Parlons fanfiction
Forum francophone - Fandoms, couples préférées, histoires préférées, pour ou contre le slash, exprimez vous !
New Follow Forum Follow Topic
Angaradh

Je croise l'autre jour sur un forum de traduction un post à faire froncer les sourcils de bien des fanfiqueurs : références à l'appui, un internaute se propose de traduire les fanfictions de votre choix moyennant quelques espèces sonnantes et trébuchantes tout droit venues de votre poche.

Payer un traducteur pour lire une fanfiction !

Le concept me parait fort discutable et soulève une pléiade de questions sur lesquelles j'aimerais beaucoup avoir vos avis.

Lecteurs, achèteriez-vous la traduction d'une fanfiction ? Fanfiqueurs, ne pensez-vous pas que faire payer la fanfiction en dénature l'esprit ? Auteurs, trouvez-vous correct qu'on puisse monnayer la traduction de vos histoires ? Et cerise sur le gâteau : juristes, estimez-vous légal de tirer indirectement profit d'une oeuvre dont les droits ont été déposés ?

8/5/2013 #1
Goten Askil

Ben déjà personnellement, payer pour faire traduire une fanfiction alors qu'il y a quand même pas mal de gens volontaires pour le faire gratuitement parce qu'ils aiment ça et/ou qu'ils veulent travailler leurs cours de langues, j'appelle ça de la bêtise pure et simple, pour rester poli. Alors si la personne en question réussit à trouver des pigeons pardon, des clients, tant mieux pour lui.

Ceci étant dit, au niveau des droits déposés, la fanfiction n'est déjà pas à la base un modèle de légalité, même avec tous les disclaimers qu'on veut. Tiens, d'ailleurs, le classique "Les personnages sont à untel et machin et je suis un pauvre écrivain sans le sou car je ne gagne rien à publier ici, donc ayez pitié de moi" ne serait plus vraiment exact, non ? Tirer de l'argent d'une oeuvre déposée, ça se fait déjà depuis l'idée géniale d'amazon (c'est bien eux ?) de publier des fanfictions payantes. Faire payer la traduction, c'est la suite logique en un sens. Et évidemment, l'esprit de la fanfiction originale est encore plus dénaturé (je précise au cas où : le "géniale" juste au-dessus était ironique, ça doit être une des idées les plus stupides dont j'ai jamais entendu parler).

Ensuite, je ne pense pas que l'auteur de la fanfic en question soit vraiment concerné par cette affaire. Je veux dire, au-delà du fait d'accepter la traduction de son histoire pour commencer. La traduction en elle-même appartient au traducteur, en un sens, donc je dirais qu'à partir du moment où l'auteur originel est cité, il n'a pas son mot à dire. Traduire une fiction représente presque autant de travail que d'en écrire une (il faut un style, il faut une compréhension quasi-parfaite des deux langues pour transposer la plupart des expressions et des sous-entendus, tout ce qu'il manque c'est le déclic qui fait qu'un scénario accroche) donc à partir du moment où on accepte qu'un auteur de fanfic soit payé (encore une fois, merci amazon), ça me parait tout-à-fait logique d'accepter que les traducteurs le soient aussi.

Enfin, en ce qui concerne ta question de savoir si j'achèterais traduction, je réponds catégoriquement NON. Tout comme je n'achèterais jamais une fanfiction originale. D'une part parce que je suis beaucoup trop radin pour ça (sérieusement, tant qu'à payer, autant profiter de la sensation du papier sous ses doigts, de la douce torture qu'est la tentation de lire tout de suite la dernière page et tout ce qui vient avec un vrai livre). Mais surtout, en ce qui concerne les fanfics, je suis déjà lecteur sur deux des langues les plus prolifiques (anglais et français), en tout cas dans les fandoms qui m'intéressent, donc je n'ai pas vraiment besoin de me poser la question. Après, une langue que je ne connais pas du tout, je serais incapable de reconnaître une bonne fic d'une mauvaise, alors je n'irais jamais payer pour quelque chose sans avoir un minimum d'assurance sur la qualité. Et si je comprends assez pour savoir que ça risque de me plaire, alors j'en sais assez sur la langue pour lire l'original avec l'aide d'un bon dico (c'est exactement comme ça que je me suis mis aux fics en anglais quand j'en ai eu marre d'attendre la suite d'une trad). Après, si on se fait conseiller une fic dans une langue qu'on ne connait pas, c'est peut-être le seul cas où je conçois qu'on puisse penser à demander à quelqu'un de nous faire la traduction. Mais même là, ça ne me viendrait jamais à l'idée de payer pour ça.

Pour conclure, et pour être sûr d'être bien clair : je suis CONTRE l'idée de fanfics payantes, donc bien évidemment je suis CONTRE l'idée de trads payantes. Faire payer pour lire quelque chose qui ne nous appartient pas entièrement est pour moi illégal, immoral, et un excellent argument pour tous ceux qui veulent faire interdire la fanfiction dans son ensemble, parce que ça aide encore un peu plus à tuer le livre original. Si quelqu'un me demande un jour de traduire mes fics, (d'abord je me mets à genoux et je lui baise les pieds, et ensuite) je lui "demande instamment" de publier sur ce site s'il/elle veut mon autorisation (et je suis suffisamment tordu et égocentrico-paranoïaque pour taper de temps en temps sur google des citations de ma fic pour vérifier qu'elle n'est pas plagiée, donc je ne suis pas au-dessus de le faire dans une autre langue pour vérifier où on la trouve). Au moins jusqu'à preuve du contraire, c'est dur de faire payer quelque chose qui est en ligne sur feufeu.

