Et hop, une nouvelle fiction. J'ai eu un peu d'inspiration et au lieu de réviser pour ce très cher bac de français, j'ai préféré écrire ce début ... :)

Les personnages ne m'appartiennent pas (et non ...) mais ils sont à la grande S. Meyer !

Bonne lecture !


Chapitre 1.

- Cours Ethan, cours !

- Bell's, j'en peux plus, j'en peux plus !

- Non Ethan ! Faut que tu tiennes, encore 700 mètres et on y est ! Allez Ethan, vite, donne moi ta main !

- J'peux plus j'peux plus ! Me dit il en s'effondrant par terre.

- Ethaaaan ! Relève toi, je t'en supplie relève toi !

- Arrêtez vous, arrêtez vous ! Nous hurla une voix, puis des aboiements de chiens se firent entendre, de plus en proche de nous.

J'essayais de porter Ethan, de le tirer, de l'encourager à continuer à marcher, à poursuivre les quelques mètres qu'ils nous restaient. Mais du haut de ses 8 ans, je ne pouvais plus le porter et lui n'avait plus assez de force pour marcher et échapper à nos poursuivants. Je m'asseyais donc à côté de lui ; qui, lui, pleurait en me disant de continuer, de me cacher tant que je le pouvais. Plus les aboiements se faisaient proches, moins je l'entendais me parler, je le sentais qui sombrait, il n'en pouvait plus, la fatigue, la faim, la soif étaient trop importantes, son corps ne tenait plus le coup. Et le mien non plus, je souffrais de trop, à cause de différentes blessures dont une profonde au niveau de mon ventre, je me sentais moi aussi partir dans un sommeil profond. J'essayais de résister, surtout en sentant qu'on m'arrachait Ethan des bras. Mais c'est surtout en l'entendant crier que je me redressais, en dépit de toute la fatigue qui m'assaillais.

- Bellaaa, aide moi !

- Ethan, Non, rendez le moi, Ethan, Ethan, lâchez moi, lâchez le ! Je le voyais qu'il se débattait dans les bras de l'homme qui l'avait attrapé. On m'avait moi même agrippée pour ne plus que je bouge. Je le voyais qui s'éloignait de moi, et je l'entendais qui hurlait...

Je me réveillais soudainement, en sursautant. J'étais en sueur, des larmes coulaient le long de mon visage, tout mon être tremblait. En regardant autour de moi, je me rendis compte que rien ne m'était familier, la pièce était blanche, sans aucun signe de vie, pas de tableau, de livre ou de quoique ce soit de personnelle dans cette chambre si froide.

Mais , et Ethan ?! Pourquoi n'était il pas avec moi ? On dormait toujours ensemble habituellement. Je l'appelais doucement, mais aucune réponse, toujours aucun signe de lui ! Je l'appelais de plus en plus fort, mais toujours rien. Je voulais me redresser, mais me rendais compte que j'avais trop mal au ventre pour cela, je sentais aussi une vive douleur au niveau de ma jambe droite. En voulant soulever mon drap pour regarder, je voyais que j'avais des transfusions! J'étais transfusée, et en plus j'avais des émetteurs pour capter mon rythme cardiaque ! J'étais donc dans un hôpital, et sans Ethan !

J'avais beau essayer de me rappeler comment j'étais arrivée ici, je n'y parvenais pas ... Seul le souvenir de mon rêve restait dans mon esprit... Ce rêve qui dans un sens me paraissait si réel... Je me redressais d'un coup, mais oui ! C'était réel ! C'est ce qui c'était véritablement passé ! Oh mon dieu, ils nous ont rattrapés, ils nous ont retrouvés! Faut que je sorte d'ici, faut que je retrouve Ethan. Et le plus vite sera le mieux.

Je me levais, en tentant d'ignorer la fulgurante douleur sur mon ventre et ma jambe, décrochais rapidement les aiguilles qu'ils m'avaient enfoncé dans le bras. Oh mince, ça saigne, évidemment. Je me retenais de respirer par le nez et évitais de regarder ces petits globules rouges qui s'échappaient de mon bras.

Je passais vite par la salle de bain, pour pouvoir mettre du papier toilette sur le sang, pour éviter que cela coule et me fasse tourner de l'œil.

- Oh mais c'est pas vrai ! Je ne peux pas sortir comme ça ! Pas avec juste cette blouse affreuse sur le dos ! Et les soutiens gorge, ils connaissent pas dans cet hôpital ?! Oh, et voilà que je commence à me parler à moi même ! Faut vraiment que je parte d'ici le plus rapidement possible... Peut être m'ont ils laissé mes sous vêtements et habits quelque part dans cette chambre ... ?

Je regardais vite dans tous les placards et tiroirs de la salle de bain et de la chambre, quoique c'était rapide vu le peu qu'il y en avait ; mais ne trouvais strictement rien. Bon bah je me résignais à sortir dans cette blouse ... J'espérais ne croiser personne tant que je n'avais pas changée de tenu...

Je sortais de ma chambre discrètement, sans faire de bruit en marchant sur la pointe des pieds ... Ahh ! Mais j'ai même pas chaussures... Je ne risquais pas de faire de bruit au moins... ; puis me décidais à faire le tour de l'hôpital, pour voir si Ethan n'y était pas, j'espérais vraiment le trouver ...

Après avoir fait un tour dans les urgences, la pédiatrie, les chambres de ceux qui résident plus longtemps à l'hôpital, je me résignais à aller dans le bureau de l'administration, pour voir les listes des nouvelles admissions. Une fois dans le bureau, je cherchais ses fameuses listes.

- Mademoiselle ? Que faites vous ici ?! Entendis-je en sursautant. Mince ! On m'avait vu.

- Mademoiselle ? Répéta la voix masculine derrière moi. Je réfléchissais rapidement à un moyen de me sortir d'ici et me retournais lentement pour faire face à mon interlocuteur. Wahou. Ce médecin avait de quoi faire de l'ombre à Docteur Mamour et Docteur Glamour*...

- Oh, Bonjour Monsieur. Eh bien, je cherchais les toilettes, mais je me suis perdue je crois ...

- Ah oui, vous n'êtes pas au bon étage. Vous voulez que je vous raccompagne ? Venez suivez moi. Me répondit-il d'un ton signifiant qu'il savait que je ne lui disais pas la vérité.

- Bien sur ...

- Je me présente, je suis le Docteur Carlisle Cullen, et je suis le médecin qui s'est occupé de vous depuis que vous êtes arrivée, il y a maintenant une dizaine de jours.

- Très bi... Attendez , quoi ? Que venez vous de me dire ? Je suis arrivée ici il y a dix jours ? Non ! Je sentais les battements de mon cœur s'accélérer et ma respiration se couper. Ce n'était pas possible, j'étais ici depuis dix jours ?! Et Ethan ?! Ou est il ? Ethan, Ethaaan !

- Calmez vous ! Appelez une infirmière ! Sa plaie s'est ré ouverte ! Entendis je le médecin crier. Mais je l'entendais de moins en moins comme si du coton s'infiltrait dans mes oreilles, tout comme je voyais de moins en moins. Je m'entendais vaguement crier. Je me voyais tomber. C'était comme si j'assistais à cette scène de loin... Comme si la douleur était trop forte à supporter. La dernière chose que je voyais était une infirmière qui me piquait et m'administrait sûrement un calmant. Puis plus rien.


* Docteurs Mamour & Glamour de Grey's Anatomy !

Voilà, j'espère que ce début vous plait ... ! Laissez moi une ptite review si vous passez par là, toute critique, bonne ou mauvaise est bonne à prendre .. :)