Occupée a flâner tout en écoutant le profésseur d'histoire d'exobiologie d'une oreille distraire, Lynsander suivait des yeux, deux moinaux qui virevoltait tant dans les airs que sur le sol, occupés a se battre plus amicalement que réellement, afin d'avoir accès aux spot de nourritures que laissaient les élèves pour les animeaux qui vivaient dans le grand parc de l'académie de Starfleet. l'Exobiologie n'etait pas sa matière favorite, préférant plutot les cours d'ingéniérie ainsi que ceux de tactiques militaires. Ses cheveux noirs lisse retombant sur sa nuque en une queue de cheval, le cadet inspira pour finalement reprendre le cours, quand elle remarqua les quelques murmures de certains élèves. Fixant un point situé derrière le professeur, elle vit ce qu'ils voyait: deux officiers de Starfleet se dirigeait vers eux, et au vu du physique de l'un d'eux, il n'y avait pas a tergiverser concernant l'identité de l'un d'eux: Le Capitaine de l'Enterprise-E, l'Androide Data...et a ses cotés...

- Ajimura?, fit elle tout haut sans le vouloir, ce qui fit se tourner vers elle, quelques élèves, tandis qu'elle sentais qu'ils venaient ici pour elle.

Le Cadet Venerian se leva de la pelouse ou elle etait assises sur le parterre herbeux.

- Cadet, notre cours n'est pas fini !

- Je...

- Ca ira, fit un voix familière a Lynsander, nous venons la chercher, pouvons nous vous l'emprunter?

- Oui, bien entendu, puis l'enseignant se tourna vers le Cadet, Vous rattraperez votre retard en soirée avec l'autre classe.

Lynsander acquiesa tandis qu'Ajimura et Data attendais que la jeune fille ai fini de reprendre ses affaires.

- Je suis desolé mais suivez nous.

- Oui, Monsieur, tout en rejoignant l'ingénieur en chef avec son sac de cours.

Marchant vers les batiments de la grande bibliothèque, il entrèrent et s'assirent a une des tables vacante. Ajimura deploya son tricordeur pendant un moment, tout comme Data.

- Elle continue a brouiller les senseurs, cela a visiblement augmenté en tailles, il y a risque que cela affecte les navettes ainsi que les moyens de locomotions terrestres, fit Data.

- Oui, la source est San Fransisco mais impossible de determiner sa position au sol, son brouillage nous affecte également en partie, c'est comme si je la detectait a plusieurs endroits différents. repondit Ajimura en refermant son tricordeur et tournant son regard vers le Cadet Venerian qui etait resté silencieuse. D'origine Coréenne, la jeune femme au cheveux noirs les regardait fixement et se demandait ce qu'ils faisaient ici et ce qui se passait.

- Il y a une attaque?, demanda t'elle.

- Si c'etait le cas, je pense que les élèves auraient été évacués, répondit Data, non, le problème provient de Xen, l'ingenieur chef nous as dit que tu était la meilleure amie de Xen, est ce vrai?

- Oui, enfin je crois, je ne sais pas trop comment Xen me conçois, si c'est comme amie ou simplement comme curiosité sur son interêt humain.

- Je comprend, repondit Data, cependant aurais tu une idée de la position où elle pourrait se trouver?

Lynsander se mis a reflechir pendant un moment, evaluant visiblement les possibilités.

- N'étant jamais venue sur Terre, on avait mis en place des lieux a visiter: le Golden gates, le club 602 a la baie d'Amarrage, beaucoups de restos, Le musée de l'Espace, le musée philarmonique de San Fransisco ainsi que l'institut Smithsonian de San Fransisco, elle voulait y voir la partie sur allant de l'antiquité jusqu'au 21ème siecles. Elle trouvait fascinant la sociologie humaine, l'evolution ou la régréssion des sociétés humaines, cependant je ne sais si elle y sera.

- Je ne pense pas, en effet, fit une voix famillière a Ajimura et Venerian.

Perchée sur la balustrade, Xen, une tablette sur la psychologie et la sociologie dans les main, regardait le trio parler depuis leurs arrivées, il y avait un bon quart d'heures. Data appuya sur son combadge et appela:

- Capitaine Data a Troi, nous avons retrouvé l'androide Xen, abandonnez les recherches auprès de l'amarrage et retrouvez nous a la bibliotheque de l'Academie de Starfleet, Data terminé.

Ce dernier se leva et fit un signe invitant Xen a s'assoir a la table, la jeune femme s'appuya sur la balustrade et enjeamba les trois mètres qui la séparait du bas pour atterit, un genoux a terre, auprès du groupe d'Ajimura.