Voilà, désolé pour la vision tranchée sur la question, et bon débat à toutes et à tous (ça fait longtemps que je ne suis pas venu, donc on va dire que le "et à tous" à des chances d'être d'actualité maintenant) et bonne nuit.

8/5/2013 . Edited 8/5/2013 #2
Alixe

Quelques précisions : Amazon peut faire payer des fics parce que :

- l'auteur d'origine (ou ses ayant-droits) ont donné leur accord (ou plus exactement ont signé un contrat qui détermine les modalités)

- que l'auteur d'origine est rétribué (il a sa marge)

- que l'auteur d'origine est protégé (si on impose à l'auteur de la fanfic de renoncer à tous ses droits sur ses idées, c'est pour s'assurer que le fan-auteur n'ira pas attaquer l'auteur d'origine si dans une suite, des idées se rejoignent)

Donc le fait que la fic soit traduite ne change rien au fait qu'elle ne peut être vendue sans violer le copyright d'origine. Du coup, faut être motivé pour payer un traducteur à perte.

Concernant le traducteur, même si la traduction lui appartient (pas vérifié, je vous fais confiance là dessus), on ne peut invoquer un droit basé sur un droit qui n'existe pas. Si vendre la fanfic est illégal, vendre la trad aussi. (le traducteur peut se faire payer pour son travail, mais n'est pas plus autorisé à gagner de l'argent sur la vente de fanfic traduite, que le fan-auteur sur la fanfic non traduite).

Concernant le "je n'achèterais jamais de fanfiction" : dans ce cas là, faut pas non plus payer une place de ciné pour voir les adaptations. Tous les films de super héros, inspirés des personnages de comics, sont des histoires nouvelles inventées pour le film, et on paye quand même, non ?

Et puis dire "je n'achète pas ce que je ne suis pas sûr d'aimer..." Vous achetez vos livres seulement quand vous connaissez l'auteur parce que vous l'avez emprunté en bibliothèque ?

Objectivement, le marche de la fanfiction existe déjà : Les nouvelles aventures de Lois et Clark, la suite des enquête du juge Ti, reprises par un autre auteur, Scarlett et Le clan Rett butler, suites de Autant en emporte le vent... Amazon n'a rien inventé, sinon de permettre une sorte d'auto publication.

8/7/2013 #3
Stellarius

Lecteurs, achèteriez-vous la traduction d'une fanfiction ?

Alors là jamais de la vie ! Franchement, quitte à acheter une histoire je vais aller la prendre chez un libraire. Parce que bon des fois tu lis des fics qui ne valent rien (en sous) mais qui sont bien car gratuites (les miennes entrent largement dans cette catégorie).

Fanfiqueurs, ne pensez-vous pas que faire payer la fanfiction en dénature l'esprit ?

Bah oui, clairement. Et puis, ça brise le concept "on utilise cet univers, mais on ne reçoit rien".

Auteurs, trouvez-vous correct qu'on puisse monnayer la traduction de vos histoires ?

Bah... D'un côté, je trouve ça possible de se faire payer pour ses services. D'un autres, moi je dois dire que tant que ce n'est pas moi qui paie, je me fiche un peu de qui traduit pourvu que c'est bien fait.

Juristes, estimez-vous légal de tirer indirectement profit d'une oeuvre dont les droits ont été déposés ?

Bah... je suis pas juriste, mais je vois deux théories inverses : - Soit on considère qu'ils se font de l'argent sur un univers inventé par d'autres, et c'est illégal... - Soit on considère qu'ils n'ont pas utilisé l'univers, et que c'est seul l'auteur qui l'a fait. à ce moment ils ont le droit de faire payer leurs services.

Voilà, j'espère que j'ai été clair ;)

9/1/2013 #4
Alixe

Stellarius : moi, j'ai acheté "Journal de M. Darcy" chez mon libraire, et c'est pourtant clairement une fanfiction. Cest une réécriture de Orgueil et préjugés, mais du point de vue d'un autre personnage (Mr Darcy) et la période racontée est celle du livre, sans ajout ni dénaturation.

J'ai payé parce que c'était un texte qui avait été jugé assez bon pour être vendu, et qui avait été corrigé de manière professionnelle. Qu'on ne veuille pas payer l'amateurisme, certes, mais à partir du moment où c'est professionnalisé, maintiendrais-tu ton véto ?

9/1/2013 #5
flammeche

Payer pour une traduction ?

Imaginez que quelqu'un ai payé pour que votre fanfiction soit traduite dans sa langue. Bien entendu, vous n'auriez rien reçu du prix de la transaction mais vous gagnez de nouveau lecteurs que vous n'auriez jamais eu autrement.

Le procédé est limite je vous l'accorde, mais si une personne est prête à payer pour lire une fanfiction et bien quelque part c'est son problème.

Ensuite on peut poser le problème d'une manière différente : seriez-vous prêt à payer pour que votre fanfiction soit traduite ?

Je connais assez mal le monde de la traduction de fanfiction, mais je suppose que lorsqu'un traducteur se lance dans cet exercice c'est parce qu'il a aimé la fanfiction d'origine et qu'il souhaite en faire profiter d'autres lecteurs. Cela veut-il dire que toute les fanfictions de qualité ont trouvé un traducteur ? De plus mis à part les fanfictions en Anglais et peut-être celles en espagnol sont suceptibles d'être traduite vers le français ou une autre langue. Imaginez qu'une fanfiction en serbo-croate soit sublime pourquoi ne pas s'offrir les services d'un traducteur pour qu'elle ait un lectorat plus large ?

9/2/2013 #6
Alixe

Ce qui est intéressant dans l'histoire, c'est qu'on parle de payer pour ensuite diffuser gratuitement.

