FIC
Forum francophone - Front d'incitation aux commentaires : vous trouvez que les lecteurs ne laissent pas assez de commentaires ? Vous voulez vous engager officiellement à en laisser davantage ? Rejoignez-nous, les commentaires vaincront !
New Follow Forum Follow Topic
Alixe

Après une saine discussion sur le premier forum du FIC (forum.fanfiction.net/topic/56737/21134818/1/), le texte suivant avait été mis à disposition pour faire la promotion des commentaires (review) après lecture d'une histoire.

===

Ceci est un message pour la promotion des fanfictons :

De nombreux auteurs talentueux constatent qu'ils ont des lecteurs mais très peu de commentaires (reviews). Ils sont venus sur ce site pour partager leurs histoires avec vous mais ils ont l'impression d'écrire dans le vide. Découragés, certains arrêtent de publier.

Amis, lecteurs, l'avenir du site est entre vos mains. Par vos commentaires, encouragez les auteurs que vous appréciez et que vous espérez continuer à lire. Un petit mot de temps en temps peut faire une grande différence. Un simple merci, un avis, un petit bonjour donne aux apprentis auteurs qui publient ici l'assurance dont ils manquent !

Vous pouvez diffuser cet appel auprès de vos lecteurs ou des auteurs que vous commentez et aussi rejoindre le FIC, le Front d'Incitation aux Commentaires sur le forum suivant (forum. fanfiction. net/forum/FIC/77278/).

====

Cette campagne est toujours d'actualité !

N'hésitez pas à faire passer les message dans vos chapitres, sur votre profil, dans vos commentaires (vous pouvez évidemment l'adapter à votre personnalité)

7/4/2010 . Edited 7/11/2010 #1
Flakybuttercup

Bon, je n'avais pas donné mon avis dans l'ancien forum, donc je me jette à l'eau.

Avant je m'étais toujours dit que les commentaires étaient juste la cerise sur le gâteau et je m'imaginais que l'auteur devait se satisfaire de sa simple écriture. Oh que j'étais bête!

Maintenant que j'écris, je sais que les commentaires sont vraiment importants. J'écris assez rapidement, et quand j'ai commencé à écrire j'avais pas mal de temps libre entre mes heures de travail, donc je postais 2 chapitres par semaine. Pour le coup, au début je n'avais qu'une lectrice, mais dans ces cas-là, on se dit c'est pas grave, d'autres suivront. Le truc, c'est que quand les commentaires augmentent, et que tu commences à avoir plein d'avis différents, c'est là que tu réalises que les lecteurs sont vraiment présents et que tu n'es plus toute seule. Surtout qu'au début, je n'avais pas repéré les compteurs, donc je me disais, si ça se trouve je n'ai que 4 lectrices. Mais là, d'un coup, ça devient réél.

En plus, tu sens surtout qu'il y a un intérêt. Les lecteurs te posent des questions, ils se demandent ce que tel personnage va devenir, et là tu te dis tiens, c'est vrai, il faut que je développe ce personnage. Au début, j'avais un plan dans ma tête, mais assez ouvert, et même si j'avais déjà pas mal d'éléments en tête, je sais que c'est grâce aux lecteurs que j'ai posé très tôt de nouvelles directions à creuser et des réponses à donner. Je pense sincèrement que mon histoire n'aurait jamais eu autant de ramifications si les lecteurs ne s'étaient pas autant investi dedans. Donc, les lecteurs incitent à réfléchir à ce que tu fais, et c'est normal, tu dois pouvoir répondre aux questions qu'ils se posent.

En plus, après, quand tu arrives au milieu de ta fic et que tu commences à peiner, c'est aussi les reviews qui te donnent du courage. Quand tu reçois un mot qui fait vraiment plaisir ou quelqu'un qui attend impatiememnt la suite, ça te force à faire de ton mieux. Pareil, quand d'un coup, presque personne ne commente, tu te remets en question et parfois ça décourage. Donc, la review est la source vitale du lecteur. On écrit pour soi d'accord, mais si on publie c'est pour partager nos écrits avec d'autres, et c'est tellement mieux d'entretenir un vrai dialogue. Je trouve ça plus productif.

Et parfois tu peux tomber sur des analyses qui sont différentes de ce que tu avais en tête, quelqu'un qui a ressenti une scène différemment de ce que tu voulais donner, quelque chose à quoi tu n'avais pas pensé. Quelqu'un m'a déjà dit, "ici, on sent que quelque chose s'est cassé entre nos deux héros" et elle refait presque la scène que j'avais écrit en interprétant tous les gestes d'une certaine façon alors que je n'avais pas pensé la même chose en l'écrivant, mais au final, ça se tenait aussi. Tu vois les sensibilités différentes des lecteurs, et ça c'est génial. C'est comme une relecture de ce que tu as voulu faire, et c'est passionnant.

Maintenant, en tant que lectrice, je review beaucoup plus souvent. Quand une fic m'a fait passé un super moment, je me dis que l'auteur mérite de le savoir. Avant j'oubliais un peu ça, et c'était un peu égoiste je trouve. La review est aussi un merci. Comme quelqu'un l'a déjà dit, les auteurs de fanfics ne sont pas payés, c'est les reviews leur récompense.

7/17/2010 #2
A Smiling Cat

Je suis en train de lire les commentaires qu'on a laissé à L'Ornithorynque Masqué (voir un bout de discussion dans "Comment commenter ...")

Et je suis tombée sur un classique : "je n'envoie pas de lettre à chaque auteur dont je lis un livre" ...

Ok, rappel : L'écrivain est payé pour son travail ... L'auteur de fanfiction a les reviews pour seul salaire ! Je crois que beaucoup le savent, mais ça ne peut pas faire de mal de le rappeler.

Sinon : "Avant je laissais des reviews, mais personne m'en laisse à moi, donc j'ai arrêté" ...

Je trouve cette réaction assez puérile ... et normalement, on fait plutôt l'inverse : on sait ce que ça fait de ne pas avoir des tonnes de reviews, donc on essaye de ne pas le faire vivre aux auteurs dont on apprécie les histoires ... et si vous lisez les Conseils pour faire monter le compteur, de Vero, vous verrez que laisser des reviews est un moyen comme un autre de se faire connaître par des lecteurs curieux. Donc c'est une fausse excuse.

Et pour "les auteurs devraient écrire pour eux, pas pour les reviews" ... Je propose une grève des fics : on écrit, pour nous, on ne poste pas ! On verra si les lecteurs seront contents.

Évidemment, je n'encourage pas une telle action, c'était une plaisanterie ... Mais il est toujours bon de rappeler que si on écrit pour soi, on publie pour les autres (la phrase est d'Alixe) et on a donc tout à fait le droit d'attendre des retours sur notre travail. Parce que oui, écrire une bonne fic, c'est du travail. Un travail qu'on aime, mais un travail quand même.

Les reviews, c'est le Nutella de la fanfiction ! L'essence qui fait avancer les auteurs ... Sans commentaires, pas d'histoires ...

et moi, ça me rendrait très triste si on en arrivait là

10/18/2010 . Edited 10/18/2010 #3
Kojiana

Je trouve que ce que vous avez exposé ici toutes les trois est une bonne synthèse de ce qui peut être dit par rapport au fait de commenter.

Personnellement, j'ai été (et je suis toujours) très étonnée de la différence impressionnante existant entre le nombre de lectures et le nombre de commentaires.

Outre ce qui a été dit dans vos trois posts, j'ai envie de rajouter une chose. Les lecteurs disposent sur les sites de fictions d'une possibilité de lire des histoires gratuitement. (Certaines d'entre elles sont d'une telle qualité qu'elles seraient même dignes d'être publiées et, à ce moment-là, elles ne seraient accessibles qu'en payant.) Il me semble que la moindre des choses, c'est de remercier l'auteur pour nous avoir permis de lire son histoire. Je comprends très bien que l'on puisse ne pas savoir quoi dire dans un commentaire, cela m'arrive aussi, mais à ce moment-là il est toujours possible de dire merci ; cela n'écorche pas les doigts de taper sur un clavier quelque chose du genre :

"J'ai lu ta fiction, merci de l'avoir mis en ligne."

Je comprends que certains auteurs puissent cesser de publier. Personnellement je l'envisage. Ce n'est pas par déception mais pour les raisons suivantes :

- non seulement l'objectif qui m'a incité à publier (= échanger avec d'autres) n'est pas atteint ;

- mais de plus, mettre en ligne des textes lus par des lecteurs incapables de faire preuve de la plus élémentaire des politesses ne me motive que très moyennement.

C'est vrai que ce serait triste que les auteurs ne publient plus car il y a quand même quelques lecteurs qui commentent mais cela permettrait peut-être quelques prises de conscience par rapport à la base de toute relation humaine digne de ce nom.

7/31/2011 #4
maud18

Quel est l'interêt pour un auteur de recevoir un com qui dit seulement merci? Hônnetement,à part augmenter leur nombre de coms?

Je trouve injuste de considérer qu'un lecteur qui ne commente pas est impoli. D'une part parce que rien dans la définition de la politesse au sens strict du terme permet d'appeler impolitesse le fait de ne pas commenter & d'autre part(& surtout) les lecteurs ne doivent rien aux auteurs tout comme ceux-ci ne doivent rien à leurs lecteurs. Les auteurs mettent en ligne des histoires pour se faire plaisir avant tout ,parce qu'ils aiment écrire. A partir de là,les lecteurs ne sont pas obligés de commenter. Tout comme les auteurs ne sont pas obligés de terminer leurs histoires. Si on commence à parler de politesse, il faut que ce soit dans les deux sens.

8/6/2011 #5
Kojiana

Tout d'abord, mes excuses pour ne pas avoir répondu plus tôt ; d'habitude je reçois un mail me prévenant d'une réponse, j'ai dû louper quelque chose là car je n'ai rien reçu.

Bon, voici ce que je pense par rapport à cela.

"Quel est l'interêt pour un auteur de recevoir un com qui dit seulement merci?"

J'ai envie de te répondre la chose suivante :

Quel est l'intérêt pour une personne d'entendre se dire merci (ou autre chose, le merci n'est qu'un exemple) lorsqu'elle prête un livre à une autre (par exemple) ? C'est une question de relation, tout simplement.

"Je trouve injuste de considérer qu'un lecteur qui ne commente pas est impoli.

