Salle de jeux
Forum francophone - Journées à thème, Cap ou pas cap, Fic à plusieurs mains, des Idées et des mots, Marathon d'écriture, Nuit du FoF et autres jeux... les membres du FoF savent s'amuser !
New Follow Forum Follow Topic
Page 1 2 Next »
Almayen

Bonjour tout le monde ! Elle a été demandée... alors la voilà ! La Chaîne de drabbles version multi-fandoms !

Le principe : faire un drabble (entre 100 - 500 mots) qui réponde à un défi. Les défis seront composés de trois contraintes (un personnage, un mot, une situation), à vous d'en choisir deux parmi celles-ci pour votre drabble :

  • un personnage : on ne propose pas de personnage lié à un fandom (pas de "Hermione Granger" ou de "Daphne Bridgerton"). A la place, on propose des contraintes "neutres" : par exemple "un personnage dont le prénom commence par H", "un pirate", "un personnage que vous n'aimez pas"
  • un mot à placer dans le texte : du plus loufoque au plus simple, faites-vous plaisir ! Nous prohibons juste les mots rattachés à un fandom précis pour permettre au maximum de gens de pouvoir écrire (donc pas de "sabre-laser" ou de "kefta")
  • une situation : du patinage artistique à l'assassinat de son ennemi, explorez toutes les situations possibles !

Bien sûr, si vous voulez appliquer les trois contraintes dans votre texte, c'est tout à fait possible. Nous laissons simplement une petite marge pour s'adapter, là encore, aux plus de fandoms.

Je proposerai le premier défi. Ensuite, c'est le principe d'une chaîne : la première personne qui propose son drabble propose également un défi, et ainsi de suite. De ce fait, vous devez toujours répondre au dernier défi proposé, les anciens deviennent caducs ! Néanmoins vous pouvez toujours prendre d'anciens défis hors chaîne et les proposer dans Jeux retardataires.

Pensez à indiquer avant votre texte à quelles contraintes vous répondez, et à bien en laisser trois à la fin.

Si un défi reste sans réponse plus d'un mois, un nouveau défi sera proposé par la modération, pour relancer la dynamique du jeu.

Si vous avez des questions... n'hésitez pas. Et si vous n'en avez pas, on commence !


Défi numéro 1 :

Personnage : Un roi ou une reine

Mot : Amour

Situation : Une danse

(Donc pour rappel, vous pouvez traiter deux ou trois contraintes de ce défi)

1/30/2023 . Edited 1/30/2023 #1
Joy Misty Holy

Yaaay ! Je me lance avec un drabble sur les trois contraintes à la fois !

Un personne : Un roi

Mot : Amour

Situation : Une danse


Sur le fandom Yu-Gi-Oh !

Malgré l'ambiance musicale et festive, Atem sentait que tous les regards étaient crispés vers lui. Sa prochaine décision, son prochain geste, influencerait probablement l'avenir de l'Egypte entière. Toutes les cérémonies relatives à sa prise de pouvoir étaient finies, il portait sa couronne, son sceptre et son puzzle du millénium et il était désormais le nouveau Pharaon, le nouveau roi d'Egypte pour les prochaines décennies. Il ne restait plus que la fête, cette partie de la journée de prise de pouvoir où les esprits étaient censés se libérer, loin de toutes obligations ou pressions. Les musiciens avaient entamé des airs enjoués et festifs, plusieurs membres de la cour se déhanchaient déjà en rythme, mais même les plus détendus d'entre eux jetaient fréquemment un regard furtif dans sa direction. Il devait les rejoindre et inviter quelqu'un à danser. Bien qu'aucune règle ne régisse cette décision, il savait que des années de tradition avaient conduit le peuple d'Egypte à tirer de grandes conclusions quant à la personne que le nouveau roi invitait à danser pour sa première danse après sa prise de pouvoir. Que cette personne serait automatiquement considérée comme la probable future reine d'Egypte à ses côtés, avec toutes les responsabilités et les risques que cela représenterait pour l'élue en question. Il ne s'était jamais posé la question, aucune femme de la cour ne l'attirait particulièrement. Mais il devait danser et à la fois honorer et mettre en danger l'une d'entre elles. Mais il ne le voulait pas. Mais il y était obligé.

A la recherche d'un soutien ou d'un secours quelconque au sein de cette assemblée, son regard croisa celui de Mana. Elle fut surprise, mais elle comprit et elle acquiesça d'un hochement de tête imperceptible avec un regard grave. Elle était rarement aussi discrète, elle avait rarement un regard aussi sérieux, mais elle avait toujours su comprendre quand il avait besoin d'elle et être là pour lui, au-delà de toutes ses espérances. Alors il sut qu'elle avait compris et il se leva sans plus d'hésitation pour marcher jusqu'à elle. Il ignora les regards fixés sur lui et plongea ses propres yeux dans les siens quand il lui tendit une main.

- Danse avec moi.

- Avec plaisir, mon roi, sourit-elle en se saisissant de sa main pour se laisser entraîner sur la piste.

Les regards étaient toujours rivés sur eux pendant qu'il la faisait virevolter en rythme. Il savait ce qu'ils pensaient. Que malgré toutes les traditions et toute la pression de ce choix, personne parmi eux n'osait totalement considérer Mana comme leur future reine. Elle était la meilleure amie d'enfance du Pharaon, sa confidente, sa partenaire de toutes les farces et tous les jeux auxquels ils avaient pu s'adonner dans les jardins du palais. Elle était une apprentie sorcière, l'une de ses prochaines prêtresses, elle était celle qu'il avait toujours plus considérée comme une sœur que comme une membre de la cour royale. Elle était l'adolescente irresponsable qui mettait le feu aux jardins par accident, celle dont les cris enjoués arrachaient à leur Pharaon ses plus grands éclats de rire. Elle était son choix le plus évident pour une situation aussi importante que celle-ci. Et, pendant qu'ils dansaient en oubliant le monde autour d'eux, pendant qu'ils redevenaient pour la dernière fois peut-être deux enfants s'amusant ensemble sans prêter attention à leur entourage, Atem se demanda si, un jour, il pourrait honorer cette tradition. Si c'était vraiment de l'amour qu'il éprouvait pour Mana et s'il pourrait un jour lui proposer de devenir reine d'Egypte à ses côtés. La musique changea de rythme, leurs mouvements aussi, et il remisa ses questions à plus tard. Il aurait une vie entière et un règne entier pour y réfléchir.


Et je propose pour le drabble suivant :

Défi numéro 2 :

Un personnage : Une adolescente

Un mot : Noir

Une situation : Une course-poursuite

1/30/2023 #2
Almayen

Ca c'est de la réactivité ! Bravo Misty !

Et je ne te remercie pas pour les contraintes. J'ai le générique d'un certain dessin-animé dans la tête maintenant...

1/30/2023 #3
Musing-and-Music

J'ai un drabble sur les premières contraintes, mais j'ai l'intention d'en faire une histoire avec un chapitre à chaque nouvelle proposition

Je poste donc juste le lien vers l'histoire dans les textes retardataires?

2/1/2023 #4
Almayen

Pour le premier c'est sûr que oui ! Après pour le chapitre 2, si tu réponds aux contraintes de Misty avant quelqu'un d'autre, rien ne t'empêche de poster ici et de donner de nouvelles contraintes. Histoire à chapitre ou pas, ça dépend plutôt du fait d'être le premier à répondre (en sachant que tu ne peux pas répondre à un défi que tu as donné toi-même dans la chaîne de drabble donc si jamais tu proposes un défi et que tu veux y répondre, ça sera forcément dans les textes retardataires)

Edit : je viens d'avoir une idée pour le drabble 2 et j'ai... deux minutes pour l'écrire avant de prendre mon train. On y croit.

2/1/2023 . Edited 2/1/2023 #5
Isabelle Pearl

OKAYYY c'est mon tour. J'ai écrit ce texte pendant ma pause ! Bonne lecture. J'ai pris les trois contraintes également.

Un personnage : Une adolescente

Un mot : Noir

Une situation : Une course-poursuite


Sur le fandom d'Hunger Games

Katniss Everdeen court à n'en plus pouvoir respirer. Pourtant, il faut fuir ou le prochain coup de canon sera pour elle. Elle a perdu Peeta.