- si je fais payer la fanfiction que j'ai écrite, c'est quelque part injuste pour l'auteur d'origine parce que je profite directement de son travail à lui : les gens vont acheter mon histoire, parce qu'ils ont aimé la sienne. Je vais donc monnayer à mon profit son talent à lui.

- un traducteur qui se fait payer pour traduire une fic est strictement rémunéré pour son travail. Le fait que ce soit particulièrement attractif du fait de l'univers utilisé ne change rien pour lui. Il est payé pour son boulot, et que le produit ait ensuite du succès ou non ne change rien à son profit (il est payé une fois, pas sur les ventes futures). En fait, en y réfléchissant, je ne suis même pas sûre que ce soit illégal (par contre, vendre la traduction à des lecteur l'est sans doute).

- du coup, payer un traducteur pour une publication gratuite vers un nouveau public, c'est un cadeau qu'on se fait à soi-même.

Élargissons la réflexion :

Personnellement, je pense être capable d'acheter un fan-art pour illustrer ma fic. Je me ferais plaisir à moi, sans chercher ensuite à en tirer profit (juste la satisfaction s'offrir ce bonus à mes lecteurs).

Serait-ce illégal de la part du fan-dessinateur de me vendre son dessin ? Je pense que si on ne reprend ni la tête d'un acteur de cinéma, ni des éléments de décor d'un film, ni le design d'un dessin animé, c'est pas certain. Parce qu'il y a une création totale sur le graphisme. Bien entendu, un sorcier avec une cicatrice en forme d'éclair sur le front, c'est Harry Potter. Mais un sorcier roux ou une sorcière aux cheveux bouclés... ça, c'est encore dans le domaine public.

9/2/2013 #7
flammeche

Dans mon esprit, lorsqu'on paie un traducteur pour traduire une fanfiction, il y a peu de chance pour que le traducteur ou la personne qui a payé la traduction se contente d'une copie sur son ordinateur (peut-être que je me trompe). La fanfiction sera publiée, même si ce n'est pas sur le compte de l'auteur d'origine. Mais n'est-ce pas déjà le cas des fanfiction traduite gratuitement ? Ne sont-elle pas publié sur le compte du traducteur ? Bien sur l'auteur est informé et peu consulter les commentaires (qu'il ne comprendra pas forcement) et peut-être que dans certains cas, lorsqu'il y a une bonne entente entre auteur et traducteur, le second se fait le relais du premier et fait suivre les RAR.

9/2/2013 #8
Alixe

Oui, j'étais bien dans l'idée de payer pour faire traduire sa fic et ensuite la publier gratuitement, sur son compte. On s'offre un nouveau public, en quelque sorte.

Avec Google traduction, on peut toujours savoir ce que pensent les lecteurs étrangers de sa fic (j'ai trouvé une traduction en russe de mon histoire, et je sais à peu près ce qu'en ont pensé les lecteurs). Mais le cas où le traducteur a publié sur son compte et transmet les commentaires en les traduisant est aussi un cas courant (mais généralement, le traducteur l'a fait gratuitement, pour partager un texte qu'il a aimé).

9/2/2013 #9
Angaradh

D'abord, merci à tous pour vos réponses.

Ne re-rentrons pas dans le débat de la fanfiction payante telle que proposée par Amazon : elle rémunère à la source ceux qui possèdent les licences d'exploitation (pour ne pas citer entre autres la Warner) ainsi que les auteurs de fanfictions (auteurs qui se font à mon sens prodigieusement pigeonner mas, en l'espèce, ce sont eux qui se le choisissent). C'est peut-être litigieux vis-à-vis de l'esprit originel de la fanfiction, c'est peut-être nuisible au développement de la fanfiction libre, mais c'est au demeurant parfaitement légal.

La traduction payante sur laquelle je pose mes questions n'est pas celle qui viendrait dans la continuité logique de ce système "professionnel" qui se plie donc bon gré mal gré aux exigences légales (à savoir rémunérer un minimum chaque acteur) afin de ne pas se faire épingler sur les droits de propriété intellectuelle. J'évoque davantage la traduction payante telle qu'elle s'est présentée à moi sur ce fameux forum :

"Bonjour, je suis Untel, j'ai pour moi la compétence de telles études de langue, j'ai telle expérience de la traduction et je vous propose de traduire le texte de votre choix. Me contacter si intéressé pour discuter des honoraires."

Commençons par enfoncer les portes ouvertes : comme Goten Askil, je trouve qu'il faut être singulièrement débile pour aller payer un service qui se fournit gratuitement un peu partout sur ce site. Mais mon malaise vis-à-vis de cette annonce est autrement plus profond. La fanfiction existe dans un vide juridique : elle n'est pas autorisée mais simplement tolérée et principalement parce que les auteurs amateurs ne tirent aucun profit de leurs écrits. Faire payer, c'est renoncer à ce statu quo avantageux pour tous les amateurs de fanfictions.

Ce traducteur malin peut effectivement faire payer ses services (traduire est un métier), ce qui me gêne est le fait qu'il exploite indirectement à des fins pécuniaires ce qui ne lui appartient pas (l'oeuvre originale et la fanfiction). Gagner de l'argent sur une licence déposée sans en avoir payé les droits est illégal (une maison d'édition achète l'oeuvre originale avant de la mettre entre les mains de traducteurs). Gagner de l'argent sur les textes qu'un auteur amateur met gracieusement à disposition de ses lecteurs et ce sans même lui demander son avis est franchement immoral (si un auteur publie gratuitement, sans doute désire-t-il que son histoire reste gratuite d'accès et n'engraisse personne).

