Se présenter et papoter
Forum francophone - Venez ici pour vous présenter ! Juste en dessous, vous pourrez papoter en toute liberté.
New Follow Forum Follow Topic
Page 1 .. Last Next »
Poll
Quel âge avez-vous ?
1 4 - Vous avez entre 36 ans et 50
2 1 - Vous avez moins de 18 ans
3 2 - Vous avez entre 18 et 25 ans
4 3 - Vous avez entre 26 et 35 ans
5 5 - Vous avez plus de 50 ans
View Poll Result. Please vote for one of the choices.
Forum francophone

Vos êtes encore aux études et vous avez environ dix-huit ou vingt ans ? Vous vous lancez dans la vie active et pensez que vous aurez moins de temps à consacrer à l'écriture et vous le regrettez ? Vous êtes femmes au foyer et l'écriture est juste un moyen de tuer votre ennui...

Croyez-vous que la maturité des auteurs influence celle de leurs écrits ?

Pensez-vous que l'âge modifie la perception du monde de la fanfiction ?

Comme on ne demande jamais l'âge d'une dame, un petit sondage discret est assorti à cette discussion. N'hésitez pas à y répondre. Les messieurs, si il y en a, peuvent répondre aussi ! Ne vous gênez pas !

7/17/2010 . Edited 9/20/2010 #1
Flakybuttercup

Je pense que l'écriture mûrit avec l'âge. Je me souviens des premiers écrits que je faisais dans mes cahiers, et quelle horreur quand je les relis! Heureusement que je n'avais rien publié à l'époque. C'est pour ça que quand je croise certaines fics hyper naïves et sentimentales, ça me rappelle un peu mes histoires de jeunesse... d'ailleurs quand tu suis certaines auteurs tu peux vraiment voir l'évolution de leur écriture à travers leurs fics.

Je travaille en ce moment mais en mars mes horaires étaient très souples et le boulot pas passionnant. C'était une période où j'avais besoin d'un projet à moi, donc j'en ai profité pour me lancer dans l'écriture. Je pense que j'avais besoin de ça pour retrouver ma fibre créatrice. Et puis comme je l'avais déjà dit sur l'ancien forum, j'avais envie d'écrire une histoire depuis longtemps, quelque chose avec une vraie trame, un récit construit. A chaque fois je commencçais à écrire mais impossible de finir. J'étais bloquée. Mais le fait de publier ici et de pouvoir lire la réaction des lecteurs m'a vraiment motivée. C'est pour ça que les reviews sont vraiment importantes! Même si j'écris d'abord pour moi, c'est cette interactivité qui m'a motivée, je voulais voir ce que je valais.

Et prendre un univers préexistant aide aussi. Tu as une base sur laquelle travailler et à partir de laquelle tu peux t'amuser.

Pour moi, la fanfic est un premier essai dans l'écriture d'un récit chapitré et abouti. Ca a été un déclencheur, et maintenant, je comprends mieux le processus de l'écriture, les difficultés, l'investissement que ça implique. Après, j'ai envie de me lancer dans une fiction originale, quelque chose de complètement personnel. Je pense bien revenir vers la fanfic après avoir fini celle en cours, mais je sais que j'aurai besoin de trouver une histoire qui me tient vraiment à coeur, parce que c'est du boulot mine de rien!

EDIT: Oh, et j'ai 28 ans et je travaille principalement dans le cinéma, même si c dur de trouver du taff dans ce domaine en ce moment.

7/17/2010 . Edited 7/18/2010 #2
Princesse Guilty

A mon avis, l'écriture ne mûrit pas seulement avec l'âge. Bien sûr, l'âge y contribue, et pas qu'un peu, tout simplement parce que nos idées, notre vision des choses, etc. évoluent avec l'âge. Mais à cela s'ajoutent les expériences diverses et variés que nous avons vécues, l'expérience de l'écriture (on ne peut pas écrire aussi bien que Victor Hugo dès notre premier essai, à moins que la bonne fée de l'écriture ne se soit penchée sur notre berceau ^^), les différentes lectures que nous avons faites et sans doute d'autres facteurs encore. L'écriture puise dans tout ce qui nous entoure. En fait, ce que je voulais dire en disant que l'âge seul ne permet pas de faire évoluer notre style, c'est qu'on n'écrit pas forcément mieux à 50 ans qu'à 25.

Sinon, en ce moment je suis en vacances et je peux me consacrer presque totalement à l'écriture de mes fics, tout en me gardant du temps pour lire les livres qui me sont demandés pour la rentrée. A la rentrée justement, je vais intégrer une prépa hypokhâgne et j'ai peur de ne plus avoir le temps d'écrire. Ca m'embêterait beaucoup de ne plus pouvoir me consacrer sur autre chose que mes études. La fanfiction me permet de me plonger dans un autre monde, de décompresser (même si parfois je me casse la tête avec les personnages qui ne veulent pas faire ce que je leur demande) et d'extérioriser mon trop plein d'imagination et mes sentiments. Mais la fanfiction permet aussi de partager avec les autres et je trouve ça formidable quand quelqu'un vient nous lire et laisse une review pour dire qu'il/elle a aimé ou qu'il/elle a été touché par ce qu'on a écrit. C'est sans doute la plus belle récompense.

