DISCLAIMER : NCIS LA et ses personnages ne m'appartiennent pas...


PROLOGUE

Le dîner s'est bien passé, la nourriture succulente et il la reconduit chez elle. Ils se trouvent maintenant dans le parking en bas son appartement, il la raccompagne jusqu'à la porte d'entrée mais quelque chose ne va pas. Un sentiment étrange l'envahit, elle ne sent plus ses jambes et elle a le tournis.

« Pourquoi suis-je si faible ? Qu'es... Qu'est-ce qu'il m'arrive ? » lui demande-t-elle après avoir essayé en vain d'ouvrir sa porte.

Il a pour seule réponse de rester silencieux, de lui prendre les clés et d'ouvrir la porte à sa place. Il la suit alors de près quand elle entre dans l'appartement et lorsqu'elle trébuche sur le seuil, il la pousse un peu plus à l'intérieur pour pouvoir la fermer la porte d'un simple coup de pied. Une fois dans l'appartement il l'attrape violemment par le bras en faisant tomber son sac à main dont tout le contenu s'éparpille sur le sol.

« - Tu pensais vraiment que tu pouvais m'avoir ? lui demande-t-il en la secouant vivement, tu penses vraiment que je suis stupide ? crie-t-il ensuite son visage à seulement quelques centimètres du sien.

- Je... Je ne com... comprends pas. » essaye-t-elle de lui répondre mais sa bouche ne semble pas vouloir coopérer.

La tête lui tourne, sa vision est floue et ses jambes ne la supportent plus. Kensi ne tient sur ses deux jambes, seulement aidée par la poigne ferme qui lui agrippe le bras. Énervé par son manque de réaction il la repousse de toutes ses forces loin de lui ce qui a pour conséquence de la faire trébucher et de s'écrouler au sol dans un gémissement de douleur. Kensi est alors par terre quand elle aperçoit son téléphone parmi le contenu de son sac éparpillé sur le sol du salon, elle essaye tant bien que mal de l'atteindre.

« Mais bien sûr que tu ne comprends pas ! Tu vas payer pour ce que tu as fais, tu le sais ça ? » crie-t-il en éjectant le téléphone de Kensi d'un coup de pied à l'autre bout de la pièce. Il commence alors à faire les cents pas devant elle, sa respiration forte, le visage rouge de colère, une veine apparente sur le front, ses points enfoncés dans les poches de son jeans.

Tout se passait si bien, qu'est-ce qui a bien pu déraper ? Elle doit sortir de là, mais comment ? Elle n'a pas son arme sous la main, et même si elle l'avait la drogue qu'elle a dans son système ne l'aiderait pas. Elle n'a plus de téléphone non plus... Et dans un éclaire elle réalise que l'autre portable, SON portable, pas celui de Marie, est toujours dans son sac. Elle regarde l'homme qui fait toujours les cents pas devant elle, et le plus discrètement du monde essaye d'atteindre la poche intérieur de son sac ou se cache son dernier espoir.

Il se retourne alors soudainement et rit en la voyant chercher frénétiquement dans son sac à main. C'est ce moment précis qu'il choisit pour sortir quelque chose de sa poche.

« C'est ça que tu cherches ? » demande-t-il tout en connaissant la réponse, il tient dans la main SON téléphone.

Elle le regarde alors d'un air désespéré, il tient entre les mains son dernier espoir, sa dernière chance de sortir en vie de cet enfer.

« Et bien c'était sympa de t'avoir connu... mais je pense qu'il est temps qu'on en finisse, tu ne crois pas ? » dit-il en se penchant pour atteindre le couteau attaché à sa cheville.

Elle ne va pas s'en sortir, pas cette fois en tout cas.


Me voilà de retour avec une nouvelle fiction, j'espère qu'elle vous plaira !

Le prologue est assez court je sais mais c'est pour vous mettre l'eau à le bouche... enfin je l'espère ;) et puis les prochains chapitres seront plus long c'est sûr ! Enfin seulement si vous en voulez d'autres ^^