Et quand on me dis que la traduction appartient au traducteur, je réponds NON. Imaginons la tête de Rowling et de son éditeur si Ménard avait pris ce genre de liberté ! La traduction est un service, le traducteur (ou plus probablement son employeur) doit d'abord justifier d'une certaine acquisition du support de base. Question vente et diffusion, tout dépend ensuite des modalités du contrat fixé entre les parties (on peut acheter tout ou partie des droits). Quoiqu'il en soit, comme l'a souligné Alixe, c'est encadré légalement.

Dans le cas qui m'intéressait, c'était justement cette absence de cadre qui m'avait interpellée (hop je prends sans rien demander à personne, hop je traduis et hop tu raques sous le manteau). A mon sens, ce traducteur commet une faute grave en ne rétribuant ni le propriétaire de l'oeuvre originale ni l'auteur de la fanfiction pour l'emprunt qu'il leur fait (respectivement l'univers et le texte). C'est essayer d'avoir le beurre et l'argent du beurre.

Comme Alixe, j'admets la fanfiction payante et la traduction de fanfiction payante quand elles sont faites dans les règles (une rétribution pour chacun, un contenu de qualité contrôlée). Je n'en achèterais personnellement pas en format virtuel (quitte à payer, je veux le plaisir du papier). Je dis en revanche non à de la traduction payante sauvage qui cherche à faire du pognon sur une passion sans aucun égard pour personne. Que celui qui souhaite jouer dans la cours des grands en paye le prix en allant jusqu'au bout de son idée.

Mais peut-être que je me trompe ?

9/2/2013 #10
Alixe

Ah, j'avais lu trop vite, c'est une autre situation que celles que j'ai énumérée dont il est question. Je pense que cela peut recouvrir plusieurs cas :

1/ je vois un texte connu en anglais, que tout le monde a l'air d'apprécier, et j'ai envie de le lire moi aussi. Je suis nulle en anglais, je paye quelqu'un pour me le traduire. A priori, ce n'est pas immoral (juste une fraude au fisc, parce que le paiement ne sera sans doute pas déclaré)

2/ je paye quelqu'un pour traduire le texte, puis je le publie. Est-ce très différent que si j'avais traduit moi-même ? Pour moi, ça a les mêmes obligations : on demande la permission à l'auteur de la fanfiction avant de publier ; on donne aux lecteurs la source originale. (je rappelle que c'est dans le règlement de ffnet, et qu'il faut toujours garder la preuve qu'on a l'accord, pour faire remettre sa fic si le site la fait disparaitre).

Après tout, c'est la *publication* qui est dépendante du bon vouloir de l'auteur de la fic, pas la traduction en elle-même. Un auteur ne peux pas empêcher qu'un lecteur traduise pour lui-même son texte en croate, ou qu'il demande à son grand-frère de le faire (ça reste du partage familial).

Du point de vue du traducteur : je comprends que tu sois un peu choquée par l'offre qu'il a faite. Arriver dans une communauté basée sur le partage et la gratuité pour proposer des services payants a quelque chose de dérangeant. Mais je ne suis pas certaine de trouver la démarche totalement immorale (ni même illégale, à partir du moment où ce n'est pas au noir).

9/2/2013 #11
Stellarius
Alixe : Cest une réécriture de Orgueil et préjugés, mais du point de vue d'un autre personnage (Mr Darcy) et la période racontée est celle du livre, sans ajout ni dénaturation.

Ensuite, les réécritures c'est encore autre chose. Mais pour rester dans les traductions, on ne peut pas comparer une oeuvre "professionnelle" ; où celui qui a les droits (si ce n'est pas tombé dans le domaine publique), l'écrivain et le traducteur sont rémunérés ; et une fanfiction comme sur ce site, où seul le traducteur (dans notre cas) sera rémunéré.

Donc oui, je ne vois pas de problème à la traduction professionnalisée (si j'ai bien compris le terme), mais acheter une traduction de fanfiction dont je ne connais ni la qualité de l'original ni celle de la traduction, non.

Flammeche : Vous n'auriez rien reçu du prix de la transaction mais vous gagnez de nouveau lecteurs que vous n'auriez jamais eu autrement.

C'est pour ça que du moment que c'est une traduction de qualité, je me fiche un peu que les lecteurs aient payé ou non... S'ils me demandaient je leur recommanderai une traduction gratuite, mais il y a peu de chance qu'ils demandent une traduction directement à l'auteur (enfin je pense ?). Car la traduction gratuite m'assure déjà d'être plus fidèle au concept de la fanfiction.

Alixe : Du coup, payer un traducteur pour une publication gratuite vers un nouveau public, c'est un cadeau qu'on se fait à soi-même.

C'est vrai, mais je serais plus flatté si on avait traduit mon récit parce qu'on l'a aimé plutôt que parce que je l'ai payé. ça m'assure qu'il a suffisamment de qualité pour être traduit. Et puis je sais pas... Payer pour traduire mon texte ce serait un peu pour moi comme faire de la pub pour lui : évidemment il en faut mais c'est mieux quand ce sont les lecteurs qui font la pub :D

Angaradh : Ce traducteur commet une faute grave en ne rétribuant ni le propriétaire de l'oeuvre originale ni l'auteur de la fanfiction pour l'emprunt qu'il leur fait (respectivement l'univers et le texte).

D'un autre côté, cet auteur de fanfiction commet une faute en ne rétribuant pas l'auteur original. Mais si le traducteur devait rétribuer les deux parties, il y aurait un problème je pense : l'auteur de la fanfiction se ferait de l'argent sur l'oeuvre d'un autre sans en avoir lui-même payé les droits, donc il serait en mauvaise posture. De même, si le bénéfice n'était partagé qu'entre le traducteur et le fanficeur, ce serait illégal.

