Association Pour la Défense d'Erwin Smith
L'APDES lutte avec honneur et bravoure pour rétablir la vérité sur cet homme merveilleux qu'est Erwin Smith. Entrez, on ne mord pas...
New Follow Forum Follow Topic
Le Fossoyeur

CADAVRE EXQUIS

"Et le ciel regardait la carcasse superbe

Comme une fleur s'épanouir"

x


Ceci est un cadavre.

J'aime les cadavres. Traitez-le bien. On m'a donné les règles. Je dois vous les écrire. Alors je suppose que vous devez les lire.

Vous connaissez le jeu du Cadavre Exquis ?

Les cadavres sont toujours exquis.

Bah c'est un peu ça et pas vraiment à la fois...

Oui je comprends. À un certain point, le cadavre redevient terre, grasse et fertile. Ça demande un bon oeil pour distinguer. Même si les ossements restent.

En fait ceci est une histoire que nous allons écrire ensemble. Hum, je vous sens pas en confiance. Vous avez parfaitement raison.

Chacun à son tour postera quelques phrases (jusqu'à cinq cent mots du moment que vous restez dans les temps) du point de vue d'Erwin, rédigées à la troisième personne du singulier et au passé.

Nous vous donnerons un but, un objectif à remplir, et tous les personnages doivent tout faire pour empêcher Erwin d'atteindre ce but en lui collant toujours plus d'imprévus et de situations de crises urgentes sur les bras. Ou en étant simplement eux-mêmes, c'est à dire casse-pieds. Attention, les autres personnages n'empêchent pas DÉLIBÉRÉMENT Erwin d'atteindre son but (sauf si c'est dans le caractère dudit personnage, par exemple si pour une raison ou une autre Erwin doit tuer un Titan récemment capturé, Hange fera tout pour le faire échouer) et Erwin est intelligent donc il doit tout de même arriver à gérer les problèmes qui lui tombent dessus et progresser vers ce but. Bien sûr, les autres personnages peuvent aussi l'aider si cela est dans leur caractère et dans leur intérêt.

Une fois le but atteint, il y aura un post récapitulatif avec un nouveau but, en rapport bien sûr avec le précédent et avec ce qui a été écrit dans les posts, et le calvaire parcours d'Erwin continuera.

Calvaire est un joli mot, pourtant. Je dois vraiment le rayer ?

x

L'intrigue

1- Nous ne pouvons pas parler du futur de l'intrigue entre nous. Même pas sur le topic FLOOD. Le futur reste un mystère pour tout le monde et nous vivons cette histoire en même temps qu'Erwin et chacun a ce futur dans son clavier à lui. (En revanche, nous pouvons nous gausser de ses malheurs passés)

2- Il n'y a pas de ligne temporelle. Les Titans existent bel et bien, le Mur Maria est tombé et la bataille de Trost et ses morts sont là, mais Annie est déjà dans sa coquille, Reiner, Berthold et Ymir sont déjà partis (même si cette dernière rendrait parfois visite à sa petite amie ! Rumeur à vérifier !), nous savons déjà tout ou presque sur le passé d'Historia qui non, ne porte pas de couronne... Et pourtant, Erwin a toujours son bras, Mike continue de renifler tout ce qui lui passe sous le nez, Petra de se disputer avec Auruo et Gelgar de cuver dans son coin ! Les morts sont revenus ! Ou plutôt, ils ne sont jamais morts !

Je... Non... C'est... Affreux ! Abominable ! Je ne peux... participer à... Non, non ! J'ai promis, mais...

3- Vous ne pouvez tuer personne, on s'est fait chier à ramener tout le monde, c'est pas pour des prunes, sauf les OC de hasard, on s'en tape d'eux.

Les OC, je pourrai vraiment ?

4- L'OOC est autorisé. Je veux dire les personnages restent eux-mêmes mais n'hésitez pas à forcer les traits à l'excès. Il en va de même pour Erwin, qui est fatigué mais reste le gars intelligent, sérieux et manipulateur que nous connaissons et aimons. (Même si forcément, vu les situations dans lesquelles nous espérons que les personnages se retrouveront, il y aura du OOC...)