Une sueur froide coule le long de son dos et les grognements lui vrille les oreilles.

Elle se retourne lentement.

Trois chiens mutants l'observent. Ils sont immenses, leurs crocs scintillent dans la nuit et leurs yeux la dévorent du regard.

Un sanglot s'échappe de sa gorge, elle recule.

Un coup de canon résonne. Les oiseaux s'envolent. Les trois chiens bondissent.

Noir.

Un hurlement. Des bras qui l'enserrent. C'est Peeta.

- Tout va bien. Je suis là.


Et je propose pour le Drabble suivant :

Défi numéro 3 :

Un personnage : Un blond

Un mot : Route

Une situation : Une rupture amicale

EDIT : Désolée Almayen, je t'ai devancée !

2/1/2023 . Edited 2/1/2023 #6
Almayen

Ahah c'est le jeu t'inquiète ! (et ça me fourni une merveilleuse excuse pour pas terminer et donc ne pas louper mon train XD)

En plus pour te lire sur HG, je ne peux qu'être heureuse !

2/1/2023 #7
Isabelle Pearl

Ah bah tant mieux alors !

Ouiiii, je me lance dans Hunger Games, j'suis, à nouveau, obsédée par cette saga (tu auras pu le deviner xD). Ce jeu va peut-être ouvrir la possibilité d'un recueil Hunger Games qui sait ? Et c'est sympa le challenge des Drabble. Cela me fait penser à Blaise Pascal qui disait "je n'ai fait celle-ci plus longue que parce que je n'ai pas eu le loisir de la faire plus courte." Plusieurs de mes profs prenaient cette citation en exemple pour qu'on aille droit au but dans nos écrits.

J'espère que mes thèmes inspireront certaines. D'ailleurs, si jamais personne n'a d'inspiration ça se passe comment ? (Oui, j'ai une légère tendance à toujours imaginer le pire)

2/1/2023 #8
Almayen
Si jamais il n'y a pas de réponse à un défi au bout d'un mois, je proposerai un nouveau défi (en tant que modératrice du jeu et pas rn tant que participante quoi)
2/1/2023 #9
Almayen

J'ai répondu au défi 3 sur "un blond" et "le mot route"


(Hunger Games)

Peeta avait vu un bon nombre de massacres dans sa vie.

Il y avait eu les jeux, bien évidemment, et les nombreuses morts violentes qui hantaient encore ces rêves. Il y avait eu les émeutes et les répressions sanglantes. Il y avait eu aussi ces assassinats plus doux, ceux orchestrés par le Capitole à base de famine et d'abandon. Et il y avait eu la guerre civile, avec tout ce qu'elle pouvait impliquer de douleurs.

Pourtant, aucun massacre ne lui semblait être plus dévastateur que celui qu'il avait sous les yeux : un magnifique gâteau éventré, dont le glaçage coulait et dont la consistance était suspecte.

Peeta tâcha de rester calme ; l'apparence ne faisait pas tout. De plus, Katniss lui présentait avec fierté sa création, attendant sa réaction. Il se devait de ne pas lui montrer son désarroi. Néanmoins, quand il goûta une part de... la chose et que sa bouche rencontra une coquille d'œuf, il ne put demeurer impassible plus longtemps.

- Je suis désolé Kat', mais... C'est un véritable carnage, souffla-t-il.

La brune leva les sourcils, l'air de remettre en doute ses propos :

- Mais on était ensemble pour le faire ! J'ai suivi toutes tes instructions !

- Je suis à peu près sûr de ne pas t'avoir dit de vider la salière, grimaça Peeta.

- Ce n'était pas du sucre ?

En voyant le désarroi sincère de Katniss, Peeta explosa tout bonnement de rire.

- C'est si mauvais que ça... ?

- Disons simplement que si tu veux un jour qu'on commercialise tes gâteaux, la route est encore longue. Aller, ce n'est pas grave, dit-il en déposant un baiser sur sa joue. On va recommencer.

Katniss bougonna pour la forme, avant de sourire à son tour.

- Recommençons, alors.

Et tandis que Katniss suivait ses instructions avec application, Peeta songea que peu lui importait d'avoir devant lui un, deux, trente gâteaux ratés. Des massacres comme ceux-là... il était prêt à en voir tous les jours. Surtout si Katniss était à ses côtés pour les causer.


Défi numéro 4 :

Un personnage : quelqu'un qui boîte

Un mot : stupide

Une situation : quelque chose d'illégal

2/4/2023 #10
Isabelle Pearl

OMG j'ai adoré et je fonds totalement sur ce Drabble hihiiiii ! Bravo !

2/4/2023 #11
Joy Misty Holy

Je relance en répondant au défi 4 sur les trois contraintes : "Quelqu'un qui boîte", "stupide" et "quelque chose d'illégal" !


(Harry Potter)

- Patmol, tu es le plus grand crétin que cette terre n'ait jamais portée ! s'écria Remus pendant qu'ils sortaient de l'infirmerie.

- Merci Lunard ! C'est vrai que je suis plutôt fier de mon idée et je me suis surpassé sur ce coup-là et...

- Ce n'était pas un compliment !

- Ah ?

Madame Pomfresh lui avait réparé les fractures multiples sur ses deux jambes en quelques secondes mais le choc avait été tellement violent que Sirius boîtait encore. James le soutenait et l'aidait à marcher pendant que Peter lui portait son sac.

- Pour sa défense, nota Peter, son idée nous a tous sauvé la peau...

- Je rejoins tout de même Remus sur le fait que si tu pouvais éviter de te tuer pour nous tirer du pétrin, ce serait appréciable la prochaine fois, tempéra James.

- Si vous pouviez éviter de vous lancer dans des coups aussi stupides qu'illégaux, ça en serait d'autant plus appréciable ! protesta Remus. Sérieusement les gars, à quel moment vous vous êtes dit que c'était une bonne idée d'entrer dans la salle commune des Serpentard pour recouvrir leurs lits d'ectoplasme ?

- C'était vers 20 heures hier soir, pourquoi ?

- La ferme Sirius !

- En soi notre idée était cool, nota James. Personnellement j'en suis assez fier... On s'est fait surprendre et on a été obligés de s'enfuir pendant qu'ils nous coursaient, ça arrive...

- Et quand ils nous ont coincés au niveau du deuxième étage, ils avaient déjà désarmés James et Sirius, on aurait pris la raclée de notre vie si Sirius n'était pas intervenu...

- Si au moins ça vous avait mis un peu de plomb dans la cervelle... Sirius, je t'en supplie, dis-moi que tu as compris la leçon ?

- Mais oui Lunard, c'est promis, je le ferai plus ! La prochaine fois que j'aurais besoin de les distraire et les sidérer suffisamment longtemps pour que James et Peter puissent contrattaquer, je penserais aux pétards explosifs ou aux bombabouses à tête chercheuse ! Promis je me souviendrais qu'il y a d'autres solutions que de passer en courant devant eux et de me jeter dans le hall en sautant du haut du deuxième étage !

- La prochaine fois, pense surtout à rester dans ton lit la nuit !

Ils marchèrent en silence vers la salle commune des Gryffondors, et, au bout de quelques secondes, James finit par lâcher :

- Je maintiens que bien que totalement stupide et idiot, c'était vraiment brillant.


Défi numéro 5 :

Un personnage : Le frère de quelqu'un

Un mot : Non

Une situation : Une fête

3/1/2023 #12
Nanthana14

Bon alors je crois que ce défi était pour moi donc voilà pour Défi numéro 5 : Un personnage : Le frère de quelqu'un / Un mot : Non / Une situation : Une fête


(Thor)

La fête battait son plein sur Asgard. En fait, le banquet était si bruyant que même dans sa chambre, Loki en percevait le bruit et il était à deux doigts d'en percevoir aussi les effluves. Agacé, le plus jeune des princes d'Asgard lança un sort de silence et tenta de se remettre dans sa bulle. Comme souvent, il avait fait une apparition avant de s'éclipser discrètement lorsque la fête avait tourné à la beuverie. Oh, il n'était pas contre le fait de boire un verre ou deux et de chanter quelques chansons plus ou moins chastes, mais les débordements qui s'ensuivaient n'étaient guère jouissifs, alors il quittait souvent la salle pour gagner un endroit plus calme.

