Disclamer : JK Rowling a créé Harry Potter, ShadeDancer en a fait le Prince de la Mafia et moi je ne suis qu'une humble traductrice.

Me voici de retour ! Vous m'avez manqué ! Ca faisait tellement longtemps, j'ai eu un peu de mal à m'y remettre parce que j'avais un peu oublié mes habitudes de traduction. Mais pour mon plus grand plaisir (et j'espère le vôtre aussi) voilà le début du nouvel épisode de la saga des Blood Prince. Pour ceux qui prennent cette fic en cours de route, ce serait mieux d'aller lire Blood Prince en premier pour situer les personnages, comprendre comment l'histoire en est arrivée là… et bienvenue à vous !^^

En tout cas, cette petite année de break a fait beaucoup beaucoup de bien à mes études et mes résultats de concours ne vont pas tarder. Maintenant je vais essayer d'être plus régulière, même si ça va être dur de tenir un bon rythme vu que je n'ai plus vraiment de chapitre d'avance. Un chapitre par mois, je pense que ce sera un minimum. J'essaierai de faire plus, mais faut voir aussi avec ma béta qui est toujours fidèle au poste mais qui a bien moins de temps à me consacrer.

Je ne vous fais pas attendre plus longtemps : bonne lecture !

Chapitre 1 : An Identity Revealed
(Une identité dévoilée)

Harry, monté sur le dos de son cheval Azrael, avançait d'un bon pas le long d'un chemin forestier quand un hibou fondit sur lui et lui délivra une lettre avant de finir en catastrophe sa course dans un arbre se trouvant à proximité.

« Errol, soupira Harry en faisant pivoter Azrael, content que sa monture ne soit pas du genre à s'effrayer facilement. On aurait pu croire que les jumeaux piqueraient Hermès plus souvent que ça. »

Après s'être laissé glisser au sol, Harry récupéra maladroitement Errol et enveloppa le hibou ébouriffé dans sa veste qu'il plaça sur sa selle avant de remonter et de faire demi-tour vers la maison. Il se demandait si Blaise était déjà rentrée, mais il en doutait. Elle ne serait probablement pas de retour avant le diner. Blaise et Trevor étaient partis rendre visite à des parents éloignés, laissant Harry étudier seul pour quelques jours. Son père était également sorti ce jour-là, ayant quelques affaires particulières à traiter et estimant qu'Harry était trop jeune pour l'y accompagner.

Jusqu'à présent, l'été avait été formidable, même si Trevor s'était assuré que les deux enfants rattrapent les bases scolaires moldues qu'ils avaient manquées tout en s'avançant sur leur programme scolaire de magie. Trevor avait aussi fait allusion à des cours de duel, mais il voulait d'abord leur constituer tout un petit arsenal de sorts et attendait la venue et l'aide d'un de ses amis qui était maître de duel. Harry mit pied à terre dans le paddock de l'écurie et récupéra Errol avant de laisser l'un des palefreniers s'occuper d'Azrael. Il aurait bien brossé lui-même son cheval mais il voulait aussi ramener le vieil hibou à l'intérieur sans trop se faire remarquer. Dans sa chambre, Harry étendit Errol sur le banc devant sa fenêtre et déroula le parchemin qui lui était adressé.

Notre très cher Harry, Maman meurt littéralement d'impatience à l'idée de vous rencontrer Blaise et toi. Veuillez donc nous gratifier de votre présence reptilienne samedi prochain. Prenez la Cheminette pour le Terrier aux alentours de midi et amenez vos pères avec vous.
Gred
et Forge.

Harry aborda le sujet au cours du diner, et au plus grand plaisir de Blaise et du sien, ils furent autorisés à rendre visite aux Weasley et leurs pères étaient aussi disponibles pour les accompagner. Harry rédigea une courte réponse après le repas et l'envoya avec Owl (1), le hibou de Trevor, Ciara étant sortie chasser et Errol étant reparti plus tôt après avoir repris un peu de forces. Cela pouvait s'avérer intéressant de voir où vivaient les jumeaux parce qu'il s'agissait d'une maison entièrement magique. Peut-être que les jumeaux pourraient venir chez lui un jour ou l'autre eux aussi, pensa Harry un peu plus tard, quand il fut près à se mettre au lit. Le manoir était un endroit génial pour jouer des mauvais tours et c'était plus qu'un défi que de piéger les gardes en alerte, ce qui ne rendait les choses que plus excitantes. Mais bien sûr, les jumeaux devraient faire attention à ce qu'ils diraient sur la magie et le monde des sorciers.

Harry passa sa journée du vendredi sous la tutelle stricte de Sensei, à pratiquer le combat à l'épée. Les lames n'avaient plus leur place à l'âge moldu des revolvers, mais Harry était fier d'apprendre l'art de l'escrime avec Sensei. Il s'était aussi dit que c'était une bonne idée de savoir manier correctement une épée dans le monde sorcier quand on voyait à quel point le monde magique semblait parfois plus se rapprocher du Moyen-âge que du vingtième siècle moderne.