Après, si tout le monde est rémunéré dans les règles de l'art, on sort de la "traduction sauvage".

Pour conclure, je répète que je désapprouve totalement la chose, mais que si j'apprenais qu'un lecteur avait payé un traducteur pour traduire mon texte, ça ne me dérangerai pas beaucoup : à l'origine, j'ai fait ces textes en français pour des français et je les ai distribués gratuitement. Ce qu'il arrive par la suite je ne m'en soucie pas, sauf si des personnes les présentent comme les leurs (enfin, ci ces personnes sont les ayant-droits, j'aurais pas mon mot à dire...)

9/2/2013 #12
Alixe

"Donc oui, je ne vois pas de problème à la traduction professionnalisée (si j'ai bien compris le terme), mais acheter une traduction de fanfiction dont je ne connais ni la qualité de l'original ni celle de la traduction, non." (Stellarius)

Moi non plus, mais l'idée de base est qu'on demande soi-même la traduction, donc qu'on ait une idée positive du texte original. Bien entendu, reste l'incertitude sur la qualité de la traduction.

(sur l'achat d'un travail dérivé de Jane Austen, je me rend compte que j'ai répondu à côté, désolée)

Bon, cela dit, être viable, économiquement parlant ? Soit on a une traduction mauvaise et à bas prix (autant se la faire soi-même avec google), soit on a une vraie trad, ce qui implique des heures de travail, donc c'est plutôt cher. Qui paierai plusieurs fois le prix d'un livre pour une fic ? A mon avis, c'est pas un bon plan à la base.

9/2/2013 #13
sangdelicorne
C'est pour ça que du moment que c'est une traduction de qualité, je me fiche un peu que les lecteurs aient payé ou non... S'ils me demandaient je leur recommanderai une traduction gratuite, mais il y a peu de chance qu'ils demandent une traduction directement à l'auteur (enfin je pense ?). Car la traduction gratuite m'assure déjà d'être plus fidèle au concept de la fanfiction.

Mais c'est loin d'être une garantie de qualité. On peut supposer qu'une traduction payante sera soignée et respectera le texte de l'auteur. Vous avez, je suppose, tous rencontré des traductions qui semblaient avoir été faites via des traducteurs en ligne et qui ne ressemblaient à rien.

9/2/2013 #14
LST-Traduction

Bonjour à toutes et tous, Tout d'abord, je voudrais m'excuser de remonter un topic datant d'il y a deux ans. Cependant, en tant qu'étudiante en traduction, cette discussion me semble extrêmement intéressante. Tout d'abord, il y a traduction et traduction. Si il existe encore de nos jours des études pour exercer le métier de traducteur, ce qu'il y a une raison. C'est bien beau de suivre un cours d'anglais à 4 heures / semaine ... cependant, je peux vous dire que la traduction va bien au-delà de "comprendre" la langue étrangère. Ayant lancé mon projet d'aide à la traduction (dans un premier temps, j'ai aidé les administrateurs de fansites à traduire des articles de presse, le tout 100% gratuit). Pourquoi l'ai-je fait ?! Tout simplement pour m'entraîner en dehors des heures de cours, mais aussi, par la même occasion, pour aider ces personnes. J'en avais également marre de voir des articles rédigés par des "traducteurs du dimanche", bourrés de fautes d'orthographe et qui présentaient parfois de nombreux contre-sens. Vous me direz que chacun est libre de faire appel à qui il veut ... d'accord. J'estime tout de même qu'il y a des limites. Ensuite, il faut se rendre à l'évidence: lorsqu'on veut vraiment respecter l'écrit de l'auteur, les règles de la langue française, les grands concepts de la traduction ... la démarche traductive prend ÉNORMÉMENT de temps. Donc, dans un sens, je peux bien évidemment comprendre que les auteurs rechignent à faire appel à un traducteur, que ce soit pour éviter de dénaturer le concept ou tout simplement parce qu'ils ont peur d'investir. Pour moi, il y a deux démarches: soit un lecteur s'intéresse à vos écrits et le fait traduire (ou le traduit lui-même ... bref). Dans ce cas là, il DOIT vous demander la permission et DOIT vous fournir le travail fini. Bien évidemment, il ne peut en aucun cas en retirer un quelconque profit. Si vos écrits doivent être vendus/publiés moyennant rémunération, il doit y avoir un contrat entre le traducteur et l'auteur (comme c'est d'ailleurs le cas pour tous les romans et autres types de livres). Si il n'y a pas eu de contrat, vous pouvez bien évidemment vous retourner contre cette personne. C'est purement et simplement du vol ... et le vol est punissable par la loi. Seconde démarche: vous estimez que vos écrits n'ont pas un lectorat assez vaste à votre goût et vous décidez de faire appel à un traducteur. Dans ce cas de figure, vous devrez déterminer avec lui le montant de la rémunération (ou en tous les cas fixer clairement les termes du "contrat"). Si vous tirez profit de cette traduction, je trouve totalement logique que le traducteur reçoive une partie de ce bénéfice pour le temps qu'il a passé là-dessus. Dans ce genre de situation, le traducteur peut accepter de traduire vos écrits sans forcément aimer ce que vous faites. Tous les traducteurs ne choisissent pas ce qu'ils traduisent ! A la fin du mois, ils doivent pouvoir vivre comme tout le monde. Voilà, je ne sais pas si ce topic intéressera encore certaines personnes, mais je suis très heureuse d'avoir pu y participer. Je le serais bien évidemment d'autant plus si cette discussion peut se poursuivre :). Au plaisir de vous lire, donc. Laura.