- Souplesse, vous avez besoin de limiter le choc?

- Oui, contrairement a vous, cela est douloureux de tomber sans amortir la descente. répondit elle en se relevant puis empoigna une chaise qu'elle retourna et s'assit dessus. Vous me cherchiez?

- Xen, c'est quoi cette histoire de brouillage?, demanda Lynsander.

- Ah ca? sachant que le capitaine allait plus que probablement me mettre en isolement jusqu'a ce que je me "calme", j'ai simplement crée une boucle de scans...sachant qu'un senseur va automatiquement detecter un scan, j'ai simplement émis un ordre depuis la surface qui force les vaisseaux, navettes et certains appareils au sol, a émettre un scan ou une légère gravitation. Elle sourit. Et juste une petite chose: oui, je te considère comme mon amie, Lyn, pas comme un moyen d'en apprendre plus sur l'humanité, surtout sachant que je suis souvent la meneuse, n'est ce pas Chef Ajimura?

Le japonais avait relevé son tricorder et depuis maintenant un petit moment y travaillait, ce ne fut qu'après plusieurs minutes de silence, qu'il releva la tete, non sans avoir refermé l'appareil.

- Je pense que cela devrait aller, repondit il, etant donné que ce n'etait qu'un ordre donnés par le reseau de la fédération, il me suffisait de donner un ordre contraire, annulant le tiens, plutot simple a la base...et ce sont toujours les choses simples auquelles ont ne pense jamais, et tu as tablés sur cela !

- Vous partez toujours en hypothèses, et vous ne vérifiez les faits qu'après avoir eu idées...j'ai simplement profité de cette faiblesse.

- C'est mesquin, dit Data.

- Question de point de vue, argua Xen.

Lynsander soupira, plus a l'aise.

- Tu va encore te retrouver en isolement pour ton comportement, t'en a conscience quand même?

- Et alors? je pense que là, c'est pire, donc j'ai utilisé le mal pour le mal...

- Quoi?

- En clair, si je comprends votre logique vous annulez une punition pour une autre, incertaine et probablement plus importante?, demanda Data.

- tout juste...Aoutch!

Xen se tenait l'arrière du crane, venant de se manger une mandale de la part de sa meilleure amie.

- Espèce de crétine, tu as conscience qu'avec ce que tu as fait, il y a de forte chance que l'on te retire de l'Ekhidna?

Xen se rembrunit, oui c'etait une possibilité a laquelle elle avait opté et réflechit, cependant elle avait jaugé les chances comme inférieure a 30%, pour une raison donnée: En dehors du Docteur Sommers, du Major Kho et du Chef Ajimura, personnes ne pouvait la réparer en cas de problèmes, ni comprendre son fonctionnement, étant donné qu'elle n'etait pas une androide, mais plutot un cyborg. Qu'ils transfèrent Ajimura ailleurs était possible, en revanche Sommers avait un tel dossier que beaucoups la refuserait, quand a Kho, elle avait refusé deux propositions pour rester sur l'Ekhidna auprès du Capitaine Merchant, et ce depuis la guerre du Dominion.

- Possibilité infime, repondit elle.

- Ne me dit pas que tu as imaginé les possibilités de transferts de ceux qui sont responsables de toi, fit Ajimura.

- Si et c'est justement pour cela que je l'ai fait, je savais que sur les trois, vous seul pouviez être transférés mais que vous aviez de fort taux de chance de ne pas l'être.

- t'es vraiment..., Venerian fit un bruit de frustration. J'espere que tu as raisons, sinon c'est moi qui fait te mettre une gifle.

- tu viens deja de m'en mettre une, retorqua Xen.

- XEN !

La jeune femme posa la tête, sur la table et souffla.

- Je comprend mieux ce que vous vouliez dire par adolescence, retorqua Data à Ajimura. Elle est capable de calculs mais sa connaissance et compréhension des interactions humaines fait qu'elle est incapable de concevoir une erreur dans son calcul. Il tourna son regard vers Xen. Vous ne pouvez pas calculer un comportement humain comme vous calculeriez les compositions d'un champs d'asteroides, le comportement humain peut être logique comme erratique, chaque individu est unique...tout comme vous ou Lore, vous avez un mode de pensée qui me le rapelle. Si vous etiez un androide de type Soong comme moi, vous seriez déjà désassemblée pour ce que vous venez de faire, et ce par les autorités de Starfleet.

- Cela ne change pas les faits, repondit Ajimura. et je doute que Starfleet comprenne que notre découverte a failli provoquer des catastrophes en chaîne juste par caprice. Il se leva et appuya sur son Combadge, s'eloignant légèrement. Ajimura a Ekhidna, veuillez téléporter mon groupe et celui de Kho, nous avons retrouvé notre petit problème.

