens. Veux-tu être ma petite amie ?

Ta phrase fait très humaine.

Alors, c'est oui ou c'est non ?

Laisse-moi réfléchir, » rigolais-je en partant m'allonger sur lit.

Je veux une réponse maintenant, dit-il en m'emprisonnant mes mains au dessus de ma tête et en s'allongeant sur moi.

Monsieur est devenu entreprenant, qui vous a débloqué ?

Une fragile petite humaine.

Mais si cette fragile petite humaine a réussi a débloqué le grand méchant vampire, c'est qu'elle n'est pas si fragile.

C'est vrai, dit il en faisant courir son nez tout le long de ma clavicule, elle est même très forte, continua il en caressant mon cou avec ses lèvres,

Vous avez l'air d'être très proche tout les deux. Vous me faites des infidélités, monsieur ?

Jamais, dit il sérieux en couvrant mon cou de baiser me faisant gémir, jamais je n'oserais vous trompez, » Il remonta jusqu'à mon visage et pris possession de mes lèvres mais nous fumes interrompus par Jane et Félix qui venait de rentrer dans la chambre sans frapper. Jane se retourna gêner mais ce ne fut pas le cas de Félix qui dit

On dirait qu'on s'amuse bien ici. » Demetri se leva tout de suite après et dit

Vous n'avez jamais appris à frapper.

Si mais c'était trop tentant de vous surprendre, dit Félix,

Félix, dit Jane, tais toi. » Et il se tut tout de suite, je demandais à Jane

Comment tu fais pour le faire taire ?

Les mecs sont tous les mêmes, ils pensent tous qu'à une seule chose,

Tu as raison, tu l'as menacé dans être privé combien de temps ?

Une décennie.

Ah ouais, tu es sévère.

Merci, dit Félix, même elle pense que tu es trop méchante avec moi, continua il en tournant son intension vers Jane,

Tu ne dirais pas ca si tu savais ce qu'il a fait, dit-elle en l'ignorant,

Qu'est ce qu'il a fait ?

Une fois, il voulait aller voir maitre Årø dans son bureau et je l'ai accompagné. Et quand on est arrivé devant son bureau, il était devant moi, je croyais qu'il allait toquer mais il a ouvert sans frappé et on trouvé maitre Årø et sa femme en pleine action. La honte que j'aie eu, moi je me suis tout de suite enfuis mais après, devant tout le monde dans la salle du trône, il a fait une allusion à ce qu'il a vu et il m'a mise dans l'histoire. J'ai eu la honte de ma vie. » Moi et Demetri étions mort de rire, la pauvre, ça doit être vraiment gênant.

Je suis bien contente qu'il ne nous a pas surpris en pleine action, on en aurait entendue parler pendant plus d'un siècle, dit Demetri,

Tu peux compter sur moi pour cela, lui répondit Félix,

Vous êtes venu pourquoi, demandais-je,

Pour te proposer de sortir au restaurant, dit Jane,

Je croyais que vous ne mangiez pas.

On ne mange pas mais on peut y aller pour toi. Je connais un restaurant italien excellent même pour un vampire qui ne mange pas.

Allons-y. » Je pris mon sac et nous partons pour ce fameux restaurant. Nous prenons la voiture de Félix, lui et Jane devant, Demetri et moi derrière. Pendant le trajet, Jane me demanda

Tu as le permis, Bella ?

Oui. A New York, je l'ai passé il y a quelque mois parce que je devais me déplacer sans me faire remarquer.

Tu avais une voiture ?

Non, je l'avais volé.

Tu n'as jamais eu de voiture ?

Depuis que j'ai 15 ans que je fuis, je ne pouvais pas avoir de voiture mais j'avais une moto qu'un ami avait réparée.

Tu t'y connais en voiture ?

Un peu. Je voulais une décapotable rouge quand j'avais 15 ans et je la veux toujours mais jamais je pourrais me la payer.

A cause de ce qui c'est passé, tu n'as jamais pu être une adolescente normale.

Je n'ai jamais au grand jamais été normal, je peux te l'assurer. Avec mes amies, on a fait des trucs d'ouf.

Une fois, pas longtemps avant la mort de mes parents, on était partis, moi et mes meilleurs amies, à un concert à New York et on s'était avancé jusqu'au premier rang puis on est monté sur la scène, on a piqué le micro au chanteur et on c'est mis à chanter. Bien sur, des agents de sécurité nous on vire mais on c'était bien marré. Et le même soir, on a fait un bain de minuit dans un fleuve à cote, et on était en début d'hiver.

Je ne te savais pas si folle.

Ce n'ai rien comparé a tout ce que j'ai fait avant.

Tu as fait quoi d'autre ?