D'une part parce que rien dans la définition de la politesse au sens strict du terme permet d'appeler impolitesse le fait de ne pas commenter & d'autre part(& surtout) les lecteurs ne doivent rien aux auteurs tout comme ceux-ci ne doivent rien à leurs lecteurs. "

C'est vrai. La définition du terme politesse sur le dictionnaire reste très vague, après c'est à l'appréciation de chacun, sur Internet tout comme dans la vie d'ailleurs.

"Les auteurs mettent en ligne des histoires pour se faire plaisir avant tout ,parce qu'ils aiment écrire."

En général, probablement. Personnellement, j'ai mis mes écrits en ligne parce que certaines personnes m'en ont fait la demande et non pas pour me faire plaisir. S'il n'y avait pas eu cela, je ne l'aurais pas fait. Il est donc envisageable que certains auteurs mettent leurs écrits en ligne pour d'autres raisons que leur propre satisfaction de mettre en ligne.

"D'ailleurs, A partir de là,les lecteurs ne sont pas obligés de commenter. Tout comme les auteurs ne sont pas obligés de terminer leurs histoires. Si on commence à parler de politesse, il faut que ce soit dans les deux sens."

Effectivement, personne n'est obligé de commenter, personne n'est obligé de terminer une histoire, personne n'est obligé de s'excuser lorsqu'il te bouscule dans la rue, personne n'est obligé de te rendre un livre que tu lui a prêté...etc. Lorsque je parle de politesse, je le fais plus dans le sens d'une "sensibilité relationnelle" ou d'une "attention à l'autre" que dans le sens d'une obligation. Si je profite des écrits d'une personne, donc de son travail, cela me semble normal (au sens relationnel) de lui laisser au moins quelques mots pour la remercier (ou autre chose, le merci n'est qu'un exemple) du fait que derrière un écrit, il y a un être humain.

"Si on commence à parler de politesse, il faut que ce soit dans les deux sens."

D'une façon générale, et pas seulement dans le cadre des sites internet, ce n'est pas parce qu'une personne se montre impolie que dans l'autre sens il faut faire la même chose.

Ceci dit, à chacun son point de vue.

A-t-on déjà eu l'occasion de discuter de cela, toi et moi ? (C'est ton pseudo qui me fait te poser cette question.)

8/24/2011 . Edited 8/24/2011 #6
maud18

Tout à fait!Nous avons déjà discuté de ça sur un site analogue.C'était ma 1ère réponse,j'ai même voulu supprimer ce com,considérant que tout avait été passé en revue mais à priori,il n'est possible de le faire que pendant un temps. Mais puisque tu as répondu,je vais en faire autant de mon côté.

Quand je parle d'interêt pour un auteur,je parle au niveau écriture. En quoi un merci va aider l'auteur ?Ce n'est pas ça qui va lui permettre de s'améliorer sur les points qu'il y a à améliorer,il n'y a que les coms constructifs qui peuvent l'y aider. Mais pour te répondre,prêter un livre à quelqu'un est purement désinteressé,on n'y gagne rien,c'est juste pour faire plaisir.Publier une fic ne l'est pas.

Si les auteurs mettent leurs textes en ligne,ce n'est évidemment pas pour le plaisir de mettre en ligne mais pour avoir des retours. Pas pour faire plaisir aux lecteurs,c'est un peu angélique comme vision des choses tu trouves pas? C'est normal d'ailleurs,écrire demande du travail. De ce point de vue,je comprends très bien que les auteurs souhaitent avoir des commentaires,que ce soit pour leur permettre de s'améliorer ou en 'récompense" de leur travail. Cependant,là ou je ne suis plus d'accord du tout,c'est quand les auteurs considèrent que c'est un dû.Pour prendre un autre exemple,il y a quelque jours,un auteur a évoqué le cas d'une lectrice qui estimait que puisqu'elle avait pris la peine de lire & de commenter,en retour l'auteur devait lui rendre la pareille & lire & commenter sa fic.Je trouve cette demande totalement ahurissante,pour la bonne raison qu'elle a choisi de lire & de commenter sa fic.C'est la notion de donnant donnant qui me dérange,que ce soit dans la demande de cette lectrice que ce que tu dis.

Tu n'as pas l'impression de comparer l'incomparable?Lorsqu'on bouscule quelqu'un dans la rue,on peut lui faire mal & lorsqu'on ne rend pas quelque chose qu'on nous a prêté,c'est du vol. Publier une fic sur internet,c'est comme mettre en ligne une chanson sur un site dans l'espoir de se faire connaître par ce biais & donc percer. le chanteur sait très bien que sur le nombre de personnes qui écouteront sa chanson,tout le monde ne sera pas interessé par sa musique. Si on applique ton principe,ça voudrait dire que puisque le chanteur a pris la peine de mettre en ligne gratuitement sa chanson,il faudrait en retour s'interesser à lui.

Si tu parles de laisser une trace de son passage,ça n'a plus rien à voir avec la notion de politesse.& oui j'insiste!Je trouve le terme particulièrement inadequat(je m'en expliquerai à la fin).C'est bête à dire,ça doit faire le 5ème ou 6ème échange que nous avons sur le sujet & je n'avais vu les choses de cette façon,je m'étais toujours arrêtée à la notion de profit de la lecture d'une fic,qui me semble parfois plus que contestable.Ce que tu veux dire en fait ,c'est que laisser une trace de son passage,c'est montrer à l'auteur qu'on prête attention à son existence,c'est bien ça?

Pour ton dernier paragraphe,ce n'est parce que quelqu'un nous bouscule qu'il faut en retour le bousculer,ni mordre un enfant parce qu'il a mordu un autre,je suis parfaitement d'accord.Sauf que dans le cas d'un auteur qui comme les exemples que j'ai déjà donnés écrit une histoire illisible & sans queue ni tête ou qui update deux fois par an voire qui abandonnent sa fic,bref ne respectent pas ses lecteurs,c'est tendre l'autre joue de continuer à le commenter & même le lire.

J'en viens donc maintenant à la raison pour laquelle je n'aime pas le terme impolitesse(ou n'importe quoi du même accabit) ramenée au fait de commenter ou pas une fic. Je discute sur plusieurs sites & forums,de choses très differentes(très erichissant!) & il y a quelques jours,je discutais avec quelqu'un d'homosexualité & plus particulièrement d'homoparentalité. Tu sais ce qu'elle m'a dit? "Tu peux pas savoir à quel point c'est désagréable de s'entendre traiter d'homophobe parce qu'on a des réticences à voir les couples homosexuels adopter des enfants parce qu'ils vont en pâtir,en grande partie à cause de l'homophobie ambiante"J'ai beau être à 100% favorable à l'homoparentalité & détester l'homophobie sous toutes ses formes,je ne peux que la comprendre.Je vais même plus loin qu'elle:je trouve qu'elle a été insultée en étant taxée d'homophobie alors qu'elle a a donné des raisons qui se tiennent,même si on'est pas d'acc avec elle. Sans aller dire que c'est insultant,je trouve tout de même désagréable de se fr taxer d'impolitesse juste parce qu'on ne commente pas une fic(quand je dis on,ce n'est pas vraiment moi,je parle sur le principe). C'est la même chose que si tu disais que les lecteurs étaient faignants ou égoistes,juste parce qu'ils ne commentent pas. Même si tu parles de difference de points de vue,il est aisé d'y voir un reproche implicite derrière.

8/24/2011 . Edited 8/25/2011 #7
Kojiana

Je peux me tromper bien sûr, mais j'ai l'impression que nous ne parlons pas de la même chose et j'avais également eu cette impression sur l'autre site. J'ai l'impression que tu situes les choses dans ce que je pourrais appelé "le devoir" et l'obligation alors que je les situe plus dans ce que je pourrais appeler "le sens relationnel".

"Si les auteurs mettent leurs textes en ligne,ce n'est évidemment pas pour le plaisir de mettre en ligne mais pour avoir des retours. Pas pour faire plaisir aux lecteurs,c'est un peu angélique comme vision des choses tu trouves pas?"

Je ne sais pas si c'est angélique ou non. Personnellement, je n'en avais pas très envie au départ, je l'ai fait car on me l'a demandé et que je n'y étais pas totalement opposée, ensuite bien sûr, je m'attendais à des retours d'un point de vue relationnel au moins.

"Cependant,là ou je ne suis plus d'accord du tout,c'est quand les auteurs considèrent que c'est un dû.Pour prendre un autre exemple,il y a quelque jours,un auteur a évoqué le cas d'une lectrice qui estimait que puisqu'elle avait pris la peine de lire & de commenter,en retour l'auteur devait lui rendre la pareille & lire & commenter sa fic.Je trouve cette demande totalement ahurissante,pour la bonne raison qu'elle a choisi de lire & de commenter sa fic.C'est la notion de donnant donnant qui me dérange,que ce soit dans la demande de cette lectrice que ce que tu dis."

Par rapport à cette lectrice, je suis bien d'accord, personne n'a à exiger qu'un auteur vienne lire sa propre fiction parce qu'on a lu la sienne, ne serait-ce que parce que le sujet peut ne pas plaire. On peut éventuellement proposer mais pas exiger. Ceci dit, ensuite, c'est à la personne interpellée à faire ce qui lui semble être le mieux.

Il ne s'agit pas de cela. Quand je parle de commenter, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une fiction qu'on a choisi de lire et que l'on a lue.

Par rapport à la notion de donnant-donnant : dis-moi si je me trompe, j'ai l'impression que tu envisages les choses en terme de "dû". Je parle plus d'équilibre entre donner et recevoir que de dû. C'est vrai que d'une certaine manière, c'est assez proche, j'espère pouvoir expliquer ma pensée assez clairement. Tout dans la nature est question d'équilibre, si la Terre tourne, si nous sommes vivants...etc, c'est parce que les forces de la nature s'équilibrent. S'il y a un trop fort déséquilibre, cela finira en catastrophe. C'est pareil pour l'être humain et les relations, ce sont les mêmes lois naturelles (nous faisons partie de la nature). Si les choses vont trop d'un côté, cela crée un déséquilibre relationnel, et un jour ou l'autre cela posera de sérieux problèmes. Tu me diras peut-être que les commentaires ne changeront pas grand chose, mais je pense que c'est le contraire, c'est aussi par ce genre d'attention à l'autre que cela passe. C'est pour cela que je compare des choses qui peuvent sembler incomparables : certes, lorsqu'on bouscule quelqu'un, on peut lui faire mal ou lorsqu'on ne rend pas un livre, il s'agit d'un vol, mais dans ces trois cas, il s'agit aussi de l'attention que l'on porte à autrui. Dans le cas d'un commentaire, cela peut s'appeler une petite attention alors que dans les deux autres cas, il s'agirait d'une plus grosse attention, enfin peut-être ou peut-être pas parce que finalement, on ne peut pas savoir ce que ressent un auteur.

Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières et ce qui est petit n'est pas forcément à négliger.

"le chanteur sait très bien que sur le nombre de personnes qui écouteront sa chanson,tout le monde ne sera pas interessé par sa musique. Si on applique ton principe,ça voudrait dire que puisque le chanteur a pris la peine de mettre en ligne gratuitement sa chanson,il faudrait en retour s'interesser à lui."

Pas du tout, je ne vois pas le rapport. Je n'ai jamais prétendu qu'il fallait s'intéresser à tout ce qui se trouve sur le net, de toute façon, ce ne serait pas possible, il y a trop de choses. Je n'ai pas dit non plus qu'il fallait tout aimer, ce n'est pas possible non plus, chacun a ses goûts, il ne s'agit pas de se nier soi-même.

"Ce que tu veux dire en fait ,c'est que laisser une trace de son passage,c'est montrer à l'auteur qu'on prête attention à son existence,c'est bien ça?"

Oui, mais pas uniquement montrer, c'est être dans une certaine dynamique relationnelle, c'est une certaine façon d'envisager la vie, la relation à l'autre mais aussi la relation à soi-même... je ne sais pas bien quels termes utiliser.

"Pour ton dernier paragraphe,ce n'est parce que quelqu'un nous bouscule qu'il faut en retour le bousculer,ni mordre un enfant parce qu'il a mordu un autre,je suis parfaitement d'accord.Sauf que dans le cas d'un auteur qui comme les exemples que j'ai déjà donnés écrit une histoire illisible & sans queue ni tête ou qui update deux fois par an voire qui abandonnent sa fic,bref ne respectent pas ses lecteurs,c'est tendre l'autre joue de continuer à le commenter & même le lire."

Il n'y a pas que ces fictions-là qui ne sont que peu commentées, en fait, d'après ce que j'ai lu, il semblerait même que ce soit l'inverse. Personnellement, je commente ce que je lis mais je me donne l'autorisation d'arrêter de lire une fiction si je m'aperçois qu'elle ne me plaît pas quelle qu'en soit la raison.

Tu m'as l'air très remontée contre les auteurs qui écrivent des fictions pleines de fautes, illisibles.... Ce n'est pas agréable, c'est sûr. Peut-être que certains ont un manque de respect vis-à-vis de leurs lecteurs ou peut-être y a-t-il un manque d'effort...etc Je n'en sais rien en fait et les causes divergent peut-être aussi selon les personnes. En tout cas, il m'est arrivé de dialoguer par MP avec des adolescents qui écrivaient de telles fictions et ce qu'ils m'ont dit m'a vraiment surprise. Une fois la relation établie, nous avons pu discuter de cela et ils ont été les premiers à regretter cette lacune orthographique, à dire qu'ils allaient essayer de faire des efforts et à me remercier de les encourager malgré leurs points faibles. (Bon, je suis peut-être bien tombée, tous ne l'auraient peut-être pas pris ainsi, je ne sais pas.)

"J'en viens donc maintenant à la raison pour laquelle je n'aime pas le terme impolitesse(ou n'importe quoi du même accabit) ramenée au fait de commenter ou pas une fic. Je discute sur plusieurs sites & forums,de choses très differentes(très erichissant!) & il y a quelques jours,je discutais avec quelqu'un d'homosexualité & plus particulièrement d'homoparentalité. Tu sais ce qu'elle m'a dit? "Tu peux pas savoir à quel point c'est désagréable de s'entendre traiter d'homophobe parce qu'on a des réticences à voir les couples homosexuels adopter des enfants parce qu'ils vont en pâtir,en grande partie à cause de l'homophobie ambiante"J'ai beau être à 100% favorable à l'homoparentalité & détester l'homophobie sous toutes ses formes,je ne peux que la comprendre.Je vais même plus loin qu'elle:je trouve qu'elle a été insultée en étant taxée d'homophobie alors qu'elle a a donné des raisons qui se tiennent,même si on'est pas d'acc avec elle. Sans aller dire que c'est insultant,je trouve tout de même désagréable de se fr taxer d'impolitesse juste parce qu'on ne commente pas une fic(quand je dis on,ce n'est pas vraiment moi,je parle sur le principe). "

Si je comprends bien, par rapport aux termes politesse/impolitesse, c'est une question de degré en fait ?

"Même si tu parles de difference de points de vue,il est aisé d'y voir un reproche implicite derrière."

Je ne crois pas que le mot reproche convienne vraiment, disons plutôt que je le déplore fortement. Mais c'est aussi une opinion qui m'implique en tout premier lieu. Je veux dire par là que, si je lisais une fiction sans laisser de commentaire, je trouverais que je ferais preuve de "manque d'attention" vis-à-vis de la personne (pour éviter le terme politesse, si tu préfères) et que je n'ai pas envie d'agir ainsi ; c'est d'abord par rapport à moi et ensuite, par extension, par rapport aux autres.

Je n'en veux pas aux lecteurs qui ne commentent pas, chacun voit avec lui-même, simplement ce type de relations entre auteur/lecteur ne me convient pas, je trouve qu'il y a un déséquilibre relationnel que je n'ai pas envie d'entretenir et que je déplore, c'est ainsi. J'agis donc en fonction : je vais terminer la publication de mes fictions en cours, même si je ne suis pas obligée de le faire nous sommes d'accord, et ceci par égard pour les lecteurs qui commentent mais aussi par égard pour ceux qui ne commentent pas. Ensuite je cesserai de publier sur le net, en tout cas sur les sites à accès libre, parce que la façon dont les choses se passent (par rapport aux commentaires) m'a démotivée, je n'en ai donc plus envie. Cela ne m'empêchera pas d'écrire, bien sûr.

8/25/2011 . Edited 8/25/2011 #8
maud18

Je suis atrocement en retard pour répondre Kojirane,je n'ai pas eu de mail pour m'avertir d'une nouvelle réponse,c'est pénible ce nouveau système je trouvre.

Bref,pour revenir à ce que tu dis,je veux bien que tu ne parles pas de devoir ou d'obligation mais comme tu dis,c'est proche.Très proche.C'est difficile de mettre une frontière entre les deux.

Personnellement, je n'en avais pas très envie au départ, je l'ai fait car on me l'a demandé et que je n'y étais pas totalement opposée, ensuite bien sûr, je m'attendais à des retours d'un point de vue relationnel au moins.

Ce sont des gens qui connaissaient ton travail,pas les lecteurs lambda des sites de fictions où tu as publié tes fics.Quand on publie sur internet,c'est pour recevoir des avis.Pas pour faire plaisir à des lecteurs qui ont d'une part des miliers de fics à lire & d'autre part,bien autre chose comme sources de satisfaction,souvent mieux écrits comme les livres.

Quand je parle de commenter, il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une fiction qu'on a choisi de lire et que l'on a lue.

Tout à fait.Seulement,c'est le même raisonnement pour l'auteur:il a choisi d'écrire & de mettre sa fic en ligne.

Je parle plus d'équilibre entre donner et recevoir que de dû.

Le problème Kojirane,c'est qu'en l'occurence,je ne vois pas en quoi il s'agit d'un don.Du moins un don selon ma définition.Pour moi,un don,c'est quelque chose qu'on donne,volontairement,parce qu'on l'a décidé.Peu importe ce que c'est.Sur l'autre site,j'ai parlé de mes dons de sang réguliers.Pour moi,c'est ça un don.Les auteurs ne sont pas du tout dans cette optique là puisque c'est pour obtenir l'avis des lecteurs qu'ils publient.Ceci dit,je ne doute en aucun cas qu'un auteur peu commenté puisse ressentir qu'il est peu récompensé de ses efforts.Ca je l'entends totalement mais il faudrait alors se souvenir qu'il a décidé librement d'écrire et publier et que rien ne l'oblige à continuer.

Pas du tout, je ne vois pas le rapport. Je n'ai jamais prétendu qu'il fallait s'intéresser à tout ce qui se trouve sur le net, de toute façon, ce ne serait pas possible, il y a trop de choses. Je n'ai pas dit non plus qu'il fallait tout aimer, ce n'est pas possible non plus, chacun a ses goûts, il ne s'agit pas de se nier soi-même.

J'ai juste utilisé le même raisonnement que toi,en l'adaptant à la situation.A savoir puisqu'une personne prend la peine de faire quelque chose,il faudrait l'en remercier.Pour moi,c'est le même principe d'estimer que puisque un auteur prend la peine d'écrire une fic & de la mettre en ligne,il mérite un commentaire des lecteurs que l'exemple que j'ai donné.

En tout cas, il m'est arrivé de dialoguer par MP avec des adolescents qui écrivaient de telles fictions et ce qu'ils m'ont dit m'a vraiment surprise. Une fois la relation établie, nous avons pu discuter de cela et ils ont été les premiers à regretter cette lacune orthographique, à dire qu'ils allaient essayer de faire des efforts et à me remercier de les encourager malgré leurs points faibles. (Bon, je suis peut-être bien tombée, tous ne l'auraient peut-être pas pris ainsi, je ne sais pas)

Je n'en doute pas du tout.J'ai eu d'excellents contacts avec des auteurs suite à mes coms,qui portent en général surtout sur la cohérence de l'histoire,le soin accordé à la psychologie des persos que sur le fond de l'histoire.Ceci dit,depuis que je me rends sur sites comme celui-ci,j'essaie de faire plus attention à la forme aussi,parce que je me rends compte que des auteurs peuvent être aussi en demande sur ce point-là.

Je ne suis pas vraiment remontée envers les fics illisibles à cause des fautes,en général.En fait,je suis surtout remontée envers une faute bien particulière:la confusion entre la terminaison à l'infinitif et celle de l'imparfait.Malheureusement,ça doit être la plus courante:pas de chance! Mais en fait,je dénonce surtout le fait que les auteurs ne présentent pas non plus toujours un travail très soigné à leurs lecteurs,doù la métaphore du kleenex usagé que j'ai utilisée dans un mes coms sur l'autre site,peut-être même en réponse à un de tes coms d'ailleurs.Ce que je veux dire surtout,c'est que les auteurs sont très loin d'être irréprochables,même sur le plan de la forme(j'entends par là,non seulement tout ce qui concerne le français mais aussi au niveau des délais de publication,sans parler des fics nées d'un pure délire).

