Bonjour

Comme prévu, je suis de retour avec une histoire entre Jasper et Bella. Ce sera une histoire all Humans. Je vous laisse découvrir ce prologue. Bonne lecture.

Petit message : Je remercie ma collaboratrice KazumiiChaan de m'avoir aidé à trouver cette histoire et je remercie noominaome pour m'avoir également aidé. Merci beaucoup à toutes les deux d'être présentes pour moi quand j'ai besoin d'aide.

Rated T pour le moment mais possible que je le change plus tard.

Disclaimer : rien ne m'appartient. Tous les personnages sont à Stephenie Meyer.

Prologue

Je me présente, je m'appelle Jasper et depuis environ cinq ans, j'en suis toujours au même point. J'ai perdu ma joie de vivre depuis la disparition de ma petite amie Alice Cullen. Je m'en rappelle comme si c'était hier. Le vendredi soir, elle était avec moi et le samedi matin, je me suis retrouvé seul dans le lit.

J'attends toujours son retour. Je m'interdis de vivre. Je ne sors plus, je ne regarde plus les filles. Je ne fais plus de rencontres. Je travaille et je reste chez moi.

Je vois souvent ma sœur jumelle Rosalie ainsi que son mari Emmett qui est policier. Il continue toujours les recherches sur la disparition d'Alice. Dés qu'il a un moment de libre et en toute discrétion, il pose des questions à mes voisins mais il n'a jamais rien découvert. C'est comme si elle était morte et que personne ne savait quelque chose mais moi je continue d'espérer, je crois toujours à son retour. Je ne vis que pour cela.

Mes parents Carlisle et Esmée me soutiennent dans mon chagrin. Ils ont toujours été présents pour moi et ils le sont toujours. Ils ne m'ont jamais laissé tombés. Je peux les remercier d'être là avec moi dans les bons comme les mauvais moments.

Edward le frère d'Alice vient régulièrement me voir pour savoir si l'enquête de mon beau-frère avance. Lui aussi continue d'espérer, je me sens un peu moins seul quand il vient à la maison. Son chagrin est aussi fort que le mien.

Ce que je ne comprends dans cette affaire sordide, c'est la disparition d'Alice. Je suppose qu'il s'agit d'un enlèvement parce que je ne vois pas pourquoi elle serait partie sans me prévenir ou sans l'annoncer à son frère. Ils étaient inséparables comme ma jumelle et moi. Ils pouvaient s'appeler plusieurs fois par jour et ils se voyaient minimum une fois par jour.

Mais qui aurait pu kidnapper ma petite amie ? Elle n'avait pas d'ennemis et tout le monde l'appréciait. Elle était gentille avec beaucoup de personnes et elle rendait souvent service que ce soit pour sa famille, pour ses ami(e)s et même des collègues de travail.

Depuis cinq ans, je rumine de mauvaises pensées. Ce qui me fait tenir, c'est de me dire qu'elle est toujours en vie et que j'attends son retour que ce soit demain ou dans dix ans, je serais la. Je ne suis rien sans elle. Je suis un mort vivant c'est-à-dire que je suis bien vivant à l'extérieur mais à l'intérieur il n'y a rien, je suis vide et je ne veux plus vivre sans elle.

Elle est la femme de ma vie et j'avais prévu de la demander en mariage le lendemain du jour maudit. Nous allions fêter nos 7 sept ans de vie de couple et j'avais tout prévu : diner romantique, musique au restaurant puis j'aurais fait ma demande. Je voulais des enfants avec elle, elle aurait été une magnifique maman et je ne vois plus père tant que je ne la retrouve pas.

Je stagne et je ne regrette pas mes choix passés et futurs. C'est simple, j'attends le retour de la femme de ma vie pour pouvoir recommencer à vivre normalement. Quand elle va revenir, je pourrais reprendre mes projets c'est-à-dire la demander en mariage, partir en voyage et construire.

Je n'en parle pas à personne car ma famille se fait assez de soucis pour moi. Elle penserait que je suis dans le déni ce qui est possible mais cela de m'effondrer. J'arrive à survivre grâce à ses bonnes pensées. Je ne peux pas faire autrement et je ne veux pas de toute façon.

Je pensais vivre une journée normalement et si quelqu'un m'aurait annoncé que j'allais trouver le corps d'une fille dans mes poubelles, je suis certain que je l'aurais pris pour un fou.

Je ne changeais pas mes habitudes depuis la disparition d'Alice. Tous les dimanches, nous allons manger chez mes parents et je continue malgré le fait quelle ne soit pas là. Si jamais elle réapparaissait un dimanche, elle sait que je suis chez ses beaux-parents.

Je me suis préparé pour pouvoir partir à midi. Mes nuits sont courtes car je fais souvent des cauchemars. Par exemple, je peux rêver que je la retrouve mais je ne trouve que son cadavre. C'est pour cela que je ne dors plus beaucoup. Je ne supporte plus mes mauvais rêves.

Je sors quand j'entends du bruit venant des poubelles. Je trouve étrange la présence de beaucoup de sacs car je n'en mets pas beaucoup et là il y en a au moins une dizaine comme si ils voulaient dissimuler quelque chose. Je me rapproche tout doucement et je les soulève. Et la surprise, je découvre le corps d'une fille nue.

Je ne sais pas quoi faire. Je dois déjà me calmer et vérifier si elle respire toujours. Je prends son pouls qui est faible mais cela me confirme qu'elle est toujours en vie. Je pars chercher une couverture pour la ramasser et je la ramène chez moi. Elle doit reprendre des forces. Elle n'est pas blessée et je dois attendre son réveil pour prendre une décision.

J'appelle mes parents pour prévenir que j'annule. Je leur dis que tout va bien mais que je ne me sens pas très bien et que je préfère me reposer et que je les rappellerais ce soir pour les rassurer.

Maintenant, je peux poser des questions : qui est cette fille ? Que faisait-elle dans mes poubelles ? Pourquoi est-elle nue ? Qui a pu lui faire cela ?

A suivre

J'espère que ce prologue vous donne envie d'avoir la suite. Si vous avez des questions, n'hésitez-pas à me les poser. N'oubliez-pas s'il vous plait de me donner votre avis pour me dire ce que vous pensez de ce prologue et si vous avez des suggestions, je me ferais un plaisir de vous répondre. Je vous à bientôt pour la suite.