Parents

Rien n'est à moi, tout est à Jeff Davis et à MTV.

Résumé : Être parent est le plus dur métier du monde, John Stilinski et Melissa McCall le savent mieux que quiconque.

Rapides remerciements à Kalyso, Orainoco et à la TeamSweetie qui m'encouragent, me corrigent et me poussent toujours au-delà de mes limites littéraires. Merci à elles.


1. Shake It Out.

Les mains dans les poches de son jeans, Isaac passa les portes du supermarché d'une démarche peu assurée. Stiles et Scott marchaient quelques mètres plus loin, partageant leurs avis sur le dernier film qu'ils étaient allés voir au cinéma la veille. Une main rassurante se posa sur son dos et Melissa lui adressa un sourire rassurant avant de s'éloigner.

Isaac inspira profondément et leur emboita le pas, la tête baissée et les yeux fixant intensément le sol carrelé de la galerie commerciale. Il n'était pas à l'aise, les souvenirs douloureux d'une ancienne vie le frappant de plein fouet. Ses doigts se serrèrent en poing dans ses poches, s'obligeant à ne plus repenser à cette époque. Ce n'était pas le moment.

Il soupira et lança un rapide regard vers Melissa qui s'engageait dans le rayon des boissons. A divers moments, Scott déposait quelques articles de son choix dans le caddie malgré quelques regards désapprobateur de sa mère. Le jeune homme savait qu'il suffisait d'un sourire pour que celle-ci lui prenne ce qu'il voulait.

Étrangement, Isaac fronça les sourcils quand un léger et désagréable pincement au cœur le saisit. Marchant quelques pas derrière, il avait envie de disparaitre… Il ne se sentait pas à sa place ici, là, avec eux. Il savait qu'il serait éternellement reconnaissant aux McCall de l'avoir pris sous leur toit, et c'était une des raisons pour lesquelles il avait accepté de les accompagner quand Melissa avait insisté.

Mais il regrettait maintenant.

« Tiens, on peut prendre ça, Mel ? »

Isaac leva les yeux pour voir Stiles qui adressait son plus charmant sourire à la mère de Scott. Celle-ci soupira et secoua la tête, amusée malgré elle.

« Dépose ça dans le caddie, Stiles, » répondit-elle, par habitude.

Donc c'était à ça que ressemblait un parent digne de ce nom ? Un parent qui veut faire plaisir à ses enfants ? Isaac maugréa et se renfrogna suivant l'avancée du petit groupe. Ils débouchèrent dans le rayon céréales et Melissa prit automatiquement les céréales favorites de son fils et de Stiles – il n'était pas rare que ce dernier partage le petit déjeuner avec eux. Regardant discrètement sa montre, il avait juste envie de sortir d'ici.

Il tourna la tête et ses yeux s'écarquillèrent quand il reconnut une boîte de céréales aux couleurs chatoyantes. Sa mère avait l'habitude de les acheter pour lui quand il était petit… avant qu'elle ne… avant qu'elle ne disparaisse soudainement un matin. Après son départ, les petits déjeuners d'Isaac ne contenaient plus de céréales aux fruits, de jus d'orange, de chocolat chaud ou de baiser sur le front.

« Tu les aimes ? »

Pris par surprise, Isaac sursauta, ne s'étant pas rendu compte qu'il tenait la boîte entre ses mains. Il se sentit pris en faute et remit brusquement les céréales à leur place, sur l'étagère.

« Non, non, » balbutia-t-il en secouant la tête et en baissant les yeux, honteux. « Je suis désolé, je voulais pas… »

Il ne savait pas pourquoi il s'excusait… Mais l'ombre de son père se dressait au dessus de lui à travers ses souvenirs. Si elle était surprise, Mélissa ne laissa rien paraître et se contenta de lui sourire sereinement.

« Prends-les, » dit-elle.

Isaac secoua la tête.

« J'ai pas d'argent, » marmonna-t-il, embarrassé.

Alors, tout simplement, elle se pencha et déposa la boîte dans le caddie aux côtés des céréales de Scott et Stiles.

« Mais…

– Ils ont l'air bons. J'aimerai vraiment les essayer, » expliqua-t-elle.

Le jeune homme la dévisagea un instant avec de grands yeux. Il savait parfaitement ce qu'elle faisait. Il le savait parfaitement et là, brusquement, ça lui donnait envie de pleurer. De pleurer pour une foutue boîte de céréales. Merde, il était con.

« Tu peux me rendre un service ? » reprit-elle en tendant une main pour la poser sur son avant-bras.

Isaac baissa les yeux sur cette main. Cette main dont il sentait la chaleur se répandre à travers le tissu de son pull. Il hocha maladroitement la tête, incapable de parler.

« Tu peux aller chercher Scott et Stiles et leur dire de me retrouver à la caisse ? »

Il hocha la tête, s'accordant une seconde de plus pour apprécier cette emprise maternelle sur son avant-bras, avant de s'éloigner le cœur en vrac.


TBC

Isaac est mon véritable coup de cœur de cette troisième saison ! Shake It Out est une chanson de Florence + The Machine, mais je vous conseille la version Glee qui est juste géniale. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez… et en attendant je vous dis à mardi pour la suite.

Kisouille guys !