Ils pratiquèrent aussi le mouvement qu'Harry avait essayé sur Blaise lorsqu'ils étaient à Poudlard, au changement près qu'ils utilisaient maintenant une barre pour que le jeune garçon puisse s'exercer. Harry courait vers la barre fixe positionnée à la hauteur des épaules de Blaise et l'attrapait tout en en se projetant en l'air de façon à passer par-dessus la barre, mais sans la lâcher. Si Harry s'était exercé sur une personne, son élan aurait forcé cette dernière à se pencher en arrière et, avec un peu de chance, l'aurait fait tomber comme prévu. Pour Harry le problème était de s'assurer de ne pas finir lui aussi au sol par la même occasion. Il essayait donc de voir comment tout enchaîner correctement sous le regard attentif de Sensei. Ca lui aurait sacrément facilité la tache d'avoir quelqu'un sur qui s'entraîner puisque la barre ne bougeait pas avec lui, mais ça aurait été aussi sacrément plus douloureux pour lui et son partenaire.

Le Chaudron Baveur était bondé à l'approche de midi, en grande partie due à la foule animée venue pour une journée de shopping ou autre. On pouvait entendre de jeunes enfants s'enthousiasmer sur ce qu'ils venaient d'acquérir ou les endroits où ils allaient faire leurs achats tandis que des sorcières et des sorciers se tenaient tout autour et discutaient des dernières nouvelles et des sorts en vogue. Harry, Blaise, Trevor et Manuel traversèrent rapidement le pub, et la foule qui le remplissait, jusqu'à la large cheminée du fond.

« Rappelez-vous, répéta Trevor, jetez la poudre dans les flammes en entrant dans la cheminée avant d'appeler « Le Terrier ». Gardez vos bras le long du corps et restez immobiles. N'essayez pas de vous mettre à genou ou de vous préparer à tomber parce qu'alors vous tomberez forcément. Une fois arrivés, sortez simplement de la cheminée et mettez-vous sur le côté. Nous partirons en deux groupes à une minute d'intervalle. Harry, Manuel et toi êtes les premiers à y aller pour que Blaise et moi puissions vous suivre si vous prononcez mal la destination. »

Harry et Manuel hochèrent la tête pour montrer qu'ils avaient compris, tout en échangeant un regard et en levant les yeux au ciel. Comme s'ils n'avaient pas déjà compris la première fois. Mais Trevor n'en avait pas encore tout à fait fini avec eux.

« Harry, garde un œil sur ton père pendant le voyage. Je ne sais pas comment le voyage par Cheminette peut affecter quelqu'un sans magie active. Soit prêt à jeter un sort de gèle-flamme ou d'immobilisation et tiens le bien. Le trajet ne dure qu'un petit moment alors je ne m'attends pas à ce qu'il y ait le moindre problème, mais reste sur tes gardes. »

Se saisissant d'une poignée de la poudre de Cheminette qu'on lui tendait, Harry jeta la poussière verte scintillante dans les flammes et tira son père derrière lui dans le feu en appelant « Le Terrier » aussi distinctement qu'il le pouvait, tout en essayant de ne pas s'étrangler en avalant les cendres tournoyant autour de lui parmi les flammes vert émeraude.

Harry se laissa presque tenter de fermer les yeux pour les protéger de la cendre mais il les garda résolument ouverts pour veiller sur son père qui avait l'air de bien s'en tirer, si ce n'est qu'il paraissait un peu nauséeux, une sensation qu'Harry partageait également. Le voyage pris fin en quelques secondes et le sol se raffermit, ne semblant plus tourner sans cesse sous leurs pieds. Harry et Manuel sortirent rapidement des flammes et s'éloignèrent pour libérer la cheminée pour permettre à Trevor et Blaise de traverser à leur tour. Tout en se déplaçant, ils scrutèrent à la dérobée la pièce où ils avaient atterri, à l'affût du moindre danger. L'endroit était sûr même si les meubles étaient un peu usés, et l'atmosphère était douillette et chaleureuse, permettant à Harry et Manuel de se détendre juste à temps pour l'entrée joyeuse et bondissante des jumeaux dans la pièce.

« Il semble bien que nos invités..., commença Fred.

- …viennent tout juste de passer par la cheminée, poursuivit George.

- C'est absolument grandiose de vous rencontrer, finirent-ils en chœur en serrant de façon exagérée la main de Manuel, puis celle de Trevor après qu'il soit à son tour sorti de la cheminée avec Blaise.

« Les garçons ! »

La voix cinglante mais chaleureuse provenait du pas de la porte de la pièce, où une femme à l'allure maternelle s'essuyait les mains sur un tablier.