Comme l'a dit Flaky, un univers préexistant aide beaucoup. Ça nous permet de tester, de faire des expériences, d'avoir un cadre dans lequel évoluer sans craindre de se perdre. Et après, on peut peu à peu prendre notre liberté, en y ajoutant d'abord un personnage de notre invention, puis des lieux, etc. jusqu'à ce qu'on se sente prêt à, peut-être, écrire une fiction originale. Personnellement, je ne m'en sens pas encore capable (et puis j'aime beaucoup les personnages de JKR, alors c'est dur de les quitter ^^), mais peut-être qu'un jour je me lancerai, qui sait ?

7/17/2010 #3
A Smiling Cat

Alors, alors... J'ai dix-huit ans, bientôt dix-neuf (nous sommes le 17 juillet 2010) et je n'aime pas écrire (oui, oui, je sais... que fais-je ici ?)

Je suis donc étudiante en biologie dans le Sud-Est de la France. En fait, je n'ai pas commencé, donc je ne sais pas du tout comment cela va influencer mon écriture. ^^

La maturité des auteurs influence-t-elle celle de leurs écrits ? Bien sûr ! Quand je relis mes premières fanfics, je me demande pourquoi personne ne m'a fait remarquer les fautes (je ne connaissais pas les bêtas, à l'époque)... Quand je lis certaines histoires, je peux deviner que l'âge de l'auteur n'excède pas 15 ans. Après, certains jeunes sont plus matures que des "vieux", c'est vrai aussi.

Est-ce que l'âge modifie la perception ? Je suppose que oui. J'ai découvert les fics vers 15 ans et je sais que je ne lisais pas le même genre de fic qu'aujourd'hui.

7/17/2010 #4
fjudy

Les études en ce qui me concerne sont terminée depuis 5 ans maintenant, je travaille et je suis mariée et maman, la française de base quoi.^^

La fanfiction pour moi c'est un moyen d'extérioriser toutes les histoires qu'il y a en moi. J'ai toujours voulu écrire, mais je ne suis jamais vraiment parvenue à créer mes histoires, préférant laisser vagabonder mon esprit pour imaginer la suite de dessins animés ( et là je parle vers 7ans avec Juliette je t'aime), puis de séries, alors quand j'ai découvert sur internet que je n'étais pas la seule et qu'en plus on avait la possibilité d'écrire et de partager, j'étais surexcitée.

L'âge je ne sais pas s'il modifie la perception de la fanfiction, mois j'y suis venue quand ma vie s'est rangée, j'avais atteint les objectifs que je m'étais fixés, étude, travail, enfant, il ne me manquait plus que l'écriture.^^ ( quoi que si j'avais eu internet quand j'étais étudiante...)

Par contre je suis persuadée que la maturité des auteurs influence leur écrits, on se sert toujours un peu de ce que l'ont connais pour écrire, alors forcement avec l'âge on a vécu plus d'évènements, heureux ou malheureux, qui font que l'on voit la vie autrement qu'à 20 ans.

Sinon moi je peux dire encore mon age, j'aurai 29 ans à la fin de l'année, (et 16 dans ma tête^^ enfin pas toujours...)

HS Cat tu as eu ton bac à quel âge ? (tu peux me répondre sur papoteland, je le verrai)

7/17/2010 #5
Leo Poldine

Moi je fais mes études (une école de commerce, donc), j'ai 22 ans, et je suis sur ff.net depuis mes 15/16 ans, je dirais. j'ai publié mes premiers OS à cette période, et quand je les relis, je me rend compte à quel point j'ai évolué, alors oui, je pense que l'âge influe pas mal. Mais il n'y a pas que ça, évidemment, j'ai aussi vécu d'autres trucs, bref...

Je lis beaucoup, j'ai commencé assez jeune, je dévorais tout ce qui me tombait sous la main. Je suis arrivée aux fanfics entre 2 Harry Potter, histoire de patienter, et j'ai beaucoup aimé l'idée de se baser sur des personnages existants, ça permet d'explorer des choses dans un univers déjà défini, c'est pas mal. J'ai toujours adoré imaginer les suites de ce que je lisais et voyais, donc rencontrer d'autres personnes qui font pareil m'enchante, c'est sûr. Et le fait d'avoir des commentaires permet aussi de nuancer ses propres visions, ses idées, etc.

Maintenant, avec mes études, j'ai moins le temps d'écrire comme de lire, ce que je regrette un peu, mais je fais des efforts pour continuer quand même, parce que sinon ça me manque.

Pour l'influence (oui, je reviens dessus, c'est un peu brouillon tout ça!), il y a bien sûr l'âge, comme je l'ai dit, mais aussi, je pense, ce qu'on a lu et vu, en plus de ce qu'on a vécu. La maturité de la fic s'en ressent forcément aussi, parce qu'il ne faut pas se leurrer, il y a des livres qu'on peut détester à 15 ans et aimer à 20. J'ai plusieurs exemples! Donc tout ça mélangé fait aussi la maturité des fics de chacun, je pense.

7/17/2010 #6
Forum francophone

Bon, le lien pour voir le résultat du vote ne marche toujours pas, je vais vous les mettre régulièrement. j'ai envie d'écrire aux admins du site pour le signaler, mais avec ce qui se passe en ce moment, ils doivent avoir autre chose à faire...

Unique Voters: 11

1 - Vous avez moins de 18 ans 2 » 18%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans 6 » 54%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans 2 » 18%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 1 » 9%

5 - Vous avez plus de 50 ans 0 » 0%

Alixe

7/17/2010 #7
Yebbeka

Raah je trouve que le site déconne pas mal ces temps-ci . Après avoir voté, le site me disait que ce topic n'existait plus ! Et encore c'est pas le seul topic qui bug ... j'en ai eu pas mal aujourd'hui -_-" Enfin bon j'arrête le HS.

