Bonjour à tous (on a le droit d'espérer lol) et toutes. Bienvenue a vous! Je me présente rapidement. Je m'appelle Jess, j'ai 27ans et je me suis lancée dans cette traduction car la fiction originale ma tout de suite plu et que je suis fan du couple Bella/Paul (même si ce n'est pas le seul lol). Je lis énormément de fictions alors je me suis dit pourquoi pas faire partager mon coup de coeur anglais :p

Alors voila cette superbe fiction est complète. Elle comporte 29 chapitres, épilogue inclus. Elle a été écrite par la merveilleuse bexxyy, dont vous pouvez retrouver son histoire dans mes favoris :3 C'est une nana qui est d'une extrême gentillesse. Donc merci à elle (Thanks you Becky you're amazing!)

Ma Bêta n'est autre que ma petite soeur Mag (merci ma chérie :3) mais si quelques fautes de conjugaison et/ou de grammaire ont échappé aux radars je m'en excuse par avance :$

Alors bonne lecture a vous tous et toutes! On se retrouve à la fin Des bizouilles :3

Les personnages appartiennent à la sublime Stephenie Meyer et l'histoire à l'incroyable Bexxyy!

.

.

.

.

.

BPOV

« Bella ! »

J'entendis mon père, Charlie, crier dans tout l'aéroport, poussant les gens à se retourner vers lui et à le regarder étrangement. Certains se sont même éloignés de lui. Il ria juste et couru vers moi me tirant vers lui dans une énorme étreinte remplie d'amour. « Tu m'as manqué Bella ! »

« Tu m'as manqué aussi papa ! » je sortis des bras de mon père. « Comment vont les autres ? » Par les autres, je parlais de Billy, Jacob, Quil et Embry. Billy est le meilleur ami de mon père et son voisin. Jacob est son fils et mon meilleur ami, avec Quil et Embry. Quand je vivais ici i ans de cela , nous étions inséparables. Ils m'avaient réellement manqué au fil des années. Nous avions 12 ans la dernière fois que l'on s'était vus et maintenant nous en avions 17. Nous avions parlé par téléphone et par internet mais ce n'est jamais la même chose.

« Ils vont très bien Bella, ils sont tous excités de te revoir. » Je riais tout en marchant dans l'aéroport vers la camionnette de Charlie. Charlie est le chef de la Push. (Ils ont toujours vécu à la Push et non à Forks. C'est tout simplement plus facile pour l'histoire)

Charlie chargea mes affaires dans le coffre et monta dans la voiture. « Alors qu'est ce que j'ai manqué à la push ? » demandais-je

« Euh, pas grand-chose » Je regardais Charlie comme si il avait une tête de plus. « Quelque chose a du se passer, j'ai été absente durant 5 ans et tu me dis qu'il n'y a rien eu d'intéressant durant mon absence ? » « Non il ne s'est rien passé » dit-il avec un petit sourire sur son visage. Je ne pouvais pas m'empêcher de rire. Il cachait quelque chose. Je le connais.

« Alors comment vas ta mère ? » Et voilà il sait comment changer de sujet. «Elle va bien » ais-je simplement répondu car je ne voulais pas entrer dans les détails sur ce sujet et lui dire garce elle est. Je sais que Charlie est toujours amoureux d'elle. Tout le monde peut le voir. Je ne sais même pas pourquoi. Même moi, je ne la supporte plus surtout pour ce qu'elle lui a fait.

Il y a 5ans, un jour après l'école, j'étais chez Jacob alors que Charlie était au travail et ma mère prenait soin d'elle, de son côté. Personnellement, cela ne m'importait pas. Vu que j'étais toujours chez Jacob, pour moi, il n'y avait aucune différence. Vers 20h, Billy a reçu un appel lui disant qu'il fallait que je rentre à la maison tout de suite. Alors j'ai simplement dit au revoir à Jacob en lui disant que je le verrais demain. A ce moment-là, jamais je ne me serais douté que je ne verrais plus la Push dès le lendemain. Alors que je marchais en direction de chez moi, j'ai entendu crier et pleurer. Je marchais plus vite.

Lorsque j'arrivais à l'intérieur, je fus choquée. Je trouvais Charlie, assis dans un coin du salon, sa tête entre ses mains. Je fonçais droit sur lui et le pris dans mes bras. Au loin, je pouvais entendre Renée hurler et frapper tout ce qu'elle avait à porter de main. J'étais effrayée. Je ne savais pas ce qu'il se passait Charlie leva la tête, les joues noyées de larmes. Cette image me hantait encore la nuit. Il avait l'air si dévasté, il avait le cœur brisé.

