Note de la traductrice: j'entreprends aujourd'hui la traduction de Just Right For Me, une histoire de la talentueuse archy12 qui met en scène Edward et Bella, et tous nos personnages préférés de la saga Twilight. Ces personnages, bien entendu, sont la propriété de Stephenie Meyer. Allons les rejoindre sans plus tarder, et bonne lecture.

Résumé : Bella projette de prendre Jasper au piège et de lui forcer la main pour qu'il l'épouse, mais se retrouve mariée à son frère Edward. Comment s'adaptera-t-elle à cette situation imprévue, sachant qu'Edward a l'esprit d'un gamin de douze ans ?

Exactement celui qu'il me faut

Chapitre 1

« Mmm, Jasper… »

Chaleur. Douceur. Un poids reposant entre mes seins. Mes doigts entrelacés dans des mèches de cheveux soyeux.

C'était le bonheur à l'état pur. C'était exactement ce que j'avais imaginé depuis que j'avais posé les yeux sur lui. Jasper, l'Adonis aux cheveux d'or, le fils cadet du meilleur ami de mon père. Il me courtisait depuis que j'avais fini l'école et que j'étais rentrée à la maison, mais ne me disait jamais les trois mots que je voulais l'entendre prononcer. Eh bien, c'était sur le point de changer. Une fois que mon père m'aurait vue dans le lit de Jasper, celui-ci n'aurait d'autre choix que de déclarer ses sentiments pour moi et faire sa grande demande – rapidement. N'importe quoi d'autre, et il se retrouverait nez-à-nez avec le canon lustré du Beretta Elite préféré de Charlie.

On frappa bruyamment à la porte. Je me souris à moi-même, mais gardai les yeux fermés. Rose était là. Je n'avais aucune idée de l'heure qu'il était, mais selon le plan, elle devait aider mon père à me découvrir 'accidentellement' avant que Jasper ne se réveille. Elle m'avait déjà informée, pendant qu'elle m'introduisait dans sa chambre en catimini la veille au soir, qu'il était trop ivre pour se réveiller avant midi.

On cogna de nouveau à la porte, cette fois-ci assez fort pour qualifier le bruit de détonation. Le poids sur ma poitrine se déplaça un peu. Était-il en train de se réveiller ? J'ouvris un œil et lui jetai un bref regard, au même moment où la porte s'ouvrait en grand. Charlie fit irruption dans la pièce, le visage rouge de colère.

« Bella ! » Tonna-t-il, sa moustache tremblotant dangereusement. Je me redressai avec une telle précipitation que Jasper roula à côté de moi, manquant de dégringoler sur le plancher. Ses bras et ses jambes battirent l'air autour de lui, et la couverture sous laquelle il était caché glissa, révélant une tête pleine de cheveux indisciplinés qui avait la couleur du bronze.

Attendez, quoi ? Depuis quand Jasper avait-il des cheveux de couleur bronze ?

« Edward ? » Glapit Rose.

« Edward ? » Murmurai-je dans l'incrédulité totale.

Charlie nous regarda tous les trois l'un après l'autre, les sourcils froncés en signe de perplexité.

« Vous attendiez-vous à voir quelqu'un d'autre dans son lit ? » Aboya-t-il en s'adressant à Rose et moi.

Nous secouâmes frénétiquement la tête toutes les deux. J'étais déjà dans de beaux draps. Je n'avais pas besoin d'expliquer à mon père pourquoi c'était un autre homme qui aurait dû se trouver à côté de moi, professant son amour pour moi et demandant ma main à Charlie.

« Edward ? » Le ton de Charlie était beaucoup plus doux cette fois, presque comme s'il s'adressait à un enfant. Eh bien, il n'avait pas exactement tort… Depuis son accident survenu deux ans plus tôt, Edward se comportait un peu comme un gamin, ou comme un adulte extrêmement simple d'esprit. Pour ce que j'en savais, il passait ses journées à dessiner et à griffonner, et à jouer à des jeux sur son ordinateur. Le médecin avait utilisé un mot très compliqué pour décrire sa condition médicale à Carlisle et Esmée, ses parents. Jasper se contentait de dire qu'il était retardé, et j'étais tout à fait d'accord.