Alors donc voyons les questions ^^

J'ai 20 ans et je continue mes études. Je passe en troisième année de licence de chimie (et j'ai cru tuer deux profs : organique et cinétique, pour les notes affreuses qu'ils m'ont données ... autant de révisions non stop pour des prunes TT.TT) A cause de mes révisions non stop j'ai pas eu le temps d'écrire et je le regrette beaucoup parce que j'ai des écrits en cours et maintenant pour y retourner dessus c'est la galère. Retourner dans la façon de penser d'un Draco dépravé c'est pas toujours évident ...

Donc je pense que le temps qui s'écoule nous fait écrire différemment. Je le vois quand je veux poursuivre une de mes fics mises en suspend mais aussi quand je tombe sur ce que j'ai écrit au collège. C'est tellement niais que j'ai envie de tout réécrire... C'est ce que j'ai d'ailleurs commencé à faire pour une des histoires sans pour autant la terminer ... un jour peut-être.

C'est pas forcément l'âge qui modifie la perception du monde de la fanfiction, je trouve. C'est plus les embuches, qui se dressent sur le chemin de notre vie, qui vont faire que soit on s'en éloigne un moment, ou éternellement, soit on s'en approche inexorablement. Donc on va être plus ou moins tenter par tel ou tel fandom, genre, longueur, etc.

Je trouve aussi qu'une personne qui n'a pas écrit depuis un moment a plus de mal à recommencer à écrire ou tout du moins à composer avec la même fraicheur que d'antant. Et c'est une chose que je remarque rien qu'en m'adressant à vous -_-" Au secours, je sais plus parler ! Et je deviens dyslexique XD

Par conséquent les pauses dans l'écriture c'est pas toujours une bonne idée. (c'était la phrase du jour ... euh non de la nuit XD)

Edit : Noooon je ne veux plus vieillir et rester belle ... où qu'il est le vampire pour me donner ma jeunesse éternelle !!!!!!!!!!!!!!

Bon je dis surtout ça parce que je viens de me rendre compte que j'ai marqué que j'ai 20 ans .... alors que je suis passée aux 21 depuis le mois de février ! XD Donc j'édite mdr

7/17/2010 . Edited 7/19/2010 #8
Ahelya PvC et XY

Je m'aperçois que j'ai voté hier mais que je n'ai pas fait de réponse écrite. On va réparer ça.

J'ai 23 ans_ je peux pas passer directement à 24 ? Les nombres impairs j'aime pas :-( _ Je viens d'avoir une licence en sciences du vivant après 2 P1. J'ai découvert ffnet durant ma 2ème année de P1 grâce à un ami. J'écris n'importe où et n'importe quand. Mon cahier à fic me quitte rarement lors de mes déplacements. C'est mon moyen de détente avec la musique. L'une des seules règles que je m'impose pour les fics à chapitre est la suivante : je ne commence rien tant que je n'ai pas de fin. J'écris donc mes fins en premier et je les conserve précieusement en attendant le moment où elles sont publiées.

Je suis assez d'accord avec Yebbeka concernant "le temps qui s'écoule qui nous fait écrire différemment". Je ne renie pas mes premiers écrits mais on voit la différence avec les tous deniers. J'ai l'impression que je me disperse moins. Avant j'allais un peu dans tous les sens tellement j'avais de choses à dire. Maintenant je crois que je prends mieux mon temps.

Je ne lis plus la même chose qu'à l'époque de mes premiers pas sur ffnet. Je lisais pas mal de slash maintenant je ne lis pratiquement plus. Peut-être ai-je fait le tour de la question ?

7/18/2010 #9
elleay sahbel

J'ai voté. J'ai moins de 18 ans, donc je suis toujours à l'école ( enfin, en vacances en ce moment. ^^ ).

Bon, personnellement, je ne pense pas que l'âge influence l'écriture. Je pense simplement que plus on écrit, mieux on écrit. Quelque soit l'âge. Quelqu'un de 20 ans écrira peut-être beaucoup mieux que quelqu'un de 30, si il a plus d'expérience dans l'ECRITURE.

C'est une question d'expérience dans ce domaine. L'âge importe peu.

La perception du monde de la fanfiction...mh, je suppose que cela varie avec les centres d'interets, qui varient souvent avec l'âge... Donc, oui, je pense que l'âge modifie la perception du monde de la fanfiction. Mais on peut avoir 20 ans et se comporter comme des enfants ! ^^ Mais pour cela, oui, je crois que l'idée de la fanfiction sera différente.

7/18/2010 #10
Alixe

J'ai cliqué de 36 à 50 ans, mais je suis (beaucoup) plus proche de 36 que de 50 ;-)

Mon profil : mariée, 2 enfants, travaille à plein temps. Non, je n'écris pas parce que je m'ennuie à la maison :-P

Pourquoi j'écris ? Parce que j'ai toujours fait de la fanfiction dans ma tête, et que c'est chouette de la partager avec d'autres qui ne trouvent pas ça ridicule (c'est moi qui trouvait ça ridicule, j'en parlais à personne)

Si l'âge influe ? En mon cas, oui, beaucoup. Je n'oserai jamais écrire ce que j'ai imaginé dans mes jeunes années. C'était cliché et Mary Sue à plein. Mon style laissait sans doute beaucoup à désirer aussi.