5- Tous les couples sont autorisés. Oui, tous les couples. Tous à la fois si cela vous chante. Ce qui compte c'est que ce soit du point de vue Erwin mais il peut croiser Levi roulant une pelle à Armin, Eren qui joue à « où est cachée la saucisse ? » avec Sasha ou même faire une crise de jalousie parce que visiblement Auruo et Connie ont entamé une torride romance derrière son dos, c'est bon pour nous ! Par contre, pensez aux copines qui devront gérer derrière, et à vous-même… Cela dit, vous ne pourrez introduire qu'un couple qu'après avoir posté au moins deux fois, et ainsi de suite. Donc si vous voulez introduire trois couples, vous devrez avoir posté au moins six fois.

6- Vous devez respecter ce qui a été décidé dans les posts précédents ou trouver une justification pour arrêter l'action ou changer la décision d'Erwin. Bien sûr, vous ne pouvez pas changer le but général. Si la situation devient trop compliquée, il faudra trouver une alternative, tant pis. Si au bout de trois semaines, il n'y a pas eu d'update, le Fossoyeur interviendra pour poster quelque chose qui pourra résoudre la situation et si au bout d'un mois, personne n'a fait de nouveau post, le Cadavre sera déclaré pourri et enterré. Nous en trouverons un nouveau.

J'en prendrai soin. Je prends soin de mes amis.

7- Comme toujours, pas de MA mais lâchez-vous pour ce qui est du M. (Et bon, s'il y a un bout discret de MA, on fera genre que on l'a pas vu…)

x

Les posts

1- Chaque post fera entre cent cinquante et cinq cent mots mais ce n'est pas grave s'il vous arrive de dépasser la limite d'une ou deux dizaines de mots du moment que vous respectez la limite de temps.

2- Chaque post devra finir par quelque chose du genre "Quand tout à coup la porte s'ouvrit...", "C'est alors qu'Erwin entendit...", points de suspension inclus. Le post suivant devra reprendre cette dernière phrase comme première phrase.

3- Vous ne pouvez pas poster deux post à la suite.

4- Afin d'éviter les doublons, si vous souhaitez poster, postez tout de suite quelque chose, puis prenez ensuite votre temps pour l'éditer. Vous avez environ deux heures pour cette édition, sans quoi le post sera supprimé et quelqu'un d'autre pourra continuer l'histoire.

5- Le Fossoyeur ne peut poster que dans trois cas : Si au bout de trois semaines, rien n'a été posté, pour faire le bilan et pour enterrer le Cadavre. Néanmoins, il a le droit d'éditer les post et de faire une règle spécifique pour le prochain post, à condition que personne n'ait "pris" le post suivant. Ces règles peuvent aller d'inclure le mot "chou" à "Armin doit apparaître" ou "n'utilisez pas la lettre o". Vous pouvez réclamer l'intervention du Fossoyeur sur le topic FLOOD mais rien ne garantit qu'il vous écoute.

J'ai mes amis dont je dois m'occuper, vous comprenez ?

x

BONUS Mary Sue

À chaque post en 0, c'est-à-dire 10, 20, 30, etc, le posteur aura l'occasion d'utiliser Mary Sue qui apparaîtra pour aider Erwin de la manière la plus deus ex-machina possible même si elle ne pourra pas résoudre l'intrigue et amener directement Erwin à son but ou le remplir à sa place. L'utilisation de Mary Sue, qui se présentera forcément et aura un nom discret et passe-partout du genre Ebony DarkRaven (Un personnage de ce nom a vraiment existé…) ou Rubis CœurArgent, n'est pas obligatoire.

Dans le cas où le posteur du post en 0 a utilisé Mary Sue, le posteur suivant (donc 11, 21, 31) devra forcément tuer Mary Sue, de préférence de manière sanglante. Mary Sue sera de nouveau disponible au post en 0 suivant mais sous un autre nom.