Je ne parle même pas des auteurs qui snobent les commentaires,du genre "vivement la suite","j'adore,trop bien" parce qu'ils réclamment du constructif,on en a parlé sur l'autre site.Ni du fait qu'il est très courant que des auteurs prennent très mal les commentaires négatifs,même s'ils sont respectueuxOn finit par se demander ce que les auteurs veulent au final.Du constructif mais pas de critiques?

Si je comprends bien, par rapport aux termes politesse/impolitesse, c'est une question de degré en fait ?

Je ne suis pas sûre de voir où tu veux en venir par degré mais je trouve tout simplement ça inaproprié & même désagréable parce que c'est la personne-qu'on ne connait ni d'ève ni d'adam-qu'on remet en cause.

Ensuite je cesserai de publier sur le net, en tout cas sur les sites à accès libre, parce que la façon dont les choses se passent (par rapport aux commentaires) m'a démotivée, je n'en ai donc plus envie. Cela ne m'empêchera pas d'écrire, bien sûr.

C'est dommage mais je comprends.Je n'ai jamais lu aucune de tes fics,ne lisant que très peu du HP & encore moins du Captain Tsubasa.Je te souhaite bon courage.

9/18/2011 #9
Kojiana

Je suis atrocement en retard pour répondre Kojirane,je n'ai pas eu de mail pour m'avertir d'une nouvelle réponse,c'est pénible ce nouveau système je trouvre.

Je n'ai pas reçu de mail non plus, c'est fait exprès si je comprends bien, cela ne vient pas d'un disfonctionnement ?

Je ne rebondis pas sur tes commentaires, cela ne sert à rien, nous avons chacune notre façon de voir les choses et elle est différente ce qui est normal, les humains sont tous différents.

Juste une chose : ne pense pas que le fait que je n'aie plus envie de publier sur le net soit dommage. Ce n'est pas dommage pour les lecteurs, ils ont des quantités de fictions à lire, les miennes ne manqueront à personne. Ce n'est pas dommage pour moi non plus puisque ce n'est pas quelque chose à laquelle je tenais vraiment. Et puis, qui sait ? Peut-être que cela m'apportera d'autres ouvertures... J'ai déjà constaté que la vie réservait parfois des surprises lorsque l'on renonce à ce qui ne nous convient pas réellement.

9/28/2011 #10
Lalina15

alors mon avis sur la question (petite pharse d'intro qui ne sert qui ne sert strictement à rien):

Au sujet de la simple review disant merci pour avoir publier: Je suis d'accord que comme review c'est pas hyper constructif, néanmoins quand je regarde mes stats et que je voie le nombre de personnes qui lisent mon histoire et ben je me demande si toutes ces personnes ont aimé mon histoire alors quand je reçois une review disant: J'aime ta fic, elle est sympa merci de la publier et ben je suis hyper contente parce qu'au moins je suis sûre que cette personne là a aimé mon histoire. Et j'avoue que quand je n'ai pas très envie (ou le temps) de mettre une review mais que l'histoire m'a plus et ben je mets une simple review ou je dis à l'auteur que j'aime son histoire et je le remercie et j'ose espérer que ça lui fera plaisir.

Ensuite, mon petit parcours avec les reviews:

Je suis arrivé sur ffnet, et au début je ne savais même pas que les reviews existaient, je ne sais pas comment je l'ai découvert mais même après avoir compris ce que c'étaient je n'en mettais pas beaucoup quand même, il fallait vraiment que j'aime l'histoire, et même quand j'en mettais c'étais en anonyme. Et puis on a commencé à publier, et rapidement je me suis mis à attendre avec impatience une review etj'ai commencé à en mettre à chouia plus. Et puis on a découvert le Fof, et puis on a entendu parler du FIC, on s'est dit que c'était l'occasion de prendre officiellement l'engagement de mettre plus de review alosr on s'est inscrite. Au fur et à mesure je m'en suis mise à en mettre de plus en plus, et maintenant il est assez rare que je lise une fic sans mettre de review.

Après le rôle des reviews pour moi: Bon et ben déjà dire à l'auteur ce qu'on a pensé de son histoire, ce qu'on aime, ce qu'on aime un peu moins, raconter notre vie (ça c'est facultatif^^) pour que l'auteur sache pour qui il écris, qu'il n'écris pas dans le vide, qu'il se fasse une idée de l'état d'esprit de ses lecteurs (d'où l'utilité de raconter légèrement sa vie^^), qu'il sache les attentes de ses lecteurs, ce qu'il doit améliorer, etc. Bon ensuite le rassurer, bah oui je sais pas pour vous mais moi que je ne reçois pas de review je me dis ce que j'écris est nul. L'encourager à écrire la suite (bah oui quand je manque d'inspiration une bonne review m'encourageant et où l'on m'annonce qu'on attends la suite avec impatience ça m'encourage à mettre la suite). Et puis, peut-être indirectement, mais ça sert à tisser un lien privilégié avec l'auteur. Lorsque qu'on réponds à l'une de mes reviews j'aime répondre de nouveau, comme ça on engage la conversation avec l'auteur, on apprends à mieux le connaître, on le dévouvre autrement autrement que l'auteur de la fic. Et parfois on délire ensemble et lorsque tu lis un nouveau chapitres de cette fic ou quoi que se soit de l'auteur, tu as un peu l'impression de faire partie de l'histoire, dans telle phrase tu retrouve une phrase que tu as dit à l'auteur, etc. ET l'auteur quand à lui imagine la réaction de Monsieur X à ce passage. Enfin voilà, pour moi les reviews si elles ne sont pas obligatoires (encore heureux^^) sont importantes et apporte beaucoup de choses à l'auteur comme au revieweur.

10/13/2011 #11
Maski1

Oh, le up que je vais provoquer. *pas taper*Je fais partie de ceux qui sont venus ici avant tout pour recevoir des reviews. Evidemment, j'écris d'abord pour moi (encore heureux sinon j'aurais déserté depuis longtemps le site où je publie encore mes fanfics). Le problème, c'est que je me demande si les gens affichent ma 'fic sans la lire ou s'ils se mettent vraiment à lire le chapitre. Du coup, ça ne donne pas vraiment envie de continuer à publier les chapitres sur ce site. Croyez-moi, ça ne vaut pas que pour les fanfics.

Ne pas avoir beaucoup de commentaires, d'accord mais ne pas en avoir du tout, c'est à ce demander pourquoi on publie la fanfic. C'est bien beau d'écrire pour soi avant-tout mais c'est encore mieux de savoir que d'autres s'intéressent aux fanfics (parce que le site sur lequel je publie depuis longtemps ne traite pas que des fanfics et quand on sait qu'à l'origine, ce site a été créé pour regrouper des fanfics Pokémon, ça fait tout drôle de voir la partie des fanfics pratiquement vide de commentaires).

Et bien sûr, les reviews servent à aider l'auteur et c'est quelque chose d'essentiel.

8/16/2013 #12
A Smiling Cat

On ne tape personne, tu sais :P

J'avoue qu'une fic à 0 review, ça doit être un peu décourageant... Mais il faut prendre en compte le site où tu publies et le fandom.

Outre les commentaires constructifs qui t'aident à t'améliorer, les reviews sont avant tout des encouragements et je pense que c'est très important (encore plus pour un auteur débutant) de savoir que quelqu'un s'est intéressé à ce qu'on écrit.

8/16/2013 #13
Cihanethyste

Je passe juste par ici pour raconter une petite anecdote qui démontre que certains auteurs peuvent être bourrés d'ego avec des arguments qui n'ont tellement pas de sens - et accessoirement, ils sont très drôles, même si sur le coup, lorsqu'on les lit, on se sent légèrement insultés :

Cela remonte à quasiment deux ans. J'étais dans le fandom de Final Fantasy VII. Je tombe sur une fic où déjà, dans le titre, il y a des fautes. Bon, ce n'est pas le sujet, mais vous allez comprendre pourquoi je le dis quand même. Je commence à lire le résumé... et là, déjà, l'auteur annonçait la couleur. Je ne sais plus exactement ce qu'il y avait, mais c'était très vulgaire et insultant envers les lecteurs. C'était quelque chose du style "si ça ne plaît pas j'en ai rien à foutre, démerdez-vous, je ne veux même pas que vous lisiez". Depuis, il l'a enlevé, mais j'expliquerai pourquoi par la suite. Je clique sur l'histoire, lis le commentaire d'introduction de l'auteur. Il met (je retranscris avec les fautes telles quelles) :

"Je hais la critiques sous toute ces formes (bonnes, mauvaises, neutres...) Donc pitié, ne m'obliger pas lire vos review, je fais ce que j'aime et cette Fanfiction n'est pas pour vous... ou plutôt n'est pas seulement pour vous..."

Sur le coup, j'ai juste été... sidérée. Je crois même qu'à l'origine, le message était beaucoup plus cru - oui, il l'a modifié aussi depuis. D'accord, une fanfiction n'appartient pas qu'aux lecteurs. D'accord, on a tout à fait le droit de ne pas vouloir de commentaires. Cependant... avait-il besoin de le dire sous cette forme-là ? Je lui ai laissé une review quand même pour lui dire ma façon de penser concernant son comportement. Très gentiment, d'ailleurs, même si j'ai été un petit peu taquine sur les bords. J'ai tendance à être comme ça envers les malpolis, les rustres - que je ne supporte vraiment pas. Croyez-le ou non, mais même si cet auteur ne m'a jamais répondu, il a quand même pris en compte mes remarques parce qu'il a aussitôt modifié son résumé et son commentaire de début. Donc ce que je vous ai livré ici est le "modifié".

Tout ça pour dire que sisi, il y a des auteurs assez imbus d'eux-même pour ne pas aimer recevoir des reviews, même positives. Je crois tout de même que c'est un cas archi rare, hein, mais vu que je suis tombée dessus, je voulais vous le raconter pour détendre un peu l'atmosphère :).

4/19/2014 #14
Mlle Millie

Volazurys, je n'avais jamais entendu quelque chose d'aussi étrange o.O Pourquoi poster sur le net, dans ce cas ?

Personnellement, si j'ai commencé à publier sur Internet, c'est parce que j'avais désespérément besoin d'avis. J'avais commencé à écrire quelques petits passages d'histoires que j'inventais en CM2, mais à cette période, ma sœur aimait en parler avec moi. Et puis... j'ai continué à écrire, l'ai sollicitée pour avoir ses avis, qui se faisaient de plus en plus concis et rares... "Oui, j'aime bien" "C'est super !" mais ça n'allait jamais au-delà. Je ne pouvais pas m'empêcher de me demander si elle aimait réellement ou si elle me disait ça uniquement parce que je suis sa sœur.

