Tu me suis toujours?

Oui, ils sont combien?

trois sans compter les deux avocats généraux. Ils en ont mis du temps quand même a monter ce tribunal: Quasiment trois semaines.

Donc on va te juger, je me demande si ce sera effectif..

Aucune idée, possible...ce ne l'est pas toujours

Pas toujours, en effet

Interressant...mais dangereux, je trouve, comme système

Bon, tout ce qu'il faut c'est que tu fasses ce qui etais prévu, où est louvois?

Devant moi, elle fait office de procureur et suivra ma défense, il semble que ce sera un certain Beckett qui s'occupe de mon accusation.

Qui est le président?

Un certain Commander Dickinson...tu peux rechercher?

Deux secondes...

- La séance s'ouvre, nous sommes ici pour le jugement de la Gynoide Xen Soong, pour les fait suivants: Meurtres au premier degré sur la personne du Cadet Venerian, destruction de l'Ekhidna et d'avoir entrainés la mort de 1128 personnes via les dommages collatéraux provoqués par l'Explosion du Navire de la Fédération. Meurtres au premier degrés sur des Scientifiques de Starfleet dans leurs fonctions sur la planète Charon, Vol de recherches de haute sécurité sur le complexe Daystrom de Charon, Destruction de la planète Charon. Que plaidez vous?

- Non coupable, Monsieur, nous réfutons ces accusations et les portons a Credit contre des éléments inconnus de la Fédération des planètes unies.

- Quels preuvent peuvent être apportées a cette contre-accusation, demanda le président du tribunal.

- Malheureusement aucune, repondit l'avocate générale qui servait de défense a Xen. Cette dernière, d'un point de vue exterieur, semblait reflechir et suivre avec interêt se qui se passait. Cela etait vrai en partie.

Alors?

Entré a l'academie de Starfleet en 2335, sortis avec les honneurs, fut affectés sur l'USS Walker, puis a partir de 2362, fut affectés a la Station 2151 S9 comme juge-procureur, puis comme Capitaine de la Station.

Et en dehors de ses services?

Pas grand chose, a l'evidence, c'est une personne qui ne semble avoir vécu que pour son travail et sa carrière au sein de Starfleet. Il semble avoir toujours été intègre.

Merde...

Xen ! Ta politesse, bon sang.

Desolée !

- Selon la déposition de ma cliente, elle aurait passé 10 ans de son existence comme cobaye au sein de l'institut Daystrom, mais dans une section détenue par certains dépositaires, a des fins de creations d'Armes de guerres. continua a plaidoyer l'avocate.

- Cependant, fit Beckett, nous avons la preuve du meurtre du Cadet Venerian, donnée par les Autorités de sécurités de l'Academie, il y a de cela 10 ans. Monsieur, permettez que je mettes au Dossier, la preuve suivante ainsi que d'appeler mon premier témoin.

- Faites, retorqua le président.

Preuves?...des preuves de quoi? quel temoin? Je n'ai jamais touchés un cheveu de Lyn.

Calme toi, cela doit être des preuves falsifiées et un de ceux qui t'ont enfermées.

Xen commençait a bouillir, et Lal le ressentais via le lien biotechnologique, qui les unissaient encore.

Je t'ai dit de te calmer, tu sais que tu es innocentes, t'énerver ne te serviras pas.

L'avocate de Xen se rassit et laissa le témoin venir a la barre et s'assoir, posant sa main sur l'idendificateur tandis que la voix electronique de l'appareil donnait l'identité:

- Chef de la sécurité Mageda Curven, affectés sur Terre auprès des services d'ordres de l'Academie et de la Diplomatie terrestre. Distinctin obtenue: Croix stellaire, Medaille d'honneur pour service rendus.

- Bien, Chef Curven, pouvez vous nous dires ce qui s'est passé, il y a 10 ans?, demanda Beckett.

Lal, ce type...c'est celui qui a frappé Lyn...celui qui nous a attaqués.