Je pense aussi que, sauf de rares exception, on voit quand un auteur est 'jeune' et a peu d'expérience de la vie. J'ai été surprise par la maturité de certaines, parfois, mais cela reste rare. De même, certains écrits sont nécessairement le produit d'une certaine expérience de la vie.

Cela dit, ce n'est pas parce que le récit est 'jeune' qu'il n'est pas intéressant. Il peut y avoir une originalité, une spontanéité, un humour qui rend la lecture plaisante. Il n'y a donc pas d'âge minimum pour écrire et on peut écrire comme un sabot à 50 ans...

En tout cas, à 40, j'écris mieux qu'à 34. Six ans d'écriture m'ont permis de beaucoup progresser.

7/18/2010 #11
Forum francophone

Votants : 15

1 - Vous avez moins de 18 ans 3 » 20%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans 8 » 53%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans 2 » 13%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 1 » 6%

5 - Vous avez plus de 50 ans 1 » 6%

7/18/2010 #12
maud18

Je suis d'acc avec ellay sahbel,je pense que l'âge importe peu:un "jeune"auteur,j'entends un débutant écrira en général moins bien qu'un auteur plus expérimenté & ce,même s'il est plus âgé.Comme on dit "c'est en forgeant qu'on devient forgeron".Evidemment,ce n'est pas valable pour les très jeunes auteurs,sauf exception:même si il ou elle écrit depuis des années,la jeunesse d'un auteur de 13/15 ressortira forcément au niveau du style & des sujets abordés.

7/18/2010 #13
elleay sahbel

maud18, au niveau du style, pas forcément. J'ai déjà été très étonnée, et plus on lit, plus le style s'affine, de même que lorsqu'on écrit. Au niveau de l'expérience et des sujets abordés, forcément, un auteur plus jeune aura des sujets fort différents.

Mais ce qui fait la qualité d'un auteur, pour moi, c'est justement ce talent, cette capacité à écrire une histoire absolument sans interet, mais qui vous fascinera et vous donnera envie de lire la suite, encore et encore... Et quand on vous demandera de raconter l'histoire, vous vous appercevrez qu'en fait, elle est sans interet et banale.

Manier les mots, rendre une histoire ridicule captivante, voilà le véritable talent à mes yeux.

Quelqu'un qui écrira une histoire sentationnelle sera en général fort bien perçue aussi, mais ce n'est pas le même talent. Par exemple, notre grande auteure de "Harry Potter" a une histoire interessante et pleine de subtilités. Mais le style laisse parfois à désirer. On ne le voit pas tout de suite, il faut un long moment avant de s'en appercevoir, que tiens, là ce n'est pas fort bien écrit. Le tome 7 me semble beaucoup moins bon que le 6, par exemple... Ce qui est étonnant. Pourtant l'histoire du 7 est bien plus complexe, mais dans le style, il y a quelque chose de changé, et en mal, de mon point de vue. Maintenant, ce que je trouve superbe sera peut-être nul aux yeux de quelqu'un d'autre.

Pour moi, il y a deux manières d'être un bon auteur. Un auteur qui a les idées et sait les mettre en place est un bon auteur, même si parfois le style est comme "vide" ou "incomplet". Il manque quelque chose, et on le sent. Mais l'histoire vous tient en haleine, elle est fantastique et vous emmène si loin que les phrases pourraient être mélangées, vous comprendriez quand même et adoreriez toujours autant !

Ou encore, ce talent qui fait que l'enchaînement des mots sera merveilleux, et peu importe si au fond, l'histoire est sans interet, car vous serez completement pris dans cette histoire et vous ne verrez même pas que ce que cela raconte est vide.

J'ai lu des histoires sensationnelles, et seulement au bout de la troisième lecture, j'ai vu les erreurs, les phrases bancales. Ces auteurs ont du talent, c'est certain. Les histoires qui m'ont le plus plues sont en général de cette catégorie.

Le top du top, ce serait de pouvoir allier les deux. Ceux qui y arriveront sont pour moi de grands auteurs, encore plus grand que les autres. J'en connais qui vont vers cette catégorie, et en peu de temps. L'imagination est là, et le style s'est développé très rapidement. J'espère qu'un jour, j'y arriverai aussi, mais ces auteurs, sans être particulièrement agés, écrivent régulièrement, et changent les styles, les sujets etc. Moi, ma passion est la lecture, pas l'écriture, et j'ai les idées, mais je les écris rarement. C'est dommage pour moi, mais je me contente en général de pister les bons auteurs ! ^^ C'est moins fatigant... Quand je désespère de lire ce que je voudrais, alors j'écris. Ou quand j'ai un message à faire passer.

Je pense que c'est insuffisant pour atteindre cette qualité que je recherche chez les autres.

Mais définitivmenet, pour moi, l'âge n'influence pas l'écriture, c'est vraiment l'ancieneté d'ECRITURE. Quelqu'un de 15 ans peut avoir plus d'imagination que quelqu'un de 20 ans. Quelqu'un de 15 ans peut manier les mots plus sûrement que quelqu'un de 20 ans.

Je pense que ce ne sont pas les sujets abordés qui font l'auteur. L'expérience de vie n'a pas toujours tant d'importance.

Et il y a des gens qui ont vécu plus d'horreurs que d'autres. Le récit d'un enfant soldat sera-t-il plus poignant que celui d'un adulte pacha qui ne s'occupe que de sa machine à café ? Sûrement. Mais parfois, on est surpris du talent de celui qui s'acharne sur cette pauvre machine à café....