C'est comme ça que j'en suis venue à me demander si je pouvais vraiment aller plus loin, écrire une histoire qui tienne la route... Et il y a un peu moins d'un an, j'ai choisi FanFiction pour publier ma première fic. J'ai fini par en informer ma soeur, qui vient me lire occasionnellement - très occasionnellement -, et ne review presque pas. En fait, je ne pense pas savoir ce qu'elle apprécie réellement au niveau de mes écrits, puisqu'elle n'a jamais la politesse de m'en faire part.

Donc... le fait d'avoir une personne proche de moi, qui adore lire, et écrit un peu, mais qui ne review pas (en tout cas, pas sa soeur), me désole beaucoup. Je veux dire, elle, je la connais, mais je n'arrive déjà pas à lui faire comprendre à quel point c'est important de reviewer, alors des inconnus... C'est pour cette raison que j'incite toujours mes lecteurs à reviewer. Parce que c'est pour cette raison, cette unique raison, que j'ai posté sur Internet. Pour avoir des avis.

4/19/2014 #15
Alohomora

Eponyme a répondu ici (#226):

La question, c'est plutôt... pourquoi est-ce que nous, en tant qu'auteurs, on s'embête à publier sur ce site à moitié pourri, au layout miteux, qui nous censure nos messages avec la bénédiction du puritanisme américain, qui nous interdit de publier ce qu'on veut (sexe explicite), et où le système de forum et de MP est si misérable qu'on n'a le droit d'y poster ni liens ni images, ni même une adresse mail ??? Pourquoi, dans ce cas, ne pas poster nos jolies histoires plutôt sur nos sites à nous, ou nos blogs... où on pourra avoir une mise en page bien plus belle, un système de commentaire mille fois plus efficace (qu'est-ce que je rêverais de pouvoir RàRer à la suite des reviews !), la possibilité de mettre des images (spéciale dédicace aux gens qui comme moi illustrent leur fic, bisou), des sons, des liens, des notes d'auteur séparées... Oui, tiens, qu'est-ce que je fous ici, déjà ?

Réponse : je voulais de la visibilité. Je voulais des lecteurs. Je voulais pouvoir profiter du trafic titanesque de ce site, de sa popularité, de son talent à agréger la fanbase qui va être intéressée par mon texte.

A un moment, il faut arrêter l'hypocrisie. Même si on se targue de ne pas "réclamer" les reviews, dans le fond, c'est pour elles qu'on est là (sinon, croyez-moi, si je m'en foutais d'avoir des lecteurs et de pouvoir dialoguer avec, je publierai sur un site plus cool que ça). Elles et par extension les lecteurs. Le moins qu'on puisse faire c'est quand même d'y répondre, non ?

Je suis sur ffnet depuis douze ans.

Je suis venue sur ce site parce que, à cette époque archaïque du net, les sites persos balbutiaient à peine et qu'il fallait s'y connaître un peu pour monter le sien. "Blog" n'était qu'un mot étrange rencontré au hasard d'une recherche altavista ou lycos. Ffnet n'avait alors pas la même tronche que maintenant. Il était plus permissif dans sa mise en page et son contenu, mais la navigation était une torture ! Seulement, c'était le seul endroit qui permettait de poster facilement un texte tout en gardant le contrôle complet (pratique quand, comme moi, on continue comme moi de corriger un texte après sa publication).

Je suis restée parce qu'au fur et à mesure du temps, les autres sites où je postais, et sur lesquels je n'avais pas la main, ont fermé. Je suis restée parce que j'ai fait mon nid ici. Alors oui, le site est arthritique. Et ce problème de mise en page me pose un vrai problème. A tel point que je ne sais pas où je vais bien pouvoir poster mon prochain texte tant la mise en page en est un point crucial. (Je vais tenter AO3.)

Je poste pour mettre un point final à un texte. Il me semble que c'est par la publication et la soumission à un regard extérieur qu'un texte gagne réellement sa finalité. Donc, à ta question, je réponds sincèrement : je préfère 10 lecteurs silencieux à un lecteur qui reviewe 10 fois.

Bien sûr que j'apprécie de savoir ce que mes lecteurs ont pensé du texte que j'ai écrit. Et, je le dis franchement, les trois premiers jours sont une véritable torture. Je rafraîchis ma boite aux lettres un nombre de fois indécent. Est-ce que ça a plu ? Est-ce que j'ai déçu ? Est-ce qu'ils ont compris ce que j'essayais de faire ? Est-ce qu'ils ont ressenti ce que je voulais qu'ils ressentent ? Sont-ils déçus ? Pendant trois jours, je régresse et redeviens une petite enfant qui a besoin de l'assentiment de ses pairs pour s'estimer et reconnaître sa propre valeur parce que, émotionnellement, j'ai autant de consistance qu'une poupée de chiffon. La publication ne me réussit pas du tout.

Et puis une fois que l'ébullition est retombée, que l'incertitude et l'angoisse se sont évaporées, je redeviens quelqu'un d'à peu près raisonnable. Reviewera qui voudra. Le texte ne m'appartient plus vraiment. Une fois les trois jours critiques passés, une review fait plaisir mais elle n'est plus aussi nécessaire à mon équilibre mental. Ce qui m'attriste maintenant réellement, c'est quand certains lecteurs qui me suivent depuis longtemps, certains qui sont devenus des amis, ne me disent pas (même verbalement) ce qu'ils ont pensé de mon texte. Ou même s'ils l'ont lu.

4/19/2014 . Edited 4/19/2014 #16
Cihanethyste

Mlle Millie : Dans la review que je lui ai adressé, je lui ai posé la même question que toi... J'ai même ajouté que s'il ne voulait pas de commentaires, mais publier sur le net, il n'avait qu'à publier sur un blog où il fermerait les commentaires. Je n'ai jamais eu de réponses.

Perso, si j'ai aussi commencé à publier sur le net, et que je continue à le faire, c'est pour la même chose que toi... et aussi pour partager. Bon en ce moment, je ne commente que très peu, et mes publications sont sporadiques pour raisons professionnelles - heureusement, les vacances sont là, je vais pouvoir souffler un peu même si j'ai un concours à passer et qu'à mon avis, pour cette année, ça sera mort. Quand je review une histoire, j'essaye de dire plus qu'un simple merci, et parfois je me lance dans la review constructive si je "connais" bien l'auteur et que je sais que ce dernier ne le prendra pas mal au point de vouloir m'incendier. Oui, je fais extrêmement gaffe avec ça depuis que j'ai essuyé de méchants revers de la part de personnes peu ouvertes à la critique - ce n'était pas sur un site de fanfictions, mais de poésie, car je verse aussi là-dedans. Mine de rien, ça échaude, du coup je me protège un minimum. Je suis quelqu'un de très sensible, je l'avoue, même si j'ai énormément travaillé sur moi-même pour le gérer de manière à ce que ça ne me déglingue pas. Du coup, c'est à double tranchant : autant comme tout le monde, à mes premiers pas dans l'écriture, quand je recevais une critique, je le prenais mal dans le sens où je me remettais complètement en question - non, jamais je n'insultais l'auteur de la critique. Aujourd'hui, quand j'en reçois une, si je perçois du mépris chez l'autre ou une simple envie de casser, je montre les dents : ). Je prends en compte ce que je juge recevable, en le confrontant à d'autres avis par exemple, mais gare à ma défense car je sais très bien riposter. Bon, soyons clairs : je ne suis pas du style à aller poster une critique méchante sur ses hypothétiques histoires en réponse. Non, ce que je fais, c'est démonter les arguments de la critique qu'il m'a faite, et uniquement si ces arguments sont absurdes et que je ne suis pas la seule à le constater. Bon, pour ça, faut avoir un minimum de recul et de self-control, ce que je n'avais pas il y a huit ans, quand j'ai commencé à écrire sérieusement.

Il est important de commenter, car c'est un échange. Un partage. Je l'ai toujours dit, et dans quinze ans, dans vingt ans, je le dirai encore. Par contre, on ne le fait pas n'importe comment. On a le droit d'être maladroit, mais si on est d'un caractère cynique et qu'on trouve que ce qu'on lit est médiocre, ne vaut pas plus qu'un ramassis de veracrasses - non, non, je n'ai rien contre ces bestioles, elles sont très très utiles en réalité, sérieux, désolée pour l'exemple - et qu'on pense que chercher du positif dans ce qu'on lit est hypocrite, alors on s'abstient de commenter. Ou alors, on se remet en question et on essaye de descendre de son piédestal - mais ça, je crois que c'est juste trop dur à faire ; ). Bon, là j'ai décrit un cas extrême, mais pour avoir croisé de ces zigotos sur le net, je sais à quoi m'en tenir. Parmi eux, il y a aussi des trolls, mais ça c'est une autre histoire !

4/19/2014 . Edited 4/19/2014 #17
Wyny

Tiens, je viens contribuer à cette conversation en présentant aussi un exemple concret. Il s'agit d'extraits de la réponse que m'avait faite une auteure après un commentaire où je pointais (après avoir dit ce que j'avais aimé) deux passages qui pouvaient poser problème dans son texte (un sur le fond, l'autre sur la forme).

Pour finir je pense, et là encore c'est mon opinion, les reviews servent à remercier un auteur de prendre du temps et le risque de mettre son histoire sur la place publique. Et s'il m'arrive de conseiller (en général parce qu'on m'a demandé mon avis), je ne permets pas de critiquer les choix narratif, car on a tous une façon différentes de voir les choses. [...] Ici, c'est gratuit, cela fonctionne uniquement parce que des auteurs joue le jeu, prennent du temps pour écrire. Et que des lecteurs les remercie pour ça. Je n'ai pas la science infuse et je suis conscience qu'on peut toujours débattre d'une opinion. Alors bon, je n'aime pas l'idée de pointer du doigt sur ce que 'je crois' ne va pas. Quelque soit l'auteur et quoique je pense de son niveau. Si des lecteurs aiment, tant mieux.

N'étant absolument pas d'accord avec elle sur ce point, voici, en résumé, ce que je lui ai répondu, et qui pour moi répond à la question de ce topic, à savoir pourquoi les commentaires sont importants :

Je suis d'avis qu'il est toujours important d'écrire un commentaire quand un texte retient suffisamment mon attention pour que je le lise jusqu'au bout. L'auteur a passé du temps pour nous offrir son histoire, donc si je prends plaisir à la lire, c'est la moindre des choses que de le remercier. En ça nous sommes d'accord.