Le seul problème fut que ce soir, apparemment son frère n'avait pas décidé de le laisser tranquille puisqu'il ne tarda pas à venir taper à sa porte. Loki l'aurait bien laisser faire jusqu'à ce qu'il se lasse, sauf que c'était Thor et que le niveau à atteindre pour qu'il se lasse dépassait de loin le niveau de tolérance de son cadet. Ce dernier se leva donc de son lit, leva aussi son sort, ouvrit sa porte et cloua son frère son place en répondant avant qu'il ne pose une seule question.

- Ma réponse est non !

Thor fit la moue et entra dans sa chambre.

- Allez, pour une fois viens finir la fête avec nous.

- Je n'ai pas envie de faire la fête, toutes vos histoires de beuverie me donnent la migraine !

- Eh bien, raconte des histoires à notre place !

- Voudrais-tu aussi que je danse et que je fasse quelques tours de "passe-passe" pour vous divertir ?

- Loki, ce n'est pas vraiment ce que voulait dire Volstagg, tu le connais, il...

- Sauf qu'il l'a dit et que j'ai envie de calme et de tranquilité, loin de tes "amis"

- Bon d'accord !

- D'accord ? S'étonna Loki, mais d'accord à quoi ?

- Si tu veux on finit la fête que tous les deux. Volstagg a roulé sous la table du banquet de toute façon. Il ronfle tellement qu'on entend plus les musiciens. Fandral est parti avec une... euh non deux blondes qu'il a récupéré au buffet... Et Hogun... eh bien je ne sais pas du tout où il est passé...

- Ah, je vois c'est que tu as fini seul et...

- Donc tu peux venir ! Il y aura toi, moi, la musique et de l'hydromel ! Ils voulaient que je chante, mais tu chantes mieux que moi et...

- Mais qui veut que tu chantes ?

- Piouff... Je sais plus, admit Thor en haussant les épaules.

- Mon frère, je crois que tu as assez bu, tu ne veux pas aller te coucher plutôt ?

Thor fit la moue, mais se laissa tomber assis sur le lit de son cadet.

- D'accord... Je peux dormir ici, alors ?

Loki fit la moue.

- Pas croyable !

Cependant, dans le même temps, il repoussa son frère pour finir de l'allonger sur son lit.

- Si tu ronfles, je t'expédie dans un autre Royaume !

- Merci Loki, marmonna son ainé en se tournant pour s'endormir.

- Merci... répliqua son cadet en le recouvrant de sa couverture avant de reprendre son livre et de s'installer dans son fauteuil pour garder un œil sur lui, je sais que je suis trop gentil, en plus je vais devoir te trouver un remède contre la gueule de bois !


Défi Numéro 6 :

Un personnage : Un animal

Un mot : Merci

Une situation : Un jour de pluie

3/9/2023 #13
Almayen

Et bien... j'ai jamais été aussi rapide, surtout sur un fandom sur lequel j'ai juste écrit un cross une fois vite fait !

J'ai fait un mot "merci" & une situation "un jour de pluie"


A la croisée des mondes (pre canon)

La pluie tombait depuis dix bonnes minutes désormais.

En temps normal, Marisa en aurait été désespérée – elle détestait la pluie. Toute cette étendue d'eau qui s'infiltrait dans la moindre parcelle de son corps comme pour mieux lui rappeler qu'elle n'était qu'une femme comme les autres, soumises aux caprices du ciel... Cette idée ne lui convenait que très peu. Aujourd'hui, néanmoins, elle était heureuse de sentir les gouttes sur ses joues poudrées pour l'occasion.

Ainsi, elle pouvait donner l'illusion qu'elle pleurait.

Or, il aurait été ignoble qu'elle ne le fasse pas ; elle enterrait son mari, après tout. Tous les membres du Magisterium avait beau la considérer comme une femme de glace, ils l'auraient très fortement jugé si ils ne l'avaient pas vu triste. Un manque d'émotion aurait pu mettre davantage à mal sa position déjà fragilisée par la disparition de Edward.

Le problème, c'était que triste, elle ne l'était pas le moins du monde.

Edward et elle ne s'étaient jamais aimés. Il l'avait épousé pour avoir une jolie poupée à exhiber ; elle l'avait épousé pour accéder à des portes d'ordinaires fermées aux femmes. Toutes ces années, elle avait supporté sa compagnie, dans le seul but d'atteindre des buts dont on lui avait toujours dit qu'ils seraient inaccessibles. Leur relation n'avait fait que se détériorer maintenant qu'elle avait enfin obtenu la place convoitée et qu'elle n'avait donc plus besoin de lui ; sa simple présence lui était insupportable. Marisa était certaine que même les plus idiots du Magisterium en avaient conscience.

C'était bien pour cela qu'elle était heureuse de voir la pluie : grâce à ces larmes célestes, elle avait peut-être une chance de faire croire à ces vieux débris qu'elle n'y était pour rien dans la mort soudaine de son époux.

Malheureusement pour elle, quelqu'un n'était absolument pas dupe.

Asriel.

- Toutes mes condoléances, Madame Coulter, dit-il en s'approchant d'elle.

En prononçant ces mots, sa bouche esquissa ce petit rictus qu'il avait quand ils se retrouvaient en cachette ; celui qui signifiait « N'essaie pas de te cacher. Je sais qui tu es. ». Marisa choisit toutefois de ne pas en tenir compte.

- Merci beaucoup pour vos mots, monsieur Belacqua. Edward était...

Marisa fit semblant de ne pas trouver les mots justes, emportée comme une jeune veuve devait l'être par l'émotion. Tout naturel, Asriel s'approcha d'elle pour la réconforter.

Et, lorsqu'il fut suffisamment prêt pour que personne à part lui ne l'entende, elle lui murmura à l'oreille :

- Merci de l'avoir tué pour moi.

Leur étreinte ne dura que le temps de ces quelques mots jetés au vent. Quand il se recula, Asriel souriait doucement.

- Vous présenter mes hommages est bien normal, voyons. Vous savez bien que je serai toujours là pour vous.


Je propose en Défi numéro 7

Un personnage : un personnage dont le prénom ou nom de famille commence par M

Un mot : fleur

Une situation : un cadeau est offert ou reçu

3/9/2023 #14
Felicia Vardya

Et voilà pour le défi n7 ! J'ai le personnage "dont le prénom ou le nom de famille commence par M" ; le mot "fleur" ; la situation "cadeau offert ou reçu".


Mo Dao Zu Shi (UA moderne)

Nie MingJue n'était pas très romantique. MingJue lui offrait toujours quelque chose de pratique ou d'utile à son anniversaire ou à Noël. Et, évidemment, la Saint Valentin était totalement oubliée. Ça ne dérangeait pas XiChen, ils se connaissaient depuis des années et il avait toujours connu son mari comme ça.

Aussi, lorsque MingJue rentra chez eux un après-midi, une boîte avec quelques trous dans les bras, et un bouquet de fleur reposant sur le couvercle de la boîte, XiChen se contenta de hausser un sourcil.

— A-Jue ?

MingJue posa le carton et lui tendit le bouquet.

— Je sais que ce sont tes préférées.

XiChen prit le bouquet et sourit, il avait raison, mais il était sûr que MingJue ne le savait pas deux jours plus tôt. Il avait dû discuter avec WangJi pour obtenir des informations.

— WangJi te l'as dit n'est-ce pas ? demanda-t-il.

— Oui, répondit MingJue.

XiChen mit le bouquet dans un vase et s'approcha de MingJue pour l'embrasser.

— Merci mon amour, dit-il.

Puis, il s'écarta pour aller ouvrir le carton, dans lequel se trouvaient deux adorables lapins qui devaient être tout juste sevrés. Il haussa un sourcil et regarda MingJue.

— On parle d'adopter un animal depuis quelque temps, dit MingJue en haussant les épaules. Comme Bichen et Suibian on eut des petits et que ton frère leur cherchait des bonnes maisons je lui en ai réservé deux.

C'était... adorable, et définitivement mignon. Ses fleurs préférées et deux adorables petits lapins comme cadeau surprise.