- Nous avions reçus l'information que l'Ekhidna avait explosé, a ce moment là, nous ne savions qu'il avait été victime d'un sabotage, cependant quand on nous a ordonnés de nous rendre sur le lieu de teleportation des derniers survivants, il n'y avait personne sur les lieux, le Cadet et la Gynoide avaient disparues.

Lal?

On a un problème et non des moindres...

Qui?

l'Enterprise vient d'arriver sur notre position, et il n'y a pas que lui... Je detecte un autre navire qui le suit.

Dégage de là.

Non, la balise biologique a une portée plus courte qu'une balise normale, si je quitte ma position, je perdrais ta trace.

Xen serra les dents, Curven continuait d'expliquer qu'il avait retrouvé le corps de Venerian aux abords de la zone d'amarrage mais que la cyborg avait disparu et été portée dès lors comme en fuite et recherchée. Il fit alors état des blessures qui aurait donnés la mort au Cadet.

- Comme vous pouvez le voir, on s'est acharnés sur le Cadet Venerian.

- C'est un mensonge, cracha Xen entre ses dents.

- Taisez vous, vous aurez la parole quand vous serez appelée a la barre, fit le président.

- Comment le Cadet etait positionnée quand elle fut retrouvée?

- Face contre terre, neuf entailles profondes au torse, portés par une lame .

Lal?

Je suis sous rayon tracteur, l'Enterprise est en train de prendre possession de la navette.

- Ho et puis Merde, fit Xen en se relevant et en fonçant vers Curven qui tenta de prendre son arme et de tirer sur Xen, cette dernière frappa son bras et le pris a la gorge, tandis que les autres membres de la Cour, pour la plupart officier de Starfleet en plus de leurs pouvoirs judiciaires, pointaient une arme sur Xen.

- Lachez le temoin, Mademoiselle Xen, demandit Phillipa Louvois. Il n'y a aucune issues.

Mais Xen ignora la demande et serra la gorge de l'homme devant elle, l'etouffant assez pour qu'il ne puisse pas tenter quoi que ce soit.

- Curven, dites leurs la vérité...

- Vous avez tués le Cad...et...Lynsand..er...Ven..erian, dit il dans un souffle ayant du mal a sortir.

Un bruit de téléportation se fit entendre et Xen ne se trouva plus dans la Cour de justice. Beckett appuya sur son combadge directement tandis que Louvois vérifiait l'etat de Santé de Curven.

- Becket a Salle de Commande, d'ou provenait le signal de teleportation?

- De l'Enterprise, Monsieur, nous etions en train de tenter de le contacter, ils venaient d'arraisonner une navette que nous venions de detecter, et qui, après vérification, semble provenir de l'institut Daystrom de Charon.

- Capitaine, prevenez l'infirmerie, nous avons un bléssé ici, et mettez moi en contact avec l'Enterprise, demanda Louvois. Des formes de vies?

- C'est fait, Madame. Il n'y avait qu'une seule forme de vie detectée, c'est son irrégularité qui nous a fait douter de ce que nos senseurs detectaient.

- Je vois, Capitaine Data, je sais que vous me recevez, je ne sais ce qui se passe, mais vous venez d'enlever un prisonnier de la Fédération ainsi que d'arraisonner une navette et son occupant, probablement complice de ce prisonnier.

La voix de Data raisonna:

- Avec tout le respect que je vous dois, Madame, je pense que votre prisonnier et son complice, sont innocent des charges qui sont probablement contre elles.

- Qu'est ce qui vous fait dire cela ?, demanda le président Dickinson.

- Nous avons des preuves que certains membres du Haut Commandement ont tentés de falsifier des preuves, ont tentés de créer un génocide de masse en creant une arme biologique, et ont tentés de proteger leurs secrets en tuant leurs scientifiques et témoins qui leurs étaient gênants.

Louvois et la cour ne dirent rien pendant un instant puis Beckett demanda:

- doit on considerer l'Enterprise comme mutiné?

- Cela dépend, monsieur, nous sommes toujours officiers de la Fédération mais nous refusons d'obeir a un ordre ou d'aider a un génocide sous le pretexte que cette race nous attaquent.

