Severus se posta devant son miroir qu'il avait fait aménagé il n'y avait pas très longtemps. Il eut une question soudaine à l'esprit: pourquoi avoir acheté ce miroir? Pas qu'il n'avait jamais regardé sa beauté horriblement peu admirée par les autres, mais un miroir ne lui servait à rien, lui, le grand Maître des Potions. Il n'avait pas le temps de se contempler, il n'en avait pas le désir non plus, car à chaque fois qu'il apercevait son reflet dans quoi que ce soit, il revoyait ses erreurs.

Et puis surtout, il revoyait ses cheveux. Des cheveux noirs épais et gras selon les cornichons qui portaient à titre d'erreur le nom d'élèves. Vous appelez ces choses des élèves, vous?! Severus renifla bruyamment, comment pouvait-on appeler ces singes sans cervelles et sans poils apparents des E.L.E.V.E.S?! Ah oui, c'était à cause d'Albus, ce vieux sénile accro aux bonbons au citron à ce qui paraissait.

Se reconcentrant à nouveau sur l'objet peu courant de sa visite dans sa salle de bains pleine de poussière et de bocaux de potions, la chauve-souris des cachots prit une grande inspiration, et scruta avec attention ce qu'il s'apprêtait à prendre en main. Brrrr, des frissons le parcoururent sur tout le corps. Il n'avait pas fait ça depuis longtemps, comment allait-il se réhabituer à ce petit plaisir personnel? Hm? Et en plus, on risquait de se moquer de lui après...quoique non, personne ne le verrait! Il l'espérait du moins.

-Courage Severus, tu n'es pas un lâche comme l'ont insinué tes cornichons détestés. Tu peux le faire. Allez Prince! T'es pas le Prince de Sang-Mêlé pour rien, n'est-ce pas? Tu t'es courageusement battu contre le Seigneur des Ténèbres, tu as tenu tête à cet imbécile heureux d'Albus quand il a voulu te donner des bonbons qui donnent des carries, tu as même réussi à ne pas vomir ton déjeuner quand tu as vu cet idiot de directeur embrasser furieusement Minerva!

Tout en parlant, Severus acquiesça à ses propres paroles. Oui, il avait affronté pire! Rien n'était pire que d'entendre les couinements de Minerva quand elle se faisait besogner par un directeur en rut! Ou un Rusard qui caressait non sans arrière-pensées la queue de sa chatte, Miss Teigne. Le privilège ou l'horriblité d'être Legilimens, lui diriez-vous. Mais ce n'était pas drôle tout le temps non plus! Sauf quand il pouvait apercevoir les fantasmes d'Hermione Granger sur Hagrid ou Malfoy qui se souvenait de sa folle nuit avec Potter...

-Et puis mince, ce n'est qu'un shampooing! Ca ne va pas me tuer, ni mes cheveux, de me laver un peu! Et puis personne ne le remarquera, ils seront trop absorbés par leurs fantasmes inavoués!


Ahem, aurais-je l'audace de demander des avis après cette chose que je viens de pondre?