Mais pour moi un commentaire, une critique (dans le sens neutre du terme), sert aussi, comme sa définition l'indique, à pointer ce qui ne va pas ou ce qui nous a moins plu, et non pas juste à dire merci et complimenter ce qui va bien. Je ne le fais jamais par méchanceté ou pour pointer l'auteur du doigt. Je le fais d'ailleurs toujours avec politesse et toujours de manière constructive, pour apporter conseil. On peut aider l'auteur à s'améliorer en pointant les aspects de son histoire ou de sa technique narrative qui pourraient être améliorés.

Et je ne le fais pas non plus en me plaçant comme une référence ou une autorité en la matière. Mes commentaires bien sûr sont toujours basés sur mon ressenti en tant que lectrice et dévoreuse de livres, et sur mes connaissances en tant que petite auteure amateur de fanfiction, rien de plus. L'auteur fait ce qu'il souhaite de mes commentaires. Il les prend en compte ou pas. Je suis d'ailleurs toujours ravie de pouvoir discuter de ces points en mp, pour éclaircir ce que je voulais dire dans ma review.

Bon, il s'agit d'une réponse à un cas particulier. Je ne dis pas que tous les commentaires doivent être très développés et constructifs. On sait que beaucoup de lecteurs ne le font pas, ou ne le peuvent pas, pour de nombreuses raisons, souvent très valables.

Je pense juste qu'il est important de souligner ce rôle critique du commentaire.

Et j'ajouterais, à propos des "merci" tout simples, que, à défaut d'être constructifs, ils confirment au moins à l'auteur que non, tous ceux qui cliquent sur son histoire n'en repartent pas au bout de deux lignes. Parce que dans les statistiques fournies, on voit le nombre de fois où une page est affichée (les "views"), mais affichage ne signifie pas forcément lecture complète. Le lecteur peut n'avoir que lu le début et être parti (parce que ce n'est pas ce à quoi il s'attendait, ou qu'il n'aime pas le style, ou le POV adopté...), ou il peut être tombé là par hasard, suite à une recherche google par exemple, et repartir parce que ce n'est pas ce qu'il cherchait.

Derrière le petit "merci", on peut lire "ton histoire m'a intéressée, je l'ai lu jusqu'au bout, elle a de la valeur."

4/19/2014 . Edited 4/19/2014 #18
Plume-argentee
Et, je le dis franchement, les trois premiers jours sont une véritable torture. Je rafraîchis ma boite aux lettres un nombre de fois indécent. Est-ce que ça a plu ? Est-ce que j'ai déçu ? Est-ce qu'ils ont compris ce que j'essayais de faire ? Est-ce qu'ils ont ressenti ce que je voulais qu'ils ressentent ? Sont-ils déçus ? Pendant trois jours, je régresse et redeviens une petite enfant qui a besoin de l'assentiment de ses pairs pour s'estimer et reconnaître sa propre valeur parce que, émotionnellement, j'ai autant de consistance qu'une poupée de chiffon. La publication ne me réussit pas du tout.

Ton message m'a fait rire ! C'est exactement ça ! Le démarrage est quelque chose de très difficile, néanmoins je me réfère aussi aux statistiques, s'il y a autant de lecture pour le premier chapitre que pour le second, alors c'est que l'histoire les a certainement accroché !

Mais les reviews sont toujours appréciables et quelque part "la review appelle la review" c'est certain.

8/2/2014 #19
Allison Mentalist

J'aime beaucoup ce qui a été exprimé, résumé dans ce qui a été cité car c'est exactement ça. C'est ce que l'on pense tous, je crois, par rapport aux statistiques des vues quand on poste les chapitres. Après, il faut les regarder séparément afin de s'en faire une idée plus précise. Si le nombre de chacun est égal, satisfaisant donc, en effet. Par contre si le total des vues, affiché, représente, quand on fouille, une, deux, quatre vues par-ci, par-là pour le nombre de chapitre posté, on peut en conclure que ne sont, resteront que des visiteurs curieux. Je commence à comprendre le fonctionnement juste maintenant quand l'esprit se détache et se débloque. Il était temps! Hahahaha!

En toute honnêteté, je reprends ce que Alixe a dit, que j'ai exprimé, me servant, aussi, c'est marrant de cette expression qui n'est qu'une coïncidence (allusion au sujet que j'ai lancé dans le salon des auteurs par rapport à s'inspirer de l'écriture), poster dans le vide. C'est exactement ça, également! D'ailleurs, la dernière histoire que je suis en train de poster va bientôt, je pense être supprimée car, réellement, j'ai la sensation de poster dans le vide, n'intéressant pas. A quoi cela sert, surtout lorsqu'on sent qu'il n'y a plus d'effort à fournir, étant déjà passée par là. Poster jusqu'à la fin sans recevoir de commentaire(s) tout le long, par la suite, c'est lassant, ne motivant plus. Huit chapitres pour deux commentaires seulement, un exemple vécu, le résultat est plus que médiocre. Quand vous remarquez que vos histoires, je parle par rapport à mon expérience, ne correspond pas aux goûts majoritaire des gens, on se dit que l'on n'a rien à faire sur le site finalement. Le manque de communication, d'échanges devient ennuyeux. Bien sûr, c'est ainsi, on ne peut pas forcer quiconque à apprécier ce que l'on écrit. On se différencie par son originalité, diversité car cela fait partie de soi-même naturellement, ayant fortement l'impression que cela n'a pas tellement sa place.

Bon! C'est par l'ensemble d'une fanfiction, constatant que c'est récurrent. Oui, quand l'évidence vous éveille, franchement, on part. Si il n'y a pas de réceptivité, c'est inutile. Les efforts, à force, on ne veut plus en faire, ne servant vraiment à rien. Ma foi, ça peut, étrangement soulager.

3/5/2016 . Edited by A Smiling Cat, 5/23/2020 #20
Le Chat d'Oz

Comme beaucoup de monde ici, j'imagine, je comprends très bien ta frustration, Allison Mentalist. Je suis aussi une anxieuse de la review qui n'a pas choisi le fandom le plus actif pour publier. Depuis plusieurs années que je publie, je n'avais jamais réussi à dépassé le stade des 6 commentaires sur une fic, jusqu'à récemment. Dans les textes qu'abrite ce compte (encre un peu vide), j'ai notamment un recueil de OS dans mon fandom principal qui comptabilise actuellement 14 commentaires pour 3 chapitres. Bon, 14 commentaires, ça ne transcende pas des barreaux de chaise, me direz-vous. Mais à moi, ça ne m'était jamais arrivé auparavant. Je trouve ça fantastique ! Et c'est arrivé d'un coup, comme ça, paf ! Alors que je n'étais jamais parvenue à crever le plafond des 6 commentaires en plusieurs années (y compris en écrivant dans des fadoms populaires comme le Seigneur des Anneaux... et je parle de ça il y a dix ans).

Astuce : ce petit regain de commentaires est en majeure partie dû aux Nuits du Fof (voir la section "Salle du jeux") car l'un d'entre eux a été écrit dans le cadre de ce défi. Les autres auteurs ayant participé ce jour-là sont donc venus me lire par curiosité et m'ont laissé, pour certains, un petit com qui fait plaisir. D'autres en ont même profité pour lire le chapitre précédent et le commenter, alors qu'ils n'auraient jamais eu l'idée de le faire sans cette occasion. Le nombre de mes commentaires ayant augmenté soudainement suite au défi, mon recueil a gagné en visibilité dans le fandom, et les lecteurs curieux ont commencé à affluer. Mes stats ont explosé à la suite de la Nuit du FoF, avec un nombre de vues triplé, le gain de quatre followers, de trois favoris et de plus d'une dizaine de commentaires. Ce ne sont peut-être pas des chiffres exceptionnels pour ceux qui sont habitués aux fandoms hyper actifs, mais ils sont très significatifs dans un fandom comme le mien ou comme celui de la série "le Mentaliste". Eh oui, la review appelle la review. Il ne faut donc pas hésiter à se donner un petit coup de pouce au départ, en attirant des lecteurs par le biais de communautés de défis, par exemple. Des lecteurs qui ne seraient peut-être pas venus d'eux mêmes sans cette occasion, certes, et qui ne constitueront probablement pas une fanbase fidèle. Mais ces lecteurs viendront commenter pour l'occasion, te donneront des avis nourrissants et en bonus, ils boosteront le nombre de tes reviews et attireront l'oeil des lecteurs curieux de ton propre fandom qui n'ont pas encore pris la peine de fouiner par chez toi. C'est une technique comme une autre.

Maintenant, je suis allée moi-même jeter un oeil sur ton profil et j'ai bien compris ton découragement. Tu as effectivement peu de reviews dans l'ensemble, et tes fics les plus commentées ne semblent compter qu'un ou deux commentateurs fidèles. Je peine à m'expliquer pourquoi car tu écris bien et semble proposer des idées intéressantes. Maintenant, j'ai l'impression que le fandom du Mentalist n'est pas aussi actif que je le pensais. C'est un peu ballot de ma part de rappeler une telle évidence mais il est rare que les reviews explosent dans des fandoms calmes. Cela dit, je pense qu'avec un peu de persévérance et peut-être une implication dans une ou deux communautés annexes, tu pourrais parvenir à augmenter le nombre de tes commentaires de façon significative.

Je comprends l'importance des commentaires, même si j'ai l'impression de m'en détacher de plus en plus avec le temps. Je n'ai jamais été habituée à être copieusement régalée de reviews, je n'ai jamais connu l'euphorie d'un "succès" fugace dans ma petite vie de fanfiqueuse. Je l'ai beaucoup espéré à une époque, beaucoup moins aujourd'hui, parce que je me connais aussi : derrière le plaisir immédiat des reviews gratifiantes palpitera toujours l'angoisse de ne pas être à la hauteur de ce qu'on me réclame (ou ce que j'imagine qu'on me réclame). Et cette angoisse-là, bien que moins forte aujourd'hui, pétrifie tous mes efforts et empoisonne véritablement mon plaisir à écrire. Alors je me dis que finalement, même si j'appelle toujours de mes vœux les reviews providentielles, ce n'est sans doute pas plus mal comme ça. ;)

3/6/2016 . Edited 3/6/2016 #21
Allison Mentalist

Bonjour Le Chat D'Oz, très joli d'ailleurs et grand merci pour avoir exposé cette explication qui a agréablement retenu mon attention.