- Le problème? tss, ils ne peuvent pas me desassembler ou m'eteindre, je ne suis pas une machine ou un robot.

- Robot signifie esclave, c'est la raison pour laquelle je préfère le mot Androide. repondit Data.

Le halo de teleportation les envellopas et quelques secondes plus tard, Ajimura, Kho, le Cadet Venerian, Le Capitaine Data et le Lieutenant Commander Riker se trouvèrent dans la salle de téléportation. Le major Kho lança un regard furieux vers Xen:

- Chef Ajimura, emmenez le Capitaine Data et le lieutenant Commander Troi vers la salle de conférence, je dois briefer légèrement le Cadet Venerian et Xen.

- Très bien, repondit Ajimura invitant les deux hotes a le suivre, nous vous attendrons.

La bajorane se tourna vers Xen qui descendait deja les marches, tandis que Lynsander l'accompagnait.

- Restez toutes les deux ici, Venerian, je sais que vous n'y êtes pour rien et je vous assure que vous pourrez retourner a l'academie aussitot que nous en aurons fini, cependant pour vous Xen, vu vos "Exploits", la chose sera différente.

- Quelle plaie !

- Oui, une plaie, mais présentement, la plaie, c'est vous, Xen !

- Vous voulez savoir ce que j'ai sur le coeur, n'est ce pas, alors je vais vous le dire: Je n'ai pas demandé a ce que vous me trouviez, je n'ai pas demandé a rejoindre la fédération, non vous m'avez trouvée, vous m'avez prise, Elle claqua ses deux mains, et hop, mon sort etait fait. Mon choix? mon libre arbitre, mes décisions? On s'en tape, elle n'est pas humaine !...Dites moi, Kho, vous êtes dans Starfleet, mais c'etait votre choix, non? alors pourquoi quand Moi, je refuse de me plier a vos desideratas, etrangement, mon avis ne compte plus? En serait il ainsi si cela avait été un civil humain, Vulcain, kligon ou bajoran comme vous?...Non, cela n'aurait pas été identique. Pourquoi vous ne m'avez pas laissé la bas? pourquoi as t'il fallu que vous...

Elle se tut, sa colère avait éclaté et elle se sentait mal, elle avait mal au creux du ventre, au niveau de son plexus, comme si elle s'etait ramassée un coups de poings, hors, rien n'avais bougé, ni Lynsander, ni le major Kho.

Tais toi !, fit l'autre voix dans sa tête.

- Vous voulez savoir? alors venez...allez y dites ce qu'il y a..nous vous ecouterons, cependant, n'ayant aucune famille, n'ayant aucune existence réelle, crée par des moyens que nous ne savons, oui, nous nous octroyons certains droits sur vous, et en premier lieux, celui de tenter de vous proteger...et en particulier de vous même.

- Elle a raison, Xen, meme si je t'apprecie et que notre amitié compte beaucoups, tu prends parfois des décisions qui, si elles ne te posent pas de problèmes, peuvent nous êtres préjudiciables, suffit de se souvenir du moment où tu as tenté l'experience de Mund, cela a failli provoquer une faille dans la coque du navire.

Xen se renfrogna, elle se souvenait de cela, Elle avait voulu tester certaines theories concernant l'anti-matière et les possibilités concernant les "cordes", seulement l'un des trois projet témoins avait très mal reagis au point que le navire en avait souffert. Cela s'etait répandu dans le navire et une partie de la coque comme une mousse ou une bactérie. C'etait d'ailleurs la raison du retour sur Terre: Réparer le navire.

- Je suis desolée, mais ce qui est arrivé n'etait pas prévu.

- On le sais, répondit Kho. Et je sais que Sommers vous trouves intelligente, douée et que sais je, mais vous manquez de maturité, Xen, c'est la raison première du Refus du Capitaine malgré vos demandes d'integrer Starfleet. On ne vous a découvert qu'i mois, votre devellopement mental est passé en 8 mois, de celui d'un bébé a celui d'une adolescente mature, mais vous bloquez sur cette étape. Nous avons chacuns nos tords, mais ce n'est pas en niant les votres ou en les remettant sur les autres que vous evoluerez plus avant. Vous manquez d'experiences, et c'etait pourquoi le capitaine voulait que vous restiez avec nous, ce jusqu'a la fin de la mission d'exploration. Maintenant venez !

- Oui Major, répondirent les deux jeunes femmes en même temps.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

- Vous avez reussi a la retrouver, c'est une chance, et cela est encore une autre qu'elle n'ai rien provoqué de préjudiciable. Fit la voix depuis l'ecran.