— Merci A-Jue, dit-il en sortant un des lapins du carton. Mais dis moi que tu as tout ce qu'il faut pour qu'ils soient à l'aise ?

— Bien sûr, répondit MingJue. Tout est dans la voiture.


Je propose en Défi numéro 8

Un personnage : Une personne qui a une (ou des) soeur

Un mot : étoile

Une situation : une dispute

3/9/2023 #15
Musing-and-Music

Voici ma participation pour le défi n8! J'ai un personnage qui a une sœur (il est mentionné et sa sœur agit), le mot "Etoile", et la (presque) dispute

Petits avertissements toutefois avant que vous lisiez:

- C'est le chapitre 8 de La décision d'un roi

- TW pour mention/sous-entendu de viol


A Song Of Ice And Fire (Divergence du canon)

Aux coups frénétiques sur sa porte cette nuit-là, Genna sut qu'il y avait urgence. Elle laissa entrer Rhaella et fut immédiatement frappée par ses yeux vides et sa posture craintive. Elle la mena vers son lit et lui prit la main en s'asseyant à côté d'elle.

— Rhaella? Que se passe-t-il?

Le menton de son amie trembla et les larmes envahirent ses yeux.

— Genna… gémit-elle. Vous allez me détester…

Ses mains serrant celles de Rhaella, Genna secoua la tête.

— Si quelque chose vous bouleverse autant, je préfère savoir comment arranger la situation que vous détester pour la détresse que vous avez.

Rhaella laissa échapper un sanglot.

— Je suis enceinte!

Oh. Genna savait que la relation entre la princesse et Ser Bonifer avait évolué, mais son amie lui avait répété qu'ils étaient prudents et faisaient tout pour éviter une grossesse hors mariage.

— Pourquoi serais-je en colère contre vous? Ser Bonifer et vous…

— Ce n'est pas de lui qu'il s'agit!

Rhaella se détourna et se recroquevilla sur elle-même, tremblant de peur et de chagrin.

La détresse de son amie semblait maintenant expliquer l'étrange distance apparue entre elles quelques semaines auparavant. Genna posa une main sur son dos en un geste rassurant.

— Je ne vous en voudrai jamais, Rhaella. Vous m'importez plus que celui qui vous a mise dans cet état.

— Même s'il s'agit de votre futur époux?

Genna se figea. Une froide fureur l'envahit soudain.

— S'il je dois en vouloir à une personne, c'est à Aerys, alors. Je n'ai aucun doute que vous n'avez rien voulu de cela. Et nous trouverons une solution, qui implique Ser Bonifer.

Rhaella s'effondra alors, hoquetant sa reconnaissance, et durant de longues minutes Genna l'étreignit, pleurant l'innocence perdue de son amie et le garçon qu'elle admirait plus jeune. Elle ignorait comment serait son mariage avec Aerys, mais elle savait qu'elle lutterait pour qu'il ne lui arrive pas la même chose. Elle assura Rhaella que leur amitié n'avait pas changé.

Ser Barristan fut un allié surprenant pour les conduire à l'Auberge de l'Etoile à Sept Branches où Ser Bonifer logeait. Il était loyal et digne de confiance, malgré son respect à la lettre du serment de la Garde Royale, et Genna appréciait sa présence.

Une fois informé, Bonifer tempêta contre Aerys, promettant qu'il passerait le prince au fil de l'épée s'il le fallait. Une fois calmé, il affirma à Rhaella que s'il pouvait l'épouser malgré son statut de chevalier fiefé, il aimerait cet enfant comme le sien.

— Nous devons faire passer cet enfant comme le vôtre de toute manière, déclara Genna. Cela facilitera les négociations avec le prince régent. Personne ne doit savoir que Aerys est impliqué, sauf quelques alliés.

Jaehaerys fut en effet furieux des libertés qu'avaient prises sa fille, mais après de longues discussions avec Rhaella, Shaera, la reine Jenny et la reine-mère Betha (qui connaissaient la vérité), et Ser Bonifer, il accepta leur union, qui aurait lieu quelques semaines avant celle de Genna et Aerys.

Genna commença alors à redouter son mariage approchant.


Défi numéro 9

- Personnage: Quelqu'un qui sait se battre

- Mot: Adorable

- Situation: Une cérémonie

3/14/2023 #16
Angelica R

Et j'ai eu une idée étonnamment rapide pour un texte fluff yeah !

Les trois contraintes sont utilisées.

Fandom : Once Upon a Time.

Timeline : Saison 6, continuité du Wishverse.

Emma était fière.

Non, fière n'était probablement pas assez fort comme mot, elle était rayonnante, radieuse même, extatique.

Parce que aujourd'hui, quelque chose de magique et magnifique allait se produire.

Son fiancé allait être adoubé chevalier.

Après plusieurs années à apprendre à se battre à l'épée aux côtés de la princesse, ça y est, ça allait enfin arriver, et la blonde n'aurait pas pu être plus heureuse.

Tous ses amis et ses proches ainsi que sa famille étaient là pour assister à l'événement, et la jeune femme sourit.

Qui aurait cru ça plusieurs années plus tôt, quand cet inconnu avait débarqué d'un seul coup, complètement perdu, seul et désorienté, n'ayant même pas prévu d'atterrir dans ce monde, qui aurait pu le prévoir ?

Pas elle en tout cas, elle ne savait pas alors qu'ils allaient devenir amis et qu'elle en tomberait amoureuse, et qu'il l'aimerait, jusqu'à ce que ça devienne une évidence.

Neal lui sourit en retour, semblant un peu nerveux et comme incapable de croire que c'était réellement en train de lui arriver.

C'était tout bonnement adorable.

« Ça va aller, lui chuchota-t-elle avec un air qui se voulait rassurant, et elle n'était pas sure qu'il l'ait bien entendue, mais le regard qu'il posa sur elle était rempli d'amour, tout comme le sien alors c'était parfaitement suffisant. »

Une fois la cérémonie finie, il se dirigea immédiatement vers elle et la serra dans ses bras.

« Je suis fière de toi, lui murmura-t-elle.

- Merci. Je dois avouer être très fier de moi aussi, ajouta-t-il et elle rit. »

Puis elle l'embrassa, en ayant en tête une seule certitude.

Un jour, elle serait reine, elle devrait gouverner tout un royaume et le guider et rien de tout cela ne serait simple ou facile.

Mais tant qu'il serait à ses côtés, tout irait bien.

Défi numéro 10

- Personnage : Un personnage aux cheveux courts

- Mot : Camion

- Situation : Quelqu'un conduit une voiture

3/14/2023 . Edited 3/20/2023 #17
Musing-and-Music

Pourquoi est-ce sur les chapitres les plus tragiques de cette histoire que je suis la première à poster mon texte ici?

Je suis désolée pour Genna et la manière dont Aerys la traite. Avertissement pour une fausse-couche

Chapitre 10 de La décision d'un roi

Edit: (pour les conditions du défi)

Défi numéro 10:

- Personnage : Un personnage aux cheveux courts (oui, je headcanon Barristan comme ayant toujours eu les cheveux courts)

- Mot : Camion (non, un poil impossible dans un univers médiéval)

- Situation : Quelqu'un conduit une voiture (à cheval) = ok


Barristan I (262 AC) - A Song of Ice and Fire

— Faites place! Place pour sa Grâce! annonça Barristan en avançant parmi les petites gens.

Le nom du petit roi fit merveille, et la rue encombrée de monde se dégagea rapidement devant la voiture qu'escortaient Barristan et Ser Jonothor. Le peuple aimait la reine Jenny et le roi Aemon. Il avait apprécié la régence du prince Jaehaerys et espérait que ce serait la même chose avec le prince Aerys, désigné après la mort de son père. L'une de ses premières décisions avait été de choisir Tywin Lannister comme Main, et ce choix avait été plutôt bien accepté.

La reine et ses enfants, la princesse Rhaella et son fils Rhaegar, ainsi que Lady Genna, enceinte de six mois, étaient allés prier au septuaire de Baelor pour un futur faste pour le roi Aemon. Ils retournaient désormais au Donjon Rouge à une allure tranquille.

Le chemin se dégageant tranquillement devant lui, Barristan tourna pour rejoindre la voiture et son Frère Juré.