Ta remarque complimenteuse m'a fait plaisir, soulevant par la suite, avant ce problème, celui d'un fandom peu actif. Je reviens brièvement sur le mien, suite à ton tour là-bas. En effet, il y a peu d'activité et j'ai commencé à le constater fin 2014, déjà, une petite baisse et surtout en fin d'année 2015 et en ce début de cette nouvelle de nouveau. Il se peut que ceux qui postaient régulièrement soient pris par ailleurs, s'en détachent et d'autres s'en désintéressent petit à petit voire complètement. Sans doute soit par une lassitude en général ou d'être venu comme ça durant un moment quand même, non quotidiennement, en dilettante. Pour moi, suivant le genre que l'on choisit, souvent ne correspondra pas aux goûts, ayant remarqué que la nature de l'histoire était dirigée vers la romance associée à une autre. A partir de là, si on se différencie, on n'intéresse pas ou très peu. La preuve! Comme tu l'as remarqué, mes commentaires n'ont jamais percé le plafond mais pour moi, en arrivant à ceux que tu as obtenus, je te rejoins, je trouve cela satisfaisant et aurais été également contente d'en recevoir pareillement. Je ne cherche pas et ça ne risque pas de toute façon, à en obtenir une razzia. Quand cela se produit, on ne va pas faire la fine bouche, être hypocrite, on est heureux. 3 chapitres pour 14 commentaires, c'est vraiment bien vu la différence que l'on voit. Je te souhaite d'en recevoir encore et je pense que oui. Le petit astuce donné, t'en remerciant et je crois pour, peut-être quelques personnes qui viendraient réagir ici, le feraient aussi, est intéressant et j'irai faire un tour afin de m'en faire une idée. Vu le détachement éprouvé, toutefois, j'avoue que la motivation s'est envolée mais, si cela me reprend, avec impulsivité, je pourrais pourquoi pas essayer pour voir ce que ça donnerait.

Après tout! La persévérance n'a pas de limite. Je suis contente que cela ait fonctionné pour ton histoire en tout cas. Pour le choix d'un fandom, quand on y poste, on ne réalise pas de suite que celui-ci peut être en activité modérée, s'en apercevant avec le recul, quand l'esprit est disposé. Cela handicape, il faut le reconnaître. Il faut aller voir dans la langue anglaise, suivant où, mais quand même. La plupart du temps par pour tous les fandoms, dans cette langue, néanmoins, ceux qui postent sont très actifs. Automatiquement, enfin, j'espère, normalement, on reçoit davantage de commentaires, peut-être parce-que les étrangers auront plus un esprit ouvert, empreint à la nouveauté. Je ne vais pas généraliser, bien sûr, mais beaucoup plus. Par ailleurs, je me suis rendue dans quelques communautés annexes, par sincérité, sans stratégie, qui n'a rien donné comme résultat. La, les personnes peuvent aller visiter en retour pour jeter un coup d'oeil par rapport au travail d'une autre mais si ça ce retient pas son attention, l'échange ne se poursuivra pas. Je crois, que pour ma part, il aurait fallu que les gens dans le fandom de Mentalist possède un esprit de ceux qui écrivent, sans critiquer, dans celui d'Harry Potter, pour résumer, ce qui est fantastique car, peut-être que je me trompe, je trouve qu'il sont plus ouverts, vu l'univers, réceptifs à ce qui se diversifie. Là, oui, il y aurait eu une possibilité. Pas en masse mais obtenir un résultat comme le tien, ne m'aurait du tout déplu. Comme toi, je me détache de plus en plus de la réception de commentaires, n'étant réciproquement régalée copieusement (inventive tournure, j'aime beaucoup) par les reviews. De là, on ne se montre pas avide d'espérance. HAHAHA! Mais que l'on ne comprenne pas que l'on s'en moque. Non. Simplement que si on en obtient on est content, on en n'a pas, on s'y habitue.

Par contre, ne pas en recevoir ne m'angoisse pas car, évidemment, on se pose cette question récurrente qui est; Est-ce que ça plaît? Si non, qu'est-ce qui ne convient pas? En effet! Cependant, je me dis que même si ça ne plaît pas, c'est que ça ne correspond tout simplement pas à leurs goûts, encore une fois, et qu'il ne faut surtout pas écrire en fonction d'eux. C'est comme avec n'importe quel individu. On se correspond ou pas. C'est tout. Il faut rester tel que l'on est ce qui représente notre force. Je vais reprendre ce que tu as dis, pour finir, malgré le peu de commentaires obtenus, ce n'est sans doute pas plus mal comme ça. Comme le chantait les inconnus, humour; C'est ton destin! Non maudit car ce n'est pas une punition. Le karma certainement...

Merci encore de cette intervention riche.

P.S: Je retourne le compliment en allant été voir Legend Of Zelda, l'histoire où les commentaires ont augmenté. C'est vraiment très bien écrit, me faisant penser, une autre plume dans Harry Potter par Claire-de-plume que j'avais été lire il y a un an et demi, l'année s'y étant prêtée. Ton histoire, vaut beaucoup plus de reviews. A mon tour, même si j'ai été voir comme ça, ayant lu les premières lignes, pouvant m'en faire une idée, c'est toujours étonnant que les avis soient faibles quand une fanfiction est de bonne qualité. Si le fandom est peu actif, cela peut en être la raison.

Bon dimanche.

3/6/2016 . Edited 3/6/2016 #22
OldGirl-NoraArlani

Hey à toutes

Chat d'Oz tes dernières réponses, deci et delà, sont superbes...

J'ai l'impression que ça reste difficile à avaler cette "absence de retours" ;-) J'ai l'impression que je m'y fais. J'ai autre source d'inquiétude. Les vues. :-D

Je suis quelqu'un de pragmatique qui sait que l'interprétation du silence se fait avec une marge d'erreur conséquente. Pour me guérir des reviews, j'ai pratiqué de petits tests. Ils n'ont pas valeur de généralité bien sûr, mais ils fournissent quand même des données objectives quoique maigres. Peut-être qu'ils peuvent vous intéresser pour les répliquer dans les micro-fandoms pour vous aider (si besoin) à "imprimer" que bon, c'est fini tout ça maintenant.


Test 1 : prendre un one-shot en anglais multi reviewé (72), favorité (173), followé, un peu ancien (de 2008), avec le bon personnage qui va bien, le traduire soigneusement et proprement (pour ne pas fausser les résultats). -- Bon Ok j'avoue que j'ai peu triché, j'en ai fait un 4-chapitres. Pourquoi ? Et bien parce que vous multipliez simplement les vues par 4, pardi. -- Et observer ce qui se passe. Résultat : 4 reviews (dont 1 copine), 4 favoris en 6 semaines. Je dois vous dire que 4 favoris, c'est à peu près le Pérou pour moi.

Conclusion : quand vous éliminez tous les paramètres annexes potentiellement parasites, vous vous rendez compte que même quand la fic est sympa, bonne idée, avec de l'humour, pas trop longue, avec le perso qui va bien... Ya presque rien. C'est donc bien que ce n'est plus possible de lier la qualité d'une fic au nombre de reviews aujourd'hui. Et ce même si autrefois, c'était un éventuel signe à prendre en compte.

Test 2 : utiliser les outils de recherche par filtre dans son fandom, et rechercher les fics les plus reviewées depuis un an. Résultat : mis à part une poignée d'heureuses (qui ne m'ont pas forcément impressionnée par une qualité rare et exceptionnelle) et bien, bonnes ou pas bonnes, quand il y en a des reviews, c'est de 1 à 5 à peu près.

Conclusion : tous les fanfiqueurs français du fandom où je me trouve sont nuls... Ou bien la vérité est ailleurs et... les reviews ne se font plus.

Conclusion 2 : il convient de réévaluer ses fics à la lumière de la moyenne de son fandom depuis un an. Dans mon fandom, si on a 4 reviews on est la reine du pétrole. Ceux qui ont mieux ont juste updaté une fic "qui date du temps d'avant"...

Test 3 (un peu différent) : "trouver des relais de croissance". J'ai essayé d'écrire un one-shot dans un autre fandom à la faveur d'un défi. Il est peut être pas terrible. Résultat : une quarantaine de curieux. Bon là, même pas la peine d'en parler au niveau des retours :-D. Et nombre de visites sur mon profil : zéro ! L'objectif était de rameuter des lecteurs : encore raté ! :-D


Peut-être qu'il faut se focaliser sur d'autres choses : je suis fière et heureuse d'avoir laissé une quinzaine de reviews depuis février :-D (personnellement dans la même période j'en ai reçu... 1, et c'était il y a six semaines, elle comportait trois mots) :-D :-D

3/8/2016 #23
Allison Mentalist

Bonsoir,

Tes tests sont pas mal à essayer. Finalement si on conclut, il y a très peu d'activité. C'est une idée où le site n'est pas beaucoup actif en ce moment? D'où peut-être le peu de commentaire posté. Après c'est suivant encore les fandoms sans doute. Mais je trouve. Moi aussi, 4 favoris pour une histoire aurait été le pérou. Le plus, en mise en favoris fut sur certaines fanfictions, 1 et des suiveurs 2. Ce qui est amusant est que quand on vous met dans suivre, la, les personnes, souvent ne commentent pas. Ils restent en retrait. Quand je regarde maintenant le nombre de vues par chapitre suivant les jours, je constate qu'individuellement, c'est très bas. Dans une journée, par exemple si l'on totalise, admettons, 11 vues, il faut aller voir où on les a reçu. Surprise! Celles-ci sont dispersées, remarquant que, encore par exemple, dans le chapitre 2,5,7,10,12,on aura pour chaque, 2 vues comptabilisées. Normalement, 2,2 mais on arrondit. Donc, comme tu l'as testé avec ce calcul appliqué, on voit, effectivement, que c'est petit. Je suis tout à fait d'accord avec la conclusion du test 2. Je dirais que le nombre de review en excluant une qualité supérieure avec l'ensemble des ingrédients cité, ne correspond plus en effet. Une fois de plus, il y a des fandoms qui se différencient, ne les concernant pas. Dans certains autres, la simplicité en matière d'écriture, quand je dis simple, je parle de sa structure, c'est-à-dire banale, peu travaillée, je suis désolée de critiquer mais c'est une réalité, fait répandu, ne voulant être méchante, qui reçoit beaucoup plus que d'autres qui seront mieux, la conclusion est; Qu'il y a très peu d'exigence. Pour moi, même si ce sont des histoires comme ça, à titre de loisir, l'attirance est comparable au contenu d'un livre. Ce n'est pas parce-que c'est un divertissement que forcément on ne recherche pas ce qui se démarque, qui est vraiment plus qu'intéressant voire transcendant. De la qualité tout simplement. Quand tu soulèves que cette poignée d'heureuses chanceuses qui ne t'ont pas impressionnée par une qualité rare et exceptionnelle, est une preuve.

