Disclaimer : Rien ne m'appartient, même pas l'histoire. Elle appartient à ElfFlame et les personnages à JK Rowling.

C'est un slash HP/DM, qui sera légèrement léger (je sais c'est un pléonasme mais on s'en fout ? Non ? Dite quelque chose voyons), il y aura des mentions de leur couple mais rien de plus. Il y aura aussi du drame, des disputes, de la joie et une découverte du monde moldu avec la régression physique, de certains personnages principaux. En bref, c'est 23 chapitres de pure humour, action et amour.

Enjoy !

Chrysalis

Chapitre 1

Draco avait fait beaucoup de mauvais choix dans sa vie, mais il n'avait jamais vraiment considéré ce qu'ils signifiaient jusqu'à ce qu'il soit trop tard, pour s'en rendre compte. Maintenant, il savait plus qu'autre chose qu'avoir suivit les traces de son père avait été le pire choix qu'il n'avait jamais fait. A l'époque, il lui avait semblé que c'était le seul choix. Les Malfoy protègent les Malfoy et si Lucius était en danger, Draco ferait n'importe quoi pour restaurer son statut auprès du Seigneur des ténèbres. Comment était-il supposé savoir qu'en essayant de faire regagner son honneur à son père, il aurait tout perdu ?

En donnant de lui-même, il avait perdu son honneur personnel, sa dignité, et éventuellement sa liberté.

Il s'était demandé, pendant tout l'été avant sa sixième année, comment son père se sentait, assis à Azkaban, abandonné, et sans amis. Et maintenant il le savait. Intimement.

Draco observait les oiseaux, en dehors de sa cellule, descendant en piquet pour pouvoir prendre leur dîner. Cela lui faisait bizarre de se dire, qu'en bas la vie continuait comme toujours. Le fait de se dire qu'il y avait des enfants quelque part, courant, jouant...volant. Il n'avait été là que depuis quelques mois mais il semblait qu'il était là depuis des années. Son balai lui manquait. Le Quidditch lui manquait. Merde, le challenge quand il essayait de battre Potter pour attraper le vif d'or lui manquait. Maintenant, il souhaitait n'avoir rien fait capoter lors de sa sixième année. Cela aurait été bien, d'avoir au moins, une seule chose normale cette année-là, quand il y repensait.

Il sauta quand il entendit la porte de la cellule grincer, alors que quelqu'un y entrait. Il se tourna pour voir qui était le visiteur. Les détraqueurs étaient peut-être partit mais cela ne faisait pas d'Azkaban un endroit joyeux. Une des gardiennes était sur le pas de la cellule, sa baguette pointée vers Draco.

« Qu'est-ce qu'il y a ? » Demanda-t-il, d'un ton morne.

« Tu vas venir avec moi. », Dit-elle, méchamment.

Draco acquiesça. C'était probablement seulement un autre auror qui voulait avoir des informations à propos, ou le Seigneur des ténèbres, ou un des autres sujets dont il avait parlé avec les autres aurors, bien trop de fois, auparavant. Cela n'avait vraiment pas changé. Seul les visages étaient différents.

La gardienne, lui fit signe de passer avant elle, et il commença à marcher vers le passage principale avant de passer une porte, il put voir qu'il y avait certains de ses amis et même quelques membres de sa famille. Pas qu'il les ait déjà vu. Les seules personnes qu'il avait déjà vu était les gardiens qui venaient collecter des informations, et les Aurors, qui venaient l'interroger. Ce qui était pourquoi il était si stupéfait, quand la gardienne ouvrit la porte qui donnait sur une pièce, qui contenait deux personnes qui lui étaient très familière: Pansy Parkinson et Blaise Zabini.

Avant que la porte ne se referme, il se trouva dans une étreinte féminine. La fille était plus maigre que la norme, et elle avait la tête plongée dans son cou. Il leva sa main pour caresser son dos, dans le but de la calmer. Cela lui faisait extraordinairement du bien d'avoir un contact physique avec une personne -qui que se soit- de nouveau. Je fis un signe de tête pour Blaise.

« Est-ce que nous aurions gagner une relaxe? », demanda-t-il à l'autre jeune homme.

Blaise secoua les épaules.

« Je sais pas. Tout ce que je sais c'est ce qu'ils m'ont dit, que je devais attendre ici et puis ils ont apporté Pansy et maintenant toi. »

« Peut-être que quelqu'un a arrangé une réunion de serpentards ? », dit Draco, ironiquement. Il examina l'autre garçon d'un peu plus près. Ses cheveux qui étaient d'habitude de couleur caramel, avait l'air pâles et gris, et ses cheveux, qui étaient une fois noirs et propres, avaient maintenant l'air de n'avoir pas été proprement traités depuis des mois. Draco savait combien cela devait le faire souffrir. C'était l'une des choses qu'ils avaient en communs, en tant que garçon, leur impeccable amour des soins de beauté et de la haute couture

« Tu as l'air... »

« Misérable ? », dit Blaise tout en riant ironiquement. « Je me sens aussi mal que toi tu as l'air d'aller bien, », ajouta-t-il, scrutant les yeux gris de Draco et sa blouse de prison en lambeaux.