Tout arriva alors en un clin d'œil. Le chien jaillit d'une ruelle adjacente et se jeta sous les sabots des chevaux, qui paniquèrent et s'emballèrent, complètement désordonnés. Le carrosse suivit, secoué de tous côtés, avant de se renverser brusquement. Le cocher fut projeté sur un étal voisin.

Les pleurs qui s'élevèrent de la voiture renversée donnèrent à Barristan et Ser Jonothor l'impulsion pour porter secours à tous ceux qui y étaient enfermés. Grimpant sur le côté renversé, Barristan ouvrit la porte et appela.

— Êtes-vous blessés?

— Les enfants vont bien malgré le choc, et moi aussi, lui répondit Rhaella. Sa Grâce a reçu un coup à la tête, mais je pense qu'elle s'en remettra. Genna…

— J'ai mal, répondit une voix plaintive.

Les trois enfants furent sortis rapidement, suivis par la princesse et sa tante, qui s'appuya plus lourdement contre Ser Jon. Resté avec Lady Genna, Barristan s'agenouilla près d'elle.

— Pensez-vous pouvoir vous déplacer?

Elle secoua la tête et désigna sa robe, les larmes aux yeux et une grimace paniquée sur le visage.

Sa robe était en sang sous son ventre.

Le coeur de Barristan fit un étrange bond dans sa poitrine, et il voulut être capable de prendre sur lui le désespoir de la jeune femme. Au lieu de cela, il passa une main dans son dos, un bras sous ses jambes et la souleva.

Elle resta muette tout le temps de la chevauchée vers le Donjon, agrippée à Barristan et protégée des regards par son manteau blanc. La nuit suivante, Barristan resta devant sa porte alors que les maestres s'activaient pour la libérer d'un enfant mort-né, engoncé dans un nuage de chagrin.

Ce n'est pas mon enfant, elle n'est pas ma femme, alors pourquoi?

Aerys ragea en apprenant la nouvelle et s'emporta contre sa femme, oubliant la présence du Garde Royal à proximité.

— Incapable de garder un enfant! Rhaella l'a pourtant bien fait! hurla-t-il sans considération pour la douleur de Genna.

Barristan décida alors qu'il protégerait Genna et Rhaella de toutes ses forces. C'était son premier devoir comme chevalier, après tout.


Défi numéro 11:

- Personnage: Un orphelin

- Mot: Convenable

- Situation: Une conversation dans un jardin

3/20/2023 . Edited 3/20/2023 #18
Almayen

Coucou juste un petit mot pour rappeler de bien préciser quelles contraintes vous prenez (si vous prenez les 3, dites le aussi !)

Sinon je suis très heureuse de voir que cette chaîne fonctionne :D

3/20/2023 #19
Almayen

Et donc je réponds au Défi n11 avec un mot (Convenable) et une situation (une conversation dans un jardin)


Quand James l'avait traîné dans le jardin d'Hagrid, Sirius avait naïvement cru qu'il voulait préparer une farce, comme à leur habitude. Toutefois, il comprit vite qu'il n'en était rien.

- Il n'y a qu'ici où l'on peut parler sans être entendu. Or j'ai besoin de tes conseils, Patmol ! murmura son ami. C'est pour Lily.

Pour Lily.

Deux mots qu'il n'avait eu de cesse d'entendre depuis six ans ; deux mots qui meurtrissaient à chaque fois son cœur. Comme d'ordinaire, Sirius s'efforça de masquer son trouble.

- Que ce passe-t-il encore ? Elle t'as rappelé combien tu étais un crétin arrogant ?

- Non, c'est plutôt le contraire, en fait. Elle a accepté de sortir avec moi.

Il fallut bien dix bonnes secondes à Sirius pour assimiler l'information. Il aurait pourtant dû se douter que ce jour viendrait. Malgré toutes ses protestations, Lily avait toujours regardé James avait un certain intérêt ; elle n'attendait que celui-ci daigne enfin mûrir. Et maintenant que c'était chose faite... elle allait bien évidemment accepter sa proposition. Quant à James, il n'avait aucune raison de se détourner maintenant d'elle.

Sauf si il lui en donnait une.

« James, je t'aime, je t'ai toujours aimé, depuis ce jour où nous nous sommes retrouvés dans ce wagon à médire sur ma famille. J'ai continué de t'aimer pendant les nuits de pleine lune, les soirs de retenues et les jours de facéties. Et je ne cesserai jamais de le faire »

Sirius avait eu de nombreuses occasions ces six dernières années de prononcer ces quelques phrases. Il n'avait toutefois jamais osé ; parce que son amitié avec James était tout ce qu'il avait, parce qu'il n'était pas convenable pour un garçon d'en aimer un autre, parce que le Choixpeau s'était peut-être trompé en le trouvant courageux... Les raisons de sa lâcheté étaient multiples et, finalement, importaient bien peu.

Le résultat était le même : un James qui se tenait devant lui, tout sourire de savoir sa passion enfin retournée.

- Alors, tu as des conseils pour un premier rendez-vous ? Je veux pas me planter... Et toi, tu as plus l'habitude que moi.

Là, presque malgré lui, Sirius évoqua les bierreaubeurre des Trois balais et les dernières nouveautés de la librairie de Pré-au-lard. Alors qu'il lui concoctait le rendez-vous parfait pour Lily, Sirius ne cessait de penser qu'il ferait mieux d'employer ce temps pour convaincre James de renoncer à elle. De le choisir, lui.

Malheureusement, il n'en trouva pas la force.

- C'est génial cette idée, s'enthousiasma James une fois qu'il eut terminé. Si jamais on se met vraiment ensemble suite à ça, tu seras le parrain du gosse qui naîtra des suites de ce rencard !

Le parrain.

Ce n'était pas une si mauvaise chose ; cela voudrait dire que d'une certaine manière, Sirius ferait toujours partie de la vie de James. C'était de plus une belle marque de confiance, de respect, de reconnaissance aussi.

Alors pourquoi son cœur se broya-t-il lorsque James prononça ces mots ?


Défi n12

Personnage : un grand-père

Mot à placer : maison

Situation : Quelqu'un pleure

3/21/2023 #20
Felicia Vardya

Je répond au défi n12 avec le personnage (un grand-père - adoptif mais grand-père quand même), un mot (maison) et une situation (quelqu'un pleure - un bébé dans le cas présent).

Le fandom : Mo Dao Zu Shi, en UA Canon Divergence


Lorsque la guerre contre la secte QishanWen s'était terminée, par la victoire des autres sectes et la mort de Wen RuoHan, il avait fallu décider quoi faire des survivants. Jin GuangShan avait exigé qu'ils lui soient remis, déclarant qu'il s'occuperait d'eux comme ils le méritaient. Le regard qu'il avait posé sur les jeunes femmes avait fait réagir Jiang FengMian, ainsi que Lan XiChen. Les civils survivants avaient eu le choix, rejoindre la secte YunmengJiang ou la secte GusuLan.

Tandis que la secte QingheNie prenait en charge les Cultivateurs.

Les civils avaient tous choisi et seule une Cultivatrice n'avait pas été obligée d'aller à QingheNie, Wen Qing avait aidé les Jiang au risque de se faire tuer, alors ils l'accueillaient bien volontiers.

En entrant dans les quartiers qu'il partageait avec ses enfants et Wei WuXian, Jiang FengMian fronça les sourcils en entendant des pleurs. Il trouva ses enfants entourant Wei WuXian qui berçait maladroitement un bébé.

— Les enfants, dit-il.

Sa fille leva les yeux et lui fit un grand sourire, de même que Wei WuXian.

— Aiyah mon petit Radis, voilà ton grand-père, dit Wei WuXian.

Jiang FengMian se figea et fixa le fils de ses meilleurs amis stupéfaits.

— Grand-père ? répéta-t-il.

Wei WuXian hocha la tête.

— Vous êtes ma famille alors même si tu n'es pas mon père, j'aimerais que tu acceptes d'être son grand-père.

Jiang FengMian sourit et s'approcha pour corriger la position de Wei WuXian en observant son petit-fils.

— C'est un Wen je suppose ? demanda-t-il.

Même si c'était plus une question rhétorique qu'autre chose.