Alors que L'Enterprise et les membres du Commandement de la Station etaient en discution, une puissante décharge d'energie fut detectées. Se séparant en deux, l'une toucha le coeur de la Station, tandis que l'Enterprise derivait dans l'Espace, touché "mortellement".

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

L'Alerte rouge résonna tandis que Lal sur la passerelle criait:

- Téléportez le plus de gens possible et faites une manœuvre d'évitements, vous ne pourrez pas encaissez ce tir.

- Faites ce qu'elle dit, fit Data rapidement.

L'Enterprise manoeuvra mais fut malgré tout touchés violement tant par l'explosion de la Station que par le tir qui toucha le navire a babord.

- Rapport, demanda T-par.

- Nous venons de perdre le contact avec les ponts 1 a 130, la salle des machines est gravement endommagés et nous n'arrivons plus activer les moteurs a impulsions. Le système de survie du vaisseau est compromis et l'oxygène s'echappe du navire, nous sommes incapables de placer des ecrans de protection afin de delimiter les ponts.

- Et la Station?

- Le Coeur de la Station à explosés, ce faisant l'onde de choc nous a touchés ainsi que les debris. Nous n'avons pus teleporter a temps que 321 membres de la Station. tout les autres sont morts dans l'explosion.

Data regarda la jeune femme qui pianotait rapidement sur une console

- Vous avez fait partie de Starfleet?

- Oui et non, ce serait compliqué a expliqué, dans tout les cas de figures, si on reste ici, nous sommes morts, il n'est surement pas partis.

- Qui?

Elle ne repondit pas et l'energie revint sur la passerelle.

- J'ai dérivés les energies dédiés aux ponts endommages vers les moteurs a impulsions, theoriquement nous devons pouvoir faire un saut en hyper-vitesse, mais un seul...ensuite il y a un risque que les moteurs a distortion deviennent instable ainsi que la chambre de condensation matière-antimatière. En clair, il faudra evacuer l'Enterprise, l'abandonner ou l'auto-detruire...je préconise la seconde solution tout en couvrant l'explosion par un champs photonique tritilisés, sans cela, ils arriveront a nous detecter.

- Fitzerald, fit Le Commander T-Par, calculez une destination possible.

- Et prévenez le Titan, dit Data de son ton froid habituel, si il nous a suivis, il y a un risque qu'il se retrouve nez a nez avec ce qui vient de detruire la Station S9 et l'Enterprise.

Data resta fixe et se dirigea vers une console, commençant le plan que la jeune femme avait delimité. Le Navire reussi le saut et Fitzerald prévint:

- Commandant, la chambre devient instable. Notre position actuelle est le système Coros, mais nous sommes trop loin de la seule planète de classe M pour pouvoir faire atterir la coupole a sa surface, ce même en utilisant l'explosion comme energie pour nous diriger

- Alors detruisons l'Enterprise, nous n'avons pas le choix, commencez l'évacuation.

- J'envois les particules photoniques. Numero deux, commencez.

- Oui, Monsieur, fit T-par, Ordinateur, Active le processus d'auto-destruction: Autorisation Commander T-par, Orion 6 Zet Delta Green Alpha.

Autorisation Commander T-par activé.

- Activation du Processus d'Auto-destruction: Autorisation Capitaine Data, Oblivio Epsilon Delta 9 Q

Autorisation Capitaine Data activé, commencement de la procédure d'auto-destruction dans une minute...

- Mudd, ordonna T-Par via combadge, faites evacuer les scientifiques de Charon avec les civils, prenez Xen avec vous, nous nous retrouvons sur Coros IX.

- Bien, Commander.

Data regarda l'Enterprise et se détourna pour se diriger vers le couloir et les ponts inférieurs d'évacuations, T-par a ses cotés.

- C'etait un magnifique navire, fit le vulcain, il me manquera.

- Il ne sera pas le dernier, croyez le bien.

- Nous serons jugés, vous en êtes conscients?

- C'est une evidence, cependant, nous avons les preuves que nous emmenons avec nous, Et cette attaque etait selon moi, calculée.