6/10/2015 #15
Nebelsue

Je suis aussi lectrice, auteure et traductrice (uniquement pour la fanfiction ce n'est pas mon métier.) Personnellement je n'achèterais jamais une traduction de fanfiction parce que:

•Je parle plusieurs langues etrangeres et je suis capable de lire (voire même traduire pour l'anglais) mon texte comme une grande.

•De plus si la traduction payante a ete faite via Google dans une langue que je ne connais pas, eh bien j'aurai perdu de l'argent:( Je rejoins Laura sur ce point-là.)

•Le concept même me gêne parce que la fanfic à la base c'est des histoires écrites par des fans pour des fans. C'est un certain esprit de partage et il serait dommage de l'entacher.

• Le traducteur risquerait de se faire de l'argent sur le créateur original de l'oeuvre ce qui serait dommage vu le temps et l'énergie investie par ce dernier. (A part si y'a partage de gains mais bon...)

6/10/2015 . Edited 6/10/2015 #16
Claire-de-plume

Tu sais LST Traduction j'ai traduit énormément de fanfictions (sans avoir fait d'étude sur la traduction, avec un niveau d'anglais très moyen) et ça me prend beaucoup de temps mais je fais ça gratuitement et je ferais ça toujours gratuitement.

Tout simplement parce que je trouve plus gratifiant de recevoir des reviews, des encouragements que de l'argent. Et je préfère choisir ce que j'ai envie de traduire parce que c'est un texte qui me plait, pour qui j'ai eu le coup de coeur et là, la traduction se fera toute seule. En plus par rapport au créateur original je serais mal à l'aise de me faire payer pour son travail.

6/10/2015 . Edited 6/10/2015 #17
LST-Traduction

@Nebelsue: Effectivement, le fait de parler plusieurs langues étrangères éviter copieusement le problème de la traduction :). Le problème n'est pas le niveau du traducteur ... c'est son implication. Certains sont bien peu scrupuleux et n'hésitent pas à gommer/adapter les difficultés qui les dérangent dans une traduction. Parfois, ce n'est pas fait à dessein mais c'est là qu'on distingue le traducteur professionnel du traducteur amateur (ce n'est pas une critique, attention :) !).

Concernant l'esprit du fanfic, je n'arrive pas bien à comprendre (et c'est certainement parce que je n'en rédige pas moi-même). Grâce à la traduction, si la traduction est correctement réalisée et si elle suit le style de l'auteur, c'est la quasi assurance d'élargir son lectorat. Après, je peux comprendre que ce n'est plus réellement "le travail de l'auteur" une fois que le texte a été traduit.

Pour "se faire de l'argent sur le dos des auteurs", je pense que c'est un peu excessif également, même si je suis certaine qu'il existe nombre de personnes malhonnêtes. Franchement, il ne me viendrait jamais à l'esprit de "voler" les auteurs. Je crois que tout est une question de déontologie (professionnelle) et c'est regrettable de mettre tout le monde dans le même sac (même si je peux entièrement comprendre ce point de vue également).

@Claire-de-plume: C'est tout à ton honneur :) ! Après, les traducteurs professionnels (dont je ne fais pas encore partie) ne sont pas infaillibles et peuvent commettre des erreurs donc il est d'autant plus normal que des amateurs (à ne surtout pas prendre au sens négatif du terme, attention, j'insiste :)) en commettent également. Si il n'y avait aucune différence, il n'y aurait pas d'études spécialisées dans la traduction et je serais probablement au chômage. Donc je ne dis pas du tout que les personnes qui ne sont pas traducteurs ne doivent pas traduire, loin de là ! Je dis simplement que les auteurs doivent envisager l'éventualité d'une traduction amateur qui peut, parfois, dans certains cas, se révéler être bancale (surtout quand on ne peut pas vérifier soi-même son exactitude).

Toi tu es dans cette optique-là parce que tu n'es pas traductrice de profession et que ton pouvoir d'achat ne dépend pas de ce travail (bon, je sais qu'on est dans un domaine particulier dans les fanfics hein :)) mais très honnêtement, quand on te contacte pour une traduction de 30 chapitres, ça prend du temps et c'est pas toujours le truc qui t'intéresse le plus. En ce qui concerne la rémunération, tout dépend du contexte de la commande. Comme je l'ai dit plus haut, je traduis énormément des articles de presse pour des fansites (gratuitement, donc). Ca ne me prend pas énormément de temps, soyons honnêtes. Par contre, j'ai reçu une commande de traduction d'un dossier de presse dont une étudiante avait besoin pour passer son examen. Dans ce cas-là, qu'est-ce que je fais ?! Je décide de ne pas me faire payer (en pensant, au passage, qu'elle aurait dû payer entre 8 et 13 centimes le mot en ayant recours à un traducteur professionnel) ? Ou je décide d'aligner un tarif moindre (exemple, moitié moins cher) en estimant que j'ai quand même fourni un travail de qualité et que j'y ai passé quelques heures ? Le contexte est différent, nous sommes d'accord. Cela dit, quand tu vois le nombre de "graphistes amateurs" sur le net qui se font payer pour réaliser des designs de fansites, de blog, de couvertures Facebook, etc., je ne vois pas pourquoi un traducteur devrait, lui, pour je ne sais quel motif, travailler pour rien.

Donc en gros, il y a à boire et à manger et les deux approches se défendent, selon moi.

Au plaisir. Laura.