Tout cela est très variable et dépent fort de la personne. Je pense que l'âge est un critère insufisant pour déterminer le talent de quelqu'un.

Voilà mon avis.

Bisous tout le monde!

7/19/2010 #14
Alixe

Sans dénigrer les récits des plus jeunes (comme je l'ai dit plus haut, certains m'ont enchantés), avec l'âge, on prend du recul, on ressent davantage les nuances des situations.

Or même si tu as un bon style et que tu te limites à des situations basiques et sans nuance, au bout d'un moment, les lecteurs se rendent compte qu'ils ne tirent pas grand chose des textes, et laissent tomber. Unn bon texte, c'est aussi celui qui t'enrichit et te fait réfléchir.

A début, quand tu vas lire des fanfiction, tu ne vas pas être trop difficile. Mais au bout d'un an, tu as l'impression de lire toujours la même chose, et c'est la maturité de l'auteur qui va faire la différence et te donner à nouveau le plaisir de la lecture.

Attention, on peut être jeune et avoir beaucoup de maturité tout comme on peut l'être moins et écrire des texte simplistes.

Donc oui, selon mon avis, la maturité influe sur la manière d'écrire. L'âge, pas forcément.

7/19/2010 #15
Wizzette

J'ai 19 ans et je suis encore étudiante. J'espère que l'année prochaine, j'aurai toujours un peu de temps pour venir sur ffnet.

Je crois que j'ai a peu près les même opinion que la plupart :

C'est plus l'expérience que l'âge et la maturité qui influence les écrits. Plus on fait quelque chose, plus on s'améliore. Si quelqu'un a jamais beaucoup lu et écrit avant 20 ans, l'écrit sera surement moins bon que celui de quelqu'un de 15 ans qui lit et écrit depuis 5 ans.

La perception du monde de la fanfiction évolue au fur et à mesure que l'on lit. On sera forcément moins « sévère » quand l'on découvre la fanfiction que lorsque ça fait plusieurs année que l'on ai sur le site.

7/19/2010 #16
Forum francophone

Quel âge avez-vous ? Votants 18

1 - Vous avez moins de 18 ans 3 » = 16%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans = 10 » 55%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans = 2 » 11%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 = 2 » 11%

5 - Vous avez plus de 50 ans = 1 » 5%

7/20/2010 #17
Flakybuttercup

Quand j'ai écrit que l'écriture mûrissait avec l'âge, à la base je parlais aussi de l'expérience, en supposant que quelqu'un écrit depuis qu'il est jeune, mais en y réfléchissant, je pense que l'âge aussi doit être un facteur, parce que tu t'enrichis comme d'autres l'on dit de tes expériences mais aussi de tout ce qui t'entoure, de tes lectures. Dans des périodes où je me mets à lire énormément, mon vocabulaire change et j'ai plus de facilités à écrire. Je sais que ma mère a écrit pour la première fois sur le tard et avait un bon style, parce qu'elle a lu toute sa vie et la littérature est sa passion. Elle s'en est imprégnée.

A l'inverse, il y a aussides gens qui très tôt, dès leur premiers écrits, font des merveilles. Je pense que c'est aussi une question de mâturité et de sensibilité. Certaines personnes à 16 ans parlent et réfléchissent déjà comme des adultes. Mais lire les écrits d'auteurs qui ont vécu de nombreuses expériences est souvent très enrichissant. Tu apprends des choses. J'adore apprendre en lisant. Moi quand j'écris, je sais qu'il y a certains sujets que je ne pourrais pas aborder pleinement ou sinon, en trichant. J'ai de l'imagination mais rien ne remplace l'expérience. Après ça dépend du sujet et du genre...

Et puis il y aussi le talent. Ces petits génies qui pondent de suite des merveilles. Je ne sais pas si le style par exemple est quelque chose qui s'apprend. J'ai lu des auteurs (je ne parle pas particulièrement de fanfics là) qui n'ont aucun style et au fil des oeuvres ne s'améliorent pas à ce niveau-là. Après tout, le style est quelque chose de personnel. Est-ce que ça tu peux l'acquérir, ce petit plus? Je me suis toujours demandé ce que je donnerais si j'écrivais vraiment pour être publiée etc, et ça fait peur. Je suis persuadée que je me crasherais direct. Je me dis peut-être en écrivant régulièrement, un jour... Mais je ne sais pas si j'aurais ce petit talent en plus.

7/20/2010 #18
SombralRose

Hello hello,

Alors, le petit sombral que je suis va bientôt sortir du ventre de sa maman et entrer dans le vie active. Plus que un an d'études en alternance et à moi la vie de "grande". Mais ne faisons pas de plan sur la comète, pour le oment, je suis étudiante en école de commerce, je vais entrer en Master2 Option Finance.

Concernant la mâturité d'un auteur, je ne pense pas qu'il y est un rapport avec l'âge mais avec l'expérience. Plus on pratrique, plus on s'améliore. Je dirai même que la qualité d'un écrit varie non seulement avec l'expérience dans l'écriture mais aussi dans la vie hors fanfictions. Après, je rajouterai aussi feeling que peux avoir un auteur joue aussi sur la qualité d'un écrit. J'entends par là, qu'il y a des gens qui ont naturellement une imagination débordante jouxtée à une fabuleuse plume...

7/23/2010 . Edited by Alixe, 7/28/2010 #19
mollyssonne

J'ai coché entre 36 et 50... Je suis mariée, deux enfants, je travaille à 3/4 temps (...et plus qu'à plein temps durant certaines périodes. Quand on est dans la musique, ce qui est mon cas, on ne compte pas, et c'est souvent le soir et les WE!)