Les gens, en majorité excepté une petite minorité, aiment ce qui est très simple. Non, très peu original, commun, sans prise de risque et comme on dit de tête. Autrement , je suis sûre, qu'ils trouveraient ça chiant, comme ils le diraient. Pourquoi? Parce-que cela sera considéré comme presque prétentieux, intello, pourquoi pas encore? On ne peut pas lutter contre. Et ce n'est pas plus mal. Pour moi personnellement.

Mais si l'on se questionne, c'est la réponse que je donnerais. J'ai été jeté un coup d'oeil sur une de tes histoires qui a reçu le plus de commentaires, le premier chapitre, dans docteur who. Bien écrit, mature en tournure de phrase. A mon goût, tu aurais pu en recevoir davantage. 9 chapitres pour 25 commentaires, en tout cas, pour moi, j'aurais reçu ça, je me serais dit, c'est quand même pas mal. Mais ça vaut encore des commentaires. Sincèrement. J'ai remarqué, quand une histoire s'achève, ensuite, il n'y a plus d'avis postés ou alors six, dix mois après voire un an ou deux ans. Les gens ne vont pas farfouiller. Ils regardent les nouveautés, les mises à jour bien sûr récentes et celles qui sont reléguées au fil des mois en deux, trois, quatrième page, suivant l'activité du fandom, ne sont plus lues. La raison pour laquelle les commentaires stoppent, excluant toujours les exceptions. Alors quand on en a jamais trop eu en masse, l'espoir démissionne.

Je crois aussi, hypothèse, que peut-être pas mal d'auteurs peuvent être personnels. Il n'y a que ce qu'ils font qui les intéressent. Bon! Si oui, c'est un peu normal, je le reconnais mais si ils appartiennent à la catégorie des petits curieux d'aller voir ce qui se passe ailleurs mais ne le font pas car ne se sont pas des esprits généreux, admettons, je ne veux pas dire non plus de poster des commentaires à tire larigot, de le faire si l'on est disposé, que cela fait partie des personnes, de temps en temps même épisodiquement quand ça intéresse évidemment, c'est qu'il y a un soupçon d'égoïsme, d'orgueil sans doute. Ne me tapez pas sur les doigts, vous qui viendriez, le prendriez mal, c'est une supposition. Ne vous sentez pas visé. Alors, si on en a commenté, que parmi, certains ont plu, de qualité acceptable mais qu'en majorité, ça ne passionne pas et que c'est récurrent, on peut comprendre. On ne va pas commenter parce-que ça ne nous plaît pas, plus. Et si on n'a jamais commenté, pareillement. Tout dépend, toujours des goûts, de la sensibilité, réceptivité, exigence, oui, n'ayons pas peur des mots, intellectuelle car c'est le cerveau qui commande. Nous sommes tous constitués différemment malgré que beaucoup se ressemble. D'où le peu d'avis, en conclusion. Ce que j'ai dit, on pourrait le prendre pour une offense. Pas du tout! Une analyse relatée On peut être plus exigeant en d'autres domaines. De toute façon, chacun n'est obligé de rien. Mon test personnel, à mon tour, donné. Hahahah!

P.S: Je garde ton test sous le coude, pour tester.

Bonne soirée.

3/8/2016 . Edited 3/9/2016 #24
Rose d'Epine

Je déterre ce sujet qui est toujours d'actualité. Honnêtement, j'ai l'impression que le lecteur est passé dans une logique de consommation de fanfics. Cela fait très longtemps que j'écris des fanfics, avant je croyais naïvement que les commentaires dépendaient du niveau de popularité d'un fandom, hors ce n'est pas le cas du tout. Je considère que les sites de fanfics sont une forme de réseau social, on publie pas seulement pour nous mais parce qu'on est fan d'une oeuvre, qu'on veut communiquer dessus avec d'autres fans et parce que c'est un hobby. Des liens peuvent se créer grâce à la fanfic. Comme je ne débute pas trop, je me fiche un peu du nombre de reviews que je peux avoir mais je m'inquiète beaucoup pour celles et ceux qui débutent et qui sont découragés, qui perdent confiance en leur capacité d'écriture et qui ne comprennent pas ce silence. Ca me met vachement en rogne, on propose des contenus gratuits, certaines fanfic sont dignes d'un roman et dépassent parfois l'oeuvre originale en terme de qualité.

Personnellement, j'aime toujours écrire des fanfics mais je m'adapte à l'attitude du lectorat:

- Je ne publie plus de fanfics allant au-delà de 7 chapitres. Majoritairement, je m'en tiens aux OS même si c'est encore moins commentés que les fanfics à plusieurs chapitres. Je n'ai pas envie de m'impliquer dans une histoire qui se heurterait à un mur silencieux.

- Si jamais je publie une fanfic longue, je ne me forcerai pas à respecter des délais.

- Je suis un peu plus tolérante sur l'orthographe et la grammaire que ce soit en tant qu'autrice ou lectrice. La fanfic est un hobby, on prend le temps de construire un scénario, de le publier gratuitement. On n'a pas forcément le temps de relire plusieurs fois ou les moyens d'avoir un bon logiciel correcteur. Même les auteurs professionnels disposent d'un correcteur pour faire ce travail. Ces dernières années, j'ai trouvé l'attitude de certains lecteurs vraiment exécrable s'agissant des fautes d'orthographe et de grammaire. Sachant qu'on ne prend jamais en compte le passif de l'auteur, son âge, si oui ou non cette personne est atteinte de dyslexie. Les personnes qui publient des fanfics ne le font pas forcément parce qu'ils veulent être écrivain. Ils veulent peut-être juste s'amuser et communiquer avec d'autres fans.

Petite précision importante: les auteurs ont le droit à la vie privée, ils ne doivent aucune explication sur leur âge, leur état de santé, leur origine et la raison pour laquelle ils font tant de fautes de français.

Je ne dis pas que les lecteurs ne doivent pas signaler les problèmes d'écriture, juste qu'il y a 1) des façons de le faire, 2) que la fanfic est un hobby, 3) que c'est un choix personnel de l'auteur de prendre en compte ou pas la review.

En surfant sur ce site (et d'autres sites) et en lisant parfois les reviews de certains lecteurs, j'ai été atterrée de leur agressivité sur le français. Surtout que c'est typiquement le genre de lecteurs qui ne fait que des reproches "techniques" et qui ne se penchent même pas sur l'histoire en elle-même. je ne pense pas être la seule à l'avoir constaté, il y a eu tout un thread sur Tumblr ou des auteurs expliquaient également pourquoi ils ne prenaient pas forcément de bêtas. Cela a changé un peu ma vision face aux fautes de français, je suis beaucoup moins exigeante avec moi-même mais aussi avec les autres.

- Je suis beaucoup plus en paix, maintenant je publie les textes que je souhaite aussi bizarre qu'ils puissent être et je suis super surprise quand j'ai une review.

D'un autre côté, je comprend qu'un lecteur ait ses raisons de ne pas rédiger des reviews, même si je vois une différence entre 2007-2011 ou des fanfics avaient facilement 7 reviews par chapitres. Du coup, je me demande vraiment ce qui a changé.

Les sites comme Wattpad ne contribuent pas non plus à l'amélioration de la situation des auteurs débutants, seules les fanfics les plus populaires sont mises en avant.

Du coup, je me demande, est-ce qu'il faut généraliser le système qu'AO3 a mis en place ? Ou un lecteur peut laisser des kudos pour combler l'absence de review ?

3/18/2020 #25
A Smiling Cat

Déterre, déterre, Rose... On aime toujours parler de reviews ;-)

Je pense que la popularité d'un fandom (et des personnages dedans) reste un plus pour attirer le lectorat et augmenter ses chances de reviews (même si, en proportion, il est possible que les petits fandoms aient plus de lecteurs plus impliqués...)

Qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ? Il faudrait peut-être se lancer dans une grande analyse statistique de tous les paramètres accessibles depuis ffnet, mais je me demande si, déjà, la bien plus grande accessibilité n'est pas un facteur... Il y a plus de fics, plus de filtres sur lesquels jouer pour trouver celles qui nous intéressent, peut-être que finalement on passe moins de temps par fic, on va plus vite, en fanfiction comme ailleurs ? Et du coup, on a moins le réflexe de prendre le temps de dire "J'ai trop aimé, merci !"

Est-ce qu'il faut généraliser le système qu'AO3 a mis en place ? Ou un lecteur peut laisser des kudos pour combler l'absence de review ? En tant que fanfikeuse aillant débuté sur ffnet, les kudos me parlent tellement moins que les commentaires... Mais en tant que lectrice sur AO3, j'en laisse plus que des commentaires, la mentalité est bien différente d'un site à l'autre. Sur AO3, je vais laisser un kudo si j'arrive en bas en disant "ok, pas mal" alors que je vais laisser une review si j'ai vraiment aimé (ou si j'ai bien aimé, l'auteur n'a pas beaucoup de reviews et y répond... avantage d'AO3, on le sait à l'avance). Sur ffnet, je laisse des reviews dès "ok pas mal" si je suis dans le bon état d'esprit, mais peut-être qu'on peut aussi considérer que les mises en favori ou en alerte sont des kudos ffnetiens ?

Personnellement, je laisse moins de commentaires qu'avant... Je pense que je lis plus de fics, pourtant... Mais je suis moins prise par chacune, je vais en lire beaucoup qui ne vont pas spécialement me marquer, et ne laisser un commentaire qu'à celle qui m'aura fait me poser, qui sera un peu sortie du lot, on va dire. Pas forcément en terme de qualité, d'ailleurs, juste celle avec qui j'aurai "cliqué". Et on parle des lecteurs, mais je trouve aussi que les autrices répondent moins qu'avant... peut-être qu'on est toutes (enfin, mon environnement fanfictionnel en tout cas) moins investies ?

3/19/2020 #26
Forum Moderators: Forum francophone Lenoska la Fantasque, A Smiling Cat, Alixe
Rules:
  • Forums are not to be used to post stories.
  • All forum posts must be suitable for teens.
  • The owner and moderators of this forum are solely responsible for the content posted within this area.
  • All forum abuse must be reported to the moderators.
Membership Length: 2+ years 1 year 6+ months 1 month 2+ weeks new member