... Mais elles, je peux les enterrer à part, n'est-ce pas ?

x

Ont participé

Griseldis, Neechu,

x

Vous avez tout compris ? Non, pas sûr, bof ? Le topic FLOOD est là pour les questions !

x


  • Le but principal d'Erwin est de se rendre aux haras pour examiner les nouveaux chevaux des Bataillons (qui valent une petite fortune je vous rappelle) et qui sont à une trentaine de kilomètres de la caserne. Dita Ness a été envoyé là-bas quelque temps plus tôt. Erwin a rendez-vous AUJOURD'HUI.
  • En dehors de ça, il y a une odeur absolument nauséabonde qui règne dans tout le QG depuis trois jours. On ne sait pas d'où ça vient, juste que ce n'est PAS du labo d'Hanji qui a été passée au peigne fin par un Levi hystérique qui fait récurer absolument tout le bâtiment aux plus jeunes pour découvrir d'où ça vient.
  • Mike a une grosse sinusite et ne peut donc être d'aucun secours de ce point de vue-là.
  • Suite a des restrictions budgétaires, le café qui n'était déjà pas de grande qualité, a été remplacé par de la chicorée. La troupe ne le prend pas bien. Levi continue a avoir son thé mais il est possible que ce soit une collecte des autres soldats qui ont peur de lui, du chantage avec l'économe ou autre chose. Erwin lui, ne le sait pas.
  • Des sous-vêtements masculins et féminins ont récemment été volés, sauf ceux d'Eren car Mikasa monte la garde devant son armoire la nuit et de jour, elle les emporte avec elle dans un baluchon, même pendant l'entraînement. Eren n'en est pas du tout ravi, les instructeurs non plus, mais c'est Mikasa. Il n'y a que Keith Shadiss (qui n'est pas là normalement) et Levi pour oser lui faire la remarque.

Que se passera-t-il à continuation ? À vous de nous le dire !

x

6/2/2015 . Edited by Griseldis, 6/2/2015 #1
Griseldis

Erwin se réveilla et pendant un merveilleux instant, il se dit que tout allait bien.

Puis une sensation inhabituelle, et plutôt désagréable après presque trente ans d'habitude, au niveau de ses fesses lui apprit qu'il n'avait pas de caleçon et qu'il était donc nu sous ses draps. Cela n'avait hélas rien à voir avec une quelconque vie sexuelle (Erwin tâchait de ne pas penser à sa vie sexuelle, car visiblement sa vie sexuelle ne pensait pas souvent à lui) mais bien avec ces récents vols de sous-vêtements. Désormais, ils étaient sous clef, et Erwin, tout commandant qu'il était devait, comme tous les autres, aller en recevoir un propre avec son petit-déjeuner à la cantine chaque matin.

Ce qui faisait que la plupart de ses soldats se baladaient cul nu sous leurs uniformes pendant le petit-déjeuner. Cela ne provoquait pourtant aucun tollé tant la nouvelle coupe budgétaire, qui remplaçait le café par la chicorée, laissait ses soldats dans un état second pendant la première heure de la matinée. S'il y avait une invasion de titans, il faudrait espérer que ce soit à une heure décente, sinon ces vaillants hommes et femmes tomberaient comme des mouches le cul à l'air.

Ce matin, Erwin devait se rendre aux haras, à presque trente kilomètres de là, pour inspecter les nouveaux chevaux des Bataillons. Il avait toute confiance en Dita, qui était parti quelques jours plus tôt, mais apparemment sa supervision était nécessaire.

S'étirant et se redressant avec un soupir, n'ayant même pas la perspective d'un café pour se consoler, Erwin inspira profondément et retint un hoquet d'horreur car l'odeur nauséabonde qui régnait dans tous le bâtiment des Bataillons depuis plusieurs jours semblait encore plus infâme ce matin.

Cela dit, malgré quelques nuages cotonneux, le soleil brillait et Erwin décida que ce serait une bonne matinée.

Il se leva, vaguement gêné d'être nu, même dans la privauté de ses quartiers quand, sans préavis la porte s'ouvrit en grand d'un coup et…

6/2/2015 . Edited 6/2/2015 #2
Neechu

Il se leva, vaguement gêné d'être nu, même dans la privauté de ses quartiers quand, sans préavis la porte s'ouvrit en grand d'un coup et une forme vaguement humaine s'effondra sur le sol avant de se mettre à geindre de façon très bruyante mais, surtout, très désagréable. Autant que l'intrus pouvait l'être les trois quart du temps.

- Hanji, la porte, bon sang !

Non, vraiment, il n'avait pas envie qu'un officier passe par là et le voit le soldat à l'air avec Hanji rampant littéralement à ses pieds en le suppliant de façon complètement incompréhensible. Erwin, encore groggy de sommeil, observa son scientifique qui s'agrippa à sa jambe en le regardant avec toute la douleur du monde. Comment un homme pouvait être aussi capricieux ?