Je pense que l'âge et l'expérience influent sur l'écriture. Certaines personnes écrivent certes remarquablement bien alors qu'elles sont très jeunes. Mais le style ne fait pas tout, je pense que le contenu (qualité de l'intrigue, profondeur des persos) doit primer, et quelqu'un ayant déjà "vécu" a forcément acquis une certaine "sagesse" de la vie. Il est vrai aussi qu'on peut être resté totalement immature à 40 ans et écrire des choses superficielles ou sans queue ni tête... et avec un style de cochon. Bref, cette intervention n'apporte rien au débat :-(

En ce qui me concerne, c'est bizarre : plus je vieillis (allez, je vais dire, je muris...), plus j'ai envie d'écrire "simple", direct, sans effet de style. Aller droit à l'essentiel.

Et puis ça, aussi: je suis un peu lasse de la fanfiction (ouais, c'est sans doute l'effet de l'âge!). Mais je garde mon attachement à ce genre, parce que c'est ce mode d'écriture qui m'a lancée. Ça a été un formidable exercice, et je ne regrette pas d'avoir écrit mes fics, quels que soient leurs défauts et les dérives par lesquelles il fallait sans doute que je passe pour "libérer" ou dénouer quelque chose en moi...

7/28/2010 #20
Forum francophone

Quel âge avez-vous ? 33 participants

1 - Vous avez moins de 18 ans 8 » 24%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans 18 » 54%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans 3 » 9%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 3 » 9%

5 - Vous avez plus de 50 ans 1 » 3%

7/29/2010 #21
Selsynn

Pas encore 25 ans. Donc je suis dans la tranche D'jeuns!

Je me lance dans la vie active dans... deux mois. Dès que j'ai mon diplome en poche. Et je commence serieusement à réfléchir si je ne voudrais pas travailler à temps partiel pour garder du temps pour écrire. Dur, dur !

La maturité des auteurs influence leurs écrits. je répondrais OUI ! Mais que l'âge est loin de donner la maturité. Des gamins de quinze ans (dés' pour les dit-gamis ^^) peuvent avoir vécu plus de choses dures que des adultes de trente ou quarante (faudrait aussi qu'ils soit un peu retardé). Par contre il y a une différence entre la maturité réelle et celle que l'on veut faire ressentir dans ses écrits.

Pour ma part, je ne me sens pas encore capable de raconter la vie d'une mère banale et ce que ça implique. Pourtant, à mon âge dans une autre époque, je serais déjà marie et mère de trois ou quatre bambins.

Suivant l'âge, il y a des fanfic où l'on ne va pas s'approcher. mais aussi suivant ce qu'on vient de lire. Et aussi suivant le caractère de la personne. ce n'est qu'un filtre à histoire parmi d'autres.

A+

8/10/2010 #22
Forum francophone

Quel âge avez-vous ?

Réponses : 42

1 - Vous avez moins de 18 ans : 10 » 23%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans : 24 » 57%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans : 4 » 9%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 : 3 » 7%

5 - Vous avez plus de 50 ans : 1 » 2%

8/10/2010 #23
Malfoy Funambule

Pour ma part, je viens d'avoir 15 ans, donc je vais rentrer en seconde. Je pense qu'après la rentré j'aurai moins de temps qu'au collège pour me consacrer à l'écriture...

Je pense en effet que l'âge peut influencer. Je trouve parfois que mes textes font très gamin par rapport à ceux de personnes plus âgé et qui ont vécus plus de choses.

8/23/2010 #24
Oceanna

Je me rends cpompte que je n'ai pas participé au débat.

J'ai 19 ans pile poil, je rentre en Khâgne, donc peu de temps pour écrire. Compensé par le fait que je me passionne pour les formes courtes, probablement et que je laisse souvent mûrir mes histoires dans ma tête avant de les mettre sur papier.

Comme beaucoup ici, je différencierai la maturité d'écriture et la maturité en âge. On peut me répondre qu'il y a des gens de 60 ans qui sont encore immatures et des adolescents qui le sont beaucoup plus. C'est vrai aussi, mais bon, je préfère rester dans les généralité.

La maturité d'écriture ne vient pas qu'en écrivant, pour moi. Je me base sur mon propre vécu, mais ce qui a le plus influencé sur mon écriture, c'est le fait de suivre pendant un peu plus d'un an des ateliers d'écriture (pour adultes alors que j'avais 17 ans ^^) avec une écrivaine professionnelle (dans le sens où ses bouquins sont sa seule source de revenu). La maturité d'écriture, c'est plus prendre conscience du fait qu'on écrit qu'écrire en soit. Je ne saurais pas trop le définir autrement - c'est le moment où on tente de prendre conscience non plus de la scène qu'on écrit mais des mots avec lesquels on écrit. C'est aussi prendre conscience qu'on est lu, et tenter de prendre en compte son lecteur.

Bref, c'est une accumulation d'expérience, une remise en cause aussi de ce qui nous semble évident dans notre manière d'écrire. Pour arriver à définir ce sur quoi on est bon, ce sur quoi on galère. Et c'est difficile de s'en rendre compte seulement de soi-même devant sa feuille.