6/10/2015 #18
Claire-de-plume

Tu sais, je suis en train de traduire trois fics en même temps, dont une de plus 60 000 mots et une de 129 000, ça me prend cinq heures d'écriture par jour en moyenne, mais je ne dirais pas que je travaille pour rien, je dirais que je fais ça pour le partage tout simplement :)

6/10/2015 #19
LST-Traduction

En même temps, c'est un domaine que tu apprécies. Si on te demandait de traduire un manuel technique pour une nouvelle application pour smartphone en rapport avec le tennis masculin, je suis pas certaine que tu te dirais la même chose.

Sérieux, il n'y a pas de mal à traduire gratuitement, c'est tout à votre honneur de donner de votre temps. Par contre, je trouve ça dommage de critiquer les personnes qui voudraient éventuellement percevoir une rémunération pour leur travail (surtout si la demande ne vient pas du traducteur) :). Il y a bien des graphistes qui jouent avec Photoshop depuis 2 mois qui demandent à être payés pour réaliser tel ou tel élément ... Maintenant, il est important de savoir à qui on a affaire. Si c'est un petit comique qui va passer son temps à copier/coller de Google Translate, je trouve ça honteux, qu'il traduise gratuitement ou pas !

Après, quant à savoir si une fiction doit être traduite, c'est un autre débat et c'est surtout à l'appréciation de l'auteur.

6/10/2015 . Edited 6/10/2015 #20
A Smiling Cat

Bien sûr que c'est un domaine qu'on apprécie et que ce ne serait pas pareil si on nous imposait une traduction...

Mais c'est justement ça aussi la fanfic, le partage... sans salaire. L'auteur écrit parce qu'il est motivé et ne touche pas d'argent, le traducteur écrit aussi parce qu'il est motivé et ne touche pas d'argent. Et non seulement il y a parfois des gens qui demandent spontanément à traduire une fanfiction, mais je suis sûre que n'importe quel auteur qui demanderait de l'aide pour traduire sa propre fic aurait des propositions.

Tu parles de semi-professionnel, et nous on se rappelle qu'on aime notre statut d'amateur, on est un peu là pour ça.

Cela dit, c'est un peu pareil pour les fanarts.

6/11/2015 #21
Alixe

Payer une traduction n'est pas du tout dans notre logique, car nous ne tirons aucun profit de notre fanfiction.

Et si c'était le cas, l'auteur d'origine devrait aussi toucher sa part, puisqu'il aurait contribué à l'enrichissment final. Mais là, c'est marché du produit dérivé : j'achète une licence, j'apporte de mon savoir-faire (artistique ou commercial) dans un but lucratif et je paye tous mes fournisseurs.

Or la fanfiction, c'est pas ça du tout. C'est une réécriture, dans une communauté de fan, ce qui implique gratuité, échange, entraide. En général, ce sont les traducteurs qui sont demandeurs, et la publication leur apportera un plaisir moral, pas d'entrée financières. D'ailleurs, un traducteur qui vendrait le fruit de sa traduction auraient plus de chance d'avoir un problème avec la société détentrice des droits d'origine, qu'avec l'auteur de fanfiction.

Maintenant, je comprends aussi que quelqu'un veuille se faire plaisir, et qu'on soit prêt à donner de l'argent pour faire illustrer sa fic ou avoir la satisfaction de la publier dans une autre langue. Mais ce serait toujours une autre logique que la licence. On se paye un plaisir personnel, on ne fait pas du commerce.

Bref, la fanfiction n'est pas vraiment un marché sur lequel compter pour un traducteur professionnel.

6/11/2015 #22
LST-Traduction

@Smiling : ... Et c'est une très bonne chose :). Si seulement d'autres "communautés" pouvaient favoriser le partage à l'argent, je pense que ça irait beaucoup mieux. Mais bon.

Par contre, qu'entendez-vous par "fanarts" ?! L'illustration de fanfictions ?

@Alixe: Comme mentionné plus haut, je trouve que c'est vraiment chouette de pouvoir compter sur les autres.

Concernant le "marché de la traduction du fanfiction", mon intention n'est absolument pas d'en profiter ou de me lancer là-dedans. Je ne m'y connais vraiment pas assez pour ça (la preuve, je ne connaissais pas du tout cette communauté avant de débarquer ici).

Merci pour cette discussion constructive :) !

6/11/2015 #23
Alixe

Alors il faut savoir avant toute chose, que la fanfiction est une réutilisation d'un produit culturel généralement protégée par un droit d'auteur, et qu'à ce titre, la publication d'une fanfiction n'est tolérée que parce qu'elle est sans but lucratif.

Certains auteurs veulent l'interdire sur leurs oeuvres pour des raisons qui sont souvent de droit moral (il n'aiment pas voir leur monde et leurs personnages modifiés). Pour d'autre c'est la crainte (relativement injustifiée) que cela leur fasse perdre de l'argent ou qu'on les attaque pour avoir plagié une idée prise dans une fanfiction sur leur oeuvre (à ma connaissance, ça n'est jamais arrivé).

L'argent n'intervient donc que pour rembourser des frais engagés : si on vend des fanfictions sous forme de brochure - appelée fanzine (magazine de fan), il est normal de faire payer l'impression et le papier. Mais pas la valeur ajoutée à l'oeuvre d'origine est offerte (sinon, on peut être poursuivi pour utilisation frauduleuse de licence).

fanart : illustration d'une oeuvre ou d'une fanfiction qui en est tirée (Ex : dessiner le personnage d'un livre, donner sa version d'un personnage de film ou de dessin animé)

cosplay : déguisement basée sur un personnage d'une oeuvre...

Le monde des fans est très créatif...

Pour en savoir plus :

etude.fanfiction.free.fr

rechercher sur google : citizen fan (web doc sur site de France télévision)

6/11/2015 #24
crepuscule1

Alors j'arrive avec une très grande longueur de retard sur ce topic.