- Je ne peux pas vivre sans ! Erwin, je t'en supplie !

Par pitié, pas de titans dès le réveil, songea l'homme en attrapant le drap sur son lit pour se couvrir.

- Je suis sûr que tu en as caché quelque part !

Erwin soupira, il avait bien deux trois bons cigares de planqué dans ses tiroirs (en espérant que Mike ne les avait pas repéré et jeté, ce qu'il faisait toujours), mais il n'avait malheureusement pas le moindre grain de poudre de café. Et s'il en avait, il l'aurait gardé précieusement plutôt que d'avoir à supporter cette affreuse chicorée.

Il se dirigea vers son armoire en traînant de la patte, son boulet le tenant presque jusqu'à la cuisse.

S'il me touche plus haut, je l'assomme... ou je hurle, se jura Erwin, pris d'un élan de pudeur relative. Autant qu'on pouvait l'être avec un officier accroché à la jambe, nu comme un ver et avec un drap qui tenait difficilement autour de sa taille pour cacher ce qui faisait de lui un homme.

- Hanji, tu es vraiment lourd, lâche-moi !

- NON ! J'ai besoin de ma dose de caféine, comme tu as besoin de... de... J'en sais rien, et c'est ce qui te rend flippant. Mais Erwiiiiiiin !

Le Commandant grimaça et arriva tant bien que mal à atteindre son pantalon quand...

6/2/2015 . Edited 6/2/2015 #3
Griseldis

Le Commandant grimaça et arriva tant bien que mal à atteindre son pantalon quand, sans doute alerté par les hurlements d'Hanji, Levi débaroula dans la chambre, les lames à la main. Juste derrière lui, Mike arriva aussitôt, et après lui Petra et Nanaba. À quelques voix plus aigües derrière, il comprit que quelques nouvelles recrues avaient été attirées par le vacarme et demandaient ce qui se passait.

Il y eut quelques murmures et de part et d'autres, beaucoup d'échanges de regard.

En dehors des chouinements d'Hange, il y eut un silence assez épais.

Erwin ferma les yeux et savoura un instant une humiliation de cette ampleur, les fesses à l'air, un pantalon à la main, le drap glissant inéluctablement, et Hange qui inondait ses pieds de larmes. Même l'idée qu'à peu près tout le monde était cul nu sous son pantalon ne le consolait que médiocrement.

« Ze zuppose, dit Mike avec un ton nasillard et clairement moqueur, qu'on vous déranze ? »

Erwin allait répondre quelque chose de particulièrement froid et menaçant (qui incluraient Pixis, une mini-jupe et une épilation à la cire chaude de certaines parties intimes tant pour les hommes que pour les femmes) quand le drap glissa, recouvrant Hange et découvrant le reste.

« Partez. » dit Erwin d'une voix tellement glaciale qu'il n'y eut pas un rire et que moins de dix secondes plus tard, le couloir était vide et la porte se refermait.

« Vous avez remarqué qu'Erwin a des fossettes aux fesses ? » entendit-il tout de même la voix chantante de Petra avant que le battant de bois claquant doucement rende à la pièce un peu de son intimité.

« Hange, je n'ai pas de café et tu ne peux pas entrer comme ça dans ma chambre. »

Hange sortit sa tête de sous le drap et se releva, ses yeux plein de larmes et le nez dégoulinant de morve. Il avait l'air encore plus échevelé et négligé que d'habitude.

Erwin s'était assis sur le lit et avait finalement enfilé un pantalon, même si à ce stade, il aurait bien pu se balader tout nu toute la journée vu que ses collaborateurs les plus proches l'avaient contemplé dans sa plus complète nudité. Il devait sûrement bénir les déesses d'être si loin de Sina sinon Nile, Darius Zackley ou le roi lui-même seraient sans doute aussi apparus.

« Erwin, j'ai besoin de café. Pourquoi tu donnes du thé à Levi et pas à moi ? Qu'est-ce que je t'ai fait ?

- Un enfer de ma vie quotidienne depuis que je suis commandant. Hange, je n'y peux rien, il n'y a pas de café, et que je sache Levi n'a pas de thé non plus.

