Auteur : Pyramide

D'après les films : Avengers / Thor. Les personnages sont la propriété de Marvel©. L'image d'illustration ne m'appartient pas.

Classement : T+

Avertissement : Esclavage, abus non graphique, loki whump !

Résumé : Suite au jugement d'Odin, Loki est condamné à l'esclavage. Privé de ses dons magiques et terriblement maltraité, il revient changé au palais sous le regard de Thor venu l'aider. Assisté ensuite par ses amis, ils feront tout pour l'aider à guérir et à retrouver un semblant de vie. Ma toute première fanfic jamais écrite, soyez indulgents ! Le plein de Loki!angst, h/c et whump!

Note : Se situe après le film Avengers.

« *'°-…~ *+* ~…- °'* »

La terreur au visage

« *'°-…~ *+* ~…- °'* »

*/ˆ~ˆ\* Chapitre 1 : Mon frère */ˆ~ˆ\*

Loki n'avait plus aucun espoir de voir Odin clément avec lui, il le voyait dans ses yeux, la colère et le ressentiment envers celui qu'il considérait autrefois comme son fils. De plus, il ne lui avait même pas laissé une chance de se défendre, le bâillon de fer toujours en place sur sa bouche. Odin n'avait pas ordonné qu'on le lui enlève. Alors il regardait à terre, incapable de supporter plus longtemps le regard haineux de chaque personne de l'assistance, de ceux qu'il appelait « amis », de son frère placé à côté de lui et surtout de sa mère, le regard si triste.

Loki savait qu'il n'avait pas agi au mieux avec son invasion. De toute manière, tout ce qu'il touchait finissait par se briser. Tous ses plans habilement travaillés finissaient mal. La conquête du trône d'Asgard, la tentative de s'allier aux Chitauris, Midgard ? Tous le monde avait cru qu'il cherchait un trône, sauf lui. Asgard : une tentative dans sa colère de détruire ce qu'il était lui-même, un monstre des glaces. Les Chitauris : dans sa tristesse mêlée de colère, un moyen de rebondir sans pour autant les laisser acquérir quoique ce soit, car jamais il ne les aurait laissé atteindre la cité d'Asgard par la suite. Midgard : une façon dans sa haine de montrer ses capacités nouvelles et d'attirer l'attention de sa famille. Mais rien n'avait réussi comme il l'avait prévu. Certes, dans sa colère, il avait tendance à réfléchir trop vite, mais il n'avait pas non plus eu beaucoup de chance.

Et maintenant il se retrouvait là, dans l'attente de son jugement, pour tout ce gâchis. Non pas qu'il souhaitait s'y soustraire, mais il aurait préféré éviter cette honte de voir un prince déchu. Loki perdait peu à peu tout espoir de vivre un jour en étant quelqu'un de considéré, respecté, salué et honoré. Quelqu'un dont on louerait les exploits pendant des millénaires, un prince royal. Après toutes ces défaites, il voulait presque retourner dans l'ombre comme avant. Il y était peut-être seul, mais au moins il vivait la vie qu'il choisissait, plongé dans ses études, rigolant de temps à autres avec son frère et se moquant de ses amis et des habitants du palais. Et surtout, il avait l'amour de ses parents, même s'il ne le voyait que rarement. Oui, cette vie était meilleure que celles qu'il avait tentées d'avoir par la force. Sa volonté de mourir d'abord, puis sa colère transformée en haine par le contact de ces monstres, n'avaient pas donné la vie qu'il espérait. En un mot, il était résigné.

Il avait perdu à jamais l'espoir d'avoir des amis, un frère égal à lui, une mère fière et surtout un père honoré par sa présence. Et c'est cela qui le brisait, alors qu'il était maintenant agenouillé devant ses juges. Il aimerait tant disparaître. Mais sa magie est contrôlée par le Père de toutes choses, et il ne peut qu'attendre. Son seul regret : d'avoir fait du mal à ce frère qui au final avait été bon avec lui et n'avait jamais tenté de le tuer, et surtout d'avoir blessé dans l'âme sa mère.