— Oui, répondit Wei WuXian. Son père était un Cultivateur, et sa mère était une cousine de Wen Qing. Elle est morte en lui donnant naissance.

Wei WuXian soupira et sourit tristement.

— Wen Qing refuse de s'occuper d'un bébé, Wen Ning ne s'en sent pas capable et le reste de leur branche familiale est un peu trop âgé.

— Donc tu as décidé de l'adopter ?

Wei WuXian hocha la tête.

— Bien, dit-il. Nous prenons la route pour rentrer à la maison demain, assure toi que mon petit fils ait tout ce dont il a besoin pour le trajet.

— D'accord ! Merci Jiang-shushu ! s'exclama Wei WuXian. Shijie tu peux m'aider ?

Jiang FengMian échangea un regard avec son fils qui hocha la tête sachant parfaitement ce à quoi il pensait. Maintenant que sa femme était morte, et puisque ses enfants avaient toujours considérer Wei WuXian comme leur frère, il était temps d'officialisé les choses.

— A-Xian, dit-il. Plus de shushu, tu n'es pas de mon sang mais je te considère comme mon deuxième fils.

— Je... je peux vraiment t'appeler A-Die ? demanda Wei WuXian.

Il hocha la tête.

Le sourire qu'il vit ensuite apparaître sur le visage de Wei WuXian lui fit réaliser qu'il avait fait énormément d'erreurs mais aussi qu'aucun de ses enfants ne lui en voulait. Et il en était heureux.


Défi n13

Personnage : un chevalier

Mot à placer : nuit

Situation : quelqu'un fait un cauchemar

3/24/2023 #21
Musing-and-Music

Et voilà ma participation pour le défi N13! C'est le chapitre 13 de La décision d'un roi!

Personnage : un chevalier (un mentionné, un autre apparaît)

Mot : nuit (oui)

Situation : quelqu'un fait un cauchemar (pauvre Alysanne...)

Edit: comme je traduis tous mes chapitres en anglais, les prompts faisaient knight/night/nightmare! C'était fait exprès?


A Song of Ice and Fire - Alysanne III (263 AC)

Le palais autour d'Alysanne était flou, comme ses souvenirs de Lestival. Elle n'y était allée qu'une fois, et l'incendie avait davantage troublé sa mémoire des lieux. Elle erra un moment dans les couloirs vides, appelant quelqu'un, n'importe qui qui pourrait l'aider, mais seul le silence lui répondit. Plus elle avançait, plus les murs et les détails se précisaient, jusqu'à ce qu'elle atteigne la chambre que ses parents avaient occupée dans le palais d'été. Un affreux sentiment d'anticipation la saisit au ventre alors qu'elle poussait la porte.

Un cri lui échappa à la vision de son père gisant à terre, au milieu d'une flaque de sang. Elle se précipita, répétant "Non, non, NON!" et s'agenouilla à côté de lui. Il apparaissait tel qu'elle l'avait vu pour la dernière fois, mais mortellement pâle.

— Père! sanglota-t-elle alors qu'il ouvrait les yeux, toute lumière disparue de ses iris violets.

— Aerys. C'est Aerys, murmura-t-il.

Soudain, il se transforma, et Alysanne retrouva le corps de son petit frère entre ses bras.

— Non! Aemon!

Aemon était inerte et froid, sans aucune blessure apparente, et le sang avait disparu autour des deux enfants.

Une ombre se dressa au-dessus d'Alysanne, et levant la tête elle reconnut son cousin, un sourire terrifiant sur son visage, les poings serrés autour d'une fiole.

— Il n'est pas un vrai Targaryen, le Trône de Fer m'est destiné! scanda Aerys, exalté.

— Tu n'auras pas mon frère! hurla Alysanne.

Une main se posa sur son épaule, une voix appela son nom, et elle se réveilla, pantelante, les larmes aux yeux.

— Alysanne, tout va bien, chuchota sa mère en caressant tendrement ses cheveux.

Jenny se tenait à son chevet, rassurante, et Ser Gerold, chargé de garder la reine cette nuit-là, était debout en retrait.

— Comment va Aemon? Est-ce que Aerys a fait quelque chose?

— Aemon va bien, chérie. Et Aerys doit dormir, il n'a rien fait du tout.

Alysanne fit la moue.

— Mais Genna n'est pas heureuse avec lui!

Jenny grimaça, montrant à Alysanne qu'elle avait aussi vu que la jeune fille n'était pas contente de l'alliance contractée avec les Targaryen. "Mais avec Ser Barristan elle l'est," ajouta-t-elle intérieurement.

Elle avait surpris la jeune femme et le chevalier enlacés dans un coin du jardin alors qu'elle jouait avec Aemon quelques semaines plus tôt, et au visage apaisé de Genna elle avait compris que c'était une bonne chose. Elle savait que les Gardes Royaux n'étaient pas censés avoir de relations amoureuses, mais elle avait gardé ce secret pour elle, pour protéger Genna et le bonheur qu'elle semblait avoir trouvé avec Ser Barristan. Le chevalier valait bien plus qu'Aerys.

Si elle parlait de son cauchemar à Genna et Rhaella, la prendraient-elles au sérieux sur le danger que représentait Aerys? Elle décida de prendre les choses en main du mieux qu'elle pouvait du haut de ses huit ans, et de protéger Aemon en passant plus de temps avec lui entre les leçons de sa septa et ses obligations sociales. Elle ne laisserait personne s'en prendre à lui.


Défi numéro 14:

- Personnage: Quelqu'un de marié

- Mot: Obligé

- Situation: Un baiser

3/31/2023 . Edited 3/31/2023 #22
Musing-and-Music

Bon, je pensais qu'il y aurait plus de gens inspirés, donc double post pour moi. Voici donc le chapitre 14 de La décision d'un roi

Pour le défi n14, il y avait:

- Personnage: Quelqu'un de marié (Genna)

- Mot: Obligé (ça y est)

- Situation: Un baiser (entre Genna et pas son mari)


A Song of Ice and Fire - Barristan III - 264 AC

Barristan ferma la porte derrière lui et n'attendit qu'une poignée de secondes avant que deux bras ne l'entourent et qu'un corps chaud ne se colle au sien.

— Enfin, souffla Genna alors que Barristan lui rendait son étreinte. Cette journée était interminable, et je crains que ma patience ne soit à bout dans peu de temps.

Barristan se retourna et prit tendrement le visage de son amante entre ses mains.

— C'est dommage, c'est ta patience légendaire que j'aime le plus chez toi, la taquina-t-il avec un sourire assuré.

Genna rit et l'attira à elle pour un baiser passionné. La pièce dans laquelle ils s'étaient retrouvés n'était pas grande, et ils rencontrèrent vite le mur, qui les stoppa. Ils profitèrent de la présence et la chaleur de l'autre, chose rare compte tenu de la nécessité de garder leurs rencontres rapides et secrètes.

— Je dois te dire quelque chose, murmura Genna, blottie contre le torse de Barristan.

Celui-ci caressa son dos, sentant soudain l'importance des prochains mots de la jeune femme.

— Je suis enceinte.

Les mains de Barristan stoppèrent.

— Je porte ton enfant, ajouta Genna en s'écartant de lui.

Elle avait les yeux brillants et le regard incertain, si peu caractéristique d'elle. Le cœur de Barristan se gonfla de joie à cette nouvelle et il embrassa Genna avec tendresse. Il sourit lorsqu'ils se séparèrent.

— Tu es certaine? Qu'a dit le mestre?

Genna secoua la tête. Personne ne le savait encore, murmura-t-elle. Pas avant…

Pas avant qu'elle n'ait fait en sorte qu'Aerys soit certain qu'il s'agit de son enfant, réalisa Barristan alors qu'un frisson glacé le saisissait. Pas avant que Genna ne soit obligée de l'accueillir dans son lit. Son mari ne se souciait pas de son plaisir, ce n'était qu'un devoir pour lui, mais même si cela lui coûtait, elle le subirait.

— Je sais que ce n'est pas quelque chose que tu veux entendre, déclara-t-elle, alors je peux demander à ce que tes gardes de nuit la prochaine lune ne soient pas auprès du régent.