- Tu mens. Il en boit je l'ai vu. Et tes sourcils sont trop brillants et plein d'énergie pour que tu ne consommes pas de café en douce… »

Erwin soupira, ne sachant que répondre à tant de stupidité de la part d'un cerveau si génial, même s'il apprécia le compliment sur ses sourcils. Soudain, il y eut un discret tapotement contre la porte.

« Entrez, » dit Erwin, appréciant déjà ce visiteur inconnu qui au moins lui montrait quelque courtoisie. La pensée de cette brève affection mourut dans son cerveau quand il reconnut…

6/2/2015 . Edited 6/2/2015 #4
Neechu

La pensée de cette brève affection mourut dans son cerveau quand il reconnut Dot Pixis. L'humiliation ne semblait pas vouloir s'arrêter. Qu'est-ce que le commandant de la Garnison faisait ici ?

- On dirait que je dérange.

Erwin repoussa Hanji dont le visage était bien trop près du sien parce celui-ci observait ses sourcils avec grand intérêt. Il ignora la plainte du scientifique en gardant sa main sur son visage pour l'empêcher de s'approcher de nouveau. Il l'aurait volontiers repoussé avec son pied pour l'envoyer valser à plusieurs mètres mais cela pourrait être pris comme de l'abus de pouvoir et il n'était pas prêt à prendre ce risque. Surtout pas avec une journée qui commençait aussi mal.

- Que me vaut l'honneur de votre visite, Commandant Pixis ?

Hanji pouffa contre sa main, moqueur. Erwin retint une grimace en sentant sa paume éclaboussée de bave. Il était peut-être à moitié nu, avec un de ses officiers à genoux devant lui, mais il restait le Commandant des Bataillons d'exploration et il refusait de perdre de sa superbe. Quand bien même Hanji pouvait se moquer de lui.

- J'ai entendu que les budgets des Bataillons avaient été réduit. C'est aussi le cas de la Garnison.

Erwin mit moins de deux secondes à traduire les dires de Pixis : « J'ai plus de pinard ». Il congédia alors Hanji qui se redressa en le regardant d'un air sérieux et menaçant.

- N'oublie pas mon café.

- Non, je n'oublie pas, soupira-t-il.

- Tu veux que j'aille te chercher ton slip ?

- Sors. Hanji, sors.

Le concerné éclata de rire en se dirigeant vers la porte.

- Mais, franchement, je vois pas ce qui vous dérange d'être sans sous-vêtements. Moi ça me...

- Je ne veux pas savoir, vraiment.

Vu l'hygiène douteuse du Capitaine, Erwin se serait bien épargné d'une petite nausée. Parce que même si cette chicorée était vraiment ignoble et que la nourriture n'était pas exceptionnelle, il avait, comme tout le monde, besoin d'avoir le ventre plein pour rester en vie.

Une fois qu'Hanji fut (enfin) sorti, Erwin se dirigea vers son armoire pour terminer de s'habiller afin d'être présentable.

C'est alors que Pixis...

6/14/2015 . Edited 6/14/2015 #5
Shimdrael

Erwin se dirigea vers son armoire pour terminer de s'habiller afin d'être présentable.

C'est alors que Pixis porta la main à sa bouche, les yeux exorbités. Erwin, une chemise à moitié enfilée sur son visage blasé matinal, se tourna vers le commandant, un sourcil haussé. Pixis était connu pour des soucis de santé aussi excentriques qu'il l'était lui même.

- Que vous arrive t'il commandant?

Demanda-t'il alors que son supérieur commencait à avoir le visage vaguement de la couleur d'un chou un peu abandonné. Il recula lentement vers la fenêtre alors que Pixis était atteint d'un haut le corps. Il voulait à tout pris éviter un projectile gastrique en provenance du commandant, aussi haut placé fut-il. En plus, il venait de s'habiller.

Soudain, un bruit qu'on pourrait qualifier de glorieusement immonde. Comme Hanges après qu'il ait du jeter son stock de poils pubiens titanesques - son cri résonnait encore aux oreilles d'Erwin. "C'est pour la science!" pleurnichait-il.

Et le soldat ensomeillé devina à la soudaine expression horrifiée de son supérieur, la main toujours fermement aggripée à sa machoire crispée, que, finalement, son problème gastrique avait... comment dire... Prit la route opposée. Erwin ne put s'empêcher de rire interieurement, remerciant de tout son corps son visage toujours impassible, alors qu'il était lui même toujours en train de passer sa chemise.