Edward, qui avait finalement dépêtré ses bras de la couverture et qui nous regardait en clignant des yeux, Rosalie et moi, lança un sourire radieux à Charlie.

« Oncle Charlie, j'ai couché avec Bella la nuit dernière ! »

La mâchoire de Charlie tomba par terre.

« Quoi – Isabella – qu'est-ce que ce garçon vient de dire ? Tu – comment as-tu pu … ? »

« Non, papa, bien sûr que je n'ai pas fait ça ! Je veux dire, j'étais ici, mais- »

Je regardai Rose pour qu'elle m'apporte son aide, mais elle semblait avoir perdu l'usage de la parole, ses yeux gros comme des soucoupes. J'adressai un regard sévère à Edward, un regard qui voulait dire ne raconte pas de mensonge, petit garçon.

« Edward, nous n'avons pas couché ensemble la nuit dernière. Pourquoi dis-tu ça ? »

« Mais oui, Bella, » réaffirma-t-il, hochant la tête avec empathie. « Quand je suis venu me mettre au lit, tu n'étais pas là, mais je me suis réveillé au milieu de la nuit pour aller au petit coin, et tu dormais juste ici. » Il tapota le lit, le sourire fendu jusqu'aux oreilles. « J'aime coucher avec toi, Bella. Ça veut dire que je suis un adulte maintenant, parce que maman m'a dit qu'il n'y a que les adultes qui couchent ensemble. Vas-tu coucher avec moi ce soir aussi ? »

« Bella, » dit lentement Charlie, les engrenages dans son esprit tournant de façon presque visible. « Tu es entrée dans cette chambre délibérément, tu as vu Edward endormi, et tu as malgré tout choisi de dormir dans le même lit ? Est-ce que c'est ce qui s'est passé ? Est-ce que tu l'as… » Sa voix baissa au point de n'être qu'un chuchotement. « … Est-ce que tu l'as touché ? »

Même Rose parut dégoûtée par cette question.

« Oui, Oncle Charlie, Bella m'a touché, » répondit Edward à ma place, bienheureusement inconscient de l'effet que ses mots avaient sur tout le monde. De toute évidence, il avait entendu le murmure de Charlie aussi bien que le reste d'entre nous. Pour enfoncer le clou, il tira complètement les couvertures, révélant un boxer bleu avec l'image d'une console Xbox dessus, accompagnée des mots 'Wanna play ?'

« Tu vois ? Tu m'as touché ici et ici. » Il indiqua sa poitrine et son dos. « Je t'ai touchée moi aussi. Tes nichons sont tellement moelleux ! »

Charlie blêmit un peu plus à la mention de mes nichons.

« Est-ce que tu l'aimes tant que ça, Bella ? Tu sais qu'il est- »

Il semblait avoir de la difficulté à trouver un mot que Rose ne risquerait pas de trouver offensant. Cependant, l'apparition d'Esmée sur le seuil lui évita d'avoir à trop réfléchir.

« Maman ! »

Edward sauta du lit et courut vers Esmée, l'étreignant comme s'il ne l'avait pas vue depuis des années.

« Maman, j'ai couché avec Bella la nuit passée, juste comme papa et toi. »

Esme me dévisagea, les yeux écarquillés. Même si je portais encore ma robe de la fête, je me sentis subitement comme si j'étais nue. Tout ce que je pus faire fut de secouer la tête en un 'non' silencieux.

« Euh, trésor, » essaya-t-elle d'expliquer à Edward, « ce n'est pas possible. Papa et moi sommes mariés, mais toi tu ne l'es pas. Tu dois te tromper. »

Charlie prit un air très sérieux. « Apparemment, Bella s'est prise d'affection pour Edward. Il semblerait qu'elle se soit faufilée dans sa chambre après la fête hier soir et… qu'elle ait passé la nuit avec lui. Je ne sais pas quoi dire. »

Edward semblait être en train d'essayer de résoudre un problème dans sa tête. Soudainement, il hocha la tête et sourit.

« Maman, Bella et moi devrions nous marier ! »

J'espère que ce début vous a plu :0)

À bientôt

Milk