Je vous ai dis que je savais conduire une moto, mais vous ne savez pas comment je l'ai appris. J'avais 14 ans et mon ami avait eu deux motos car il est réparateur. Alors il les réparer et m'a proposé de les essayer, bien sur j'ai accepté. Mais ce que je n'avais pas prévus, c'est de me retrouvé à l'hôpital, alors on a pris les motos et on c'est entraîner dans une route lisse alors il m'explique comment faire et me dis de démarré doucement. Bien entendu, je ne l'ai pas écouté et j'ai fonce, j'ai raté un virage et je me suis cogné la tête dans une grosse pierre, je saignais mais je n'ai ni vu ni senti donc je me suis relevé et j'ai continué à faire de la moto mais plus doucement. Je voyais mon ami me faire des signes pour que je m'arrête mais j'en ai fait qu'a ma tête et j'ai continué. Quand j'ai arrêté, il est venu me voir et ma dis que j'étais folle, inconsciente et tête brulée, que j'aurais pu me tuer. Je lui ai répondu que j'avais rien, que j'étais juste tombé, après il m'a dit que je saignais de la tête et quand je l'ai touché et que j'ai vu mon sang, j'ai réalisé que je mettais blessé. Il m'a emmené aux urgences, et pendant que mon ami était stressé car il devra dire a mon père Sheriff comment je me suis fait, moi j'étais morte de rire.

Tu n'avais pas du tout mal ?

Pas du tout. S'il ne me l'avait pas dit, je serais rentré cher moi la tête en sang et je n'aurais rien remarqué.

Ton père a du être en panique, dit Félix,

Même pas, je suis rentré cher moi avec mon ami derrière moi, je suis partis voir mon père et il m'a demandé pourquoi j'avais un pansement sur la tête, je lui ai dis que j'étais tombé en moto et il m'a répondu en disant exactement ça « tu t'es amusé en moto ? ». Mes parents ont l'habitude que je fasse des choses débiles. Une fois, j'avais 12 ans, j'ai sauté d'une falaise alors que les courants étaient dangereuse, je me suis noyé et mon ami a du me faire du bouche à bouche pour éjecté l'eau de mes poumons. Quand je me suis réveille, on était encore sur la plage, et je lui ai dis que c'est trop bien et qu'il devait recommencer avec moi. J'aime risquer ma vie et l'adrénaline.

Tu es complètement folle, dit Félix,

Pour moi, dire que je suis folle est un compliment,

C'est un compliment,

Merci.

Tu as fait d'autre truc de dingue ?

Des tas. » Nous venions d'arriver au restaurant qui était magnifique. Nous rentrons dedans et nous asseyons dans une table éloignée de tous. Je commandais et commençais à manger quand un serveur vient me voir

Excuser moi, mademoiselle. Un jeune homme m'a demandé de vous donner ceci ». Il me tendit un mot plier en deux et partit. J'ouvris le mot et le lu « Bonne appétit ! Les plats italiens sont délicieux, tu devrais profiter car tu n'aura pas l'occasion dans manger tout le temps. Je ne comprends pas comment tu peux rester dans le même endroit qu'un meurtrier surtout qu'on sait tout les deux qui il a tué. »

Je dis aux autres :

Il faut rentrer, il faut que je parle au roi. » On se leva et partis, en vingt minutes nous arrivons au château.

Ramène-moi dans la salle du trône en courant, s'il te plait Demetri. » Il me prit sur sous dos et deux seconde plus tard nous étions dans la salle du trône. Comme toujours Demetri se mis à genou devant eux mais moi, je m'avançais vers eux sans peur et donna le mot à Årø qui regardais mon visage qui était fermé et mon regard dur. Il passa le mot à ses frères après l'avoir lu.

Nous allons nous occupez de ca. Retourne dans ta chambre, tu as eu assez d'émotion pour aujourd'hui. » Je me détournais de lui et partis vers ma chambre tout seule, je connaissais son emplacement maintenant. 2 heures plus tard, Jane vient me voir, je lui demandais

Jane, ramène-moi au bureau de Caius.

Mais …

S'il te plait. C'est urgent.

Ok. » Elle me prit sur son dos et me ramena devant le bureau de Caius.

Il est à l'intérieur, dit Jane,

Merci. » Et elle partit. Je rentrais dans le bureau et m'assis sur la chaise en face du bureau ou était assis Caius et j'attendis dans le silence. C'est lui qui brisa le silence :

En quoi puis-je t'aider, Bella ?

Je sais qui vous êtes, lui répondis-je très sérieuse,

Vraiment ? Et qui suis-je ?

Vous savez parfaitement de quoi je parle.

Que veux-tu que je te dise ?

La vérité.

Et bien, dis moi qui je suis étant donner que tu es sur d'avoir raison.

Je sais qui vous êtes. Vous êtes mon père. »