Soudain, un cri retentit à la fenêtre. Puis un autre. Et encore un. Soudain, une clameur d'exclamations et autres expressions d'horreur se leva du campement. La chicorée.

Erwin, comprenant le danger auquel il était opposé, serra les talons, et le muscles de ses fameuses fossettes fessières. Merde. C'est le cas de le dire.

Le visage du commandant Pixis avec tourné au violet agressif d'une aubergine maltraîtée, quand...

6/29/2015 #6
ShinyZancrow

Le visage du commandant Pixis avec tourné au violet agressif d'une aubergine maltraîtée, quand tout à coup, son corps tout entier s'était relâché. Le commandant de la Garnison venait de réussir un exploit artistique des plus beaux : en effet, chaque muscle de son corps avait cessé de vouloir fonctionner, ce qui provoqua son évanouissement, ainsi que des projections fulgurantes de déjections et de vomi. Le soulagement fut tel que le vieil alcoolique, inconscient, atterrit alors dans une flaque de vert mélangé au marron qui, par la force de la détente de ses sphincters, avait mystérieusement réussi à se hisser jusqu'au plafond. Par miracle, la chemise d'Erwin était restée d'un blanc immaculé.

Du moins, elle l'était. Car en voyant ce spectacle digne de la pire des scènes de crime, tant sur l'odeur que sur le spectacle devant ses yeux, Erwin fut pris d'une irrépressible envie de vomir. Il courut à la fenêtre, ignorant les clameurs qui en provenaient, et vida de toutes ses forces l'intérieur de ses intestins.

Il venait de dégueuler sur Levi. Ce dernier, qui déjà survivait miraculeusement à la pénurie de café, était recouvert de la bile de son commandant.

Il entra dans une rage folle et s'équipa du premier équipement tridimensionnel venu avant de grimper à la fenêtre de son supérieur direct.

Erwin, voyant face à face, presque nez collé, le visage de son subordonné rendu dément par la saleté, prit tellement peur qu'il faillit s'uriner dessus, alors qu'il n'avait toujours rien pour séparer son entrejambe de l'air extérieur.

Mais c'était sans compter sur la répulsion de Levi envers la saleté. À la vue de la pièce, celui-ci fut prit de violentes nausées et dû retourner à terre, où il vomit de plus belle.

La chicorée fraîchement ingérée n'aidant pas, l'odeur affreuse du caporal, provenant sûrement de son thé, déclencha une vague de vomissements intempestifs, dans le bâtiment comme à l'extérieur.

Erwin n'avait même pas encore pris son petit-déjeuner qu'il était déjà en retard à un rendez-vous, à moitié nu, et qu'il avait à gérer une crise massive de vomissements aigus sur les bras.

Du haut de sa fenêtre entachée par les différents fluides corporels dégagés, il proclama alors :

"- Soldats ! La situation est critique ! Le bâtiment est sale, et, si nous ne le nettoyons pas de sitôt, les riverains s'en plaindront et devront appeler les brigades spéciales pour faire un rapport sur nous ! Nous serions alors la risée de l'armée, et n'obtiendrions plus jamais de fonds ! C'est pourquoi, les trois personnes jugées les plus efficaces au travail par le caporal-chef Levi auront leur dose de café pour un mois ! Que le ménage commence !"

Erwin se rendit compte bien trop tard qu'il n'avait fait que rendre ce chaos encore plus invraisemblable : les recrues, se précipitant à droite à gauche, glissaient dans le vomi et empiraient la situation, en venant aux mains au nom de leur dose de café.

Erwin, au comble du désespoir, se tenait la tête dans les mains, quand tout à coup, Mike, Nanaba pendue à ses lèvres, défonça la porte et...

7/26/2015 #7
Forum Moderators: Neechu Le Fossoyeur, Griseldis
Rules:
  • Forums are not to be used to post stories.
  • All forum posts must be suitable for teens.
  • The owner and moderators of this forum are solely responsible for the content posted within this area.
  • All forum abuse must be reported to the moderators.
Membership Length: 2+ years 1 year 6+ months 1 month 2+ weeks new member