Derrière lui, Loki ignore que son frère Thor est bien plus nerveux que ce qu'il laisse paraître. Il est inquiet. Même s'il ignore où exactement il s'est trompé avec son frère et comment Loki en est venu à devenir cet être sans cœur, il ne peut s'empêcher de se demander si c'est sa faute. Et si Loki était réellement mal dans sa peau et qu'il l'avait toujours caché ? Son frère est incapable d'être sincère, il le sait. Toujours à cacher ses vrais sentiments sous une espièglerie ou une malice bien de lui. Alors comment savoir ? Peut-être que les offenses ressenties par son frère n'étaient-elles pas imaginaires… La haine qui habitait maintenant Loki l'avait tant changé, cela n'avait vraiment pas été son style d'attaquer ainsi anarchiquement les Midgardiens à l'aide de monstres désordonnés, sans logique dans leur plan de bataille. Tout cela semblait plus être un exemple de démonstration qu'une volonté réelle de régner. Thor ne savait plus quoi penser.

Mais par dessus tout, ce qu'il craignait maintenant le plus, était le sort de son frère. Il n'avait pas non plus manqué le regard d'indignation d'Odin pour son frère, des yeux emplis d'une haine qu'il ne connaissait pas. Loki avait certes commis trop d'erreurs, mais l'idée qu'il puisse continuer à vivre avec la mémoire d'un frère mort le hantait. Tant de souvenirs l'habitaient, tant de bonheur de découvrir ce monde à deux, et la promesse de grandir et de devenir des hauts dirigeants ensemble. Il ne pouvait pas imaginer continuer à vivre seul, entouré de personnes haïssant son frère. Thor le connaissait malgré tout mieux que quiconque, et son sourire lui manquait. Ce sentiment de fraternité lui manquait. Ne doute jamais que je t'aime, mon frère. On ne détruit pas ainsi des milliers d'années vécues ensemble. Deux êtres bien différents, mais élevés comme une seule unité fraternelle. Et jamais ils ne s'étaient haï au point de décider qu'un jour prochain, ils vivraient chacun leur vie. Même devenus adultes, ils n'avaient jamais envisagé de prendre chacun une voie différente. Même si Loki savait que Thor serait élu roi, il n'était pas parti chercher ailleurs sa place à lui et était au contraire resté fidèle aux côtés de son frère. Protecteur et de sage conseil, toujours et malgré tout.

Mais Odin avait changé, Thor le savait. Avant de partir sur Midgard, Odin avait déversé une première fois toute sa colère à l'annonce des actes de Loki et n'avait eu alors aucun mal à invoquer la magie noire pour que Thor aille le chercher immédiatement. A l'époque, Thor avait été gagné par la même colère et grondé Loki en arrivant devant lui, mais très vite il n'avait pu s'empêcher de tenter de réveiller son frère pour le ramener à la maison. Il avait été en colère que ses tentatives aient échoué et avait fini par abandonner en ramenant stoïquement Loki à l'aide du Tesseract, mais une fois rentré il avait de nouveau l'inquiétude qu'il l'avait envahi. C'était plus fort que lui. Alors que son père avait craché une seconde fois une colère folle à leur retour, et les cris étaient montés haut dans les quartiers royaux, alors que Loki attendait dans une cellule en sous-sol.

« Loki ! Fils de personne ! » Loki écarquilla les yeux, la peur montait en lui en entendant ces mots. « Voici aujourd'hui la déclaration de ta sentence suite à tes crimes commis contre Asgard, Jotunheim et Midgard, mais aussi contre ceux qui te considéraient ou non comme partie de leur famille. »

Odin se leva de son trône et descendit lentement les marches pour s'approcher de Loki. D'un geste, il ordonna aux gardes de le relever, ce qu'ils firent sans ménagement et brutalement. Thor, qui avait reculé, vit son inquiétude monter autant que celle de son frère. Dans les mains du Père de toutes choses apparut un large collier métallique, orné d'urnes ciselées finement sur un fond gris foncé et sans hésiter une seconde, en serrant les dents de colère, il le mit fermement autour du cou de Loki. Terrorisé, ce dernier ne put rien faire et failli tomber sous l'impulsion.