- Oui, Amiral Picard, il semble que son but etait simplement...d'eviter une punition. repondit Merchant.

- Plutot extreme comme moyen d'y echapper.

- Elle etait réellement désolée quand nous sommes arrivées sur le navire, cela se ressentait, mais il y avait aussi de la colère et de la frustration, ses émotions et son comportement sont comparable a celui d'un adolescent. Elle teste notre volonté, ses limites ainsi que celle que nous lui imposons, en d'autres termes, c'est un develloment normal, cependant je ne m'explique pas deux choses.

- Lesquelles, Lieutenant?, Demanda l'Amiral.

- Quand nous étions chez Data, les sentiments qu'elle a ressentis a l'accusation, etaient l'injustice, j'ai sentis en elle l'idée qu'il y avait eu quelqu'un d'autres sur les lieux.

- Peut être pourra t'elle nous en dire plus. Fit Data. Les rapports de ces 8 derniers mois, ainsi que l'exposé montré par Ajimura montre que nous ne faisons que spéculers sur les possibilités, cependant son comportement est trop proche de celui de Lore pour être ignorés. Les Travaux mentionnés par le Docteur Maddox indique une possibilité, cependant, je me méfie, Le Docteur Soong lors de son sacrifice pour sauver l'Enterprise-E, nous a prévenus qu'il n'y avait pas d'autres essais, tous etaient comme moi, a des degrés d'evolutions divers, Seul lui et le Docteur Tanner possèdaient un corps et une matrice positronique plus évoluées que le mien.

- Vous considerez que Maddox a tort?

- Oui, monsieur, je pense que le docteur Maddox à tort, je pense aussi que ni moi, ni Lore n'as pus creer cet androide biologique, je soutiens donc l'idée du Chef Ajimura: les techniques employée sont supérieure a nos connaissances medicales et génétiques, nous pouvons a peine rectifier des organes ou des éléments du corps humains meme si nous avançons vers la bonne direction. Cependant creer une vie artificiellement, passant de la nanotechnologie a la biologie, les deux melés, aucune races, pas même les borgs, n'y sont parvenus.

- Le problème c'est pourquoi maintenant a cette époque, fit Ajimura, et surtout quel est le rôle de Xen, quel but a entrepris son createur en la laissant seule dans le bassin de régénération...

- Selon le Rapport du Major Kho, repondit Picard, vos possibilités seraient qu'il a du fuir car tout avait été laissé en etat dans la caverne, ce qui n'etait pas réellement le cas de l'ancien laboratoire du Docteur Soong.

- Exact, fit Sommers qui etait restée silencieuse depuis le début, c'est la raison pour laquelle nous ne l'avons pas transferée sur l'Enterprise, premièrement parce qu'il est l'un des vaisseaux amiraux de la Flotte, ensuite parce qu'aussi puissant que soit l'Enterprise, ce n'est pas un vaisseau de combat comme l'Ekhidna, nous transportons que quelques civils scientifiques, tout le reste de l'Equipage sont des membres de Starfleet. Certes, elle aurait pus avoir un meilleur soutiens psychologique et une evolution plus simple et adéquate sur l'enterprise qui comporte une école pour les enfants, cependant si quelqu'un a poursuivis le createur de Xen, et l'as tués, il est aussi fort possible qu'il soit a sa recherche également, surtout que sa découverte fait grand bruit dans le milieu cybernetique et génétique.

un bruit caractéristique se fit entendre et le sas de la salle de reunion s'ouvrit laissant entrer le Major Kho, Xen et le cadet Venerian.

- Desolée du retard, avons nous manqués beaucoups de choses?, demanda le major en s'asseyant.

- non, repondit le Capitaine Merchant, rien que vous ne connaissiez deja, ce qui n'est pas le cas de Xen et du Cadet en revanche, il se tourna vers les deux jeunes filles qui s'etaient assises l'une a cotés de l'autre, a droite de Diana Troi. Xen, peux tu expliquer devant l'Amiral Picard ainsi que les représentants du Titan et de l'Enterprise ce dont tu te souviens d'avant ta venue sur l'Ekhidna.

- Oui, Monsieur, et desolée pour...

- Ce n'est rien, nous discuterons plus tard de votre punition, répondez a ce que j'ai demandé.

Xen inspira et essaya de se souvenirs:

- La caverne est sombre, il n'y a jamais de réelle lumière, juste le bruits des ordinateurs, du liquide de régénération et les cliquetis des machines de mélanges génétiques, j'entendais toujours ce type de bruit sauf...

- Sauf?