Après, je suis d'accord, l'expérience de la vie nous forme quant à la manière dont on rend les situations. Et à la fois, j'aimerais dire que ça ne fait pas tout... Là encore, d'expérience personnelle, il m'est arrivé de recevoir des retours sur certains mes textes de personnes qui disaient "c'est très juste/c'est ce que j'ai vécu" alors que j'abordais justement des choses que je n'avais absolument pas vécu -où j'avais peur justement de tomber dans la caricature... Or, pour moi, j'ai 19 ans et je n'ai pas vécu grand chose ^^"

Donc voilà ^^"

8/27/2010 #25
Roku H

Je viens d'avoir 24 ans, les diplômes (ingénieur) et même le boulot (oué je sais j'ai de la chance)

la fanfic ça a commencé il y a ç peu près 5 ans en plein au moment où les études étaient les plus exigeante et j'y vois sérieusement une coïncidence ! Parce qu'après quand j'ai eu du temps libre, sport, pleins de soirées, sorties en bar et cuites de toutes sortes, bah j'ai progressivement arrêté d'écrire...

Donc oué, en vieillissant on écrit mieux, on a plus de recul sur soi même et sur ce qu'on écrit mais en même temps quand on commence (surtout si on commence à 14 15 ans !) on a la fougue !

Je me souviens au début d'avoir abattu des chapitres à la pelle avec des update toutes les semaines et puis je lisais beaucoup sur internet, maintenant je me vois très mal lire une fanfic et l'écriture est devenu beaucoup plus laborieuse...

Bon c'est aussi du au fait que mon fandom m'intéresse de moins en moins (Naruto) et que je suis passé du statut de fan-boy parmi tant d'autres, à mec qui continue à lire juste pour savoir la fin et parce que son chapitre du vendredi est devenu une habitude profondément ancrée

8/29/2010 #26
Forum francophone

Les derniers chiffres !

Quel âge avez-vous ? (52 votants)

1 - Vous avez moins de 18 ans : 14 » 26%

2 - Vous avez entre 18 et 25 ans : 30 » 57%

3 - Vous avez entre 26 et 35 ans : 4 » 7%

4 - Vous avez entre 36 ans et 50 : 3 » 5%

5 - Vous avez plus de 50 ans : 1 » 1%

9/1/2010 #27
Selina Gyde

Salut et Liberté!

Je ne pense pas avoir beaucoup de choses à ajouter sur ce qui fait l'expérience ou la maturité, si ce n'est ce que j'appelle avoir une "humanité" ou une ouverture sur le monde, peut-être. L'inspiration vient à tous les coins de rues, elle peut provenir de cette femme à la caisse de l'épicerie qui vous fait un sourire ou cet homme dans la rue qui vous interpelle ainsi "hey mademoiselle!" On ne vit pas tous des expériences dures (la perte d'un proche, le conflit, la catastrophe naturelle) mais pour pouvoir écrire dessus, il faut savoir écouter, entendre les témoignages et les transposer afin qu'ils dépassent la simple expérience individuelle pour devenir une histoire universelle. Pour moi, c'est ça, le meilleur auteur qui soit. Et cette humanité, cette ouverture aux autres, plus que la maturité, qui influe sur l'écriture. C'est pour ça que parfois, certains écrits d'adolescents ne me conviennent pas. L'adolescence, c'est le moment où on se sent invincible, où on pense qu'on est le centre du monde et que le reste n'est fait que pour nous entraver. Il est donc difficile d'avoir cette ouverture aux autres (ça c'est une discussion qu'on a eu avec La Paumée, merci encore!). Mais ça évolue, et plus que de la maturité, j'appellerai cela une forme de sagesse.

En ce qui me concerne, moi, ma maturité et mon style... Je me souviens, en première, dans les critères d'évaluation de mon professeurs de français sur nos exercices d'écritures, il y avait toujours trois points attribués au style. J'ai toujours eu zéro. Pourquoi pas après tout? Mais sa logique, je ne la comprenais pas. Comment un professeur pouvait donner un nombre de point pour du style, surtout à des élèves de 16 et 17 ans? Surtout si c'était pour mettre zéro à tout le monde. Le style, ça ne s'évalue pas en terme quantifiable, ça nous porte ou pas. Il y a des styles qui sont durs à lire, mais un vrai plaisir à entendre (je pense au Seigneur des Anneaux, par exemple). D'autres qui sont superbes à lire, mais un réel problème à dire (là, c'est Dumas que j'ai en tête, et ses phrases qui font un paragraphe). Je ne suis pas une conteuse, j'écris des histoires et j'ai tendance à préférer la deuxième option. Je trouve qu'on a une langue tellement riche, avec des milliers de mots pour exprimer un sentiment et ses subtilités, quand j'écris, je ne peux pas m'empêcher de chercher des alliances entre les mots, souvent paradoxales afin d'atteindre cela, cette subtilité qui fait que les personnages se ressemblent mais sont finalement différents.

Par contre, je n'aime pas les descriptions. Plus elles sont longues, plus je m'ennuies, à quelques rares exceptions. Je ne sais plus quel auteur disait qu'un bon écrivain, c'est celui qui est capable de dresser le portrait d'un homme en un phrase et demi, et de décrire un décor en une seule. Et ça aussi, ça fait partie du style. Décrire brièvement, pour que le lecteur ait toute la place qu'il mérite dans son propre travail d'imagination.

Je me relis et je me dis que je me suis peut-être un peu éloignée du sujet. Mais toutes les considérations que j'ai écrites, je ne pense pas qu'elles soient liées à l'âge ou à la maturité, mais davantage à la qualité de chacun en tant que personne. C'est peut-être un jugement impérieux, auquel cas, je m'en excuse. Mais ce n'est que mon point de vue, pas plus.