« A partir de ce jour, Loki, tu n'es plus rien ! » cracha-t-il « Tu perds définitivement tout droit à la royauté et es déchu de tout privilège. Tu porteras désormais ce collier, qui non seulement te retire toute ta magie innée, mais surtout montrera à tous ton nouveau statut : esclave d'Asgard ! »

Un grondement immense se fit entendre dans la salle, certains crièrent de colère pour approuver la décision, d'autres applaudirent. Mais Loki ne les entendit pas, submergé par l'horreur de la décision, les yeux grands ouverts placés sur ceux d'Odin. Brisé par le pouvoir du collier ou par cette sentence abjecte, il tomba lourdement à genoux, en tentant de garder un semblant de respiration et de ne pas laisser ses larmes couler. Il était tombé plus bas que tout ce qu'il n'aurait jamais imaginé.

Thor quant à lui fut incapable de prononcer un mot, choqué également par l'annonce et regarda son frère sur le sol. Il recula un peu, comme frappé et regarda sa mère, qui, ne pouvant en supporter davantage, mit les deux mains sur sa bouche et quitta la salle par la sortie derrière le trône.

« Nigold ! » tonna Odin dans la salle et aussitôt un homme de taille imposante s'avança et mit un genou à terre devant son roi : « Oui, Majesté, je suis à vos ordres ! »

« Toi qui es responsable de la gestion des esclaves du palais, emmène celui-là, enlève-lui son bâillon et confie-le à un de tes collègues. Assure-toi qu'il apprenne au plus vite les règles de son nouveau statut et ensuite… Fais-en ce que tu veux. »

Le dénommé Nigold sourit légèrement : « Il sera fait selon votre volonté, Majesté. » Et sans hésiter, il détacha de son pantalon une courte chaîne qu'il attacha à l'anneau de Loki.

Ce geste réveilla immédiatement Loki de sa torpeur et il se retourna violemment vers cet homme. De toutes ses forces, les dents serrées, il se mit à tirer avec ses deux mains sur la chaîne pour se libérer. Jamais il ne serait l'esclave de qui que ce soit ! Testant sa force, il tira encore et encore pour tenter de faire lâcher prise. Loki voulait fuir, fuir cette sentence et ces regards de haine, et disparaître loin d'ici. Il se débattit plus que jamais, mais le chef avait la main sûre et l'habitude d'une telle réaction. Plutôt que de continuer à tirer, il s'approcha de Loki sans lâcher la chaîne et sortit de son dos un bâton court et solide.

« Non ! » cria Thor en s'avançant, mais trop tard. D'un seul coup, Loki fut jeté à terre, comme appelé par le sol, et perdit connaissance avant même d'avoir fini de tomber.


Loki courait tout ce qu'il pouvait, sans jamais s'arrêter et tentant de ne pas regarder derrière lui. Il n'avait plus de souffle, mais il n'y prêtait pas attention. Seul comptait le fait d'avancer, de courir encore et encore, pour échapper à ses bourreaux, à ce maître infecte et cruel. Ecartant les broussailles, se relevant à chaque fois qu'il tombait, il irait aussi loin qu'il le pourrait et le temps qu'il faudrait.

Pourtant, il sentait ses forces l'abandonner au fur et à mesure qu'il perdait du sang. La douleur sur son visage était insoutenable et il résistait à l'envie de toucher les blessures, tant il voyait le sang couler par terre malgré sa course. Il ne pouvait plus bouger son œil gauche et calquait sa course en se basant sur son œil droit, bien que le sang coulait parfois dessus.