Renée avait ensuite couru dans les escaliers et s'arrêta à la porte du salon, une valise à la main Elle baissa les yeux vers Charlie et moi, avec un air dégoûté sur le visage. Je ne comprenais rien de ce qu'il se passait. Renée attrapa ma main et commença à me tirer vers elle, durement. Je criais qu'elle devait me lâcher, Charlie se leva à son tour.

Renée ne voulait pas me lâcher. Charlie lui demanda pourquoi elle faisait ça. A l'époque, je ne comprenais rien. Je peux encore me souvenir de la réponse de Renée et je parie que Charlie s'en souvient aussi.

« Je te hais Charlie. Je ne veux pas rester ici avec toi Je veux partir et j'ai vu en lui une opportunité. » J'étais confuse, quand j'ai vu un homme, se tenant derrière elle, avec le nez cassé et des coquards assez marqués. Le puzzle se mettait en place. Renée avait trompé Charlie ! « Maintenant je pars et je l'emmène avec moi. » Je me souviens d'avoir été au centre de leur bagarre, je voulais vraiment rester avec mon père. Je voulais être là pour lui quand il aurait besoin de moi. Il avait besoin de quelqu'un. Mais Renée me força à partir avec elle, ce que je fis et je le regrettais encore aujourd'hui. Charlie avait beau me dire que tout irait bien, qu'il fallait que j'y aille, mais je voyais dans ses yeux toute la douleur que mon départ lui causait.

C'est ainsi, qu'après 5 ans à avoir été avec ce monstre que je devais appeler maman, je reviens à la Push. Quand j'ai dit à ma mère que je revenais à la Push, elle s'est mise à rire et m'a dit qu'elle se fichait que j'y aille ou pire que je meurs du moment que je sois loin d'elle. Ces mots ne m'ont même pas dérangé. J'ai grandis comme ça. J'y suis habituée qu'elle me dise ce genre de choses. Quand j'étais petite, j'avais l'habitude d'aller me coucher en pleurs, maintenant c'était terminé. Renée ne m'a jamais frappée, mais elle n'avait jamais pris soin de moi non plus...

Avant que je ne le remarque, nous étions garés devant la maison. Elle était exactement identique que le jour où je suis partie. Charlie était déjà entrain de décharger mes valises. J'ai fait un tour d'horizon et mes yeux se sont stoppés sur la maison de Jake. Il était probablement au lycée vu qu'il n'était que 13h. Je ne pouvais pas attendre de le voir.

Charlie m'aida à porter mes affaires dans ma chambre et elle était exactement comme je l'avais laissée. Pour être honnête, c'était un vrai taudis. Il vaudrait mieux que je fasse un grand nettoyage. J'ai jeté un coup d'œil dans mon armoire et en sortit des vêtements dégueulasses. Ils étaient tous de taille enfant, flasque et trop large. J'en riais. Quand j'étais plus jeune, j'étais un vraiment garçon manqué. Forcément, mes meilleurs amis étaient tous des mecs, cela aurait été bizarre si je n'avais pas été un peu garçonne. Maintenant je suis plus girly, pas au point d'aimer faire du shopping tous les jours, mais je porte des robes, des jupes et des hauts serrés. Je ne porte pas de talons, étant trop maladroite, c'est bien la seule chose qui n'a pas changé chez moi. Je finissais de regarder autour de moi, ramassant des photos de mes potes et moi. Je ris en repensant à tous les souvenirs que nous avions partagés.

« Bella ? » cria mon père dans les escaliers. Je regardais l'heure et remarquais qu'il était déjà 16h. Je couru en bas. « Prête à aller voir tes amis ? » me demanda Charlie. J'ai hurlé un oui et je l'ai rejoint à la porte. « Bella attends ! » Je m'arrêtais et me tournais vers lui pour lui faire face. « Jake a d'autres potes tu sais donc si tu ne veux pas, tu n'as pas besoin d'y aller » J'ai regardé Charlie et vu le regard noir que je lui lançais, lui faisant comprendre que je n'allais pas attendre.

« Bon allons-y » dit-il en riant. Je fonçais dehors en tirant par la même occasion, Charlie. Quand j'ai atteint la porte, j'ai pris une grande inspiration. J'étais sur le point de frapper quand elle s'ouvrit et qu'une paire de bras me souleva du sol et me fit tourner en rond. « Tu m'as tellement manqué Bella ! »

Sans même avoir vu qui ouvrait la porte, je pouvais reconnaître celui qui me serrait dans ses bras avec les yeux fermés. « Jacob Black, pose-moi ! » J'ai continué de crier alors que je restais dans ses bras jusqu'à ce qu'il m'a posé sur le canapé. Je riais alors qu'il se redressait. OH MON DIEU ! Ce mec a changé, enfin c'est plus un mec mais un homme ! Qu'est ce qui lui est arrivé au petit gars tout chétif que j'ai laissé derrière moi ? Jake avait maintenant des muscles dont je n'avais pas soupçonné l'existence.