Draco renifla.

« Oui, ces prisons ne savent vraiment pas comment fabriquer des habits normaux, n'est-ce pas ? »

Blaise sourit et Draco sentit une boule de chaleur grandir dans son corps. Cela lui avait manqué : la plaisanterie entre eux et le fait que Pansy le tienne dans ses bras. Comment avait-il pu être aussi stupide d'avoir voulu risquer cela quelques mois plus tôt ? Pansy était toujours tremblante dans ses bras quand une porte s'ouvrit, à l'opposé de la salle et un homme bien habillé avec les cheveux laqués et les yeux pâle entra.

« Ah, bien, vous êtes tous déjà là. », il sourit grandement.

« Nous le sommes ? », demanda Draco. « Et qu'en est-il de Théo, ou Vince ou Greg ? Ne sont-ils pas inclus dans cette petite réunion ? »

Le sourire de l'homme ne s'ébranla jamais.

« Je suis désolé, mais non, Monsieur Malfoy, mais si tout ce passe bien, ils pourront certainement faire partie du prochain groupe à partir, » dit-il, avant de placer son porte-document sur la petite table à côté de la porte par laquelle il était rentré, avant de sortir des liasses de papiers.

« Si quoi se passe bien ? », demanda Draco, ses yeux se rétrécissant, face au silence de l'homme qui l'ignora complètement, alors qu'il cherchait dans ses affaires.

L'homme avait toujours un grand sourire quand il regarda une nouvelle fois Draco.

« Le ministère a décidé d'essayer une petite expérience, Monsieur Malfoy. Vous trois avaient été choisis comme les premiers candidats. »

« Choisis pour quoi ? », la voix d'habitude calme de Blaise était chevrotante et Draco sut qu'il était bouleversé, pour avoir laisser paraître ses émotions.

« Nous avons décidé que ce que vous les mangemorts aviez besoin, était simplement d'un...ré-entraînement. Certain d'entre vous étaient hautement intelligents à l'école et vos parents avaient été des membres productifs de la société avant que Vous-Savez-Qui ne revienne, alors que vous étiez toujours à Poudlard. Nous avions l'impression que si vous pouviez voir les erreurs que vous aviez faites en prenant cette voie, vous pourriez devenir meilleurs. »

« Ré-entraînement ? « , répéta Draco bien qu'il sera les dents.

L'homme était en train sourire de plus belle.

« Bien sûr, Monsieur Malfoy. »

« Et comment exactement cela va-t-il pouvoir être accomplis ? », demanda Draco.

« Chacun de vous, si vous acceptez, bien sûr, se verra administrer un sérum, qui vous rajeunira d'environ huit ans. Vous serez alors 'adopté' par quelqu'un avec le statut de né-moldu, ou de sang-mêlé, qui vous ré-apprendra tout à propos des moldus et heureusement cela vous soignera de leur haine pour eux. Si vous pouvez prouver, au moment où vous aurez retrouver votre âge, que votre vision des moldus et le monde moldu a changé, toutes les charges contre vous serons effacées. »

Draco regarda l'homme les yeux remplit d'horreur.

« Nous allons passés dix ans avec des moldus ? »

L'homme secoua sa tête, le même sourire stupide sur son visage.

« Oh, non, Monsieur Malfoy, vous reprendrez très vite votre état normal. En fait, j'ai pensé que pour des personnes de vos âges, cela prendra moins d'un an. Je crois que le maître de potion m'a assuré que vous aurez de nouveau votre âge dans a peu près un an, vous gagnerez donc un an par mois. »

Hé bien, ce n'était pas si mauvais, admit Draco à lui-même. Mais, même un an avec les moldus n'était pas quelque chose dont il avait hâte.

« Est-ce que nous serons tous les trois ensemble ? »

« Oh, je suis dans le regret de dire non, Monsieur Malfoy. En fait, jusqu'à ce vous ayez prouvez que votre vision à au moins évolué, vous ne serez pas autorisé à être en la compagnie d'un de vos camarades, à part la personne qui va vous éduquer. »

« Est-ce que l'on peut au moins choisir qui sera chargé de notre éducation ? », réussit Draco à dire malgré sa colère proche de l'explosion.