Mais est-ce que c'est grave vu que c'est un sujet hyper intéressant et toujours d'actualité.

J'avoue avoir survolé certains des avis et si il se trouve que je mets des points de vue déjà exprimé, c'est absolument non-voulu.

Donc pour commencer, je trouve qu'il y a une différence entre une traduction de textes ou livres et une traduction de fanfiction. L'auteur d'un texte ou d'un livre se fait payer pour son travail intellectuel tandis que l'auteur d'une fanfiction ne désire pas se faire payer et fait ça uniquement pour partager sa passion et ses idées avec d'autres fans de la même communauté.

J'estime donc que faire payer un traduction de livres est totalement normale vu que l'auteur du livre reçoit déjà des droits d'auteur alors que faire payer une traduction de fanfiction est totalement contraire à l'esprit de la communauté.

De plus, même si je ne fais pas de droit, j'ai eu cette année un cours sur les droits d'auteur et plus spécialement les traducteurs (étant moi-même étudiante en traduction), il s'avère que dans le droit belge (et européen) lorsqu'il y a un écrit avec un peu d'originalité, celui-ci est protégé par des droits d'auteur (sans devoir le déposer nulle part) mais je sais que dans le droit américain et anglais, ce n'est pas la même chose. Mais je suppose ici parler dans une optique de droit européen, sans prendre en compte que ffnet est un site anglophone et répond donc certainement au droit anglophone. Donc lorsque l'auteur est protégé par ses droits, si quelqu'un veut en faire une "adaptation" (= traduction, mise en scène, scénario de film ...), il doit demander à l'auteur la permission de le faire. Et l'auteur doit lui accorder de façon très claire ce qu'il autorise cette personne à faire de son texte (si il ne l'a pas spécifiquement autorisé à faire quelque chose, cette chose est interdite). Je suppose que du coup cela s'applique à la rémunération que pourrait se faire un traducteur après la publication d'une fanfiction traduite.

Alors il faut savoir que les droits d'auteur ne sont pas appliqué dans le cadre d'une fanfiction (en tout cas dans le cas du droit belge), il est spécifiquement autorisé de remanier une œuvre à sa sauce sans en parler à l'auteur de cette dernière. Ou d'utiliser son univers pour une création originale.

Maintenant, si l'auteur de la fanfiction veut lui même faire traduire sa fanfiction dans une autre langue afin d'élargir sa communauté et que c'est lui-même qui prend contact avec un traducteur, j'estime normal que celui-ci demande une rémunération car ce n'était pas forcément quelque chose qui aurait pu le passionner. Par contre si le traducteur (qu'il soit amateur ou professionnel) contacte l'auteur d'une fanfiction et aimerait traduire de lui-même sa fanfiction parce qu'elle lui a plu et qu'il voudrait partager cette fanfiction avec une communauté partageant une autre langue, je trouverais malhonnête qu'il demande à être payé car cela me semblerait contraire à l'esprit même de la fanfiction. A part si c'est l'auteur lui-même qui lui propose bien entendu, mais là on entre encore dans un autre point de vue.

Ensuite, je voulais parler des fanfictions qui sont maintenant publiées sous forme de roman tel que "50 shades of grey" ou autre. Et dont l'auteur, qui s'inspire pourtant d'une autre oeuvre gagne de l'argent pour leur fanfiction.

Mais j'estime que mon post est déjà bien long donc je vais m'arrêter là et j'espère pouvoir encore débattre de ce sujet avec vous.

5/25/2017 #25
Nelja

Personnellement, je pense que l'auteur doit être d'accord pour toutes les traductions, qu'elles soient payantes ou pas (et savoir qu'elles le sont si c'est le cas). Les auteurs de fanfictions sont leurs propres éditeurs, ils ont le droit de gérer ce genre de choses cmme un éditeur en a le droit. Si c'est une fanfic sur un texte dans le domaine public, j'aimerais que ce soit un droit légal (mais je ne sais pas si c'est le cas). Pour une fanfic sur un fandom récent, et dont illégale, c'est juste une question morale.

En tant qu'auteur, ça me ferait beaucoup rire si quelqu'un était payé pour traduire ue de mes fics. Bien sûr, j'accepterais, si mon nom était mentionné comme auteur. J'en serais même fière ! Tout ce que je demanderais est qu'il partage ensuite le texte gratuitement, que ce ne soit pas lisible que par la personne qui a payé. Aussi, je demanderais probablement à un pote bilingue de jeter un oeil pour voir si ce n'est pas n'importe quoi.

Pour ce qui est de payer pour lire une traduction, il y a deux cas où je pourrais le faire (toujours en partant d'une langue que je ne parle pas)

* C'est un auteur qui a déjà traduit certains de ses oeuvres en anglais (ou français, mais j'y crois peu), et ça lui demande des efforts, et j'aime tellement que je voudrais lire le reste. Dans ce cas, je le paie pour traduire, et c'est l'auteur qui est récompensé, tout va bien !

* OK, j'avoue, je paierais pour une traduction de "Черная книга Арды". J'ai envie de lire cette fic depuis trop longtemps.

8/18/2017 #26
Forum Moderators: Forum francophone A Smiling Cat, Joy Misty Holy, sangdelicorne, Alixe
Rules:
  • Forums are not to be used to post stories.
  • All forum posts must be suitable for teens.
  • The owner and moderators of this forum are solely responsible for the content posted within this area.
  • All forum abuse must be reported to the moderators.
Membership Length: 2+ years 1 year 6+ months 1 month 2+ weeks new member