« JESUS, Jake qu'est ce qu'il s'est passé ? Tu as pris des stéroïdes pendant que j'étais partie ? » Jake se mit à rire et d'autres rires se firent entendre. C'est alors que je remarquais que nous n'étions pas seuls. Autour de nous, il y avait trois autres garçons. Ils avaient tous des muscles de la taille d'un ballon de basket. Ils avaient tous la peau foncée comme Jake et ils avaient les cheveux noirs et courts tout comme lui.

Je les regardais tous tour à tour. Celui qui était assis par terre était plus âgé que les autres et il avait l'air d'être heureux. Un autre gars était posé près de la fenêtre qui donnait sur la plage. Il avait l'air d'avoir le même âge que Jake et moi. Mais celui qui était assis dans le fauteuil avait d'avantage attiré mon attention. Il me regardait avec de grands yeux bruns. Son regard était remplit d'une émotion que je ne connaissais pas. Ses cheveux noirs étaient en désordre mais cela le rendait sexy. Il portait un short vert et SANS TEE-SHIRT ! Il avait la poitrine la plus incroyable que j'ai jamais vu. Ses muscles étaient tellement magnifiques que je voulais lui sauter dessus.

« Les gars, voici ma meilleure amie, Belly ! » Je fusillais Jake du regard. « Ok seulement Bella » Je souriais aux gars et leur dit un petit salut. « Bella voici Sam » dit-il en me désignant le plus vieux d'entre eux. Il hocha la tête et me sourit. « Et voici Jared » dit-il en me désignant celui qui était face à la fenêtre. Il se tourna vers moi et me dit « C'est un plaisir de te rencontrer »

Jake leva les yeux vers le dieu assit dans le fauteuil, et son sourire augmenta. « Et voici Paul ». Paul... Ce nom lui allait super bien. Je me tournais vers ce fameux Paul et lui souriait. Il me regardait encore avec cette lueur étrange dans les yeux. Quand il vit mon sourire, il me retourna le sien. Son sourire était à couper le souffle. Je pouvais sentir mon cœur s'accélérer. WOW ! Il était tellement parfait que j'aurais pu parier qu'il est déjà en couple. Je fronçais les sourcils à cette pensée et regardais de nouveau Jake.

« Alors où sont Quil et Embry ? » Demandais-je excitée de les revoir. Je m'attendais à ce que Jake réponde mais Jared le fit à sa place. « Quil est sur le chemin en ce moment » dit-il en souriant.

Je me levais et couru vers la porte. Quand je l'ai ouvert, j'ai vu Quil franchir le jardin de devant. Il était immense aussi ! Mais que bouffent ces gars ?! « Quil ! » criais-je. Il leva les yeux vers moi et un grand sourire illumina son visage. Le bonheur apparaissait dans ses yeux tandis qu'il courait vers moi et m'attira dans une grande étreinte. « Tu m'as tellement manqué Bella ! La Push n'est tout simplement plus la même depuis que tu es partie. » Je riais face à ce discours. « Tu m'as beaucoup manqué aussi Quil »

Nous étions juste restés là, nous embrassant pendant quelques minutes. Quil était toujours le plus calme. J'avais toujours pris l'habitude de lui parler de mes problèmes et il m'écoutait toujours sans se moquer. Quil m'attrapa et me porta jusqu'au canapé. Qu'est ce qu'ils ont tous à faire ça aujourd'hui ?! Il s'installa à mes côtés. Je me trouvais entre lui et Jake. « Alors Bella, tu as changé... » Il me regarda de nouveau. « Beaucoup même... » Je riais. « Pas vraiment. Je suis la même vieille Bella »

« Bella ! Tu es habillée comme une fille ! » Cria pratiquement Jake. Je riais encore plus. « Jake, je suis une fille » Il ria comme le reste du groupe. « Je sais Bella, mais tu as toujours eu l'habitude d'être un garçon manqué et maintenant tu es... Torride ! » Me dit Quil. Après avoir réalisé ce qu'il venait de dire, il baissa les yeux et rougit. Cela me fit rire encore plus. « Pas vraiment ! Je suis juste la même vieille et ordinaire Bella ! Je n'ai pas changé tant que ça, je ne porte tout simplement plus de vêtements de mecs » Lui dis-je ? Jake ria et Quil arriva finalement à surmonter son embarra.