Un des gardes monstrueux de son maître l'avait rattrapé aux abords de la propriété et l'avait plaqué à terre. Sur le coup, Loki s'était défendu comme il avait pu et ils s'étaient battus un moment, jusqu'à ce que Loki parvienne à lui envoyer son pied dans la poitrine. La créature avait été tellement en colère de ce coup, que sans hésiter elle l'avait frappé de sa main aux trois griffes puissantes. Au début, il avait senti comme si un éclair lui avait touché le visage et il avait hurlé, mais la peur l'avait aidé à encore bouger ses jambes et il avait réussi à faire tomber son assaillant. Les mains sur le visage qui dégoulinait déjà de sang, il avait frappé à la tête le monstre et était reparti dans sa course.

Loki entendit derrière lui les cris déchirants de ces sortes de chiens aux dents acérées et de leurs maîtres montés sur chevaux, qui criaient des ordres. La terreur l'envahit une nouvelle fois, et il oublia ses douleurs pour accélérer encore la course, sans regarder vraiment où il allait.

Non, plus jamais il ne retournerait chez ce maître, il ne voulait pas, il ne pouvait plus. Désespéré maintenant, il n'avait plus rien à perdre. Il ne supportait plus ces colères, ces coups sans fin, cet isolement sans nourriture et ces gestes déplacés. Son maître lui avait annoncé ce matin qu'il l'avait vendu à un Seigneur que Loki connaissait, car il le savait candidat pour être membre du conseil divin au palais royal d'Asgard.

Loki avait tout supporté jusqu'à présent : sa « formation » si dure pour être esclave, tous ces coups de fouet, de poing, ces paroles pour le rabaisser et lui rappeler ce qu'il était. Puis, il y avait eu les mines, une horreur absolue digne d'Hellheim. Puis les passations de maître en maître jusqu'à ce dernier et ses crises de colère. La seule chose qu'il pourrait regretter serait son eau tant adorée, mais Loki secoua la tête, car cela aussi il voulait fuir. De plus, Loki n'aurait pas supporté l'idée de revenir en esclave au palais, cela il ne le pouvait pas, et il avait profité d'une fête ce soir pour s'enfuir après avoir servi les convives qui s'avinaient de plus en plus. Plus jamais il ne serait au service de quelqu'un, plus jamais il ne céderait, plus jamais il ne supporterait…

Plongé dans sa mémoire et les yeux en larmes, il ne vit pas le vide derrière les hautes herbes dans la nuit à peine éclairée par les deux lunes. Il cria de peur et eut juste le temps d'agripper le rebord d'une main, les pieds dans le vide. Il réussit à poser aussi la seconde main, mais il n'avait plus la force de se hisser. Regardant en bas, il vit que le fond n'était pas extrêmement loin, avec un ruisseau coulant au fond, mais c'était suffisamment haut pour qu'il puisse se tuer en tombant sur les quelques rochers. Loki sentit qu'il ne pourrait pas tenir le coup bien longtemps et il appela à l'aide, par reflexe de survie. Il ne voulait pas mourir !

En relevant les yeux, il entendit puis vit ses poursuivants, sans doute guidés par ses cris. Mais au lieu de se baisser pour le prendre, ils le regardèrent un instant, luttant pour tenir prise. Loki les implora, mais au même instant ses mains cédèrent. La chute lui parut interminable, et durant ce moment il eut le flash de quelques images : Thor et lui jouant entre les colonnes du palais, apprenant à monter à cheval, leur première bataille, leur sorties nocturnes pour boire un verre, et il vit le sourire de sa mère, ses baisers et sa tendresse, sans fin, puis le choc du néant…

Loki resta un mois dans le coma.

('*…._…. [à suivre] …._...*')


Ma toute première fanfic! Ouf!

C'est une idée de sujet qui me trottait trop dans la tête. J'ai une story plus longue en préparation mais je voulais d'abord vous soumettre cette petite fic pour voir si ce que j'écris n'est pas totalement mauvais! Mes excuses d'avance pour les fautes d'orthographe., de frappe et les incohérences.

Je suis une fan de Loki!Angst et Whump, j'ai écrit cette fic pour mon plaisir égoïste avant tout.

Chapitre 1 posté le 7 juillet 2013

Prochain post chapitre 2: pas avant le 11 juillet 2013

Où Thor retrouve enfin Loki...