« Laissez-leur un peu d'espace pour sortir de la cheminée à présent. Je suis Molly Weasley et les jumeaux sont Fred et George. C'est un plaisir de faire votre connaissance. »

Manuel inclina légèrement la tête vers elle et poursuivit les présentations.

« Tout le plaisir est pour nous. Mon nom est Manuel et voici mon fils Harry, son amie Blaise, et son père Trevor.

- Bien, passez dans la cuisine alors, continua Mrs. Weasley, et je vous présenterai le reste de la famille, même si mes deux fils aînés n'arriveront qu'un peu plus tard. »

Une fois dans la cuisine, Manuel et Trevor furent présentés à Percy qui les accueillit d'un air solennel comme s'il reconnaissait leur pouvoir ; Ron, d'autre part, leur accorda un simple « salut » avant de quitter la pièce. Ginny fut la dernière à leur être présentée et bien qu'elle soit légèrement timide du fait de la proximité d'Harry et Blaise, ils pouvaient voir la lueur de malice dans son regard. Les jumeaux ne s'en formalisèrent pas tellement lorsqu'elle les suivit alors qu'ils se mettaient en marche vers le pré en contrebas pour faire une partie de Quidditch improvisée. Ils n'avaient pas pris la peine de demander à Ron et Percy s'ils voulaient jouer avec eux. Ils ne volaient pas depuis bien longtemps quand Ginny pointa du doigt deux silhouettes qui remontaient la route et les cinq jeunes interrompirent leur jeu pour se rapprocher du sol et s'arrêter en vol stationnaire près des deux aînés de la fratrie Weasley.

Bill fit un large sourire et donna un petit coup de coude à Charlie en voyant les cinq ombres s'approcher d'eux au loin. Charlie leva la main en visière pour se protéger les yeux du soleil.

« Il y a les jumeaux et Ginny, dit-il. Mais qui sont les deux autres avec eux ? »

Bill leva à son tour la main et se glaça sur place en reconnaissant les nouveaux venus, bien qu'il se soit repris assez vite pour que Charlie ne remarque rien. C'en était fini de lui. Bill put repérer le moment où Harry et Blaise réalisèrent qui il était et toutes les implications que cela pouvait entrainer. Cependant, aucun d'entre eux ne faibli et ils le saluèrent comme s'ils ne s'étaient jamais rencontrés auparavant. Ils n'allaient rien dire pour l'instant et c'était quelque chose pour laquelle Bill leur serait éternellement reconnaissant. Sa famille pensait qu'il était briseur de sorts pour Gringotts, ce qui était en partie vrai puisqu'il travaillait à l'occasion en freelance pour les gobelins. Il allait apparemment devoir faire face à Manuel et Trevor plus tard et leur avouer certaines des vérités le concernant qu'il leur avait cachées jusque là. Ce à quoi Bill ne s'attendait pas en entrant dans la cuisine du Terrier, c'était bien de trouver Trevor assis à la table en train de discuter avec son père comme s'ils se connaissaient depuis longtemps, et avec Manuel installé à côté qui écoutait attentivement et intervenait à l'occasion.

« Oh, bonjour mes chéris, salua Molly en attirant ainsi l'attention sur ses deux fils aînés. Je vois que vous avez rencontré Harry et Blaise. Arthur, voici Blaise Zabini, la fille de Trevor, et le fils de Manuel, Harry Potter. »

Bill manqua soudain de s'évanouir. Harry Potter et Harry Darkov étaient une seule et même personne. Les choses ne faisaient que se compliquer davantage et Bill pouvait sentir le regard scrutateur de Manuel Darkov pointé fixement sur lui.

« Bonjour, salua Bill faiblement, espérant qu'ils joueraient le jeu tout en leur serrant la main. C'est un plaisir de vous rencontrer. »

(1) « Hibou » en français dans le texte d'origine. Comme pour Blood Prince, je traduis aussi le changement de langue.


Alors, que pensez-vous de cette révélation ? Ca commence fort, n'est-ce pas ? Je sais que certains avaient déjà deviné que Bill Weasley et Bill le garde étaient les mêmes, bravo à vous ! Quand j'ai lu la fic pour la première fois ça ne m'avait même pas traversé l'esprit et cette révélation avait été un grand choc pour moi, j'espère que vous avez pu ressentir le même plaisir du rebondissement que moi à votre place (ou la satisfaction de voir que vous aviez vu juste).^^
Comme pour Blood prince : si vous voyez des erreurs ou des expressions à la tournure trop anglaise, n'hésitez pas à me le signaler.

Je posterai le prochain chapitre dans un peu plus de deux semaines, histoire de ne pas tout mettre d'un coup et d'attendre le chapitre 3 trop longtemps après. J'ai décidé de mettre à jour régulièrement mon avancée sur mon profil, histoire que vous ayez une idée de là où j'en suis rendue dans la traduction et mes prévisions pour la publication. A la prochaine !