« Je te trouve magnifique » J'ai regardé tout autour de moi pour savoir qui venait de dire ça. Tout le monde était silencieux et tous regardait Paul.

Paul venait de dire cela ?! WOW ! Sa voix était si rauque ! Si sexy ! Attendez... Il venait de dire que j'étais belle ! Je pense que mon cœur a juste battu plus fort que d'habitude.

« Merci » murmurais-je d'une voix calme et en baissant les yeux tout en rougissant. Merci ? De toutes les choses que je pouvais lui dire, j'ai sorti ça ! Je suis juste débile !

Il y avait maintenant un silence gêné. Paul me fixait encore et je commençais à penser que j'avais quelque chose sur mon visage. « Embry sera ici dans quelques heures pour le diner, car contrairement à nous, il bosse à l'épicerie locale ». Je riais à ce sujet. « Alors Bella, où étais-tu durant les... en fait, où étais tu passé ? me demanda Quil avec un air perplexe sur le visage. « J'étais en Arizona dès mon départ puis j'ai déménagé en Floride. » J'ai continué à leur parler de mes amis, de Renée et Phil, son nouveau mari. Évidemment, je ne mentionnais pas que Renée était une vraie salope qui me haïssait. J'ai gardé cette fin pour moi.

« Alors Bella, des petits amis que je dois tabasser ? me dit Quil. Jake se mit à rire. J'ai ris en même temps que les autres gars. Paul resta calme et sembla impatient d'entendre ma réponse. « Et bien il y en a eu quelques-uns » C'est vrai que j'ai eu ma part de copains et de rendez-vous Mais personne ne s'est démarqué. Quil se leva et marcha en direction de la cuisine. Tout le monde se posait la question du pourquoi il faisait ça. Deux minutes après, il revint vers moi avec un stylo et un papier qu'il me tendit et retourna s'asseoir. Je l'ai regardé confuse. « Écris leurs noms et leurs adresses » dit-il sur un ton grave. Es-ce qu'il plaisantait ? Les gars éclatèrent de rire, même Paul. Ce qui me fit sourire aussi. Son rire était incroyable, il sonnait tellement bien à mes oreilles et il était magique.

J'ai regardé de nouveau Quil, il ne présentait aucun signe d'amusement. Bordel, il ne peut pas être sérieux ! Je décidais de m'amuser un peu avec lui. « Je pense que je vais avoir besoin d'un papier plus grand » dis-je en dépliant le bout de papier. Il me regarda avec des éclats de colère dans les yeux. Il n'était pas le seul... Jake et Paul avaient cessé de rire eux aussi. Sam et Jared étaient encore morts de rire. « Oh les mecs ! Je plaisantais ! Mais je ne les écrirais certainement pas ! » Ils semblaient tous se calmer.

« Bella ? » Intervint une voix fatiguée provenant du couloir. Cela ne pouvait être qu'une seule personne. Billy Black. C'est alors que je remarquais que Charlie n'était plus dans la pièce. Il avait dû trouver Billy ? Je me levais et courus dans le couloir. Et là, je voyais mon Billy Black... assit dans un fauteuil roulant. Ce n'était pas ce à quoi je m'attendais à voir. Billy était toujours actif et sportif. Maintenant, il était dans un fauteuil roulant. J'ai couru vers lui et l'ai prit dans mes bras. Doucement, je l'ai embrassé sur la joue. « Billy qu'est ce qui s'est passé ? » Je pouvais entendre les trémolos dans ma voix avant que les larmes commencent à couler sur mon visage. Billy a toujours été comme un deuxième père pour moi et ce depuis que je suis née. « Pas de quoi s'inquiéter Bells. J'ai eu un accident de voiture il y a plusieurs années. Tu m'as beaucoup manqué Bells » a-t-il dit dans mes cheveux. « Tu m'as manqué aussi, Billy » Je reculais et levais les yeux pour voir Charlie me sourire. Je supposais qu'il était heureux de mon retour.

C'est si bon d'être à la maison...

.

.

.

.

.

Alors comment avez vous trouvé ce premier chapitre? A ce que vous vous étiez imaginé? Ou alors vous avez été déçu? J'accepte toutes critiques sans aucun problème. L'auteur m'enverra un message pour vous les lecteurs et lectrices d'ici quelques jours donc je le publierais sur le chapitre 2.

Je publierais en fonction de mes disponibilités soit toutes les 1 voir 2 semaines maximum.

Merci de m'avoir lu et vous retrouve la semaine prochaine

Des bizouilles :3

Jess