« Hé bien, chacun d'entre vous à déjà quelqu'un qui l'a réclamé. C'est pourquoi vous avez été choisis pour être les premiers à participer au projet Chrysalis. »

« Chrysalis? ».

L'homme ouvrit la bouche pour expliquer, mais Draco secoua la tête.

« Non, j'ai compris cette partie. Donc peut-on savoir au moins leur identité ? »

« On m'a dit que vous deviez en premier signer les papier. Ils veulent que vous soyez complètement conscient des conditions et que vous acceptiez sans avoir aucune distraction, au cas où vous détesteriez ou aimeriez la personne qui vous a choisis. C'est à propos de vous et non pas des sentiments que vous ressentez pour eux, pour cette raison c'est impératif que vous choisissiez, parce que vous souhaitez participer et non pas parce que vous ressentez quelque chose ou que vous souhaitez les nuire, Compris ? »

Draco haussa les sourcils, puis acquiesça.

« Bien. Maintenant... », l'homme feuilleta ses papier. « Miss Parkinson, si vous voulez bien?

Pansy renifla un moment, puis se recula de Draco.

« Mais et si je ne les aime pas ? », pleurnicha-t-elle.

Draco lui caressa le dos. Si il ne pouvait rien faire pour elle pour changer cela, au moins il pouvait la réconforter et la mettre d'aplomb.

« Tu es une Parkinson », lui dit-il doucement. « Il n'y a rien qu'ils puissent faire pour changer cela. Je te promets, Pansy que tout va bien se passer, peu importe »

Elle acquiesça, puis renifla encore, sécha ses yeux à l'aide de ses aillons, puis se tourna et avança vers l'homme. Elle lit les papiers avec insistance, s'arrêtant à quelques paragraphes pour pouvoir les relire. Elle releva finalement la tête et le regarda.

« Et si nous refusons ? », demanda-t-elle.

« Votre peine ne sera pas alourdis et vous n'aurez aucunes sanctions, si c'est bien ce que vous demandez », répondis l'homme. « Mais cette offre ne vous sera pas refaite une deuxième fois. Si vous la refuser une première fois, nous avons aucune raison de croire que vous souhaiterez y participer plus tard. Nous essayerons plutôt de réformer ceux qui restent. »

Pansy acquiesça, puis soupira et demanda pour une plume, signant rapidement les papiers où il avait indiqué. L'homme ouvrit la porte derrière lui et montra le chemin à Pansy, mais elle eut un moment d'hésitation regardant derrière elle, vers Draco.

« Vas-y », dit-il tout en lui faisant un signe de tête. « Je suis sûr que ça va bien aller », essaya-t-il de la rassurer.

Prenant une grande respiration, Pansy fit un pas à travers la porte et partit.

« Monsieur Zabini, si vous voulez bien ? », dit-il cette fois-ci à Blaise.

Blaise fronça les sourcils, mais fit un pas en avant. Il, lui aussi, prit un temps pour bien tout lire avant de demander avec réluctance pour une plume, puis les signa. Il ne regarda pas en arrière quand l'homme lui montra aussi la porte.

« Et maintenant vous, Monsieur Malfoy, si vous voulez bien ? », dit l'homme, qui avait maintenant l'air ennuyé et semblait vouloir faire autre chose de sa journée.

Draco se rapprocha vers lui et commença à regarder les papiers. Il y avait beaucoup de mentions légales incompréhensibles comme à propos du fait qu'il serait reconnu légalement comme un mineur jusqu'à ce que la potion ait finalement arrêté de faire effet, même si son corps avait quand même reprit sa taille normale et aussi quels droits auraient la personne majeur sur lui. Cela parlait aussi des tests officiels qu'il serait obligé de faire chaque mois sinon il serait renvoyé à Azkaban une nouvelle mais cette fois-ci il n'aurait pas de deuxième chance. Il y avait aussi plusieurs règles qu'il devrait respecter jusqu'à ce qu'il revienne à son âge actuel, incluant une complète restriction de sa magie jusqu'à qu'il soit de nouveau autorisé à utiliser sa baguette, ce qui lui sera rendu par son tuteur quand il sentira qu'il avait gagné ce droit.

Draco grimaça, mais réellement, qu'elle autre choix avait-il ? C'était soit ça ou Azkaban à vie, seulement pour avoir été mangemort. Il prit la plume de l'homme et signa.

L'homme sourit.

« Par là, Monsieur Malfoy »

Il lui montra la même porte par laquelle ses amis étaient passés.

Draco fit un pas en dehors de la salle, ne sachant pas vraiment à quoi il aurait à faire de l'autre côté.

TBC...

D'après vous qui sera le tuteur de Draco ? Blaise? Pansy ?

Reviews ou pas merci d'avoir lu (mais quand même une toute petite)

Stachmou,