Je reviens plus tôt que prévu avec ce deuxième OS.

Je poste encore une fois depuis mon portable puisque je suis encore en Irlande (c'est mon dernier jour, snif).

De plus, je n'ai toujours pas internet chez moi, donc vous risquez d'avoir la présentation caca encore un petit moment.

Merci beaucoup pour vos reviews, ça m'a fait super plaisir.

Glee appartient à la Fox et à RIB. Le reste est à moi.

Casting:

Rachel Berry - Sandra Leroy

Blaine Anderson - Paul Dubois

Quinn Fabray - Laura Martin

Finn Hudson - Kévin Loranger

Mercedes Jones -Gertrude Renault

Kurt Hummel - Jérémy Dupont

Will Schuester - Gustave Versailles

Artie Abraham - Jean-Jacques Lepou

Tina Cohen Chang - Marie Cohen-Chang

J'ai changé le POV, cette fois, c'est celui de Paul.

PS: Si vous avez des idées, n'hésitez pas à me les donner par PM.

PS2: Le troisième OS n'est pas encore écrit, donc je ne sais pas quand il arrivera.


Aujourd'hui, c'est le jour des régionales Limousin (bah ouais, pas de communales étant donné qu'on est la seule chorale de la ville).

La compétition commence dans trente minutes et, d'après le programme, nous passons les derniers.

Monsieur Versailles a absolument tenu à ce que nous rendons hommage à son chanteur préféré... Johnny Halliday.

Je sens Sandra, notre leader auto proclamée tendue. Elle doit certainement se préparer mentalement pour son solo.

Ah oui, aussi, nous avons deux nouveaux membres Jean-Jacques Lepou, un mec super ringard dans un fauteuil roulant et Marie Cohen-Chang, une asiatique gothique.

Je regarde discrètement, en ouvrant le rideau la gueule du public et des juges et... oh mon Dieu ! Je vois Johnny Halliday (il doit sûrement faire parti du jury) en train de manger un sandwich. L'idole déjeune !

Je referme immédiatement le rideau pour pas me faire repérer. J'ai envie de courir partout, de le crier sur tous les toits que LE Johnny Halliday est là.

Contenant toute ma joie, je fais un grand sourire en agitant les bras comme un imbécile.

- Alors, t'es excité, Paul ?

- Oh Marie, si tu savais...

Elle me sert dans ses bras en me hurlant qu'on est les meilleurs et qu'on va gagner.

La compétition commence enfin.

Le présentateur fait la présentation, en sortant tout un barratin comme quoi il était super content d'être avec nous, que les trois groupes qui allaient passer étaient les meilleurs du monde et bla bla bla.

La première chorale à passer est un groupe de gars a capella, les Barbants, il me semble.

J'adore leur blazer et le leader, là, le grand brun tout mince aux yeux vert est incroyablement sexy.

Dommage que leur chanson soit aussi chiante.

Artie vient vers moi pour que je lui mette son noeud papillon et que je le coiffe avec du gel (mais j'ai déjà vidé le pot sur ma tête alors je vais emprunter de la laque aux filles).

- T'as vraiment une sale tronche. Lui dis-je. Les mots s'étaient échappés de ma bouche. Le karma m'a puni.

Je devrais éviter de penser ce genre de chose si fort.

- Quoi ma gueule ? Qu'est-ce qu'elle a, ma gueule ? Zut. J'ai éveillé la colère du p'tit mec en fauteuil.

La seconde chorale passe. Des vieux cette fois qui font un mash-up de Colonel Reyel et de la Compagnie Créole.

- Eh ! On devrait leur piquer leur "Au Bal Masqué / Toutes Les Nuits" ! Propose Gustave.

- Ouais, c'est vachement sympa. Répond Laura.

Notre passage arrive à grand pas.

- Dis-moi "merde", Kévin. Ordonne Sandra.

- Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aiiiiimeuh.

- C'est vrai ? Sandra a un sourire jusqu'aux oreilles. Je crois qu'elle craque pour le beau Kévin. Enfin, pas aussi beau que Jérémy.

- Non. Je répétais juste une dernière fois pour mon duo avec Laura !

Pas le temps de discuter plus, c'est à nous. D'abord, notre soliste (mais je compte bien lui prendre sa place et lui voler la vedette d'ici quelques temps...) entre seule en scène.

Je sais pas ce qu'elle chante mais c'est assez ennuyeux. Avouez que si j'avais eu ce solo, ce serait douze milles fois mieux. Voilà, c'est bon, elle a fini.

Tout le monde applaudit et Kévin et Laura enchaînent avec leur duo.

Ils sont vraiment trop mignon. Mais si j'avais eu ce duo avec Jérémy, ça aurait été le top. Tout le monde aurait kiffé. Même si nos voix vont pas ensemble, on s'en fout. Comme on est trop mignons, le jury aurait fangirlé sur nous et on aurait gagné.

Nouvelle vague d'applaudissements. Le reste du groupe et moi-même arrivons pour chanter «souvenir, souvenir» en collégiale et c'est, accessoirement notre numéro de clôture.

Évidemment, je suis grave dégoûté car sur ce numéro de groupe, c'est pas moi qui ai eu le lead mais les deux petits nouveaux, pour qu'ils se sentent membres à part entière, soit disant.

Bref, la chanson touche à sa fin. Nous saluons le public (oh ! Y a mon papa au deuxième rang) qui nous applaudit, encore une fois.

Nous retournons dans les coulisses pour attendre les résultats.

Une demie-heure plus tard, un type vient nous voir pour nous dire que le classement est affiché à l'entrée du conservatoire.

Je cours jusqu'au panneau. On a tout déchiré, je suis sur qu'on est à la première place.

- Alors ? Me demande monsieur Versailles en train de se ronger les ongles tellement le stress l'a envahi.

- On est quatrième... sur trois.

C'est impossible ! Faut que je cherche un truc pour faire discalifier les deux autres groupes pour qu'on puisse aller aux Nationales. C'est trop la honte de perdre à ce stade-là !