- De la musique classique...triste,, tragique.

- La musique etait triste?

- Oui mais elle...elle me rendait triste, cela venait du dessus.

- Quel type d'instrument, demanda Data.

- Du violon, toujours du violon.

- Pourriez vous le rejouer?

- Je crois.

- bon on sais au moins que notre mystérieux scientifique etait un mélomane. répondit Sommers, mais pourquoi ne pas l'avoir dit?

- Parce que cela n'avait aucune importance, la musique n'aidera pas a le retrouver...

- Pourquoi?

- Parce que son instrument est toujours dans les câles du navire avec le reste. vous l'aviez daté mais comme lui et le reste ne donnait rien, c'est resté dans la soute.

- J'irais le voir, je connais les instruments de musique, je pourrais dire ce qu'il en est.

- Très bien, Commandant Data, repondit Sommers, Xen continue.

- D'accord, en dehors de cela et de l'eau, je n'arrive jamais vraiment a me souvenir de lui, comme si son existence avait été effacée de ma mémoire comme expliqué plusieurs fois, je le sais parce que je me souviens qu'il me sortait de l'eau pour faire des vérifications, me prenant a bras, je sais que j'aurais du le voir, hors rien ne me viens, cependant...je crois qu'il a implanté quelque chose dans mon cortex cérébral.

- Que veux tu dire ?, demanda l'Amiral Picard.

- Je veux dire, qu'a moins que ma condition me permette la folie et les hallucinations, j'entends toujours une voix féminine, mais voir...je ne l'ai vue, je crois que ce soir.

- As t'elle donné un nom?

- Je l'ai vu sous des traits de Starfleet avec un rang: celui de Commodore, d'ailleurs, elle s'est présentée sous le nom du Commodore Quren, hors en faisant les recherches a l'Academie, j'ai vu a quoi ressemblait concrètement le Commodore, et c'est un homme. Cependant, quand j'avais vu les insignes, j'avais pensé au Commodore Quren, de ce fait, je crois que c'est moi qui suis la cause de ce qu'elle as dit.

- Comment peux tu savoir si c'est une hallucination, demanda Troi. cela aurait bien pus être autre chose.

- je le sais car le verre qu'elle buvait et qu'elle avait posé sur le bar n'etait plus là. De plus, j'ai eu comme une distortion du temps dans ma tête, je comptais 26 minutes, 12 secondes de plus que ce que beaucoups ont dit, comme si d'un coups, dans ma tête, le temps s'etait arretés ou plutot ralentit.

- une femme, pas spécifiquement vieille, plutot jeune en fait, comme moi, même taille, ses cheveux etaient coupés en carrés, les yeux bleus, le nez droit. Et elle se comportait comme si elle savait plus, comme si elle avait accès a ce que j'etais. Elle a dit qu'elle me suivrait parce que j'avais besoin de sa présence maintenant, plus que de ses conseils.

- Conseils?

Xen acquiesa:

- I mois, mon développement était limité, comparable comme a dit le major Kho, a une enfant ou un bébé, cependant, j'ai évolué, notement parce que j'ai eu accès très rapidement aux données de l'ordinateur, mais ma conscience sociale dénotait. Hors, c'est elle qui m'as dit comment faire: Prendre en main une fourchette, savoir boire, manger, ne pas embrasser les gens quand je pensais bien faire. C'etait comme si elle avait du apprendre tout cela avant moi.

Bonne déduction, petite soeur...passons un marché: je te dit une vérité, en échange garde le silence, c'est important, pour eux comme pour nous...question de vie et de mort...surtout pour toi et eux...viens au holodeck après la reunion, et connecte l'interface a ton biopod neural.

Xen se passa les pouces sur ses tempes...et espera qu'elle entende:

J'accepte, mais a conditions que tu cesses de m'importuner !

- Cela recommence, demanda Troi, légèrement inquiète, qui sentais que Xen etait troublée.

- Non...juste un peu de fatigue, mentis t'elle. Quoi qu'il en soit, cette apparition m'as parlé etrangement puis a disparu et au moment ou vous etes revenu dans le salon, l'impression de temps est revenu a la normale avec le fauteuil qui a fracassé la bibliothèque, desolée, Capitaine Data.

- Cela ira, repondit il. Cependant, pourrais tu faires un portrait de cette personne?

- Je pense oui, repondit Xen.

- Nous ferons cela plus tard, d'autres choses vous reviennent en tête, Xen?, Demanda le Capitaine Merchant.

- Je sais qu'il ne voulait pas que je l'appèle "père", et je me souvient juste d'un nom...mais il n'est pas le sien.

- Lequel?

- Jaris...