Barristan secoua la tête et embrassa le front de son amante. Cela pourrait paraître étrange que d'un coup il ne soit plus affecté à Aerys de nuit, expliqua-t-il.

— Et puis, si tu dois subir Aerys, alors je vais partager cette épreuve avec toi. Comme ça, s'il te force à faire quelque chose que tu ne veux pas, je peux intervenir.

La réponse de Genna fut un baiser féroce et brûlant qui réveilla le désir de Barristan.

Quelques minutes plus tard, comblés et rassasiés, ils reprirent leur conversation.

— Mon frère sera aussi satisfait qu'Aerys lorsqu'il saura la nouvelle. Il est du même avis que mon époux et fermera les yeux sur ses agissements.

— Aerys fait son devoir de régent correctement, mais il a un comportement étrange parfois, et sa manière de parler de l'importance du sang Targaryen a de quoi effrayer parfois. Sois prudente avec lui.

Barristan resserra ses bras autour de Genna.

— Je le serai, comme toujours. Elle fronça les sourcils. Alysanne m'a raconté un rêve étrange…


Edit: comme j'avais oublié qu'on ne peut pas répondre à son propre défi, il n'y a pas de défi 15 finalement, et je laisserai le soin à la prochaine personne qui répondra au numéro 14 de donner le 15!

4/15/2023 . Edited 4/15/2023 #23
Almayen

Musing tu ne peux pas répondre à ton propre défi ! cest le principe de la chaîne ;)

Mais ne t'inquiète pas, j'avais une idée pour ton défi, j'ai juste pas eu le temps d'écrire car à l étranger. et si cest pas moi ça sera quelqu'un d'autre. dlnc ne tkt pas il trouvera preneur

4/15/2023 #24
Musing-and-Music

J'avais oublié cette règle!

Dans ce cas, j'efface au moins le défi 15 de mon précédent post?

4/15/2023 #25
Joy Misty Holy

Ton double-post aura eu le mérite de me rappeler que ce topic n'avait pas été actualisé depuis trop longtemps, Muse :p Rafraîchissons-le un peu avec une réponse qui répond aux trois contraintes :

Défi numéro 14:

- Personnage: Quelqu'un de marié

- Mot: Obligé

- Situation: Un baiser

Fandom : Harry Potter


- A ton tour Remus ! lança Peter. Action ou vérité ?

- Vérité, répondit prudemment Remus.

- Est-ce que c'était toi qui avait jeté Rusard du haut des escaliers de la tour d'astronomie à la fin de notre septième année, pendant qu'on tapissait d'encre toutes les lentilles des téléscopes des ASPICS ?

Le visage de Remus s'empourpra mais il finit par grommeler :

- Oui, c'était moi. Il aurait été capable de tous vous virer à dix jours de votre sortie de Poudlard et je n'ai pas eu le temps de trouver d'autre solution moins radicale.

- J'en étais sûr ! s'exclama Sirius. Ça c'est le Lunard que je connais !

- Ne crois pas que je sois fier de moi pour autant ! protesta Remus. A mon tour maintenant. Sirius, action ou vérité ?

- Action !

Remus réfléchit quelques secondes avant de souffler :

- Embrasse l'un de nous.

- QUOI ?!

James éclata de rire.

- Ça, c'est le Lunard que je connais, reprit-il avec un sourire en coin.

Sirius réfléchit quelques secondes avant de soupirer :

- Ne fais pas le fier Cornedrue, tu es définitivement le seul avec qui j'envisage de faire ça en tout bien tout honneur. Lily, tu ne m'en voudras pas de rouler une pelle à ton mari ?

- Pour toutes les fois où on dirait que c'est toi qui est en couple avec lui et pas moi, je ne suis plus à ça près, nota Lily.

- Quoi ? s'offusqua James. Tu demandes la permission de Lily et même pas la mienne ?!

- Pourquoi, tu vas t'y sentir obligé, contraint et forcé si je ne le fais pas ? demanda Sirius avec un haussement de sourcils.

- Pas du tout.

James franchit lui-même la distance qui les séparait pour effleurer les lèvres de Sirius avec les siennes pendant quelques secondes. Une fois détachés, Sirius se retourna vers Remus :

- Tu es fier de toi ?

- Oui, très.


Défi numéro 15 :

Personnage : Un(e) brun(e)

Mot : Force

Situation : En danger

4/15/2023 #26
Almayen

voilà ma réponse au défi 15 ! j'ai placé les trois contraintes (une brune, le mot force, en danger)

C'est sur Downton Abbey


- Non, non, non...

Le mot était répété, comme une litanie infernale. D'ordinaire, Mary Crawley aimait peu ce genre de redondances. Pourtant, à ce moment très précis, elle ne chercha pas à reprendre Marigold. Le même « non » était répété, encore et encore. Mais comment aurait-elle pu faire autrement que d'adresser cette supplique, alors que sa mère se vidait de son sang ? Elle était si médusée qu'elle ne parvenait pas à croire à la réalité de la scène. Elles étaient allées écouter un trompettiste de jazz avec lequel Rose avait reprit son histoire ; elles souhaitait tant revoir leur cousine que sortir un peu. Mais alors qu'elles rentraient à l'appartement de Edith, un malfrat les avait attaquées, sûrement attiré par leur richesse extérieure. Elles avaient donné tout leur argent mais, quand le brigand avait menacé Marigold, l'enfant bougeant trop à son goût à cause de sa frayeur, Edith s'était interposée. Il avait fui en la voyant s'effondrer, comme s'il réalisait seulement que s'attaquer à une noble pouvait lui porter préjudice.

- Non, maman... non ! répéta encore une fois l'enfant.

Mary, elle, était silencieuse. Elle avait bien évidemment alerté des passants qui eux-mêmes étaient allés chercher les secours. Elle se retrouvait néanmoins maintenant submergée par l'émotion, le fantôme de Sybil en sang surplombant le corps tremblant de Edith. Devait-elle éloigner Marigold ? Tenir la main de sa sœur ? La rassurer ?

Finalement, elle opta pour ce qu'elle avait toujours fait avec Edith : elle mordit.

- Je t'interdis de mourir, tu m'entends ? lui murmura-t-elle férocement à l'oreille. J'ai des choses bien plus importantes à faire que de devoir te gérer. Alors tu vas me faire plaisir et tenir bon jusqu'à l'arrivée des secours. Et ne t'avises pas de me faire croire que tu ne peux pas. Je t'ai toujours dit que tu étais faible mais... tu as une force phénoménale. Plus que moi, peut-être. Sûrement, même. Tu es la personne la plus puissante que je connaisse. Alors ce n'est pas le moment de jouer à la demoiselle en détresse, tu m'entends ? Pas quand tu as passé ta vie à me prouver qu'une femme pouvait être indépendante et fière.

Comme elle aurait dû s'y attendre, Edith n'eut aucune réaction notable. Sauf, peut-être, que d'esquisser un léger sourire, qui aurait pu être beau s'il n'était pas perlé de sang.

Sentant qu'elle n'aurait sûrement plus jamais d'autre occasion pour dire ces mots qu'elle n'avait jamais prononcé à moi haute, elle embrassa la joue de Edith.

- Je t'aime, petite sœur.


Je propose en défi 16 :

Un personnage : Quelqu'un qui n'est pas terrien

Un mot : Monde

Une situation : Une déclaration d'amour

4/30/2023 #27
Angelica R

Ma réponse au défi 16 ! J'ai placé les trois contraintes (Quelqu'un qui n'est pas terrien, le mot monde, une déclaration d'amour)

Fandom : Once Upon a Time, durant la saison 1

Emma avait honnêtement et sincèrement pensé que ça n'irait pas plus loin.

Qu'elle et Ruby, ce ne serait rien de plus qu'une aventure d'un soir, une histoire sans lendemain, que ça ne durerait pas, qu'elles passeraient vite à autre chose, l'une comme l'autre.

Ce n'était pas ce qui s'était passé.

Emma en avait été la première étonnée, elle qui ne s'attendait pas à entamer une nouvelle relation amoureuse avec quelqu'un, pas après que Graham soit littéralement mort dans ses bras, et encore moins après ce que Neal lui avait fait…

Et pourtant, Ruby, tout comme son fils Henry, ou le shérif de Storybrooke, ou Mary-Margaret, ou tant d'autres personne de la ville, avait réussi ce qu'elle croyait pourtant désormais impossible.