9/11/2010 #28
Whyle

Entre 18 et 25 ans, comme la majorité de ceux qui ont voté =) 18 ans réellement, en fait. Passons sur ma petite histoire de boulot, ça ne correspond pas vraiment à ma passion. Une scientifique spé maths qui vire au commerce et qui fait en secret du littéraire ... Passons.

Lire votre débat a été vraiment enrichissant, et j'en suis ravie. Pour ma part, sans vouloir répéter ce que d'autres ont déjà dit, je pense que l'age influe un peu, c'est vrai. Mais pas réellement. Je crois que l'expérience est un facteur réellement important. C'est vrai, quand je relis mes fictions qui datent de deux années, je vois tout de suite la différence. Et puis je parle de l'expérience dans le sens large du terme : aussi bien de la vie que de l'écriture. Et puis chacun est différent : l'âge apportera peut-être davantage à un auteur qu'à un autre. On ne vieillit pas de la même façon : par exemple comme le vin. Certains sont excellents quand ils sont jeunes, mais ne le deviennent que guère plus après. Alors que pour d'autres, c'est complètement différent. Bref, il faut me tenir en laisse pour ne pas me laisser partir dans un délire ... :')

Et puis comme le signalait quelqu'un qui a écrit quelque chose de très juste à propos de la fougue, j'observe réellement ce processus : plus certains vieillissent, moins ils produisent. Voire même ne produisent plus du tout. Et puis la fraîcheur des premiers textes est quelque chose de précieux que je retrouve rarement ensuite chez les plus expérimentés. Et elle ne manque pas de charme, pour la plupart des cas.

Pour conclure, j'aimerai juste donner mon avis sur le message de Tallia l'Envolee. Je trouve très juste ton opinion sur l'humanité, tu sais ? =) Mais pour ma part, l'adolescence n'est pas forcément ce que tu décris. Je l'ai très mal vécue, cette adolescence. Et je n'ai jamais pensé un seul instant que j'étais le centre du monde, invincible et ect ... Mais c'est un autre débat, je crois ;)

9/27/2010 #29
Kumfu

Ah tiens, je viens de voter et surtout de regarder les résultats et je suis drôlement surprise ! Je m'attendais à tout sauf ça : je pensais vraiment qu'il y avait deux générations d'auteurs, en gros : les "j'ai moins de 18 ans, j'habite encore chez mes parents, j'ai du temps à consacrer à la fanfic en rentrant dans ma chambre le soir" et "j'ai plus de 25 ans, j'ai maintenant un taf/un mec/un enfant/autre, je me suis posé(e), je recommence à avoir du temps à consacrer à la fanfic" et que la période la plus "critique", en quelque sorte, était justement les 18-25 ans où, généralement, on est bien pris par les études/les copains/le youpi-la-liberté-j'ai-mon-appart'-à-moi-et-ma-voiture-je-vagabonde-partout. Je ne m'attendais donc pas du tout à ce que la majorité des votants soient dans la catégorie des 18-25 ans. C'est étonnant ! (ceci dit sans le moindre jugement, bien sûr : ce n'est qu'une surprise).

Sinon, pour ce qui me concerne, j'ai 31 ans. J'ai commencé à écrire à 28 ans et ce sans aucune expérience précédente à ce sujet, justement parce que je venais de me poser (première grossesse : ça aide) et que j'en étais alors à chercher quels nouveaux loisirs pouvais-je bien essayer de découvrir maintenant que je me retrouvais désormais obligée de passer plus de temps à ma maison... (oh tiens, un ordinateur... c'est intéressant cette chose qui prend la poussière, là-bas ?). Bon ben, depuis ça fait trois ans que je régale avec la fanfiction ^^.

Mais... en y réfléchissant, je me dis que ce n'est peut-être qu'une différence de génération, en fait ? Peut-être qu'aujourd'hui, pour les jeunes de 18-25 ans, avoir un ordi chez soi/même dans sa chambre d'étudiante/communiquer par ce biais est devenu plus répandu, tout simplement... (Rha là là, je me sens larguée, déjà. Au secours... XD).

Et sinon, pour répondre aux question : OUI pour la maturité, NON pour l'âge, même si souvent, bien sûr, ça va avec. Et oui pour l'expérience en matière d'écriture aussi. Mais je crois que le vécu ça compte énormément et donc, oui, si on a vécu plus de choses et surtout si on s'est intéressé/ouvert à plus de choses, ça se ressent dans l'écriture... c'est ce genre de choses qu'on retrouve dans la maturité, souvent. Par contre, on en perd d'autres. En découvrant la fanfiction, j'avais justement adoré lire certaines fanfictions d'adolescent(e)s parce que j'y retrouvais une fraicheur, un quelque chose entre l'enfance et l'âge adulte qui est propre à cet âge particulier et dont je me rends compte qu'il m'échappe complètement, maintenant.

9/27/2010 . Edited 9/27/2010 #30
Page 1 .. Last Next »
Forum Moderators: Forum francophone SpringClouds, Wizzette, A Smiling Cat, Fof Culture, Wynhilde, Alixe
Rules:
  • Forums are not to be used to post stories.
  • All forum posts must be suitable for teens.
  • The owner and moderators of this forum are solely responsible for the content posted within this area.
  • All forum abuse must be reported to the moderators.
Membership Length: 2+ years 1 year 6+ months 1 month 2+ weeks new member