Elle s'était frayée un chemin vers son cœur, ce cœur qu'elle pensait bien défendu et entouré par une barrière faite de murs tous plus infranchissables les uns que les autres.

Ça n'avait pas empêché la jolie serveuse de tous les franchir les uns après les autres sans le moindre problème, puis de gagner sa confiance, et d'enfin parvenir à lui faire croire que, peut-être, si elle parvenait à gagner son conflit contre Regina, elle pourrait enfin être heureuse.

Jamais elle n'aurait cru qu'il aurait suffi qu'elle se rende dans cette petite ville perdue du Maine pour que sa vie et son monde s'en retrouvent tous les deux chamboulés, qu'elle ait le sentiment d'avoir trouvé une maison.

Une famille, elle qui avait passé les vingt-huit dernières années de sa vie à penser qu'elle ne pouvait rien être de plus qu'une orpheline solitaire.

Et un soir, alors qu'elles admiraient les étoiles ensemble, Ruby se tourna vers elle.

« Je t'aime, lui dit-elle, pour la toute première fois depuis qu'elles sortaient ensemble et Emma lui sourit. »

Elle ne se sentait pas capable de le lui dire, même si elle ressentait la même chose, elle ne le pouvait pas encore du moins.

Pas alors que la dernière fois qu'elle l'avait dit à quelqu'un, elle avait fini avec le cœur brisé.

Elle en avait l'intime conviction, ça n'arriverait pas cette fois.

Et un jour, elle le savait, elle serait capable de dire à Ruby qu'elle l'aimait elle aussi.

En attendant que ce jour vienne, elle pouvait toujours l'embrasser au lieu de lui répondre.

Un geste ne valait-il pas mille mots après tout ?

Défi numéro 17 :

Personnage : Une bibliothécaire

Mot : Courir

Situation : Quelqu'un perd quelque chose

5/1/2023 #28
Musing-and-Music

Et voici ma réponse au défi 17! C'est bien entendu le chapitre 17 de La décision d'un roi, et comme d'habitude, ce n'est pas un chapitre joyeux...

Le défi numéro 17 était:

Personnage : Une bibliothécaire (trop compliqué, mais une scène se passe dans une bibliothèque)

Mot : Courir (Oui)

Situation : Quelqu'un perd quelque chose (Plusieurs personnes perdent des choses... et des gens... déso)


A Song of Ice and Fire - La décision d'un roi 17 (265 AC)

La main d'Aemon dans la sienne, Alysanne fixait la bière où reposait sa grand-mère. Le visage auparavant ridé de la vieille femme paraissait plus lisse que de son vivant, et la fillette avait du mal à reconnaître celle qui avait passé tant d'heures à lui raconter des histoires ces dernières années. Elle avait été témoin de tant de choses, entre les guerres, les complots, les histoires d'amour de ses enfants… Elle avait soutenu son grand-père durant tout son règne, et Alysanne savait qu'elle retrouverait l'époux qu'elle avait aimé dans les cieux.

Mais elle lui manquerait cruellement, pensa-t-elle en essuyant une larme sur sa joue.

Le Grand Septon entonna une autre prière, et Alysanne se força à écouter sa voix chevrotante.

Mais un gémissement derrière elle, bien plus fort que ceux qu'elle avait déjà entendus, attira son attention. Elle se retourna pour voir Rhaella à genoux, ses mains sur son ventre imposant, sa jupe trempée.

— Cousine! Que se passe-t-il?

— Le bébé va arriver, expliqua Ser Bonifer en entourant sa femme d'une étreinte rassurante.

Il fit signe à l'un des gardes royaux, qui l'aida à remettre Rhaella sur ses jambes et à quitter le septuaire avant que Aerys ne proteste à cause de l'agigation causée. Alysanne était sur le point de les suivre, inquiète pour sa cousine, autant qu'elle l'avait été pour Genna un an auparavant, mais une main autour de son poignet l'arrêta.

— Shaera va aller voir sa fille, chuchota Jenny à son oreille. Tout va bien se passer. Reste avec ton frère.

Les prières funéraires continuèrent, et l'impatience d'Alysanne grandit. Lorsqu'elles s'achevèrent, Jenny mena Aemon et elle vers la bibliothèque pour une leçon d'histoire. Mais après plusieurs heures, Alysanne n'y tint plus.

Sous prétexte d'aller aux latrines, elle échappa à la surveillance de sa mère et de Sers Oswell et Gwayne et courut vers la chambre de Rhaella.

Elle y trouva sa cousine au lit, un sourire fatigué aux lèvres, un paquet de linges dans ses bras. En voyant Alysanne, Bonifer l'invita à s'approcher.

— Voici Denys, murmura Rhaella.

Elle lui proposa de tenir son petit cousin, et Alysanne s'émerveilla de la douceur du bébé entre ses bras. Elle était impatiente de s'occuper de lui comme Genna l'avait laissée prendre soin de Daeron.

— Aerys va bientôt arriver, Alysanne. Irais-tu chercher ta mère?

Alysanne acquiesça à la demande de Rhaella et repartit en courant vers la bibliothèque, un grand sourire aux lèvres.

— Rhaella a eu un garçon! s'exclama-t-elle en entrant.

— Alysanne! On ne crie pas dans une bibliothèque, la sermonna tendrement sa mère.

Elle lui sourit.

— C'est une belle nouvelle pour Rhaella et Bonifer. Tu as laissé ton frère là-bas?

Alysanne fronça les sourcils.

— Je n'ai pas vu Aemon depuis que je suis partie.

— Je l'avais envoyé après toi avec Ser Gwayne, tu ne les as pas vus?

Elle secoua la tête, un affreux pressentiment la saisissant alors. Le visage de sa mère refléta sa soudaine crainte. Alysanne se mit alors à pleurer.

— Mère, il faut retrouver Aemon!


Défi numéro 18:

Personnage: Un prisonnier

Mot: Place

Situation: Dans un endroit sombre

5/14/2023 #29
Almayen

Et voici pour le défi numéro 18 ! J'ai placé le personnage (un prisonnier) et le mot (place).


Fandom : Once upon a time in Wonderland


Le plan de la Reine Rouge était plutôt simple : garder sa couronne par tous les moyens possibles et inimaginables. Ce qui, bien entendu, impliquait de détruire tous ceux qui tenteraient de la lui ravir. Et des idiots convoitant le pouvoir, il y a en avait eu des nombreux... Heureusement, la situation avait toujours été très simplement gérée : elle avait écrasé le cœur de ces imprudents et n'y avait plus jamais pensé.

Elle comptait bien garder cet e technique imparable mais, malheureusement pour elle, tout fut chamboulé par l'arrivée d'un prisonnier. Celui-ci n'aurait pas dû lui causer tant de problèmes. Il avait fomenté contre elle, elle le tuait, histoire réglée.

Mais voilà.

Le prisonnier, c'était Will.

Et ça, ça compliquait légèrement la situation.

Cela n'aurait pas dû, pourtant. Will n'était après tout qu'un ennemi comme un autre. De ce fait, il devait subir le même traitement ; la couronne ne laissait aucune place à du sentimentalisme malvenu.

Pourtant, quand elle se retrouva devant lui pour la première fois depuis toutes ces années, elle sut qu'elle ne parviendrait pas à faire comme si elle ne l'aimait pas encore.

Pour la première fois depuis bien longtemps, les murs du Palais de cœur laissèrent s'échapper un prisonnier...


Défi n19 :

Personnage : Un personnage dont le prénom commence par M

Mot : Grand

Situation : Quelqu'un fronce les sourcils

5/15/2023 #30
Page 1 2 Next »
Forum Moderators: Forum francophone Almayen, Aqualys, Oceanna, Joy Misty Holy, Leo Poldine, Ahelya PvC et XY, A Smiling Cat, Wizzette, Alixe
Rules:
  • Forums are not to be used to post stories.
  • All forum posts must be suitable for teens.
  • The owner and moderators of this forum are solely responsible for the content posted within this area.
  • All forum abuse must be reported to the moderators.
Membership Length: 2+ years 1 year 6+ months 1 month 2+ weeks new member